La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Lun 15 Oct - 20:06

La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »



La sœur de Floribert Chebeya, Adelaïde Chebeya Tshibalonza, a demandé samedi 13 octobre à Kinshasa au président français François Hollande - après l’avoir remerciée - « la protection de la France », disant craindre pour sa « sécurité ». Elle a fait cette requête lors de l’inauguration de la médiathèque du Centre culturel français, baptisée Floribert Chebeya, un militant des droits de l’homme assassiné début juin 2010 dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). « Une requête qui a été entendue », rapporte RFI.

Les familles de Chebeya et de son chauffeur « disparu » Fidèle Bazana, les avocats des victimes conduits par Me Mukendi wa Mulumba et des membres de l’association « La Voix des sans voix », une Ong des droits de l’homme, ont assisté à cet hommage émouvant.

Les assassins présumés sont actuellement jugés en appel à la Haute cour militaire dont la prochaine audience est fixée au 23 octobre. « Nous devons nous souvenir. Marquer la volonté de la France qu’il y ait justice. Le procès doit avoir lieu et donner le nom de Floribert à cette médiathèque est très important


Si nous faisons cela, c’est pour qu’il y ait un procès, que les auteurs présumés puissent être traduits devant la justice », a expliqué François Hollande qui l’a inaugurée « en personne ».

Le chef de l’Etat français a rendu hommage aux « militants des droits de l’homme (congolais) qui s’étaient engagés dès la période Mobutu au péril de leur vie ». Il a affirmé que « la bataille pour les droits de l'homme demeure » en RDC, où « il y a encore des réalités inacceptables »

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Ousmane le Mar 16 Oct - 15:41

Qu´elle n´ait pas peur la frousse est dans le camps de Kanambe a présent,il commence a avoir peur même si une chèvre meurt parce on dira que c´est lui le responsable.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Jeu 18 Oct - 10:57

RDC : entretien exclusif avec un témoin clé de l’affaire Chebeya, Paul Mwilambwe


Le général John Numbi (G) et Floribert Chebeya.
AFP/ Montage
Par Stéphanie Braquehais
Paul Mwilambwe, policier congolais, affirme avoir assisté au meurtre de Floribert Chebeya, le militant des droits de l’homme assassiné en juin 2010. Il affirme également que le commanditaire de l’assassinat était le général John Numbi, chef de la police à l’époque. Ce témoignage a tout d’abord été révélé par le réalisateur belge Thierry Michel auteur du film : « L’affaire Chebeya, un crime d’Etat ? ». S’il était confirmé, il pourrait relancer entièrement l’affaire. Le témoin, qui a été condamné en première instance par contumace, vit depuis plusieurs mois dans la clandestinité. Il affirme avoir été plusieurs fois enlevé et menacé d’exécution en RDC, avant de parvenir à quitter le pays. Depuis, il se cache dans un pays d’Afrique. Paul Mwilambwe répond aux questions de Stéphanie Braquehais.

Paul Mwilambwe, vous étiez chargé de la sécurité à l’Inspection générale de la police le 1er juin 2010, le jour où Floribert Chebeya a été tué. Vous étiez vous-même au bureau ce jour-là. Qu’est-ce que vous avez vu ?

A partir de 17 heures, mon ami le major Christian Ngoy qui est le commandant du bataillon Simba m’a appelé. Il m’a dit : « Je suis accompagné par un visiteur de marque qui va rencontrer le général Numbi ». Je lui ai dit : « Non, le général Numbi est absent ». Il m’a dit : « Non, dans quelques minutes, le général va arriver à l’Inspection générale ». Il est entré avec un monsieur que je ne connaissais pas. Et lorsqu’il est sorti, la personne s’est présentée devant moi et m’a dit : « Je m’appelle Floribert Chebeya, le secrétaire exécutif de la Voix des sans voix ».

Combien de temps est-il resté dans votre bureau ?


A partir de 19 heures et quelques minutes, c’est le major Christian qui est venu récupérer Chebeya dans mon bureau. Tout d’abord, il s’est excusé devant Chebeya en disant : « Le chef s’excuse, il ne doit plus vous recevoir ici au bureau. Il préfère vous recevoir à sa résidence privée ». Mais en sortant, à partir de la réception, Chebeya a été cagoulé, au niveau de la réception.

Comment le savez-vous ?

Sous mon bureau, il y a une caméra de surveillance et cette caméra capte à partir de mon bureau jusqu’à 50, 100 mètres. Alors lorsqu’on a fait le mouvement de prendre Chebeya brusquement, la caméra a sonné. En regardant cette caméra, je vois le major Christian et quelques éléments de la police cagouler Chebeya avec les sachets Viva (ndlr : des sacs plastiques de la marque Viva). Et on a commencé à les scotcher. Et c’est ce qui m’a incité à quitter mon bureau et à descendre voir ce qui se passe.

C’est à ce moment-là que vous les avez rejoints à la réception ?


Je n’ai pas trouvé Chebeya à la réception. On l’a amené directement au hangar. J’ai appelé le major Christian. Je lui ai posé la question pour savoir. Il m’a dit : « Monsieur, ferme ta bouche. C’est un ordre qui vient de la hiérarchie ». Je lui ai encore posé la deuxième question : « Qui vous a donné cet ordre ? ». Il m’a dit : « C’est le président de la République » pour la première fois. Je lui ai posé la question : « Qui a reçu l’ordre du président de la République ? Par téléphone ou par quoi précisément ? ». Il m’a dit : « Non, j’ai reçu l’ordre du président de la République par le canal du général Numbi ». C’est le général Numbi qui a intimé l’ordre au major Christian. Et lorsqu’il a donné cet ordre, il a dit au major Christian que cet ordre vient du président de la République. Ça c’est le major Christian qui me le rapporte. D’abord l’ordre est venu : toute personne qui accompagnerait Chebeya, que ça soit son fils, que ça soit son collègue, que ça soit son épouse, doivent subir le même sort que Chebeya. Et il m’a dit : « Voyez dans la voiture. Son chauffeur, on l’a déjà exécuté ». J’ai regardé la voiture et j’ai vu un corps sans vie. Et lorsque je parle avec le major Christian, les policiers sont en train de continuer à étouffer Chebeya.

Quelle a été votre réaction ?

Moi je suis un officier sans troupes, le major Christian, c’est l’officier avec troupes. Donc je suis rentré à mon bureau parce que je savais que les caméras étaient en train d’enregistrer. Je devais faire un rapport à la hiérarchie.

Vous voyez un assassinat se dérouler devant vos yeux. Pourquoi n’avez-vous pas tenté de sauver la personne ?

Non, à ce moment qu’est-ce que je devais faire ? Moi mon problème est de faire un rapport au chef. Je suis le commandant de sécurité. Je vois des événements. Le major Christian a des policiers bien armés. A ce moment-là, je ne devais pas faire autrement. Je devais faire un rapport au général Numbi. Après cette opération, il était déjà 20 heures. J’ai quitté les bureaux à partir de 20 heures et quelques minutes. Et je suis arrivé à la maison à 20 heures et quelques minutes.

Et c’est donc deux jours après l’assassinat que Christian Ngoy s’est confié à vous ?

Avant les fouilles, il m’a appelé dans sa chambre parce que nous habitons les mêmes maisons. Je l’ai trouvé en train de pleurer. Il m’a dit : « Ça me fait mal parce que je viens d’avoir d’autres ordres auprès du général Numbi : 'Avant les fouilles, il faut exécuter ton ami' ». Je lui ai demandé : « Est-ce que le général vous a dit le mobile de cet assassinat d’exécuter Chebeya ? ». Il m’a dit : « Non. Chebeya était un témoin gênant ». Il m’a dit pour deux choses : le massacre de Bundu Dia Kongo ; et deuxièmement, M. Chebeya avait enquêté sur les massacres de l’Equateur. Les gens qui ont fait cette opération, ce sont les éléments du bataillon Simba dirigé par le major Christian. Ces bataillons recevaient les ordres directement du général Numbi.

Dix jours après le meurtre, vous vous faites enlever.

Lorsqu’on m’a arrêté, on m’a cagoulé et on m’a amené vers une destination inconnue. Lorsque nous sommes arrivés à destination, on m’a fait ouvrir la cagoule. Et je me suis retrouvé dans la résidence privée d’un conseiller du général Numb : « Toi, tu voudrais trahir le général Numbi ». Ça c’est le 11 jusqu’au 13, un certain dimanche. Après quelques minutes, à 14h, on nous a amené à manger. Je surveillais les mouvements des policiers et je suis sorti, j’ai escaladé le mur. Je suis parti.

Vous restez neuf mois caché à Kinshasa, puis vous décidez de vous rendre à la justice. Mais là, vous êtes à nouveau arrêté et emmené à Lubumbashi. Vous parvenez encore à vous évader et cette fois à quitter le pays. Vous avez été condamné à mort par contumace pour assassinat, association de malfaiteurs. Pourquoi témoigner aujourd’hui ?

On m’a condamné illégalement. J’étais devant la justice. La justice devait me livrer. Mais la justice a préféré me faire disparaître parce que je suis un témoin gênant dans l’affaire Chebeya, c’est-à-dire que je suis un témoin gênant pour le pouvoir de Kinshasa et pour le président de la République, et même pour le général Numbi. A ce moment-là, il n’y a pas moyen de retourner au pays.

Réaction de Kinshasa

Après la diffusion du témoignage sur RFI de Paul Mwilambwe, le porte-parole du gouvernement congolais et ministre de la Communication a aussitôt réagi. Lambert Mendé dénonce un témoignage qui ne tient pas la route. Il déclare :

« Nous voulons réagir à cette espèce de récit arrangé, qui ne nous paraît pas très éloigné d’un véritable lynchage médiatique. Parce que ce fameux témoin gênant qui ne se confie pas à la justice, qui fuit la justice de son pays, qui ne se confie qu’à des médias français, est assez suspect après ce qui s’est passé au sommet de la Francophonie. Il n’a pas entendu le général donner des ordres. Il n’a pas vu le général Numbi. Il aurait vu quelqu’un qui aurait vu le général Numbi, qui aurait dit que le président Kabila aurait donné les ordres. Même devant un petit juge de quartier, cela ne tient pas la route. Et nous nous étonnons que l’on donne quelque consistance que ce soit à de tels témoignages qui ne sont pas du tout judiciaires. C’est des évènements médiatiques peut-être, mais qui ne peuvent pas permettre d’aller jusqu’à attenter à l’honneur d’un pays, à l’honneur d’un chef d’Etat dont on ne voit pas ce qu’il vient faire dans cette affaire de l’assassinat de Floribert Chebeya. Sinon la volonté d’utiliser ce drame pour déstabiliser les institutions congolaises ».


Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Jeu 18 Oct - 10:58

WANGATA EH TCHAKU AZWI LIBOMA EH WANGATA!
WANGATA EH TCHAKU AZWI LIBOMA EH WANGATA!
WANGATA EH TCHAKU AZWI LIBOMA EH WANGATA!




Alors que le gouvernement Congolais n'arrive pas à délogé le M23 et ses 180 mutins du Kivu, comble de l'ironie Lambert Mende alias Tshaku National déclare la guerre à la grande puissance Française.
Comprenne qui pourra
!

Motetela ya Tshanana ...... Evil or Very Mad Twisted Evil

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  mapata le Jeu 18 Oct - 16:13

Parfois on se demande se qui le motive a défendre Kanambe jusqu’à ce point veut-il devenir premier ministre?
Ne comprend t-il pas qu´il se met dans la boue en défendant le diable.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Ven 19 Oct - 14:55

mapata a écrit:Parfois on se demande se qui le motive a défendre Kanambe jusqu’à ce point veut-il devenir premier ministre?
Ne comprend t-il pas qu´il se met dans la boue en défendant le diable.

L'argent !
Evil or Very Mad Twisted Evil

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Ven 19 Oct - 15:01

Affaire Chebeya: Kinshasa s'étrangle d'un témoignage mettant J. Kabila en cause
Un officier de police congolais en fuite, le major Paul Mwilambwe, condamné à mort pour sa participation à l'assassinat du militant des droits de l'homme Floribert Chebeya Bahizire, a affirmé mercredi que ce meurtre avait été exécuté "sur ordre" du président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, dans un témoignage aussitôt contesté par le gouvernement de Kinshasa.
Interrogé sur Radio France internationale (RFI), le major Mwilambwe, qui était responsable de la sécurité des locaux où Floribert Chebeya a été assassiné, a affirmé qu'il avait été témoin, via une caméra de surveillance, du meurtre en juin 2010. S'en étant inquiété auprès d'un de ses chefs, celui-ci lui aurait répondu: "j'ai reçu l'ordre du président de la République par (le) canal du général John Numbi".


Quelques heures après la diffusion des déclarations de Paul Mwilambwe, le gouvernement congolais a déploré "un témoignage visant à détruire la crédibilité de son président". Selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, ce témoignage "très peu crédible" vise à "détruire la crédibilité, l'honorabilité d'un chef d'Etat et des institutions d'un pays".

Le major Mwilambwe, qui dit avoir pris la fuite après avoir été enlevé à plusieurs reprises et menacé par ses pairs, avait déjà fait des déclarations du même genre - bien que moins explicites - au cinéaste belge Thierry Michel, réalisateur du film "l'affaire Chebeya un crime d'Etat?".

Etouffement ?

Sur l'écran de la caméra de surveillance, explique-t-il cette fois à RFI, il aurait vu les policiers étouffer Floribert Chebeya avec un sac plastique et du scotch, après qu'ils furent venus le chercher dans son bureau où il avait attendu une heure.

Militant respecté et connu, Floribert Chebeya, 47 ans, secrétaire exécutif de l'ONG La Voix des sans-voix (VSV), s'était rendu le 1er juin 2010 avec son chauffeur à l'Inspection générale de la police à Kinshasa pour un rendez-vous avec le général Numbi, à l'époque inspecteur général de la police nationale congolaise (PNC).

Le corps de Floribert Chebeya avait été retrouvé dans sa voiture le lendemain, le 2 juin 2010, les poignets portant des marques de menottes. Celui de son chauffeur, Fidèle Bazana Ebadi, n'a jamais été retrouvé.

Le général Numbi nie

Le général Numbi, personnage important de RDC - qui était auparavant chef d'état-major de la Force aérienne et qui a notamment participé à plusieurs cycles de négociations avec les autorités rwandaises - a été suspendu de ses fonctions. Il affirme n'avoir jamais donné rendez-vous à M. Chebeya.

A la suite de l'enquête, huit policiers ont été mis en cause, dont l'adjoint de Numbi, et trois ont pris la fuite, parmi lesquels Paul Mwilambwe. Le 23 juin 2011, la cour militaire de Kinshasa a condamné à mort le principal suspect, le colonel Daniel Mukalay, numéro 2 des services spéciaux de la police, ainsi que les trois policiers en fuite, jugés par contumace. Un autre policier a été condamné à la prison à perpétuité et trois ont été acquittés.

Tous sont rejugés en appel depuis le 19 juin. La prochaine audience est prévue le 23 octobre. Les parties civiles, nombreuses à ce procès, considèrent le général Numbi comme le "suspect numéro un" et demandent qu'il soit de nouveau interrogé. La Cour devrait alors rendre un avis lors de la reprise des débats, interrompus depuis le 4 septembre, à l'approche du sommet de la Francophonie qui s'est tenu à Kinshasa le week-end dernier.

Belga

A lire aussi,
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-des-legistes-neerlandais-pour-l-autopsie-de-f-chebeya?id=4861663
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-le-president-de-la-vsv-floribert-chebeya-retrouve-mort-a-kinshasa?id=4915503
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-assassinat-ignoble-d-un-militant-des-droits-de-l-homme?id=4917183
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_f-chebeya-assassine-en-rdc-plainte-deposee-en-belgique?id=4949763
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_meurtre-de-f-chebeya-en-rdc-le-chef-de-la-police-suspendu-des-officiers-arretes?id=4977463
http://www.rtbf.be/info/article/detail_f-chebeya-l-enquete-confiee-a-la-justice-militaire?id=5025983
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_proces-chebeya-des-habitants-ont-vu-des-policiers-abandonner-le-corps?id=5674483
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_proces-chebeya-en-rdc-la-peine-de-mort-requise-contre-cinq-policiers?id=5954863
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-la-mort-de-f-chebeya-un-crime-d-etat-selon-un-film?id=7124413
http://www.rtbf.be/info/medias/detail_l-affaire-chebeya-un-crime-d-etat-sort-le-29-fevrier-en-belgique?id=7604733
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-le-proces-chebeya-en-appel-fixe-au-mardi-19-juin?id=7788087
http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_rdc-chebeya-la-partie-civile-demande-l-audition-de-thierry-michel?id=7806423
http://www.rtbf.be/info/medias/detail_l-affaire-chebeya-un-crime-d-etat-relisez-le-chat-avec-la-productrice-du-film?id=7841963
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_affaire-chebeya-le-general-numbi-veut-interdire-l-affiche-du-film-de-t-michel?id=7842127
http://www.rtbf.be/info/regions/detail_affaire-chebeya-le-general-numbi-deboute-au-tribunal-de-liege?id=7849256



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Ramboché le Ven 19 Oct - 18:06

Il faut qu´elle formule bien sa demande a François Hollande veut-elle aller en France demander l´asile politique ou économique ?
Parce au Congo personne ne veux du mal a cette pauvre dame.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Mar 23 Oct - 15:09

Les morts oubliés du régime Kabila
Catégorie
Non classé
Le procès en appel de Floribert Chebeya doit reprendre cette semaine et la date du 23 octobre pourrait s’avérer décisive.
Sans que nul n’ose affirmer clairement qu’il entend faire pression sur les juges, il est évident que la médiatisation extrême du procès, dont les révélations de Paul Mwilambwe concernant l’implication supposée du président Kabila lui-même ne sont qu’un dernier exemple, amène à conclure que, s’ils veulent rendre crédible la procédure, les juges n’ont d’autre choix qu’inculper directement le général John Numbi qui était à l’époque chef de la police ! Comment examiner sereinement les faits dans un tel climat ?
Malheureux Floribert Chebeya ! Le zèle dont il fait l’objet, la récupération politique qui s’installe autour de sa mémoire ne risquent-elles pas de ternir l‘image de ce militant courageux et indépendant ? On finira par se demander quelles sont les raisons qui motivent réellement cette pressante sollicitude française, qui, en d’autres époques , ne s’est guère manifestée à propos du journaliste Norbert Zongo assassiné au Burkina Faso, parmi d’autres exemples…
En outre, la focalisation autour du procès Chebeya, que Thierry Michel a tout de même reçu l’autorisation de filmer, risque d’éclipser d’autres affaires, au moins aussi problématiques pour le pouvoir et qui n’ont jamais trouvé le début d’une élucidation ou d’un procès.
Parmi les « affaires étouffées » rappelons le cas de Claude Duvignaud, un sujet belge assassiné dans la nuit du 14 au 15 février 2007 à Beni. Jusqu’alors planteur de café, bien connu dans l’Est du Congo et dans le « Grand Nord », Duvignaud a été assassiné à son domicile alors qu’il venait de commencer à s’intéresser à l’exploitation minière.
La nuit de sa mort, sa sentinelle a été ligotée et jetée dans la piscine. Quant au responsable local de l’ANR qui avait entamé une enquète, il fut lui aussi assassiné. « Affaire hautement sensible » laissa entendre à l’époque l’ambassade de Belgique, qui n’intervint que très mollement…
Faut il parler des journalistes disparus, abattus à bout portant comme Serge Maheshe, rédacteur en chef de radio Okapi ou Déo Namujimbo, lui aussi journaliste onusien à Bukavu, du militant des droits de l’homme Pascal Kabungulu, d’Achille Paluku directeur de l’aviation civile à Bukavu, assassiné le 25 mars 2008 à Bukavu par ‘des hommes en uniforme » qui parlaient lingala…
Quant à Albert Prigogine-Ngezayo, grand défenseur des parcs naturels de l’Est du Congo, dont toute la famille est belge, qui était l’une des figures les plus connues et les plus populaires de Goma, il fut assassiné le 13 mars 2008 à Goma. Le crime fut commis dans l’un des lieux les plus « sécurisés » de la ville : en face du bureau des renseignements militaires, à proximité du Parquet de la République et non loin de la résidence officielle du gouverneur de la province. Un vendeur de journaux, témoin de la scène, qui aurait pu identifier les assaillants, a été liquidé sans délai…
Lors de ce qu’il faut bien appeler une exécution, aucun responsable des forces de sécurité n’est intervenu au moment des tirs. Un témoin affirme aujourd’hui qu’il aurait été recruté à l’époque par le commandant de la 8eme région militaire du Nord Kivu (aujourd’hui en charge des opérations au Sud Kivu) mais comment vérifier ses dires, comment le confronter avec d’autres récits et témoignages : malgré les efforts de la famille, aucun procès n’a encore été ouvert…
En matière de défense des droits de l’homme, Floribert Chebeya était le plus ancien, le plus courageux, le plus radical des militants. Mais il ne faudrait pas que l’ombre de ce baobab éclipse d’autres crimes, d’autres affaires non élucidées…
Si le Premier Ministre Matapa Mponyo veut récurer les écuries d’Augias, il devra avoir un long balai…

http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Ramboché le Mar 23 Oct - 17:15

Consulter le site des droit de l´homme vous verrez que meme les pays que vous ne soupçonnez pas s´y trouve et sont reprochés pour les droits de l´homme donc comme a dit le Rais nous n´avons pas de complexe de ce coté la .

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mongo Elombe le Mer 24 Oct - 10:08

http://radiookapi.net/actualite/2012/10/24/proces-chebeya-en-appel-le-general-john-numbi-ne-comparaitra-pas/

Si NUMBI est innocent pourquoi ne comparait t'il pas???

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  fleur de lys le Mer 24 Oct - 10:52


chers freres et soeurs,

affaire chebeya eza mutambu ekangi nzoko.
ba kala te boko yoka parmis ba kabiliste muana na muana bendana.
ils sont tous conscients que eza dossier moko sensible.

voyons voir po eza nde somo selon ba source n'angai.


2lys

fleur de lys
Modérateurs

Messages : 176
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Ousmane le Mer 24 Oct - 14:39

Je crois que tu as raison parce ce matin tous les radio en parlait et je crois que cette histoire n´est pas encore finit.
Ndenge kaka balobaka makila ya batu mosusu ezalaka bololo.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Mer 24 Oct - 19:36

Published on 23 Oct 2012 by banamikili2
A Kinshasa, John Numbi échappe aux poursuites de la justice militaire dans l'affaire de l'assassinat du défenseur des droits de l'homme Floribert Chebeya. Après de longues semaines d'attente, la justice militaire de République démocratique du Congo a tranché, ce mardi 23 octobre 2012.

Au terme d'une lecture fastidieuse de trois arrêts de la Haute cour militaire, qui aura duré une demie-journée, les plaignants se retrouvent bredouilles. Cette fois, c'est définitif : le général John Numbi ne sera pas mis en accusation par la justice congolaise.

La seule chose que les parties civiles ont obtenu, ce sont des mesures conservatoires pour vérifier les dires du policier en fuite Paul Mwilambwe, qui expliquait au cinéaste Thierry Michel où se trouverait enterré le corps du chauffeur de Floribert Chebeya, Fidèle Bazana. « C'est de la poudre aux yeux », commente ce mardi le successeur de M. Chebeya, Dolly Ibefo. Selon lui, « il y a largement le temps d'effacer les preuves ».

C'est donc une grande déception pour les défenseurs des droits de l'homme en République démocratique du Congo. Mais ils n'ont pas encore décidé de ce qu'ils feront : se retirer du procès, ou pas ?

Le coordonateur des avocats, Me Mukendi, se refusait à annoncer tout de suite la couleur. Mais on parle de plus en plus de faire appel à la justice internationale, sans que l'on sache encore laquelle, et selon quelle procédure.





Tu échappes aujourdhui grace au pouvoir qui te protège mais la vérité qui triomphe toujours va te rattrapper,qui vivra verra! Evil or Very Mad Twisted Evil Twisted Evil

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  kunta le Mer 24 Oct - 21:33

Soyez patient les amis,il n´a échappé a rien faut oublié que derrière lui il y a l´imposteur qui détient encore le pouvoir et l´ignorer serait une erreur.
Ensuite mettez vous en tête : "On fait pas tomber un baobab en un jour "
Dans peu de temps il va commencer a perdre le contrôle et les langues vont aussi commencer a se délier et vous verrez que comment et combien il payera.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Jeu 25 Oct - 16:04

C’est une grave déception, un scandale ! La justice soustrait ainsi ce policier impliqué dans cette affaire. C’est une déception pour les victimes qui cherchent une consolation.

De toute façon, on s’attendait à cette décision de la justice congolaise, qui est assujettie à la puissance politique. Le général Numbi est un des amis du chef de l’Etat congolais. Il ne pouvait donc que bénéficier de l’impunité
. Evil or Very Mad Twisted Evil

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Ramboché le Jeu 25 Oct - 16:59

C´est votre avis mais la justice suit son cours.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  mapata le Jeu 25 Oct - 17:11

Un peu de bon sens Ramboché de quel justice parlez vous si justice il avait monsieur Numbi devrait comparaitre et juger et s´il est innocent la justice le proclamerait, mais a quoi assistons nous?
La personne clé d´une affaire qu´on a jugé qu´en tant que témoin, les avocats des victimes demande sa comparution et la cours refuse et vous trouvez ça normal,c´est du jamais vu et arrêtez de nous parler de justice puisque qui ne sait pas les juges agissent sous les ordres du tricheur.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Ramboché le Jeu 25 Oct - 18:28

Jusqu´a preuve du contraire celui que vous traitez de tricheur est le président du Congo et ceci reconnu par les institutions Congolaises donc le bon sens c´est a vous d´en user.
Si comme vous le dites que la cour a refusé que le général Numbi comparaisse en temps accusé vous ne trouvez pas qu´ils ont raison parce qu´eux maitrisent bien le dossier que vous et moi.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Jules andré le Jeu 25 Oct - 19:15

Pendant qu´on y est parlons d´institutions,comment peut-on faire foie a des institutions qui fonctionnent sous la volonté d´une personne.
Un exemple: qui ne sait pas que les dernières élections au Congo étaient perturber par des fraudes massives, mais les institutions auxquelles vous faites allusions ont ont reconnues sans enquêtes approfondies celui qui est accusé de tous ces malversations comme président.
Voila la raison qui poussent les gens a ne pas faire confiance a ces institutions, face aux malversations des dernières élections qui ont été flagrantes les institutions dites démocratiques auraient pris une autre décision au lieu de laisser un candidat prendre tout le pays en otage.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Lun 29 Oct - 20:34


Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Lun 29 Oct - 20:51

L’affaire Chebeya bientôt entre les mains de la justice internationale?


Dans son audience tenue mardi 23 octobre 2012, à la Prison centrale de Makala, la Naute Cour Militaire (HCM) a rejeté la demande des parties civiles sur l’implication du général John Numbi Banza Tambo dans l’affaire « Chebeya ». Et ce, au regard du principe d’effet dévolutif de l’Appel qui stipule que le juge ne peut connaître que les faits instruits et jugés par le premier juge. Il ne lui revenait pas de se saisir des faits mis à charge du générai Numbi par les parties civiles, car « ni la loi,’ ni la doctrine ne le lui permettrait tant que l’accusé n’a pas été envoyé par le ministère public. Il ne revenait pas à un tribunal de transformer un témoin en un prévenu…», a fait observer le président de la Chambre, le colonel Nsimba.

Réagissant à ce prononcé, le collectif des ONG de défense des droits humains a déclaré n’être pas du tout surpris. Car, le ton avait été donné au niveau même de l’instruction du dossier avec de nombreuses irrégularités dont notamment la disparition de certaines pièces importantes dans la recherche la vérité y déposées en bonne et due forme. Parlant de l’interview de Paul Mwilambwe du 17 octobre sur RFI, le collectif relève que la Haute Cour Militaire s’est limitée simplement à se déclarer «intéressée» par ledit témoignage sans aller jusqu’à considérer les déclarations comme des éléments de preuve susceptibles de renseigner ou de l’éclairer sur les circonstances du double crime.

Pour le collectif des ONG de défense des droits humains, la non implication du général John Numbi, considéré comme le suspect numéro un de ce double assassinat, porte un discrédit, mieux un coup fatal la réputation de la justice congolaise dont le blason demeure toujours terni à cause de sa partialité et de sa dépendance révoltante des autres institutions.

Avec ce prononcé du 23 octobre 2012, le collectif considère le procès de Chebeya comme clos. Un’ des avocats des parties, civiles, Me André Mwila de l’ONGDH Toges Noires a déclaré qu’il ne portera plus jamais’ sa toge pour un procès qui a perdu toute sa sève au risque de cautionner des irrégularités. Le collectif demande, par conséquent, au chef de l’Etat de s’assumer en réhabilitant purement et simplement le commissaire divisionnaire principal de la police congolaise dans sa fonction d’inspecteur général.

Loin d désarmer, ce collectif lésé a annoncé à la presse’ sa ferme décision de saisir, dans les tout prochains jours, les instances judiciaires internationales. Il disposerait, pour ce faire, de preuves irréfutables, récoltées grâce aux enquêtes, minutieuses menées en synergie avec certains experts des ONG des droits humains tant africaines, européennes qu’américaines. Ainsi donc, certaines autorités nationales devront répondre de leurs actes et crimes.

M.L.

http://direct.cd/2012/10/29/laffaire-chebeya-bientot-entre-les-mains-de-la-justice-internationale.html


Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  akim le Lun 29 Oct - 20:56

Tres bonne solution

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Mathilde le Mer 31 Oct - 10:55


Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Jules andré le Mer 31 Oct - 14:27

Une bonne solution d´accord,mais s´il en tombe des sanctions il faudrait attendre la fin de son mandat a moins que je me trompe.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sœur de Chebeya demande à François Hollande « la protection de la France »

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum