Exclusivité C-NEWS : Kabila rejeté par des américains, la décision tombe aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exclusivité C-NEWS : Kabila rejeté par des américains, la décision tombe aujourd'hui

Message  Jules andré le Jeu 11 Fév - 1:56

Le sort du président sortant, Joseph Kabila, était scellé depuis par les américains. Ils ont déployé trop d'efforts diplomatiques à travers notamment le président Obama lui-même, John Kerry, Russ Feingold et Tom Perriello, pour pousser Kabila au respect de la constitution, mais l'homme donne l'impression de ne pas obtempérer.



Kabila multiplie plutôt des manœuvres pour se pérenniser au pouvoir contre la constitution et la volonté de l'ensemble du peuple rd-congolais. Ainsi, ce 10 février, une réunion au Sénat américain examine définitivement la situation rd-congolaise et le cas Kabila. Des sanctions vont tombées sans doute. Kabila, son sort totalement scellé.



Quoi de plus normal pour lui de s'inscrire sur la voie du respect de la constitution, que de suivre ses petits courtisans. (Ci-dessous, le point de vue de Human Rights Watch, Ida Sawyer, en français et anglais, reflétant la position parfaite des américains).




Point de vue : Il est encore temps d’agir en RD Congo
Ida Sawyer
Chercheuse senior sur la RD Congo


La Commission des Affaires étrangères du Sénat américain doit tenir aujourd’hui une audience sur la « bonne gouvernance » en Afrique centrale, ce dont cette région agitée a désespérément besoin. Le moment ne pourrait s’avérer plus crucial.


Rien ne laisse clairement entrevoir la fin de la crise au Burundi, où des centaines de personnes ont été tuées depuis que des manifestations ont éclaté contre la décision controversée du Président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat en 2015.



Tant les forces de sécurité que les groupes d’opposition armés ont attaqué leurs adversaires respectifs avec une brutalité sans cesse croissante.

La crise qui se profile en République démocratique du Congo pourrait pourtant reléguer au second plan diplomatique les troubles au Burundi. Ici aussi, le président, Joseph Kabila, semble résolu à se cramponner au pouvoir malgré une limite constitutionnelle de deux mandats consécutifs, dont le deuxième échoit en décembre.



Le gouvernement se livre à une violente répression contre des opposants politiques, des jeunes activistes et d’autres personnes qui réclament la tenue, dans les délais requis, d’élections crédibles en RD Congo. Mais il est encore temps d’enrayer la violence et le gouvernement américain a un rôle primordial à jouer.



Il a fait preuve d’un solide leadership en ce qui concerne la RD Congo, appelant à plusieurs reprises le Président Kabila à organiser des élections crédibles et à se retirer à l’issue de son mandat.



Le Président Barack Obama s’est entretenu au téléphone avec Kabila en mars 2015, le Secrétaire d’État John Kerry s’est rendu dans la capitale, Kinshasa, en mai 2014, et les envoyés spéciaux des États-Unis dans la région des Grands Lacs, tout d’abord Russ Feingold et aujourd’hui Tom Perriello, ont effectué des dizaines de visites pour délivrer ce message. À ce jour, Kabila et ses partisans ont toutefois ignoré ces appels.



Le gouvernement américain doit maintenant traduire ses paroles en actes. Des sanctions ciblées visant les responsables de la répression, telles que des interdictions de voyager et le gel de leurs avoirs, constitueraient une mesure importante, à appliquer idéalement en coordination avec l’Union européenne.



Ces sanctions enverraient un message puissant à Kabila et à son proche entourage, leur faisant comprendre que leur répression brutale entraîne des conséquences. Cette mesure pourrait aussi contribuer à dissuader les forces de sécurité de commettre de futures exactions, notamment lors d’une nouvelle série d’actions citoyennes qui devraient commencer à travers le pays la semaine prochaine.



La RD Congo se trouve aujourd’hui à un tournant historique. L’évolution de la situation déterminera si le peuple congolais pourra davantage nourrir l’espoir de vivre dans un pays qui respecte les droits humains et les institutions démocratiques ou s’il continuera à être exposé aux exactions.

En ce moment crucial, le gouvernement américain devrait soutenir les efforts du peuple congolais visant à défendre la démocratie et le respect des droits humains.
https://www.hrw.org/fr/news/2016/02/10/point-de-vue-il-est-encore-temps-dagir-en-rd-congo

Ida Sawyer
Senior Researcher
Human Rights Watch
+243 81 33 78 478 | +243 99 86 75 565
ida.sawyer@hrw.org
Twitter: @ida_sawyer





Dispatches : Time Has Not Run Out in DR Congo

Ida Sawyer

Senior Researcher, Democratic Republic of Congo



The United States Senate Foreign Relations Committee is due to hold a hearing today on “good governance” in central Africa, something this troubled region desperately lacks. The timing could not be more crucial.



There is no clear end in sight for the crisis in Burundi, where hundreds of people have been killed since protests broke out against President Pierre Nkurunziza’s controversial decision to stand for a third term in 2015. Both the security forces and armed opposition groups have been attacking their opponents with increasing brutality.



A looming crisis in the Democratic Republic of Congo could push Burundi’s troubles to the diplomatic sidelines. Here, too, President Joseph Kabila appears bent on clinging to power despite a two-term limit ending in December. The government has violently cracked down on political opponents, youth activists, and others calling for timely and credible elections in Congo.



But there is still time to stem the violence, and the US government has a pivotal role to play. It has shown strong leadership on Congo, repeatedly calling on Kabila to organize credible elections and step down. President Barack Obama spoke on the phone to Kabila in March 2015; Secretary of State John Kerry visited the capital, Kinshasa, in May 2014; and the US special envoys to the Great Lakes region – formerly Russ Feingold and now, Tom Perriello – have made dozens of visits to deliver this message.



So far, Kabila and his supporters have ignored these pleas. The US government needs to back up its words with action. Targeted sanctions on those responsible for the crackdown, including travel bans and asset freezes, is one important measure, ideally in coordination with the European Union. Such sanctions would send a strong message to Kabila and his inner circle that there are consequences for their brutal repression. Such a step could help deter further abuses by the security forces, including during a new round of civic actions expected to begin across the country next week.



Congo is at an historic crossroads. How the situation plays out will determine whether the people of Congo will have greater hope of a country that respects human rights and democratic institutions or whether it will remain mired in abuse.



This is a crucial moment for the US government to stand together with them for democracy and respect for human rights.

https://www.hrw.org/news/2016/02/10/dispatches-time-has-not-run-out-dr-congo
http://www.rdc-news.com/#!Exclusivit%C3%A9-CNEWS-Kabila-rejet%C3%A9-par-des-am%C3%A9ricains-la-d%C3%A9cision-tombe-aujourdhui/cjds/56bb05bb0cf2062bd41de62f

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exclusivité C-NEWS : Kabila rejeté par des américains, la décision tombe aujourd'hui

Message  Laurabelle le Jeu 11 Fév - 20:34

Si ce texte pouvais être traduit en français ca nous permettra de comprendre .

Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exclusivité C-NEWS : Kabila rejeté par des américains, la décision tombe aujourd'hui

Message  Mathilde le Ven 12 Fév - 9:28


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exclusivité C-NEWS : Kabila rejeté par des américains, la décision tombe aujourd'hui

Message  zikombe le Ven 12 Fév - 18:38

Soeur ya noto alobi nini ooooooooooooooo ?

zikombe
Modérateurs

Messages : 391
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exclusivité C-NEWS : Kabila rejeté par des américains, la décision tombe aujourd'hui

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum