Aubin Minaku president assemblee nationale rdc congo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aubin Minaku president assemblee nationale rdc congo

Message  Jules andré le Ven 25 Déc - 19:00



aubin_minaku_president_assemblee_nationale_rdc_congo


Le speaker de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, est au cœur de plusieurs accusations sur sa gestion de la Chambre basse du Parlement mais aussi de ses relations avec les députés de la Majorité, particulièrement ceux du PPRD. Faible initiative dans la conduite de plate-forme politique et manque de vision et de leadership exemplaire, ambitions démesurées et sorties médiatiques ratées… que cache Minaku et quelles sont ses véritables motivations face aux enjeux de l’heure?

Ce n’est plus une chose à démontrer. L’attitude du président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, est loin de rassurer sa famille politique, moins encore l’opinion publique congolaise. Sorti de l’inconnu, Minaku a été porté à la tête de la Majorité présidentielle en remplacement de Louis-Alphonse Koyagialo. Depuis son arrivé à ce poste, il n’a initié aucune action en faveur de son chef, le Président Joseph Kabila Kabange et moins encore en faveur de son parti politique, le PPRD. Les concertations politiques ont été l’initiative du président Joseph Kabila mais le contour qui avait pris ce forum a été une surprise pour l’opinion politique et pour la Majorité au pouvoir. L’opinion se souviendra que l’Opposition républicaine a obtenu onze postes ministériels sans que le Président Joseph Kabila n’en trouve un répondant du coté de cette opposition. Mais, curieuse affaire, le Président de la Chambre basse du Parlement s’en réjouit et tirerait sur tous ceux qui tentent de démontrer le contraire. Le Président de l’Assemblée nationale joue au sapeur-pompier, brille par son manque de dynamisme et d’autorité en se présentant tantôt comme dauphin du Président Joseph Kabila, tantôt comme celui qui protège le régime. Il est en conflit avec tout le monde. Il n’y a pas longtemps, il avait craché sur son ancien mentor, Evariste Boshab avant les concertations nationales.

Lors d’un point de presse tenu à l’aéroport international de N’Djili, le speaker de la Chambre base s’était donné le luxe de demander à l’ancien Secrétaire Général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) de lui faire le rapport des consultations que ce dernier avait entreprises en vue de la tenue des Concertations nationales. Un point de presse dont la qualité laisse à désirer. En définitive, pas plus de 10% de résolutions ont été appliquées jusqu’à ce jour et c’est une preuve qu’il y a absence d’imagination et ceci crée une défaillance dans la famille politique du Président Kabila.

La déstabilisation de la Majorité Présidentielle dans la phase actuelle est due à la mauvaise gestion de cette structure par Aubin Minaku qui, par le passé, avait organisé, selon les sources concordantes, des réunions à Ma crevette dans la commune de Matete contre cette MP, selon certaines sources. Pour rappel, l’ancien président de l’Alliance pour le renouveau du Congo (ARC), l’ancien porte-parole de la Majorité présidentielle, l’ancien secrétaire général du Parti lumumbiste réunifié (PALU) et l’actuel Secrétaire de la Majorité présidentielle se prépareraient déjà à assurer la continuité du pouvoir sans le Président Kabila Kabange. C’est ce qui a fait exploser, par moment, le PALU avec le départ de Mme Laure Kawanda. Le départ des membres du G7 est la conséquence logique de ces réunions secrètes.

L’on constate aussi que les gens qui défendent le Président Kabila sont indexés par le Président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité. La dernière démonstration est celle qu’il vient de faire à l’occasion de la publication de la liste des communicateurs de la Majorité présidentielle. Dans cette liste, Luzanga et Yulama sont absents.



Mais pourquoi peut-on chasser Luzanga de ses fonctions de porte-parole et se voit maintenir Minaku dans son poste du Secrétaire Général de la Majorité présidentielle alors qu’ils se retrouvaient tous deux dans les réunions de Ma Crevette.



Les contradictions graves qu’on a relevé dans l’affaire du voyage de certains députés en terres sénégalaises prouvent amplement qu’il y a un jeux de ping-pong qui est en train de se jouer entre lui et Fayulu en faisant croire à l’opinion qu’il n’était ni au courant du voyage ni de la destination finale de ces députés nationaux niant sa propre signature qui était apposée sur l’autorisation de sortie.



Le 18 décembre, Congo Nouveau a publié à sa une : hypocrisie de Minaku. N’était-il pas en train de faire pression sur le Président Kabila afin que celui-ci lui cède son fauteuil d’Autorité morale de la Majorité présidentielle? Comment peut-on imaginer qu’un regroupement de cette importance qui est la Majorité présidentielle souffre de la tenue des réunions mais aussi n’arrive pas à faire face à toute la pression que les opposants sont en train de mener aujourd’hui?



Au niveau des médias, des opposants qui seraient envoyés par Minaku s’attaqueraient à ceux qui se feront appelés communicateurs sans la bénédiction de ce dernier. C’est ce que l’opinion avait suivi sur Kin 24, dans l’émission Bosolo où Mbenza et Katanga s’attaquaient à Yulama pour n’avoir pas eu la bénédiction de Minaku. Selon certaines indiscrétions, ils seraient envoyé par Minaku pour s’attaquer à cet acteur politique.



Les faiblesses sont légions dans la gestion de la MP.

Aucune réunion, encore moins une stratégie n’ont été observées depuis l’arrivée de Minaku à la tête de cette structure.

Travaille-t-il pour qui? Pour ses propres intérêts ou ceux de la famille politique du chef de l’Etat? Une anecdote d’un hibou dans un bureau a fait le tour du monde et c’est une première en République Démocratique du Congo.

On se souviendra encore du feu l’ambassadeur Katumba Mwanke, un homme de grande vision et qui était attaché au président de la République.



Bien qu’ayant bénéficié d’une chance exceptionnelle de la part du président Kabila, Minaku comme tant d’autres resteraient des ingrats éternels aux ambitions démesurées. N’y a-t-il pas nécessité qu’un audit soit diligenté à l‘Assemblée nationale pour qu’on sache la destination du fonds public alloué à cette Chambre législative ?



Par Daniel Welo N’soko

http://www.direct.cd/actu/la-une/2015/12/24/63672.html

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aubin Minaku president assemblee nationale rdc congo

Message  Jules andré le Ven 25 Déc - 19:02

Pour des raisons similaires l ex speaker Kahmere a été éjecté de son poste. alors pourquoi Minaku est-il maintenu ?

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum