Faux crash de Bukavu du 12 février 2012: Où est passé la tête d’Augustin Katumba Mwanke “dieu le père” ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faux crash de Bukavu du 12 février 2012: Où est passé la tête d’Augustin Katumba Mwanke “dieu le père” ?

Message  akim le Mar 21 Avr - 23:14






Alors que partout ailleurs, lorsqu’il y a crash les enquêteurs recherchent la boîte noire de l’avion et les enquêtes se font et les résultats sont publiés. Pour le Boeing de Malaysia Airlines assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur qui avait explosé en vol le 17 juillet 2014, vraisemblablement abattu par un missile pendant son survol de l’est de l’Ukraine, un premier rapport sur les circonstances de la chute du Boeing du vol MH17 en Ukraine à la mi-juillet sera publié mardi prochain, a indiqué le bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité, chargé de l’enquête internationale.


En effet, ce rapport, intérimaire, «présentera des informations factuelles basées sur les sources disponibles aux enquêteurs», a indiqué le Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV) dans un communiqué.

Le vol AH5017 d’Air Algérie, qui reliait Ouagadougou à Alger, s’était écrasé le 24 juillet 2014 dans le nord du Mali moins d’une heure après son décollage. Au total, 116 personnes, dont 54 Français, sont décédées dans le crash. L’avion avait été loué auprès de la société espagnole SwiftAir. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), chargé de l’enquête technique, a réceptionné le 28 juillet dernier les deux enregistreurs de vol du MD-83 accidenté. La boîte noire, enregistrant les paramètres du vol, a pu être lue et ses données sont depuis en cours d’analyse. En revanche, les enquêteurs français avaient pu récupérer les conversations du cockpit contenues dans la seconde boîte noire qui a été endommagée. Les enquêtes continuent !

crashbukavu

Or plus de 2 ans et 7 mois après le faux crash de l’avion de la compagnie Katanga Express, du dimanche 12 février 2012 de Bukavu à l’aéroport de Kavumu, rien encore rien et toujours rien ! Aucune enquête publiée par ceux qui ont le devoir et l’obligation d’informer le public. Des fieffés menteurs, vuvuzélateurs impénitents et Djaleloïstes du régime de Kinshasa, nous ont tous menti. D’ailleurs chez le mensonge fait partie de leur ADN, ils mentent comme ils respirent ! La boîte noire du Gulfstream GIV est toujours à Kigali au Rwanda chez Paul Kagamé. Pourquoi la République démocratique du Congo ne l’a jamais réclamé. Le faux crash s’est produit à Bukavu et non à Kigali.

On sait aujourd’hui qu’Augustin Katumba Mwambe “dieu le père” qui était beaucoup plus un Mazarin qu’un Richelieu auprès d’alias Joseph Kabila l’incapacitaire de Kingakati, n’est pas mort dans le crash comme l’a annoncé le régime de Kinshasa. Le corps de l’homme qui murmurait dans l’oreille d’alias Joseph Kabila, “AK 47″ l’autre surnom d’Augustin Katumba Mwanke, a été déposé dans l’avion sans tête ! C’est un corps mutilé sans tête qui a été dans le Gulfstream GIV à destination de l’aéroport de Kavumu à Bukavu. D’ailleurs, c’est dans une bâche que le corps sans tête d’Augustin Katumba Mwanke était arrivé à Kinshasa. Où est donc passé la tête d’Augustin Katumba Mwanke ? Pourquoi avoir coupé sa tête ? Celle-ci devrait-elle servir à des séances ésotérico*mystico-cabalistiques et mystiques au Palais de la nation ou à Kingakati? Franco Lwambo Makiadi n’avait-il pas chanté : “Moto akosala yo mabe se moninga bosekaka na ye…”. Le lundi 13 février 2012, lorsque alias Joseph Kabila s’est présenté sous une pluie battante pour rendre un dernier hommage à celui qui l’avait fabriqué, son grand stratège, l’incapacitaire de Kingakati n’est pas resté plus de 10 minutes, au quartier « GB » où a été exposé le corps. Pire, il a ordonné à ses sbires de perquisitionner la résidence de dieu le père où tous les documents ont été emportés. Personne dans sa famille aujourd’hui n’est en mesure de dire qu’il avait vu le corps d’Augustin Katumba Mwanke. Ni sa femme,ni ses enfants et membres de sa famille proche.

Photo

Puissant mais discret Augustin Katumba Mwanke n’était pas un enfant de chœur ! Détesté par les uns, haït par les autres, cet as de l’influence qui était connecté sur son ordinateur 24h sur 24 a su tisser sa toile depuis les bureaux du palais. Mines, énergie, pétrole, gestion des entreprises publiques… « Tout passait par lui ».

D’ailleurs en 2002, “dieu le père” Augustin Katumba Mwanke est cité dans un rapport des Nations unies sur le pillage des ressources du pays. Les auteurs du texte le placent sur la liste des personnes contre lesquelles était recommandée une « interdiction de déplacement, le gel des avoirs personnels et une interdiction d’accéder au système bancaire ».

Augustin Katumba Mwanke est l’homme du contrat léonin avec des privés chinois. Pour encourager un pays au développement rien ne vaut un contrat d’Etat à Etat. “dieu le père” s’était taillé une sacrée réputation dans les chancelleries occidentales, qui l’ont vu également derrière le deal géant « mines contre infrastructures », signé avec les Chinois en 2007 et portant initialement sur 9 milliards de dollars, avant d’être ramené à 6 milliards. Un vrai contrat léonin qui a bradé la souveraineté du Congo sur ses richesses.

Éminence grise, conseiller officieux d’alias Joseph Kabila, Augustin Katumba Mwanke malgré sa petite taille était craint. Député, il n’a jamais pris la parole publiquement. Augustin Katumba Mwanke était un véritable orfèvre des combinaisons politiques et artisan des montages financiers opaques ! Ce qui arrangeait l’incapacitaire de Kingakati. L’histoire nous dira un jour, si les 17 milliards de dollars américains d’alias Joseph Kabila planqués dans les îles vierges britanniques, Augustin Katamba Mwanke n’y était pas pour quelque chose.

En mourant tragiquement, avec une tête coupée dont le corps mutilé a simplement placé dans l’avion pour faire diversion Augustin Katumba Mwanke est passé de l’ombre à la lumière. Des zones d’ombre subsistent encore aujourd’hui face au faux crash de Bukavu:

Le régime de Kinshasa a parlé de la mort de deux pilotes américains. Chose bizarre, aucun communiqué du Département d’Etat ne réclame une enquête sur les deux pilotes. Or la tradition américaine est claire et constante. Les Etats-Unis accompagnent, suivent, secourent ses ressortissants y compris hors de son territoire. Les deux pseudos pilotes américains étaient-ils des mercenaires ?

L’attitude des apparatchiks joséphistes rescapés du crash laissent à désirer: Matata Ponyo ministre des Finances a été nommé quelques jours après le crash Premier ministre ! Plus de 50 millions de dollars américains étaient dans l’avion de la compagnie Katanga Express, pour quoi faire ?

Antoine Ghonda Mangalibi, l’homme de la diplomatie souterraine et de la négoce des matières premières pour Jo Ka, plus commerçant que politique continue allègrement sa sale besogne.

Puissant mais discret Augustin Katumba Mwanke n’était pas un enfant de chœur ! Détesté par les uns, haït par les autres, cet as de l’influence qui était connecté sur son ordinateur 24h sur 24 a su tisser sa toile depuis les bureaux du palais. Mines, énergie, pétrole, gestion des entreprises publiques… « Tout passait par lui ».

D’ailleurs en 2002, “dieu le père” Augustin Katumba Mwanke est cité dans un rapport des Nations unies sur le pillage des ressources du pays. Les auteurs du texte le placent sur la liste des personnes contre lesquelles était recommandée une « interdiction de déplacement, le gel des avoirs personnels et une interdiction d’accéder au système bancaire ».

Augustin Katumba Mwanke est l’homme du contrat léonin avec des privés chinois. Pour encourager un pays au développement rien ne vaut un contrat d’Etat à Etat. “dieu le père” s’était taillé une sacrée réputation dans les chancelleries occidentales, qui l’ont vu également derrière le deal géant « mines contre infrastructures », signé avec les Chinois en 2007 et portant initialement sur 9 milliards de dollars, avant d’être ramené à 6 milliards. Un vrai contrat léonin qui a bradé la souveraineté du Congo sur ses richesses.

Éminence grise, conseiller officieux d’alias Joseph Kabila, Augustin Katumba Mwanke malgré sa petite taille était craint. Député, il n’a jamais pris la parole publiquement. Augustin Katumba Mwanke était un véritable orfèvre des combinaisons politiques et artisan des montages financiers opaques ! Ce qui arrangeait l’incapacitaire de Kingakati. L’histoire nous dira un jour, si les 17 milliards de dollars américains d’alias Joseph Kabila planqués dans les îles vierges britanniques, Augustin Katamba Mwanke n’y était pas pour quelque chose.

En mourant tragiquement, avec une tête coupée dont le corps mutilé a simplement placé dans l’avion pour faire diversion Augustin Katumba Mwanke est passé de l’ombre à la lumière. Des zones d’ombre subsistent encore aujourd’hui face au faux crash de Bukavu:

Le régime de Kinshasa a parlé de la mort de deux pilotes américains. Chose bizarre, aucun communiqué du Département d’Etat ne réclame une enquête sur les deux pilotes. Or la tradition américaine est claire et constante. Les Etats-Unis accompagnent, suivent, secourent ses ressortissants y compris hors de son territoire. Les deux pseudos pilotes américains étaient-ils des mercenaires ?

L’attitude des apparatchiks joséphistes rescapés du crash laissent à désirer: Matata Ponyo ministre des Finances a été nommé quelques jours après le crash Premier ministre ! Plus de 50 millions de dollars américains étaient dans l’avion de la compagnie Katanga Express, pour quoi faire ?

Antoine Ghonda Mangalibi, l’homme de la diplomatie souterraine et de la négoce des matières premières pour Jo Ka, plus commerçant que politique continue allègrement sa sale besogne.

Photo

En République démocratique du Congo, nous sommes face à une république bananière dont le régime excelle en terrorisme d’Etat. La liste est des collaborateurs d’alias Joseph Kabila qui après l’avoir servi ont été soit empoisonnés, exécutés. La mort atroce d’Augustin Katumba Mwanke doit servir d’exemple à tous ceux qui croient encore au régime d’usurpation d’alias Joseph Kabila. Leur fin sera tragique comme “dieu le père” dont la famille a été dépouillée de tout !

http://softkens.com/news/2015/04/20/faux-crash-de-bukavu-du-12-fevrier-2012-ou-est-passe-la-tete-daugustin-katumba-mwanke-dieu-le-pere/

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum