RDC : Chine - Russie demandent à « KABILA » de quitter le pouvoir à la fin de son mandat en 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RDC : Chine - Russie demandent à « KABILA » de quitter le pouvoir à la fin de son mandat en 2016

Message  Sankara le Ven 18 Déc - 17:55


RDC : Chine - Russie demandent à « KABILA » de quitter le pouvoir à la fin de son mandat en 2016


Le dimanche 6 décembre dernier, les ambassadeurs de Chine et de Russie ont invité le Général Olenga à se présenter à la résidence de l’ambassadeur de Russie pour lui communiquer un message important destiné à son chef, «Joseph Kabila». Après avoir obtenu l’accord de ce dernier, le Général Olenga, qui fait normalement office d’officier de liaison de «Kabila» auprès de la Chine et la Russie, se rendit donc au rendez-vous. Sans langue de bois, les deux diplomates lui ont demandé sèchement et fermement, de la part de leurs gouvernements, de convaincre son chef d’accepter de quitter le pouvoir à la fin de son mandat en 2016 et de renoncer à toute épreuve de force avec l’Occident et la Communauté internationale. Pour justifier leur démarche, les deux diplomates lui ont révélé que les Services spéciaux américains ont remis sur la table du président Obama le dossier de la vente frauduleuse d’uranium à la Corée du Nord, et à cause de cela, la détermination du président américain à stopper «Kabila» est sans appel. La meilleure issue pour « Kabila » est de s’arrêter à la fin de son dernier mandat constitutionnel. Et les deux diplomates de conclure que leurs pays amis (la Chine et la Russie) ne pourront pas le protéger au-delà de ce contexte légal.

Tous les observateurs avisés de la politique congolaise, et tous ceux qui savent bien lire les signes du temps sont unanimes : la République Démocratique du Congo, notre pays, entre irréversiblement dans l’œil du cyclone. Et ce sera pour un long moment ! Et Comme il a pris l’habitude de le faire souvent au début de chaque semaine, L’œil du Patriote se fait le devoir de présenter au peuple congolais, mais particulièrement aux patriotes résistants congolais, le tableau de bord de la navigation du bateau-Congo, pour permettre à chaque Congolaise et congolais de prendre pleinement conscience des enjeux politiques et de l’ampleur tant du danger que du combat que nous menons tous pour la libération de notre pays.
1. Divorce consommé entre «Kabila» et les Tshisekedi ?

Le marché des dupes autour du dialogue des sourds conclu entre « Kabila » et les Tshisekedi, malgré leurs nombreux démentis suivis des déclarations mensongères et contradictoires pour endormir le peuple congolais, ce marché des dupes, disions-nous a tourné au vinaigre! Actuellement, les deux camps en sont arrivé à des déclarations du genre « je t’aime, moi non plus ! ». Et depuis le nouveau « mariage d’intérêt» conclu à Paris entre le même Félix Tshilombo et Moïse Katumbi, Kanambe, nous dit-on, ne décolère plus. Il traite publiquement les Tshisekedi de fourbes, traîtres et voleurs… ! Il a ordonné au «pasteur» Mugalu de récupérer auprès de Tshilombo et son père Thsisekedi tout l’argent qu’ils sont reçu avec la promesse d’organiser le dialogue avec lui pour permettre le «glissement» au-delà de 2016. En cas de refus de restitution, des opérations de représailles seront entreprises contre eux à tous les niveaux. Devant cette pression et ces menaces, Moïse Katumbi aurait promis aux Tshisekedi de leur donner tout l’argent nécessaire qu’ils doivent restituer à «Kabila». Voilà donc à quoi est réduit le sort du peuple congolais et de la nation toute entière, dans certains cercles politiques!

2. L’enlèvement des opposants congolais «récalcitrants» programmé pour la nuit du réveillon de nouvel an

Une hirondelle, dit-on, ne fait pas le printemps ! «Kabila » vient d’en faire l’expérience à ses dépens. Il avait tout misé dès le début sur la légende bâtie autour du «mythe Tshisekedi» des années 80 et 90. Ses conseillers lui avaient fait croire qu’il suffisait que le nom de Tshisekedi soit associé aux manœuvres du dialogue pour appâter toute opposition et tout le peuple congolais en faveur du dialogue. Mais quelle ne fut pas sa déception de constater que l’UDPS seule ne représente ni toute l’opposition en RDC, moins encore le peuple congolais dans son ensemble.

Vital Kamerhe qui avait reçu mission d’infiltrer l’opposition congolaise et de la miner de l’intérieur vient d’adresser à « Kabila » un rapport alarmant sur l’existence d’un groupe d’opposants congolais «récalcitrants» qu’ils n’arrivent pas à manipuler parce qu’ils sont encadrés et soutenus par l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa pour préparer avec l’APARECO d’Honoré Ngbanda un soulèvement populaire à Kinshasa. Il a fait ce rapport via Moïse Nyarugabo qui a immédiatement alerté le Tutsi-power. Très en colère, tous ses membres, sous l’impulsion de « Kabila », ont décidé et planifié de profiter de l’ambiance du réveillon de nouvel an pour procéder à l’enlèvement des opposants «récalcitrants» suivants : Franck DIONGO, Mme Eve BAZAIBA, Martin FAYULU, Gilbert KIAKWAMA et Gabriel MOKIA. Nous demandons à ces fils du pays d’éviter durant tout le mois de décembre des déplacements nocturnes et même des visites impromptues dans leurs résidences. Ils doivent éviter de se retrouver seul durant la journée dans des endroits isolés. Car ils font déjà l’objet de filature de la part des milices rwandaises de la «GR» qui cherchent à tracer les itinéraires habituels de leurs déplacements pour choisir les moments et les lieux propices de leurs enlèvements.

Mais l’incident de la réunion de Dakar semble avoir offert à « Kabila » une aubaine pour neutraliser ses opposants récalcitrants. La sortie médiatique fracassante du perroquet MENDE (sur TV5), de Barnabé KIKAYA BIN KARUBI (sur RFI) suivi du fanfaron Jean-Marie KASSAMBA (sur Télé 50), brandissant qui une menace de protestation diplomatique, qui une accusation de complot contre la RDC à l’encontre des trois opposants : Martin FAYULU, Mme Eve BAZAIBA et Franck DIONGO, met à nu les intentions maléfiques de Kabila qui a trouvé là une occasion en or pour les neutraliser, au lieu de les enlever comme initialement prévu. Les trois opposants sont accusés de complot contre l’état congolais seulement parce qu’ils ont accepté d’aller participer à un atelier de réflexion « sur les processus électoraux » sur l’île de Gorée au large de Dakar au Sénégal.

Cet atelier a été initié par les « Mouvements citoyens » « Y EN A MARRE » du Sénégal, « BALAI CITOYEN » du Burkina Faso, et « FILIMBI » et « LUCHA » de la RDC. Il a été financé par la fondation allemande KONRAD ADENAUER et BRENTHURST (une organisation sud-africaine). Plusieurs personnalités politiques de l’opposition congolaise invitées avaient aussi répondu positivement à leur invitation. Parmi elles nous citons Félix TSHILOMBO TSHISEKEDI, Moïse KATUMBI qui s’est excusé parce qu’il doit accompagner le TP Mazembe au Japon, Samy BADIBANGA, Vital KAMERHE et Olivier KAMITATU, pour ne citer que ceux-là. Dès lors, pourquoi «Kabila» s’acharne-t-il seulement sur les trois opposants, alors que d’autres avaient aussi marqué leur accord ? Cherchez l’erreur !

Tandis que d’un côté il sévit contre les récalcitrants, de l’autre côté, «Kabila» multiplie des actes de corruption des « opposants collabos » et leur demande de multiplier les déclarations de soutien en faveur du dialogue et du prolongement de son mandat au-delà de 2016. La semaine dernière, plusieurs opposants collabos congolais ont reçu chacun 50.000$ de la main de RUBERWA à cet effet. Il s’agit entre autres de Steve MBIKAYI, Zahidi NGOMA, Ne MWANDA NSEMI et Justin BITAKWIRA…, pour ne citer que ceux-là ! L’opération de corruption s’est aussi étendue jusqu’aux pasteurs des églises de réveil réunis autour de Mugalu qui a remis à chacun 50.000$ pour soutenir le dialogue et vilipender l’Eglise catholique dont les évêques ont clairement mis en garde le pouvoir contre toute tentative de violer ou de modifier les dispositions constitutionnelles au travers du dialogue.
3. Le surarmement des milices rwandaises de la «GR» se poursuit

Pendant ce temps, «Kabila» poursuit l’opération pour le surarmement des milices rwandaises de la «GR» pour préparer l’apocalypse sur Kinshasa et la RDC. Au courant de la semaine qui s’est achevée, il y a eu une importante livraison d’armes lourdes et de munitions en provenance d’Egypte et de la Russie. Ces armes et munitions ont été acheminées nuitamment et entreposées à Kibomango qui est devenu une grande poudrière gardée exclusivement par des soldats rwandais et zimbabwéens. Il en est de même de la base de Kamina dont les dépôts de munitions sont entièrement occupées et gardées par les bataillons rwandais. Des avions militaires font des rotations nocturnes pour ravitailler ces troupes rwandaises en armes sophistiques et en munitions.

Dans l’entretemps, les camps militaires occupés par des militaires congolais sont systématiquement dépouillés et leurs dépôts sont vides. Lorsqu’il arrive qu’on trouve quelques armes en stock dans ces dépôts, il n’y a jamais de munitions et vice versa ! Cette situation a fini par réveiller les officiers et les militaires congolais qui prennent de plus en plus conscience du piège qui se referme sur eux !
4. Quelques «notables collabos» originaires de l’Equateur s’unissent contre Honoré Ngbanda

Le samedi 8 décembre dernier, quelques «notables collabos» originaires de l’Equateur se sont donnés rendez-vous à la résidence d’André Alain ATUNDU, la nouvelle coqueluche de la MP de «Joseph Kabila». Ils n’avaient qu’un seul point à l’ordre du jour de leur messe noire : « il faut empêcher Honoré NGBANDA d’arriver à Kinshasa et compromettre nos carrières politiques! » Parmi les autres personnes présentes à cette rencontre, on a noté la présence remarquée de Léon KENGO WA DONDO, le Président du Sénat, le Général BARAMOTO et Edouard MOKOLO WA MPOMBO, vice-président du Sénat…

Pour réaliser leur objectif, ils ont chargé le général BARAMOTO de localiser les éléments armés venus, selon eux, d’Abuzi via la Centrafrique et Brazzaville. Sa mission consiste particulièrement à identifier et localiser le commandant des troupes et à le détourner d’Honoré NGBANDA en lui offrant beaucoup d’argent et en lui faisant des promesses de grade pour lui et ses hommes (cachés). Mais le but final est de les livrer tous à « Kabila » dès qu’ils auront indiqués leurs cachettes. Cette opération pourra ainsi augmenter leur crédit auprès de leur «Boss» !

A la même occasion, André ATUNDU informa ses compères de l’Equateur, pour les encourager, que «Kabila» lui a fait la promesse de lui confier le poste de Premier-ministre pour la transition, s’il réussissait à opérer un passage en force pour obtenir le glissement sans l’UDPS et les Tshisekedi.

Mais le danger viendra de l’APARECO. Et à ce sujet, ATUNDU a suggéré qu’on profite de la campagne actuelle de recrutement pour injecter beaucoup de taupes parmi les nouveaux adhérents au sein de l’APARECO afin qu’après un laps de temps, toutes ces taupes démissionnent en bloc et regagnent la RDC. Ils auront ainsi créé un séisme qui va décrédibiliser NGBANDA dans la diaspora et en RDC. C’est donc avec beaucoup d’ironie que , L’œil du Patriote souhaite d’avance la bienvenue aux taupes d’ATUNDU au sein de l’APARECO.Bon courage…
5. La Chine et la Russie envoient un message conjoint à «Joseph Kabila»

Le dimanche 6 décembre dernier, les ambassadeurs de Chine et de Russie ont invité le Général Olenga à se présenter à la résidence de l’ambassadeur de Russie pour lui communiquer un message important destiné à son chef, «Joseph Kabila». Après avoir obtenu l’accord de ce dernier, le Général Olenga, qui fait normalement office d’officier de liaison de «Kabila» auprès de la Chine et la Russie, se rendit donc au rendez-vous. Sans langue de bois, les deux diplomates lui ont demandé sèchement et fermement, de la part de leurs gouvernements, de convaincre son chef d’accepter de quitter le pouvoir à la fin de son mandat en 2016 et de renoncer à toute épreuve de force avec l’Occident et la Communauté internationale. Pour justifier leur démarche, les deux diplomates lui ont révélé que les Services spéciaux américains ont remis sur la table du président Obama le dossier de la vente frauduleuse d’uranium à la Corée du Nord, et à cause de cela, la détermination du président américain à stopper «Kabila» est sans appel. La meilleure issue pour « Kabila » est de s’arrêter à la fin de son dernier mandat constitutionnel. Et les deux diplomates de conclure que leurs pays amis (la Chine et la Russie) ne pourront pas le protéger au-delà de ce contexte légal.

Dès sa sortie d’audience, le Général Olenga appela son boss. Celui-ci qui attendait impatiemment le contenu du message promis lui demanda de le rejoindre à l’Hôtel du Fleuve où il l’attendait. Après avoir écouté le message des deux ambassadeurs, « Kabila » garda le silence pendant quelques minutes avant de demander à deux reprises à son messager: «As-tu peur? » Ce à quoi Olenga répondit : «Le message des deux ambassadeurs est très clair». « Que devons-nous faire ?» enchaina « Kabila » ? Olenga lui proposa de suivre leur conseil, mais de lancer sa « sœur jumelle » Janet pour prendre sa succession. « C’est la seule personne qui peut vous rassurer à cent pour cent », expliqua-t-il. Sur ce, «Kabila» lui donna une tape amicale sur l’épaule en lui disant : «nous allons voir ça!»

Que va faire alors Kanambe ? Va-t-il enfin suivre le conseil de ses seuls alliés qui constituent son meilleur soutien ? Pour nous, une chose est certaine, l’inculte kadogo rwandais, ancien vendeur de poisson à Dar es Salam, devenu président du Congo par la force, ne comprendra qu’une seule logique : celle de la force!
6. Quelques lobbies belges projettent la sécession du Katanga sous la direction de Moïse Katumbi

L’imbroglio politique qui règne aujourd’hui en RDC a fait resurgir au sein de certains lobbies politiques de Bruxelles les démons des années 60. Du coup, les nostalgiques de l’époque coloniale se croient revenus à l’époque de Moïse Tchombe, et se sont mis à rêver que l’heure est venue pour la balkanisation de la République Démocratique du Congo qui doit être dépecée, selon eux, comme un éléphant africain où chacun emporte son morceau dans sa gibecière sans rendre de compte à personne. Ainsi, ces vautours entendent encourager le Rwanda et l’Ouganda à officialiser respectivement l’annexion du Kivu et de l’Ituri à leurs territoires. Ce qui leur permettra de procéder, dans la foulée, à la sécession du Katanga qu’ils comptent placer sous la direction d’un nouveau Moïse, une marionnette «new look» qui n’est autre que Moïse Katumbi !
7. «Kabila» agite l’épouvantail du terrorisme pour toucher la corde sensible de la France

Bien qu’il joue au voleur qui crie au voleur, ou au pyromane qui se déguise en sapeur-pompier, «Kabila» sait qu’il est au bout du rouleau, le dos contre le mur. Il sait que ses jours sont comptés car le compte à rebours pour son régime sanguinaire est définitivement déclenché. Il est conscient que ces puissantes mains qui l’avaient fait roi en RDC, ses mentors anglo-saxons, l’ont vomi et jurent aujourd’hui de mettre fin à son règne. La déclaration très ferme du sous-secrétaire d’Etat américain à la Sécurité civile, démocratie et aux droits de l’Homme, suivie de celle très virulente de l’envoyée spéciale du Royaume Uni pour la Région des Grands Lacs, Mme DANAE DHOKALIA, ont sonné le glas d’une alliance décatie et d’un lointain soutien dont bénéficiait « Kabila » auprès des puissants lobbies anglo-saxons qui l’avaient imposé aux Congolais en janvier 2001 après l’assassinat de Laurent Désiré Kabila.

Et pour l’aider à s’accrocher au pouvoir, les conseillers juifs de « Kabila » lui ont suggéré de surfer sur la rivalité légendaire entre les Français et les Anglo-saxons. Ils lui ont conseillé comme stratégie d’agiter très fort le spectre d’une menace terroriste pour mieux accrocher la France de Hollande, traumatisée elle-même par des attaques et des menaces terroristes. Pour cela, il lui a été conseillé de présenter la colère du peuple congolais et toute action pouvant le mener au soulèvement comme étant une action à caractère terroriste visant à déstabiliser l’Afrique centrale déjà instable ! Ainsi, la consigne a été donné à tous les perroquets de « Kabila »: Mende, Atundu, Kikaya, Kassamba et consorts, d’user abondamment de la sémantique du terrorisme et de ses dérivés pour qualifier systématiquement toute action de l’opposition politique congolaise, et plus particulièrement de la résistance patriotique devant conduire à une révolution populaire, comme des menaces terroristes !

Voilà qui explique la rhétorique spéciale usitée par les perroquets de « Kabila » (Atundu, Mende, Kikaya et Kassamba) qui qualifient grossièrement de menace terroriste l’atelier de réflexion convoquée publiquement au Sénégal. Face à tant de ridicule , on ne sait même plus s’il faut en rire ou en pleurer… Ils présentent sans vergogne cet atelier comme étant une « dangereuse et secrète » rencontre où on va enseigner aux jeunes gens la fabrication des cocktails-Molotov! Faut-il vraiment convoquer publiquement une grande rencontre avec autant de monde et autant de publicité à la presse pour organiser une telle activité clandestine? Il n’y a que dans la République bananière du Congo où les autorités politiques réfléchissent ainsi !

Si quelqu’un devait être considéré comme une sérieuse menace à cause de ses accointances aux activités terroristes en RDC et dans la Région des Grands Lacs, c’est bien «Joseph Kabila» et son principal mentor Paul Kagame. Et dans les jours à venir, L’œil du Patriote se fait le devoir de présenter à l’opinion nationale et internationale les éléments qui révèlent la dangerosité de « Kabila » dans le développement des réseaux terroristes dans lesquels il est impliqué avec sa famille biologique (Zoé et Janet), plus particulièrement dans les opérations de blanchiment d’argent sale lié aux réseaux mafieux liés au terrorisme international. En voulant jongler avec la peur du terrorisme, « Kabila » ouvre une boîte de Pandore dont les conséquences sont imprévisibles pour lui-même ! A suivre…

Paris, le 14 décembre 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum