RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 18:22








A Kinshasa en République démocratique du Congo, ce jeudi 26 mai était placé sous le signe de la mobilisation pour l'opposition. Des manifestations sont prévues pour dénoncer l'arrêt de la Cour constitutionnelle qui permet à Joseph Kabila de présider le pays au-delà du terme de son mandat en décembre. La marche à Kinshasa a commencé avant d’être dispersée par la police.

La marche a commencé aux environs de 11h30 ce jeudi matin, heure de Kinshasa. Avec un certain retard puisque le rassemblement était prévu à 10 heures.

La marche est allée très vite. Il faut savoir que le convoi d’un millier de personnes au départ a grossi au fur et à mesure. Les policiers étaient au bord des routes et laissaient passer les manifestants dans le calme, les militaires également.

Présent dans le cortège, Martin Fayulu, président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), candidat à la présidentielle, explique pourquoi l'opposition est dans la rue : « On a décidé de marcher tout simplement pour dire à monsieur Kabila qu’en République démocratique du Congo, il n’y a pas de présidence à vie. La Constitution est claire : il doit respecter la Constitution comme tous les Congolais doivent respecter la Constitution. Ça c’est la première chose. De deux, dire à la Cour constitutionnelle que, elle-même, doit respecter la Constitution, et de dire à la Céni [Commission électorale nationale indépendante] qu’il n’y a pas d’autre choix que d’organiser les élections, car l’article 73 lui donne un ordre. C’est impératif, l’élection présidentielle doit être organisée et convoquée 90 jours à la fin du mandat. Et enfin, pour dire au monde entier que nous sommes solidaires de tout ce qui se passe à Beni, que tout le monde entier regarde, qu’il n’y a pas un gouvernement capable de protéger ses citoyens. On tue à Beni. Voilà les raisons fondamentales de notre marche d’aujourd’hui ».

Gaz lacrymogène

Puis le convoi s’est approché du boulevard du 24-Novembre. Il y avait eu des difficultés, des discussions sur le tracé. Le gouvernement provincial, joint par RFI, a expliqué que les manifestants ont dépassé le cordon qui avait été imposé hier par le gouverneur de Kinshasa et que donc la police avait été obligée d’intervenir. C’était devant la maison Schengen, presque à l’entrée du centre-ville qui était formellement interdit de toute manifestation par le gouverneur de Kinshasa.

Une intervention policière que justifie le ministre provincial de l’Intérieur, Emmanuel Akweti : « Les forces de l’ordre ont utilisé les gaz lacrymogènes pour disperser les marcheurs et si vous voulez connaître les raisons fondamentales, c’est le non-respect du tracé. En effet, les forces de l’ordre se sont retrouvées devant deux tendances, deux catégories de marcheurs. La première catégorie est composée par des marcheurs qui n’ont pas respecté l’itinéraire tracé par l’autorité politico-administrative. Et la deuxième catégorie, ce sont les marcheurs qui ont essayé de respecter le tracé défini par l’autorité et, comme il y a eu ceux qui ont été dispersés dans la première catégorie, se sont joints à la deuxième catégorie, la police était obligée de devoir utiliser les moyens classiques pour pouvoir les disperser ».

Il y a eu des tirs de gaz lacrymogène, quelques jets de pierre également, au moment où les policiers et les manifestants se faisaient face. Et désormais, le convoi est donc dispersé. Le cortège s’est réparti en petits groupes et semble se regrouper dans d’autres rues de la ville. Résultat retour à la case départ pour les manifestants, c’est-à-dire devant le siège des partis politiques d’opposition, sur l’avenue de l’Enseignement. Les leaders de l’opposition sont évidemment énervés par cette intervention de la police.

Paroles de manifestants
26-05-2016 - Par Sonia Rolley


00:00 00:00
Difficile d’avoir une estimation du nombre de participants tant le cortège n’était pas compact et étendu sur toute une longueur de boulevard. On peut dire quelques milliers. On verra ce que dit la police à l’issue de cette manifestation et également ce que diront les organisateurs.

Des morts signalés en province

Ce jeudi, plusieurs manifestations étaient aussi prévues en province. D'abord dans le Nord-Kivu à Goma où des échauffourées ont eu lieu ce jeudi matin à Ndosho dans l'ouest de la ville. Une personne a été tuée. Selon le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, un policier en faction devant une coopérative financière aurait été agressé par un homme ayant cherché à s'emparer de son arme. L'homme a été tué. Le gouverneur qui dément toute manifestation à Goma et qui parle de badauds qui avaient posé des pierres sur les voies. Des affrontements ont éclaté entre policiers et manifestants quand des groupes ont tenté de se rendre vers le centre-ville. Autre incident signalé à Butembo où la police était déployée très tôt ce matin sur les places pour empêcher les rassemblements. Selon un représentant de la société civile sur place, un accident s'est produit lors d'une manœuvre de dispersion. Dans un mouvement de panique, un véhicule civil a heurté un jeune homme à moto qui est décédé.

La ville de Beni était à l'arrêt ce matin. Les quelques tentatives de rassemblement auraient été dispersées par la police. Même chose à Kisangani où selon un témoin, des policiers avaient été déployés notamment devant le domicile de responsables locaux de l'opposition. A Mbandaka, dans l'Equateur, un rassemblement a là encore été dispersé et plusieurs personnes brièvement interpellées. A Lubumbashi, la police a été déployée tôt ce matin pour empêcher toute tentative de rassemblement. Et rien n'avait commencé à la mi-journée. Dispersion sans incident signalée enfin à Bunia. Et puis à noter qu'à Bukavu, dans le Sud-Kivu, la marche de l'opposition était autorisée par la mairie. Et apparemment, le rassemblement s'est déroulé jusqu'au bout sans incident, selon un responsable de la société civile de cette ville.


http://www.rfi.fr/afrique/20160526-rdc-manifestation-opposition-kinshasa-dispersee-police

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 18:22

Les jeunes de la ligue de L' UDPS.


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 18:23

Kinshasa‬ : Eve Bazaida, Secretaire Générale du MLC blessée au pied pendant la dispersion violente à la gaz lacrymogène des manifestants par la police




_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 18:29

GOMA DES PIERRES CONTRE DES CHARS...EYINDI!

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 18:30

Ils ont voulu aller jusqu au boulevard du 24 novembre et la boum..
La police qui ne comprend pas Qu in de bat pour elle aussi commencé son sale besogne...
Kimbuta ‪#‎Yebela









_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 18:36

"De ce fait j'apporte mon soutien à toutes les manifestations pacifiques programmées pour faire pression sur le gouvernement actuel".
Fait a Bruxelles, le 15 fevrier 2016.
Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA
President
.



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Mathilde le Jeu 26 Mai - 23:09


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Rose lilas le Ven 27 Mai - 18:46

Kanambe et compagnon s en fonce davantage dans l orgueil qui est le seul reflexe qu'on tout les dictateurs avant leurs sorties prochaines et c est pas fini, d'ici la fin de l'année ils vont multiplier des erreurs qui vont les amener vers la sortie et la question qu'on doit se poser est la suivante ?
Sortiront-ils la tete devant ou les pieds devant
?

Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: la manifestation de l’opposition à Kinshasa dispersée par la police

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum