moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Jules andré le Mer 4 Fév - 17:53



1Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la tenue des prochains scrutins, prévus en 2016, à l’organisation d’un recensement. Ses opposants, qui y voyaient un stratagème du chef de l’Etat pour se maintenir au pouvoir, sont revigorés dans l’optique de la succession. Joseph Kabila a plié face à la rue et les prétendants au trône présidentiel se voient déjà à la tête de la République démocratique du Congo (RDC), un pays grand comme 76 fois la Belgique. L’ancien Congo belge est surtout l’un des sous-sols les plus riches de la planète avec de gigantesques réserves de minerais (cobalt, cuivre, or, manganèse, diamant). Parmi les favoris à la succession, l’opposant historique, Étienne Tshisekedi, l’ex-président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, et surtout le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, qui vient d’achever mercredi un double déplacement très discret à Londres et à Paris. Sa province détient 40 % des réserves mondiales de cobalt et 3 % de celle de  cuivre, et lui-même a fait fortune dans les mines. Président du Tout Puissant Mazembe, un club de football de Lubumbashi, cet homme d’affaires prospère a beaucoup investi dans le social. « Il est le plus populaire des hommes politiques congolais, explique un analyste qui suit le pays. S’il se présente à la présidentielle, son seul nom lui permettra de rafler de nombreux suffrages dans toutes les provinces ». Il bénéficie aussi du soutien des Américains qui ont toujours joué un rôle important dans les changements de régime en RDC. A l’époque de la guerre froide, Washington avait fait renverser Patrice Lumumba pour installer le maréchal Mobutu afin d’empêcher que ce pays très riche ne bascule dans l’orbite de Moscou. En 1997, les Etats-Unis appuyèrent discrètement Laurent Désiré Kabila, père de l’actuel chef de l’Etat, dans le renversement du même Mobutu. Cette fois, John Kerry a été le premier à signifier l’année dernière à Kabila fils qu’il ne devait pas changer la Constitution. Appétits pour le sous-sol congolais De Londres, Moïse Katumbi a relayé les aspirations des investisseurs étrangers. « Il est préférable d’avoir le code minier ancien avec 200 milliards de dollars d’investissements que le nouveau avec 5 milliards de dollars », a-t-il expliqué, lançant une pierre dans le jardin du Premier ministre qui souhaite accroître les royalties sur les mines. Outre Washington, Katumbi compte sur le soutien du 10 Downing Street. La Grande-Bretagne est un important donateur de la RDC et ses compagnies minières lorgnent le sous-sol congolais avec appétit alors que Londres est une place pour la levée de fonds de ces sociétés. Jusqu’à récemment, Katumbi roulait pour Joseph Kabila puisqu’il appartenait à l’écurie présidentielle en tant que chef provincial du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). Mais, le 23 décembre, il a déclenché les hostilités contre le chef de l’Etat. Ce jour-là, devant une foule acquise à sa cause, il a appelé ses partisans à envahir le terrain si, après deux faux penaltys contre l’équipe nationale de football, un troisième était sifflé… Une métaphore lourde de sens à l’intention de Kabila qui voulait modifier la Constitution, après deux mandats et 13 ans au pouvoir, pour se représenter. Depuis, Katumbi a été débarqué de son poste de chef provincial et les médias du pouvoir l’attaquent régulièrement. Preuve que Kabila n’a pas perdu toute ambition de rester à la tête de la RDC, il fait de Katumbi sa cible principale. Le 27 janvier, le pouvoir a fait marcher ses partisans à Lubumbashi, chef-lieu du Katanga d’où est également originaire Kabila. Dans les prochaines semaines, les conseillers du président pourraient tout faire pour retirer à Katumbi son poste de gouverneur. Ce dernier aura besoin du soutien des Américains et des Européens alors que le président congolais mise sur la fidélité de Joseph Eduardo Dos Santos et Jacob Zuma, ses homologues angolais et sud-afaricain,  qui lui ont récemment rendu visite.        
Source: www.voiceofbascongo.com

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

URGENT: Les trois péchés mortels sur le silence de Moïse Katumbi

Message  mapata le Jeu 12 Fév - 17:46

Les trois péchés mortels de Moïse Katumbi ou tout ce qui se dit « tout-bas sur lui » par le peuple congolais et par l’opposition.
La politique a peur du vide, si Katumbi reste muet pendant longtemps, il risque d’être mis sur la bande de touche dans le match du troisième penalty et risque de perdre ses chances d’être président de la RDC.
Lui qui avait suscité beaucoup d’espoir dans la population et dans l’opposition congolaises avec « son kitenda wili » sur le refus d’un troisième faux penalty tiré par Joseph Kabila, vient de commettre, depuis ce temps-là, trois péchés mortels.
A relire: Audio: Message des dignitaires et notables katangais à la garde présidentielle de Kabila
1er péché : Après avoir réuni les congolais à la place Tshombe de Lubumbashi, le 23 décembre 2014, Moise Katumbi est resté très silencieux après la repression sanglante de ses supporters, des fanatiques de Mazembe et l’arrestation de Jean-Claude Muyambo et Vano Kiboko par l’ANR et jetés en prison comme des voleurs vulgaires de grand chemin.
2ème péché : Il y a eu des manifestations sanglantes à Kinshasa et à Goma, Moise Katumbi est resté dans un mutisme suspect que plusieurs congolais ne comprennent plus. Dès lors, deux versions circulent:
La première version: Kabila est-il entrain de le faire chanter pour qu’il garde le silence?
Si oui, quel est le secret que Joseph Kabila détient sur lui pour le faire chanter?
La deuxième version: Il y a une rumeur de plus en plus grande, et celle-ci consiste à sa demande de pardon à Joseph Kabila pour son discours du 23 décembre et, en échange de ce pardon, que Joseph Kabila arrête son acharnement sur lui.
Dans toutes ces deux versions, moi, Jean-Luc Kienge, je pense qu’il lui revient à lui, et à lui seul, d’éclairer ses compatriotes sur la position de son silence en tant que l’un des grands leaders politiques du Congo, après les massacres du 19 au 23 janvier 2015 ou encore, nefus que souhaiter ses condoléances aux familles endeuillées comme l’ont fait le gouvernement français, belge, américain et l’opposotion congolaise (Joseph Kabila, son gouvernement et le PPRD n’ont jamais souhaités leurs condoléances aux familles épprouvées.)
A relire: Message audio « TOUCHANT » de #JeSuisGaby tué par Joseph Kabila le 19 Janvier 2015 à Kinshasa
3eme péché: Curieusement, Moise Katumbi réapparait dans le journal Jeune Afrique…, non pas pour parler des massacres et de l’humiliation que subit son peuple, le Katanga, la RDC mais, il s’y plaind sur la loi du code minier que le gouvernement congolais vennait de changer, ce code minier qui, changé de la sorte, ne joue pas a l’avantage des investissements au pays. Cette apparition a encore sérieusement troublée les ésprits de ses partisans, des congolais et de l’opposition.
Son excellence monsieur le gouverneur, descendant de M’siri comme votre Chevalier de plume (Jean-Luc Kienge), je pense qu’il est temps de changer de stratégie de communication avec les entités congolaises.
Ces trois péchés capitaux risquent de vous couter très cher dans la politique congolaise.
Quand un peuple, votre peuple est meurtri, il faut réagir, peu importe les raisons géopolitiques ou les circonstances, comme l’a fait François Hollande lors du massacre de Charlie Hebdo ou comme la réaction immédiate de Barack Obama lorsqu’il y a un drame dans son pays.
Ceci me rappelle l’erreur d’Etienne Tshisekedi dans les anneés 1990 lors de l’épuration éthnique au Katanga.
Il avait refusé d’accuser le feu président Mobutu du nettoyage éthnique qu’il etait entrain de commetre au Katanga, ex-Shaba.
La raison invoquée par les conseillés d’Etienne Tshisekedi qui était, a l’époque, premier-ministre du Zaïre était qu’il ne devait pas condamner ce drame pour éviter qu’il soit perçu seulement comme un chef des kasaiens et non un leader congolais. »
Vingt-quatre ans plutard, Etienne Tshisekedi le regrette et considère son silence  comme l’une de ses plus grosses erreurs dans sa vie politique.
Il n’est pas encore trop tard pour rappeler au président Joseph Kabila qu’il y a une vie après la présidence et qu’il y a eu un massacre après tant d’autres et que les responsables de tous ces massacres doivent être interpellés et jugés.
Ceci est un conseil gratuit… Ne commettez pas la même erreur de garder le silence comme Etienne Tshisekedi de peur de le regretter toute votre vie!
Rentrez en contact le plus vite possible avec vos frères et soeurs meurtris, humiliés et endeuillés du Congo!
A relire: Bukiri Bukiri Moïse Katumbi! Kabila est en voie de tirer un troisième « faux penalty »
Sortez du silence! Votre pays, la République Démocratique du Congo, a encore besoin de vous, spécialemment en ces moments difficiles…de deuil en particulier et des troubles politiques, en général, toutes ces difficultés qui mettent en danger notre nation car il y va de l’avenir de toute la nation congolaise.
En attendant, si votre silence persiste, vous risquez de recevoir un carton jaune!
Une lettre ouverte de Jean-Luc Kienge à Moïse Katumbi

Jean-Luc Kienge
http://coraliekiengeshow.com/2015/02/09/urgent-les-trois-peches-mortels-sur-le-silence-de-moise-katumbi/

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  mapata le Jeu 12 Fév - 17:51

Mon opinion personnel sur Katumbi est que je le trouve trop businessman que politicien, j aimerai bien me tromper sur son cas parce que j aimerais que nous ayons une bonne palette des candidats a la présidence.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Katumbi ne parle toujours pas en faveur de Kabila

Message  Jules andré le Mar 10 Mar - 13:46

Katumbi ne parle toujours pas en faveur de Kabila

Dans son speech aux katangais sur son départ à la tête de la province du Katanga, Moise Katumbi a tenu un discours costaud, alors très costaud. «Dans la vie, il faut apprendre à partir», lâche Katumbi à ses administrés de Kolwezi où le Gouv’ avait effectué une descente sur terrain pour commémorer
la journée internationale de la femme, le dimanche 8 mars dernier. Le mes-sage de Katumbi est allé
droit à son expéditeur. Des sources bien introduites dans le cercle MCK avancent que Katumbi a adressé
son message directement à Joseph Kabila qui refuse de quitter le pouvoir au terme de son mandat. Toujours dans speech, le Gouv’ s’est opposé au découpage territorial. Il a dit à la population de Kolwezi que même si le Katanga doit être démembré, il faut garder l’esprit Katangais. A décrypter les propos du Gouv’, l’homme parle contre la Kabilie malgré son entretien avec Kabila de plus de deux heures du temps que des médias propouvoir ont qualifié de mea culpa de la part du chairman de Mazembe au président de la république. Il sied de noter que c’est un Katumbi qui garde toujours ses ambitions de briguer la magistra-
ture suprême intactes sans le ticket du PPRD.

Face à Kabila pendant l’entretien, apprend-t-on des sources, Katumbi était resté soft sur ses positions en s’opposant à un troisième penalty de celui-ci bien que des journaux pro-pouvoir ont mené une campagne d’intoxication. Katumbi a aussi appelé les femmes à participer massivement dans la vie active. «Vous serrez des riches si vous travaillez pour votre intérêt et de celui de la nation», a conseillé Katumbi aux femmes de Kolwezi. Une frange d’analystes estime que Kabila a vite procédé à la décentralisation pour rendre des comptes à Katumbi et Kuyngu. Les découpages est une astuce pour le pouvoir afin de se débarrasser de ces deux à la tête du Katanga. C’était la seule manœuvre politicienne d’éjecter ces deux dignitaires Katangais. Cela du faite que la force n’allait rien résoudre suite à la popularité de Ka-tumbi et Kyungu. Déjà avant d’aller à Londres en Grande-Bretagne pour poursuivre avec des soins, le pouvoir en place refusait à ce que Katumbi fasse le déplacement de la capitale anglaise. Les USA a du intervenir pour que le richissime des gouverneurs Rd-Congolais se déplace pour capitale britannique.

MATTHIEU KEPA

http://7sur7.cd/new/katumbi-ne-parle-toujours-pas-en-faveur-de-kabila/

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Jules andré le Mar 10 Mar - 13:50

Dommage qu'il prenne pas vraiment position, il me donne l impression de quelqu'un qui hésite.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

A GAUCHE, A DROITE OU AU CENTRE : Katumbi, Voici le secret de sa stratégie incomprise par le grand nombre

Message  kunta le Mar 31 Mar - 15:12

Qui veut aller loin ménage sa monture. Cette maxime populaire s’applique aussi en politique. La présidentielle
de novembre 2016 n’est pas un sprint politique mais un marathon, faut pas s’y lancer trop tôt ou de manière désinvolte au risque de s’essouffler. Chaque mot, chaque geste, chaque rencontre, chaque position compte.
Il faut compter avec les qualités d’endurance et de tactique pour l’emporter sur ses adversaires, connus ou
inconnus, actuels ou futurs. Et ça le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, en bon stratège, l’a déjà
bien assimilé. Il cultive sa particularité politique qui est originale, faite tantôt des coups de gueule quand il le faut mais aussi des coups de cœur quand cela est nécessaire. Katumbi est en mesure à la fois de reconnaitre les mérites du régime Kabila mais aussi d’en dénoncer les travers. Cela sans nourrir aucune animosité vis-à-vis de Kabila. C’est dans ce cadre qu’il fautinterpréter sa dernière sortie médiatique dans la presse internationale (RFI et France 24), hâtivement interpréter comme pro-Kabila, dont le but n’était que de
faire redescendre la tension politique en RD-Congo. Le président du Tout-Puissant est très attaché à la paix civile. Mais ses détracteurs en ont profité pour insinuer un renoncement de ses positions ultérieures fortes sur notamment le respect de la constitution. La manœuvre de ses adversaires visait à refroidir les espoirs des millions des rd-congolais ont placé en lui pour requalifier la gouvernance. Une partie d’entre eux pensent qu’il ferait un bon président de la République. Pour atteindre la présidence, faut-il marcher sur les cadavres des rdcongolais ? La confrontation politique avec Kabila, qui pouvait dégénérer, ne doit pas avoir lieu hic et nunc, ni plus tard car Katumbi est une personnalité éprise de paix. Ne dit-on pas que quand deux éléphants se
battent se sont les herbes tout autour qui en pâtissent ? Katumbi et les siens étaient dans l’œil du cyclone
de la Kabilie, vengeresse, qui ne faisait que resserrer l’étau autour du gouverneur du Katanga et ses proches.

Cette vendetta était mue par la célèbre métaphore de « faux penalties », dans laquelle Katumbi s’est ouvertement prononcé contre un éventuel 3ème mandat de Kabila, et qui reste gravée comme un acte politique majeur, à la fois historique, plein de finesse et surtout courageux, que peu d’hommes politiques peuvent se targuer d’avoir accompli en RD-Congo. Ex-cepté notamment : Etienne Tshisekedi et Vital Kamerhe. La bravoure politique de ces deux personnalités politiques fait l’unanimité. En s’exprimant dans la presse internationale sur « la légitimité du mandat présidentiel », Katumbi a lâché du lest. Il a reculé pour mieux sauter comme dit. Cela lui a valu une avalanche des réactions critiques, chacun voulant tirer le drap de son côté en exploitant la partie de l’interview qui cadre avec ses propres intérêts ou aspirations politiques. Face à la furie de la Kabila suscitée par son allégorie de Noël, Katumbi a donc choisi de jouer la carte de l’évitement. Ne dit-on pas qu’une guerre évitée est une guerre gagnée ! Cette stratégie, de communication notamment, adoptée par
Katumbi, face un ennemi beaucoup plus fort, mais qui va en s’affaiblissant, présente l’avantage d’épargner les
ressources en hommes et en logistiques quitte à préparer une défensive-offensive avec la certitude de remporter la victoire. Le populaire Katumbi cherche à se mettre à l’intersection de tous les fronts contre Kabila, y compris le front qui bouillonne au sein de la MP. Il veut se poser déjà en rassembleur pour qu’aucun courant, y
compris de la Majorité présidentielle, ne soit stigmatisé. Moïse Katumbi n’est donc ni de gauche ni de droite
et encore moins du centre. C’est tout simplement un rassembleur. L’exploitation éhontée de son interview
par ses adversaires avait pour but de le confiner à une famille politique, la MP, afin de l’isoler d’avec d’autres forces sociales et politiques de la RD-Congo. La manœuvre a fait flop car il est difficile de situer Katumbi sur l’échiquier politique national. Pour les uns il est de gauche, pour les autres il est de droite et pour d’autres encore il n’est ni de gauche ni de droite, c’est-à-dire il est du centre. Katumbi en faisant cette interview a choisi sa voie celle du consensus, autant que faire se peut, au lieu du chaos. Le gouverneur du Katanga a opté de se hisser au-dessus des considérations bassement partisanes. Que l’on soit de la MP
et ou de l’Opposition, n’est pas le plus important. Ce qui importe c’est ce qu’on fait au sein de ces plateformes politiques. Katumbi lui ne s’embarrasse de ces genres de considérations. Ses ambitions présidentielles peuvent s’accommoder de l’une ou l’autre plateforme politique sans édulcorer sa vision pour la grandeur du Congo et sa sympathie naturelle envers les rd-congolais de tous bords.

MATTHIEU KEPA
http://7sur7.cd/new/a-gauche-a-droite-ou-au-centre-katumbi-voici-le-secret-de-sa-strategie-incomprise-par-le-grand-nombre/

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Super Flick de Kingantaki le Mar 31 Mar - 15:19

Le RDC sera débaptisé à la RDM: La république démocratique du Mazembe,
avec ce nom l´exploit est lié au Boss Moses Katumbi.

Super Flick de Kingantaki
Modérateurs

Messages : 765
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Super Flick de Kingantaki le Mar 31 Mar - 15:27

C´était ca même le but de la blague du mauvais goût pour pousser un peu de quitter l´efforie et réflechir un peu.
Nous avons eu des années dûres de l´histoire de notre fameuse patrieavec PPRD et personne peu pensent aux changement et à une orientation politique et pas toujours ce même PPRDiens.

Super Flick de Kingantaki
Modérateurs

Messages : 765
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Sankara le Mar 31 Mar - 15:37

Continuez a rêver debout vous allez vous réveillez stupéfait en vous retrouvant dans le même bateau.

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Jules andré le Mar 31 Mar - 16:20

C est vraiment malheureux de constater que même les Congolais ne croient plus en leur pays, comment voir le bout du tunnel avec un peuple si pessimiste qui se souhaite malheur.
Katumbi est Congolais et il a le droit de briguer pour la présidence en RDC  et si vous trouvez qu'il ne le mérite pas au lieu de sombrer dans le pessimisme faites campagne contre lui expliquez a vos frères Congolais par des arguments convaincant le pourquoi du comment on ne devrait pas voter pour lui au lui de sombrer dans un pessimisme de mauvais goût.
Apprenons a nous battre au lieu de laisse faire.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Super Flick de Kingantaki le Mar 31 Mar - 16:48

Dans la démocratie, on parle de la liberté de choix.
Je ne parle pas de l´incompétence de son excellence monsieur Katumbi,
plutôt de son courant politique que moi personnellement je souhaite un changement.

Super Flick de Kingantaki
Modérateurs

Messages : 765
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  akim le Mar 31 Mar - 17:19

Liberté de choix, veux aussi dire respect du choix de l autre voila une définition complète si tu trouve que son courant politique ne te convient pas alors utilise des arguments pour dissuader ou mieux convaincre les autres a ne pas voter pour lui  aussi ça aussi c est démocratique au lieu de faire des anathèmes comme la RDC va devenir RDM. 
La liberté ne veut pas dire laisser n'importe quel imbécile dirige le Congo, ni laisser les  Congolais voter un candidat qui ne le mérite pas.
NB. En disant ceci je ne fais pas allusion a Katumbi.

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Super Flick de Kingantaki le Ven 3 Avr - 11:42

Je suis desolé pour mes commentaires,
mais je suis responsable de ce que j´ai donné comme commentaire.
Je peux exprimer ma pensée et pas forcement obliger une personne à l´avaler.
Nous avons besoin d´un autre vent politique à la tête du pays.
Moise Katumbi malgrès son Leadership au Katanga,
j´ai un autre souhait et c´est ma propre conviction et pas forcement une meilleure.

Super Flick de Kingantaki
Modérateurs

Messages : 765
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  akim le Ven 3 Avr - 18:20

Nos commentaires n étaient pas destinés a froisser votre personne flic, bien sur que vous avez le droit de dire ce que vous pensez mais nous sommes dans un forum ou la loi est les échanges donc la contradiction acceptez quand vous lancez votre idée qu'on puisse vous contredire et rien ne dit que la contradiction est la vérité mais c est ca un forum chacun affiche ce dont il croit mais accepte ou contredit par des arguments les autres sons de cloches.

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: moise katumbi11Le puissant gouverneur du Katanga est un prétendant sérieux à la succession de Kabila. Après des jours d’émeutes en fin de semaine dernière, le président Joseph Kabila a renoncé à faire adopter une disposition électorale conditionnant la te

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum