Un Congolais s adresse a Honore Ngbanda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un Congolais s adresse a Honore Ngbanda

Message  mapata le Mar 5 Juil - 19:27


mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais s adresse a Honore Ngbanda

Message  mapata le Mer 6 Juil - 18:18

Il y a des vérités dans ce dit ce jeune homme,franchement on arrive plus a suivre la logique de monsieur Ngbanda il veux libérer la RDC ce son droit mais on ne comprend pas sur quel front il compte y arriver il s attaque a tout ce qui bouge surtout quand il s agit des Congolais comme lui.
Par contre il dénonce l occupation Rwandaise c est qui est une vérité a son actif mais sur ce point il se limite a dénoncer et ne propose rien.
Après nous avoir rouler dans la farine des années durant prétextant qu'il avait une armée qui allait libérer la RDC, il change subitement de tactique en parlant de soulèvement populaire une chose facile a dire qu a réaliser surtout si on a pas le peuple avec soi.
Il traite tout le monde de collabos qualificatif qu'on peut aussi lui retourner vu ses positions suicidaires, il fait souvent une bonne analyse de la situation du Congo mais se trompe dans les solutions au mieux, il ne propose rien comme solution.
Il doit savoir qu en face des gens plus fort que soi le combat se gagne par la ruse et non par des coups de gueule.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais s adresse a Honore Ngbanda

Message  Jules andré le Mer 6 Juil - 18:23

Merci Mapata tu as tout dit et c est difficile pour les gens qui le suivent aveuglement de comprendre mais heureusement ceux utilisent la ruse comme arme de combat ne se laissent pas décourager par les coups bas de cet agent de déstabilisation.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais s adresse a Honore Ngbanda

Message  Mathilde le Jeu 7 Juil - 10:24

.LU POUR VOUS !!!!!!
UNE LETTRE D'HONORE NGBANDA ADRESSEE AU PRESIDENT DU PARLEMENT DE TRANSITION EN DIT LONG SUR SES CONDITIONS POUR RETOURNER EN RDC
.



A S.E Monsieur le Président du Parlement de transition en RDC,
C.I. Au Président en exercice de lUnité Africaine
- Au Président de la République Démocratique du Congo
- Aux Ambassadeurs des pays membres du C.I.A.T à Kinshasa.
- Au Représentant spécial du SG de lONU et Président de la MONUC
Objet : Dénonciation des manoeuvres du pouvoir pour empêcher mon retour au pays
Paris, le 18 avril 2006
Monsieur le Président,
Conformément aux termes de l'Accord global et inclusif signé en Afrique du Sud à lissue du dialogue intercongolais, il a été décidé, dans le cadre de la réconciliation nationale, et pour faciliter le retour à la démocratie, de procéder à la restitution des biens de tous les dignitaires de lancien régime présents au pays ou en exil.
Dès la publication de cette décision, j'ai introduit ma requête auprès des autorités compétentes pour la restitution de mes biens et de ceux de toute ma famille, lesquels étaient occupés et exploités indûment par le pouvoir. Après que la Commission interministérielle chargée de la restitution des biens saisis ait vérifié et confirmé lauthenticité des documents présentés dans son rapport, le Ministre de la défense nationale, de l'intégration, de la mobilisation et des anciens combattants, Monsieur Jean Pierre ONDEKANE, par ses trois lettres N° MDNIDAC/CAB/04/2939/2003 du 11 octobre 2003 adressée à Mr MASUKU, N°MDNIDAC/CAB/04/3136/2003 du 11 octobre 2003 adressée à Mme GAWAZI clémentine, et N° MDNIDAC/CAB/3138/2003 adressée au Lieutenant LOYAMBI KAFI, et dont copies en annexe, ordonne aux occupants précités de mes principales villas de procéder sans délais à la libération et la restitution de celles-ci à son propriétaire.
Suite donc à cette injonction du Ministre de la défense, Monsieur MASUKU qui occupe ma résidence principale à la commune de Gombe a demandé au Ministre de lintérieur, chargé de lexécution de la mesure, dans sa lettre du 13 octobre 2003 dont copie en annexe, un délais de grâce de 30 jours, pour pouvoir reloger sa famille nombreuse qui occupe ma villa. Monsieur MASUKU après insistance et mayant parlé personnellement au téléphone, ma supplié de lui accorder un délai de deux mois pour réinstaller sa famille. Je lui accordai exceptionnellement cette faveur.
Mais après que les autorités gouvernementales aient transmis des instructions aux occupants, les services de la présidence de la république ont donné discrètement des ordres contraires venant de leur hiérarchie au Chargé de Mission de l'OBMA, pour qu'il bloque l'exécution de toutes ces mesures concernant la libération et la restitution de mes villas. Le but inavoué de ces manoeuvres vise à m'empêcher de rentrer au pays, à cause certes, de la campagne de dénonciation et de révélation que je mène contre le plan d'occupation et d'exploitation de mon pays par les forces d'occupation au sommet des institutions de létat congolais.
Ayant reçu confirmation des dites manoeuvres au sommet de l'état par les propres agents des services spéciaux de la présidence de la république, j'ai chargé le cabinet de mon avocat conseil de saisir officiellement le Ministère de la justice. Cest ainsi que sur base du mandat que je lui ai donné, mon avocat conseil, a relancé le Ministre de la justice et Garde des Sceaux, par sa lettre N° NTB/038/JPS/2005 du 30 avril 2005 dont copie en annexe, et dans laquelle il a rappelé toutes les décisions gouvernementales en faveur de la restitution de mes biens ainsi que ceux de ma famille, en y reprenant la liste complète de ceux-ci. Malheureusement, en guise de réaction, mon avocat a subit des fortes pressions et des menaces venant du sommet des institutions nationales, au point quil s'est vu contraint dabandonner purement et simplement ce dossier devenu désormais dangereux pour sa propre carrière professionnelle et pour sa vie.
Devant implanter et domicilier ma plate-forme politique, lAlliance des Patriotes pour le Refondation du Congo (APARECO), je me suis trouvé dans le besoin urgent de libérer l'une de mes villas pour y installer le siège de la plate-forme forme politique. A cet effet, jai chargé Monsieur NGONGO LUWOWO, vice-Président de l'APARECO en séjour à Kinshasa, pour accélérer la restitution de mes biens. Mais il fut lui aussi amené de force par les éléments de la police qui lui ont adressé des menaces d'élimination physique s'il poursuivait cette mission. Monsieur NGONGO a adressé une lettre de protestation aux autorités congolaises et internationales du C.I.AT., dont copie voici en annexe. Devant cette situation, la jeunesse de l'APARECO avait projeté d'aller assiéger de force mes résidences de Gombe et de Ngaliema pour obliger les occupants à les libérer. Mais j'ai déconseillé cette manifestation pour ne pas donner l'occasion aux autorités d'occupation de verser le sang des jeunes innocents, comme elles en ont l'habitude à chaque manifestation.
Voilà pourquoi jusqu'à ce jour, je reste le seul parmi tous les dignitaires de lancien régime, à qui aucun de ses biens saisis et exploités illicitement ne lui ait été restitué !
Maintenant que la conjoncture politique exige mon retour au pays, je me vois dans l'obligation de m'adresser à votre institution pour obtenir la libération et la restitution sans condition et sans délai de tous mes biens meubles et immeubles. Cette restitution est une condition sine qua non préalable à mon retour au pays, suite aux menaces physiques qui planent sur ma personne à cause du combat que je mène pour la dignité et la souveraineté de mon peuple et de mon pays. Déjà à lextérieur du pays où je vis en exil, force est de constater que je fais l'objet de plusieurs tentatives d'élimination physique de la part des forces dinvasion et d'occupation de la RDC. Il ne peut donc être question pour moi de leur offrir ma vie sur un plateau dargent, en allant habiter dans les hôtels de Kinshasa qui sont sous le contrôle de leurs sbires.
Voilà pourquoi j'ai tenu à recourir à votre intervention, ainsi qu'à celle des autorités internationales impliquées dans le processus de transition en RDC, en vue de rentrer dans mes droits et de bénéficier de la protection adéquate des instances internationales compétentes opérant dans mon pays.
Tout en vous remerciant davance pour votre sollicitude, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, mes salutations patriotiques.
Honoré NGBANDA-NZAMBO KO ATUMBA
Président national de l'APARECO.

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais s adresse a Honore Ngbanda

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum