Freddy Matungulu : « Le dialogue n’epasopportun, l’évidence est de donner la priorité aux élections présidentielle et législatives de novembre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Freddy Matungulu : « Le dialogue n’epasopportun, l’évidence est de donner la priorité aux élections présidentielle et législatives de novembre 2016

Message  Kebadeuxfois le Ven 16 Oct - 17:57

Le professeur Freddy Matungulu (3ème sur la photo, de dr. à g.), en visite au groupe de presse Média 7 jeudi 15 octobre 2015 à Kinshasa, a jugé « inopportun » le dialogue politique initié par le chef de l’Etat congolais, affirmant que « l’évidence pour le gouvernement est de donner la priorité aux élections présidentielle et législatives de novembre 2016 ».

« La Constitution nous fixe la feuille de route d’ici à novembre 2016 », a insisté l’ex-ministre de l’Economie, du Commerce et du Budget de 2001 à 2003 en qualité de « technocrate » que le Fonds monétaire international (Fmi) avait délocalisé du Cameroun pour « aller aider son pays à se développer ».

Interrogé sur la démission de l’Abbé Apollinaire Malumalu de la présidence de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Freddy Matungulu a souhaité « un remplaçant consensuel et crédible, capable de relancer très rapidement le processus électoral ».

« Une assise au niveau national et des élites »

A la question de « comment, en tant que candidat à la présidentielle de 2016, vous allez combler le retard pour vous faire connaître des Congolais », Freddy Matungulu a répondu :

« Nous sommes assez connu en tant que personne car il y a un certain nombre de choses que nous avons faites, notamment en qualité de professeur à l’Université de Kinshasa qui n’avait qu’une seule faculté des sciences économiques. Cela nous a permis de nous donner une assise au niveau national et au niveau des élites ».

Ensuite, a-t-il ajouté, « il y a tous ces outils de communication qui nous permettent d’être en contact avec les compatriotes à travers le territoire national, notamment au Grand Kivu et au Katanga, et de combler ce déficit de présence physique ».

Matungulu attend « l’autorisation de servir le pays au plus haut niveau »

« Notre programme est d’aller à la rencontre de nos populations sur l’ensemble du territoire national. Le 27 novembre 2016, nous espérons que les Congolais, avec leur bulletin derrière l’isoloir, pourraient nous donner l’autorisation de servir le pays au plus haut niveau », a souligné le professeur Matungulu, président national de Congo Na Biso (CNB), un parti de l’opposition.

Il est « convaincu d’apporter beaucoup à la RDC » pour avoir « fait beaucoup de bonnes choses de 2001 à 2003» et « reste disponible pour le pays » avec l’espoir d’« apporter les réformes qu’il faut pour faire retrouver à la RDC sa place de grand pays ».

Depuis son « 3ème retour au pays pour y rester » après ceux de 1996 et 2001, Freddy Matungulu a l’« ambition est de beaucoup écouter avant de prendre des décisions ».

« Déjà, il y a des contacts avec les uns et les autres. Bientôt, on sera en mesure de vous dire quand et où nous allons nous adresser aux Congolais à Kinshasa. Tout le monde sera informé », a-t-il promis en réponse à la question relative à la « date » et au « lieu » d’un meeting populaire à Kinshasa.

En fait, depuis son arrivée à Kinshasa le 3 octobre 2015 par l’aéroport international de N’Djili où il a été accueilli par une marée humaine qui l’a accompagné jusqu’au siège de de son parti CNB à Limete, l’homme qui a pris une retraite anticipée au Fmi début 2014 a rencontré beaucoup de gens dans le monde politique et de la société civile en son nom et et en celui de son parti.

« Plusieurs réseaux »

« Nous avons plusieurs réseaux en RDC et à l’étranger. Il y a des compatriotes qui sont en train de travailler avec nous. Nous allons prendre des actes pour formaliser le fonctionnement de toutes ces structures tant au pays qu’en Belgique, en France, en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud et aux Etats-Unis où j’ai vécu », a assuré le président du CNB. Il a plaidé pour « une cohésion de l’ensemble du mouvement » afin de convaincre les Congolais à « adhérer au CNB dans la perspective de toutes les élections en 2015 et 2016 ».

Les élections coûtent cher en RDC

Dans un entretien le 17 février 2015 avec Afrikarabia, Freddy Matungulu avait reconnu que « les élections coûtent cher en RDC, une interview reprise ci-dessous.

« Cela ne me paraît pas étonnant au regard de l’immensité du territoire, quatre fois plus grand que la France ; d’une population relativement abondante ; et du manque criant d’infrastructures routières, ferroviaires et fluviales de qualité (qui oblige un recours excessif à l’avion pour l’acheminent du matériel électoral dans le pays).

Par ailleurs, l’informatisation rudimentaire du Congo impose un usage quasiment exclusif du vote à bulletins papier, qui, à certains égards, peut être plus couteux que le vote électronique.

Ces contraintes techniques et logistiques sont exacerbées par de graves faiblesses dans la gestion financière des scrutins; des faiblesses apparemment voulues et entretenues par le gouvernement qui n’a jamais fait mystère de sa volonté de renvoyer l’élection présidentielle aux calendes grecques.

Bien plus, pour être efficace, la gestion de ce gros budget électoral devait être pluriannuelle, ce qui n’a malheureusement pas été le cas.

Le manquement explique aujourd’hui, au moins en partie, le caractère apparemment prohibitif de l’enveloppe financière tendue par la CENI.

Pourtant, quel que élevé soit-il, ce coût, une fois froidement réexaminé et réduit au minimum incompressible, se justifie pleinement. En effet, des élections crédibles et apaisées procureraient d’énormes avantages au pays.

En particulier, en légitimant le pouvoir, elles ramèneraient la sérénité des esprits et la cohésion nationale qui nous ont tant fait défaut ces dernières années. Des ingrédients essentiels à la relance de l’économie et la création de nouvelles opportunités d’emploi et d’amélioration des conditions de vie.

Afrikarabia : Le calendrier électoral publié par la CENI fixe la date des prochaines élections locales et provinciales en octobre 2015 et des élections présidentielle et législatives pour le 27 novembre 2016. Dans ce calendrier serré, où pourra-t-on trouver l’argent nécessaire et dans quels délais ?

Freddy Matungulu : Le budget de 1,1 milliard de dollars mis en avant par la CENI est colossal. Cependant, beaucoup d’observateurs avisés pensent que les élections peuvent être organisées et réussies avec moins de ressources.

En augmentation de près de 57% par rapport au budget de l’élection de 2011, ce montant est presque 3 fois supérieur au budget des scrutins de 2006.

D’autre part, l’enveloppe proposée dépasserait de 47% les estimations présentées par l’Abbé Malu Malu aux autorités belges il y a à peine quelques mois.

Comment expliquer un réajustement si substantiel en si peu de temps? Au regard de ces évolutions, quelques économies devraient, de prime abord, être possibles. Je pense pour ma part que l’argent nécessaire peut être trouvé si tout le monde s’y met.

Les pistes de solution urgentes incluent la révision du budget 2015 et la production d’un budget 2016 qui accordent une priorité conséquente aux opérations électorales.

Ceci requière une redéfinition des priorités de l’Etat pour les deux années en faveur des opérations électorales, avec une possible focalisation sur les seules élections présidentielle et législative nationales.

Une consultation rapide entre le gouvernement, la société civile et l’opposition permettrait de développer le consensus nécessaire à une gestion sereine d’un tel recadrage des priorités budgétaires et électorales du pays.

Dans le même contexte, des échanges plus étroits et francs entre la RDC et ses partenaires au développement sur les financements attendus de ces derniers devraient également être rapidement initiés.

Enfin, la Diaspora congolaise en quête de changement au pays devrait être disposée à faire une contribution spéciale au financement de cette opération si essentielle au retour d’une stabilité durable chez nous.

Pour faciliter l’adhésion à cette dernière proposition, la direction de la CENI pourrait être confiée à une personnalité nationale plus technique, neutre, et respectée. Cette piste extraordinaire et bien d’autres de caractère exceptionnel méritent considération, car l‘urgence de la situation exige que l’on «ne laisse nulle place où la main ne passe et repasse ». Aux grands maux, de grands remèdes, donc !








http://www.sangoyacongo.com/2015/10/freddy-matungulu-le-dialogue-nest-pas.htmlhttp://www.sangoyacongo.com/2015/10/freddy-matungulu-le-dialogue-nest-pas.html


  • Oct 15, 201








Kebadeuxfois
Modérateurs

Messages : 261
Date d'inscription : 10/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Freddy Matungulu : « Le dialogue n’epasopportun, l’évidence est de donner la priorité aux élections présidentielle et législatives de novembre 2016

Message  Kebadeuxfois le Ven 16 Oct - 18:00

Pour moi ce Congolais est tres valable mais on ne sait jamais mais la meilleure question a se poser concernant ce monsieur brillant qui est derrière lui ?

Kebadeuxfois
Modérateurs

Messages : 261
Date d'inscription : 10/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Freddy Matungulu : « Le dialogue n’epasopportun, l’évidence est de donner la priorité aux élections présidentielle et législatives de novembre 2016

Message  Laurabelle le Ven 16 Oct - 18:05

Pour ceux qui voyaient en monsieur Kamehre un candidat plus compétant que les autres voici un Congolais de souche plus compétant que Vital Kamehre decouvrez le, faites des recherche sur son nom suivez ses discours et vous comprendrez la différence.

Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Freddy Matungulu : « Le dialogue n’epasopportun, l’évidence est de donner la priorité aux élections présidentielle et législatives de novembre 2016

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum