Obama aux présidents africains : "la loi c'est la loi, personne ne devrait être président à vie" inShare "Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obama aux présidents africains : "la loi c'est la loi, personne ne devrait être président à vie" inShare "Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela e

Message  Rose lilas le Mar 28 Juil - 17:28

Obama aux présidents africains : "la loi c'est la loi, personne ne devrait être président à vie"



inShare

"Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela et George Washington ont laissé un héritage durable en quittant leurs fonctions et en transmettant le pouvoir pacifiquement", a souligné M. Obama.



"Les progrès démocratiques en Afrique sont en danger quand des dirigeants refusent de quitter le pouvoir à l'issue de leur mandat", a déclaré M. Obama, premier président américain à s'exprimer devant l'organisation panafricaine, "personne ne devrait être président à vie", a-t-il ajouté.

M. Obama a rappelé arriver lui-même au terme de son second mandat et que la Constitution américaine lui interdisait de se représenter. "La loi est la loi, et personne n'est au-dessus, pas même les présidents", a-t-il poursuivi.

Le président américain a appelé l'UA à user de son "autorité et de sa voix forte", non seulement pour condamner "les coups d'État et les changements illégitimes de pouvoir" mais aussi pour faire en sorte que les dirigeants africains "respectent les limitations du nombre de mandats et leurs constitutions".

"Quand un dirigeant essaie de changer les règles au milieu de la partie, simplement pour rester en poste, il s'expose à l'instabilité et à la discorde, comme nous l'avons vu au Burundi", a poursuivi M. Obama.

L'acharnement du président burundais Pierre Nkurunziza à conquérir lors de la présidentielle du 21 juillet un troisième mandat, jugé anticonstitutionnel par ses adversaires, a plongé le pays dans une grave crise émaillée de violences qui ont fait plus de 80 morts et chassé plus de 170.000 Burundais de leur pays.


"Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela et George Washington ont laissé un héritage durable en quittant leurs fonctions et en transmettant le pouvoir pacifiquement", a souligné M. Obama.

(Avec Belga)
http://www.tshangu.com/Obama-aux-presidents-africains-la-loi-c-est-la-loi-personne-ne-devrait-etre-president-a-vie_a1476.html

Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama aux présidents africains : "la loi c'est la loi, personne ne devrait être président à vie" inShare "Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela e

Message  mapata le Mar 28 Juil - 17:35

"Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela et George Washington ont laissé un héritage durable en quittant leurs fonctions et en transmettant le pouvoir pacifiquement", a souligné M. Obama.


Merci monsieur Obama et j ose croire que ton discours fera réfléchir ceux qui ne veulent pas comprendre.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama aux présidents africains : "la loi c'est la loi, personne ne devrait être président à vie" inShare "Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela e

Message  Hugues le Mer 29 Juil - 16:27

On savait qu'il allait répondre   et le perroquet national n a pas pu résister  a parler parce que simplement il lui est difficile de la boucler surtout devant un journaliste, un camera ou simplement un micro.



RD Congo – Lambert Mende : « Nous n’avons pas aimé le ton de donneur de leçons de Barack Obama »
29 juillet 2015 à 12h23 — Mis à jour le 29 juillet 2015 à 13h23

Par Sabrina Myre


inShare0





Le discours du président américain Barack Obama sur les « dirigeants africains qui s’accrochent au pouvoir » a fait réagir le porte-parole du gouvernement de la RD Congo, Lambert Mende qui le qualifie de « donneur de leçons ».

À lire aussi




  • Les points clés du discours de Barack Obama au siège de l'Union africaine


Dans son discours au siège de l’Union africaine en Éthiopie, mardi 28 juillet, le président américain Barack Obama a invité les présidents africains à ne pas s’accrocher au pouvoir, une salve qui a suscité des réactions sur le continent.
Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement de la RD Congo et ministre de la Communication, a répondu aux questions de Jeune Afrique.
Jeune Afrique : Quelle a été votre réaction en écoutant le discours de Barack Obama ?
Lambert Mende : Nous entendons toujours ce genre de discours de la part des leaders occidentaux, qui vivent dans le passé et qui nous prennent pour des enfants. D’un point de vue intellectuel, nous sommes assez dubitatifs. Nous trouvons discutable cette mauvaise habitude de nous donner des leçons. Faut-il rappeler à Barack Obama que le président Roosevelt a été élu quatre fois d’affilée en 1933 ? Il ne doit pas nous faire la leçon (la constitution des Etats-Unis ne limite le nombre de mandats présidentiels à deux que depuis 1947, ndlr).
Vous êtes-vous sentis concernés par cette salve du président américain ?
Pas du tout ! Pourquoi nous serions-nous sentis concernés ? Le président Kabila n’a jamais dit qu’il voulait modifier la Constitution. Il n’existe que le discours de l’opposition en RD Congo qui va dans ce sens là. Nous n’avons pas aimé le ton de donneur de leçons de Barack Obama. D’autant que nous savons que les présidents qui ont conservé le plus longtemps le pouvoir en Afrique, comme Mobutu en RD Congo, l’ont fait grâce au soutien des Américains.
À lire aussi :
RDC : fronde commune contre un nouveau mandat de Kabila
Barack Obama a directement visé le Burundi dans son discours. Que pensez-vous du troisième mandat controversé du président Pierre Nkurunziza ?
La RD Congo ne doit pas s’ingérer dans les affaires d’un autre État. Au Burundi, les accords d’Arusha sont interprétés de manière contradictoire. Doit-on compter ou non la première élection dans le nombre de mandats du président Nkurunziza ? C’est un débat burundais et je ne vois pas pourquoi nous devrions nous en mêler. Ce qui nous préoccupe davantage, c’est l’afflux de réfugiés dans l’est du pays.
Partagez-vous certaines préoccupations du président Obama évoquées lors de son discours ?
Bien sûr. Nous avons d’ailleurs apprécié le reste de son discours, notamment au sujet de la corruption et du droit des femmes. Nous partageons ses préoccupations. En fait, nous sommes très fiers de Barack Obama, ce président américain fils d’un Africain. C’est un produit de l’Afrique, un homme d’une rare intelligence politique ! Malheureusement, il participe à la mode de donner des leçons aux Africains et nous n’apprécions pas cela.

Hugues
Modérateurs

Messages : 207
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama aux présidents africains : "la loi c'est la loi, personne ne devrait être président à vie" inShare "Si un dirigeant pense être le seul capable d'unir sa nation, alors ce dirigeant n'a pas réussi à réellement bâtir son pays (...) Nelson Mandela e

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum