RDC : « Joseph KABILA » contraint d'aller en exil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RDC : « Joseph KABILA » contraint d'aller en exil

Message  Pierre Remy le Mer 15 Oct - 18:44

Ayant refusé de signer sa démission dans la réunion secrète à New York, Joseph Kabila contraint d'aller en exil, au Niger ou Bénin avec seulement 15 personnes avant 2015.

Ainsi vient de décider le conseil de sécurité, la nouvelle a été captée à Jérusalem en Israël, où se tient une réunion secrète sur la RDC. Martin Fayulu a été désigné par le Président Etienne Tshisekedi, de prendre part à cette réunion secrète sur la RDC à l’Hôtel de la Montagne de Sion en Israël.

Qui jugera Joseph Kabila après sa déchéance ? Les avis son partagés. Pour la communauté internationale, il faut l’acheminer à la Haye. Par contre à Kinshasa-Limete, le Président élu, Etienne Tshisekedi préconise un Nuremberg congolais. Un plan d’aménagement du site de la prison de Ndolo à Kinshasa serait sur sa table, un tribunal spécial y serait installé. Le lider Maximo argumente sur le choix de Kinshasa du fait que la Haye risque d’avoir un coût énorme, avec plus de 6 millions de victimes, on estime à plus de mille personnes qui seront interpellées et entendues. Il ajoute que la compétence temporelle de la CPI ne commence qu’après l’an 2002, les faits antérieurs contenus dans le rapport Mapping risquent d’être écartés, en plus les crimes ont été commis sur le sol congolais.
UN PLAN DE NEUTRALISATION DÉJÀ EN COURS D’EXÉCUTION

Avant de le JUGER, il faudra d’abord l’arrêter, le raïs refuse de se rendre, il a catégoriquement refusé de signer sa démission à New York. Mais d’après ce que nous entendons à New York, la communauté internationale serait ferme, ceux qui ont commis les crimes contre l’humanité en RDC ne resteront pas impunis.

Joseph Kabila ne serait pas le premier chef de l’Etat à répondre de ses actes devant un tribunal. Comme Laurent Gbagbo de la cote d’ivoire, l’ancien Président de la République Fédérale de la Yougoslavie s’était rendu aux autorités serbes le 1er avril 2001, après 26 heures de résistance. 66 chefs d’inculpation ont été retenues contre Milosevic, dont ceux de crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés au Kosovo. Les pressions exercées par ailleurs sur Joseph Kabila : arrêt de l’aide économique, gel de fonds, nous font penser à celles vécues par le général Noriega, ancien maître du panama et l’ancien Président Irakien Saddam Hussein. Une asphyxie de l’économie du Panama et de l’Irak avait précédé « l’opération juste cause » pour l’arrestation de Noriega, et Tempête du désert pour Saddam Hussein.

Le Tribunal spécial de Ndolo, d’après certains juristes de Limete, seraient une cour mixte, constitué des juges congolais et étrangers appliquant à la fois la loi congolaise et le droit pénal international. Un tribunal sur le modèle de celui de la Sierra Léone créé par le conseil de sécurité en 2002. Ou de celui mis en place au Cambodge en 2003 pour juger les anciens Khmers rouges, Yougoslavie en 1993 et Rwanda en 1994.
Published By www.KongoTimes.info - © KongoTimes! - All Rights Reserved.
http://afrique.kongotimes.info/rdc/politique/8264-rdc-joseph-kabila-contraint-aller-exil-demissionner-avant-2015.html

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum