LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Sam 7 Sep - 16:23

Kampala : "Kabila" a bel et bien eu un "entretien particulier" avec Kagame



Les personnalités ayant participé au 7ème sommet de la CIRGL à Kampala. Comme à son habitude, "Joseph Kabila" s’affiche toutes dents dehors. Photo The New Times
Une controverse a vu le jour à l’issue du 7ème sommet des chefs d’Etat de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) dont les travaux ont pris fin jeudi 5 septembre, à Kampala, en Ouganda. En cause, une déclaration du porte-parole du ministère ougandais des Affaires étrangères selon laquelle le démarrage de la réunion a été retardé par un "entretien particulier" entre "Joseph Kabila" et le président rwandais Paul Kagamé. Une information démentie par la Présidence congolaise. Sans convaincre.

Les dirigeants africains ayant participé à ce «sommet d’urgence» ont invité les rebelles du M23 à cesser «toute activité militaire» et à reprendre «dans les trois jours», les négociations avec le gouvernement congolais. Les pourparlers, censés reprendre au plus tard le lundi 8 septembre, ne devront pas dépasser une période maximum de 14 jours.

« Entretien particulier »

Question : En marge de ces assises, «Joseph Kabila » a-t-il eu une entrevue en aparté avec son mentor rwandais Paul Kagamé alors que Kinshasa accuse le Rwanda de soutenir les rebelles du M23? La réponse est : Oui. C’est le porte-parole du ministère ougandais des Affaires étrangères, Elly Kamahungye, qui l’a confié à l’Agence France Presse. il a affirmé que «l’aparté entre les deux chefs d’Etat avait retardé lé début de ces assises». Quel intérêt ce fonctionnaire ougandais aurait à travestir la vérité? Il reste que l’information a été démentie par André Ngwej, porte-parole de la Présidence congolaise. Selon ce dernier, une rencontre a eu lieu mais en présence des autres chefs d’Etat.

Dans son édition datée du vendredi 6 septembre 2013, le journal ougandais
«Daily Monitor» se contente de citer la dépêche querellée de l’AFP. On peut lire notamment : “Ugandan foreign ministry spokesman Elly Kamahungye told AFP that a private meeting also took place between DR Congo’s leader Joseph Kabila and his Rwandan counterpart Paul Kagame, a claim Kinshasa rejected”. "They didn’t meet privately, Kabila’s press spokesman AndreNgwej Katot told AFP, "They met with all the other heads of state". Qui dit vrai? Qui ment?

La réaction pour le moins maladroite d’André Ngwej est compréhensible. L’entourage de «Joseph Kabila» est conscient du «mauvais effet» qu’une telle révélation pourrait engendrer au niveau de l’opinion congolaise. Une opinion qui n’a jamais cessé de suspecter le «raïs» d’être de connivence avec ses mentors ougandais et rwandais. Les ex-Zaïrois n’ont pas oublié que l’homme qui dirige leur pays depuis bientôt treize ans a fait son service militaire dans l’armée tanzanienne avant de fouler le sol zaïro-congolais en octobre 1996 dans les bagages d’un certain colonel James Kabarebe, commandant des troupes rwandaises chargées de pourchasser les «génocidaires» Hutu sur le sol zaïrois avant d’installer Laurent-Désiré Kabila dans le fauteuil abandonné par Mobutu Sese Seko.

Pourparlers secrets avec Laurent Nkunda

Dans un pays normal, «Joseph Kabila» aurait déjà été pendu haut et court pour haute trahison. L’homme a commis à plusieurs reprises des atteintes à sûreté intérieure et extérieure de l’Etat. Impunément. En décembre 2006, il dépêchait le «général» de police John Numbi Banza Tambo à Kitshanga, au Nord Kivu, afin d’engager des «pourparlers secrets» avec Laurent Nkunda Mihigo, alors président du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple). Et ce à l’insu du gouvernement et de l’état-major général de l’armée nationale congolaise. C’est bien Numbi qui avait "inventé" le concept du «mixage» des combattants du CNDP dans l’armée congolaise. Ces contacts se déroulaient sous la médiation du gouvernement rwandais en général et du général James Kabarebe en particulier.

En décembre 2008, «Joseph Kabila», décidément inéducable, procédait à la conclusion d’un accord secret avec le général James Kabarebe, alors chef d’état-major général de l’armée rwandaise (RDF). Celui-ci était venu, pour ce faire, à Kinshasa. En janvier 2009, des troupes de l’armée de Paul Kagame étaient déployées dans la province du Nord Kivu dans le cadre de la fameuse opération
«Umoja Wetu», à la surprise générale. Le 23 mars 2009 suivra la signature à Goma du fameux «accord de paix» entre le gouvernement de Kinshasa et le CNDP. La suite est connue.

Lors d’une "Question orale" au gouvernement initiée le 3 décembre 2012 par le sénateur Florentin Mokonda Bonza, l’opinion congolaise apprendra avec stupeur que le texte dudit accord n’a été transmis au Parlement qu’au mois de juillet…2012. Plus félon, tu meurs. Le Parlement a donc été superbement ignoré dans une question qui touche à l’intégrité du territoire national.

Des observateurs avisés sont unanimes pour reconnaître que «Joseph Kabila» gère les relations du Congo-Kinshasa avec le Rwanda d’une part et l’Ouganda de l’’autre dans une opacité totale. «Joseph Kabila est en contact fréquent avec James Kabarebe, commente un habitué du Palais de la nation à Kinshasa. C’est un secret de Polichinelle de révéler ici qu’ils conversent généralement en Kinyarwanda. Le silence du raîs pendant que des obus broyaient des vies à Goma est révélateur d’une duplicité certaine ».

A Kampala, une source désireuse de garder l’anonymat est formelle : "Joseph Kabila et Paul Kagame se sont entretenus sans témoin avant le démarrage des travaux du 7ème sommet de la CIRGL". Question : De quoi ont-ils parlé?

Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2013
.......

Un président normal peut rencontrer KAGAME?

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Plameverdi le Lun 9 Sep - 17:54

Pour négocier avec une force qu´on qualifie de négative et surtout au moment ou il est affaiblit et pourquoi le Kagame et Museveni sont-ils pour ces négociations alors qu´eux même ne négocient pas avec leurs propres Rebelles.

Plameverdi
Modérateurs

Messages : 294
Date d'inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Rose lilas le Lun 9 Sep - 20:08

Quand on est en position de force on ne négocie pas directement on fait monter les enchères pour décourager les adversaires et comme ca être en position de force pendant les négociation mais on ne saute pas directement sur les négociations et surtout si cet appel de négociation provient de pays qu on soupçonnent aider le M23.

Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Mer 11 Sep - 8:54

http://fr.africatime.com/external?url=http://www.direct.cd/

A ne plus rien comprendre, ils y sont retournés pourquoi?

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Mer 11 Sep - 17:10

http://touch.dailymotion.com/video/x14k6id_incroyable-voici-la-composition-des-membres-du-m23-a-kampala-comment-la-rdc-peut-elle-negocier-avec_news

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Sam 21 Sep - 15:02

http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8322

100 commentaires...

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Sam 28 Sep - 18:19

Écouter les délires de LUMBALA décevant...cliquer sur télécharger.

http://www.africa1.com/spip.php?article36171

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Sam 5 Oct - 16:25

RDC : le Kivu doit être déclaré "zone sinistrée" selon René Abandi
(Afrikarabia 05/10/2013 - 09:25)

René Abandi, Chef de la délégation du M23 aux négociations de Kampala
Chef de la délégation du M23 aux négociations de Kampala, René Abandi fait le point sur les contacts avec Kinshasa. AFRIKARABIA : - René Abandi, alors que les négociations reprennent ce week-end à Kampala, votre passage à Paris est pour nous une surprise. Vous aviez rendez-vous avec des représentants du gouvernement français ? René ABANDI : - Je suis à Paris parce que nous avons de bons contacts avec le peuple français, pas nécessairement avec le pouvoir. Une rencontre avec un représentant du gouvernement français serait bienvenue, mais ce n’est pas encore programmé. AFRIKARABIA : - Vous le regrettez ? René ABANDI : - La France est un pays important. Nous, Congolais, parlons français, le Congo est le premier pays francophone du monde après la France. La France peut contribuer à des solutions pacifiques au Kivu et à faire l’économie de vies humaines et de bien des souffrances. AFRIKARABIA : - Vous êtes conscient de la mauvaise réputation du M23 ?
René ABANDI : - Pas auprès du peuple de France, mais auprès de personnes qui influencent l’opinion dans le sens des hostilités, oui.

AFRIKARABIA : - Le gouvernement des Etats-Unis vient d’annoncer qu’il supprime son assistance militaire au Rwanda parce qu’il soutient le M23, lequel enrôle des enfants-soldats… ?

René ABANDI : - Il s’agit d’une extraordinaire désinformation. A ma connaissance, le gouvernement rwandais a interdit le recrutement d’enfants soldats depuis de très nombreuse années, et le M23 ne pratique pas davantage ce genre d’enrôlement. Nos avons demandé une enquête internationale pour vérifier que nos n’avons pas d’enfants soldats. Nos sommes prêts à accueillir tous les journalistes qui voudront enquêter également. Mais pas de réponse en ce sens. Nos sommes confrontés à une machination, à des informations fabriquées.

AFRIKARABIA : - On reproche au Rwanda de vous soutenir ?

René ABANDI : - Demandez aux autorités rwandaises de répondre sur ce point. Mais je peux vous dire pour le M23 que le Rwanda ne nous soutient pas. Il est neutre.

AFRIKARABIA : - Pourquoi alors ces accusations, répétées de mois en mois ?

René ABANDI : - C’est ridicule. On a proclamé que 600 militaires rwandais combattaient dans nos rangs. Lorsque ces hommes de Bosco Ntaganda se sont réfugiés au Rwanda, tout la monde a vu que c’étaient des Congolais comme nous. Personne n’a pu établir la présence d’un seul Rwandais parmi ces réfugiés. C’étaient encore des accusations forgées à partir de rien.

AFRIKARABIA : - Pourtant ces accusations ne cessent pas… ?

René ABANDI : - Récemment, les FARDC (l’armée gouvernementale congolaise) a tiré des obus sur le Rwanda pour inciter l’armée rwandaise à entrer dans le conflit. Les gens qui ont ordonné ces tirs veulent provoquer le Rwanda, l’inciter à entrer en RDC.

AFRIKARABIA : - Votre mouvement, le M23, est la cible de toutes les critiques depuis que vous avez occupé la ville de Goma. Vous regrettez aujourd’hui cet épisode ?

René ABANDI : - Occuper Goma, c’était nous assurer un gage territorial pour nous permettre d’ouvrir un dialogue avec Kinshasa, afin de traiter les causes du conflit et les solutions à apporter.

AFRIKARABIA : - Ca n’a abouti qu’à vous marginaliser !

René ABANDI : - La négociation que nous voulions engager a été sabotée à New York. Avez-vous entendu cette déclaration selon laquelle "le M23 lèche ses plaies ?" Comme si nous étions assimilés à des chiens. Cette façon émotionnelle de nous diaboliser, de nous animaliser, est complètement contre-productive. Nous attendons mieux d’un pays comme la France : l’encouragement au dialogue. Si nous nous sommes révoltés, il y avait des raisons. Je ne connais pas une mission de l’ONU qui coûte aussi cher que la MONUSCO, en soutien au régime le plus corrompu du globe. Nous avons droit à un gouvernement plus responsable, l’ONU devait le comprendre.

AFRIKARABIA : - Est-ce vraiment votre base de négociations ? Vous voulez que Kabila se jette par la fenêtre du 10e étage ?

René ABANDI : - Nous ne demandons pas l’impossible. Notre tort, c’est d’avoir une faible voix. Les Etats membres de l’ONU ont les moyens d’imposer la voie de la paix à un régime corrompu et corrupteur. Face à cet appareil étatique gravement défaillant, personne n’accepte que nous élevions la voix. Nous sommes jugés sans débat.

AFRIKARABIA : - Concernant la justice, revendiquez-vous l’impunité pour tous ceux qui pourraient constituer des cibles de la justice internationale ?

René ABANDI : - Croyez-vous que les plus coupables soient chez nous ? Nous voulons une justice juste, pas une justice idéologique. Les criminels sont dans le camp du gouvernement.

AFRIKARABIA : - Et Bosco Ntaganda ?

René ABANDI : - Nous l’avons isolé. C’était déjà beaucoup. Mais après cette mesure, ils se sont dit « le M 23 et maintenant fragile, profitons-en pour les attaquer ».

AFRIKARABIA : - Vous réfutez avoir commis des atteintes graves aux droits de l’Homme ?

René ABANDI : - Le concept de droits de l’Homme est devenu un instrument de manipulation. On voit que ce droit est appliqué au cas par cas, en fonction d’intérêts diplomatiques ou autres de grandes puissances. Les milices gouvernementales et les armées étrangères comme les FDLR sont un problème sérieux de justice.

AFRIKARABIA : - Vous n’incluez pas dans la négociation un droit d’amnistie ou d’oubli en faveur du M23?

René ABANDI : - Non.

AFRIKARABIA : - Et vous ne revendiquez plus l’intégration du M23 dans les FARDC ?

René ABANDI : - Nous ne négocions que pour résoudre les causes profondes du conflit : la discrimination érigée en politique, la non-administration de notre peuple, pris en otage par un pouvoir corrompu qui refuse d’appliquer la décentralisation. Nos voulons aussi qu’on parle de la citoyenneté, du retour des réfugiés, de la reconstitution des villages au profit de tous ceux qui ont été obligés de les fuir. C’est ce que nous appelons promouvoir des « pôles d’attraction citoyenne ». Pour cela, il faut désarmer les milices et les armées étrangères.

AFRIKARABIA : - Ne craignez-vous pas de placer la barre trop haut, à la veille de la reprise des négociations ?

René ABANDI : - Il y a déjà des avancées de contexte. La délégation de Kinshasa s’est engagée à revenir à la table des négociations, de façon permanente et non plus à l’occasion… Conserver Kampala comme lieu de négociation semble acquis. S’il faut nous réunir à Goma, pourquoi pas ? Nous voulons sincèrement avancer. Les questions les plus sensibles ne seront pas abordées en public, elles vont se discuter en aparté. Il y a des questions pratiques à aborder comme la transformation du M23 en parti politique, la libération des prisonniers des uns et des autres.

AFRIKARABIA : - L’agenda des négociations comporte d’autres chapitres ?

René ABANDI : - Effectivement. Par exemple, nous souhaitons que le Kivu soit déclaré zone sinistrée, pour attirer l’attention de la communauté internationale et mobiliser les moyens d’un redressement économique et social, d’une reconstruction.

AFRIKARABIA : - On peut s’attendre à de bonnes nouvelles ?

René ABANDI : - Il y a eu un petit progrès depuis le communiqué du 23 septembre. Dans l’esprit de ce communiqué, la négociation peut s’accélérer. Il faut aussi éviter les manœuvres de certains. Le ministre des Affaires étrangères d’Ouganda a dénoncé le fait que, chaque fois que la négociation avance, la France et la Belgique nous tirent vers la boue. Mais nous avons confiance.

Propos recueillis par Jean-François DUPAQUIER - Afrikarabia

Retour à la page précédente
COMMENTAIRES
0
Commentaires
- See more at: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-le-kivu-doit-etre-declare-zone-sinistree-selon-rene-abandi#sthash.CttEe3eM.dpuf

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mathilde le Sam 5 Oct - 17:11

Pourparlers de Kampala : François Muamba récuse la démarche du président Musseveni


Le coordonnateur du mécanisme de suivi de l’accord-cadre de paix d’Addis-Abeba, François Muamba, a dénoncé jeudi à Kinshasa, les manœuvres du président ougandais, Yoweri Musseveni, facilitateur des pourparlers de Kampala entre Kinshasa et le M23 de vouloir «imposer un document qui viole la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC». «Même si on doit négocier pendant dix ans, personne ne nous fera signer des choses de cette nature là. Je conclus simplement en disant personne ne peut plus nous distraire, qu’il s’appelle président Museveni ou autre chose, personne », a martelé François Mwamba, avant de souligner que le gouvernement ne peut en aucune façon accepter ces manœuvres.Il a aussi fait remarquer que « quelle n’a pas été notre déception de constater que les fameux quatorze jours, lorsqu’on nous appelle à Kampala, ont été consacrés à du théâtre, à du cosmétique. La seule chose qui intéressait la médiation ce n’était pas la fin de la guerre, ce n’était pas que les gens déposent les armes, ce n’était pas d’augmenter une pression, comme ça était dit et écrit, sur le M23. C’était plutôt quel type de rapport il fallait faire à New-York lors de la 68ème session de l’assemblée générale de l’ONU ». Les Chefs d’Etat de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, réunis au VIIème sommet de leur organisation dans la capitale ougandaise jeudi 5 septembre, avaient recommandé la reprise de ces pourparlers de Kampala, au point mort depuis plusieurs mois. Les travaux qui ont effectivement repris le 10 septembre n’ont toujours pas abouti dans les quatorze jours impartis par les dirigeants de Grands Lacs pour les clore.

L’ONU roulée dans la farine par Musseveni


Les protagonistes-la facilitation et la partie congolaise- ont plutôt consacré cette période à la préparation du rapport de ces travaux qu’ils ont soumis au conseil de sécurité de l’Onu en marge de la 68è assemblée générale. «Pour faire ce rapport à présenter en marge de la récente session ordinaire de l’assemblée général de l’Onu, on nous a mis dans une salle, on a fait des photos, on a fait des trucs, et puis finalement on nous a donné un soit disant un ordre du jour comportant dix points»,affirme François Muamba exaspéré. Ces dix points étaient extraits de la deuxième proposition d’accord formulée par l’Ouganda. Une proposition « que nous avons rejetée, puisque comportant des choses qui portaient atteinte à notre souveraineté, qui portaient atteinte à l’intégrité de notre territoire», souligne-t-il. Après que les dirigeants des Grands Lacs aient demandé la reprise des pourparlers de Kampala, le M23 s’était dit prêt à désarmer et retourner à la vie civile à conditions que les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) présents au Congo soient neutralisés et que les réfugiés congolais tutsis rentrent en RDC.

Points d’achoppement


Mais l’un des points d’achoppement porte sur l’avenir des rebelles. Ces derniers veulent une amnistie collective pour les faits insurrectionnels de nature à mettre en péril les institutions de la République ou à porter atteinte à l’intégrité du territoire national qu’ils ont commis. Ce à quoi le gouvernement s’est catégoriquement opposé. Kinshasa a d’ailleurs transmis une liste de 78 chefs du M23 qu’il ne veut pas réintégrer dans l’armée. De son coté, Bertrand Bisimwa, le président du M23 considère la question des amnisties comme subsidiaire. «Nous nous battons pour le pays et pour notre survie. Pour la sécurité de notre population, le retour des réfugiés et la réconciliation nationale », a-t-il affirme. Les Chefs d’Etat de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, réunis au VIIème sommet de leur organisation dans la capitale ougandaise jeudi 5 septembre, avaient donné quatorze jours au gouvernement congolais et à la rébellion du M23 pour clore ces négociations, avec la signature d’un accord de paix engageant les deux partiés.ACP/FNG/Mat


http://www.acpcongo.com/index.php?option=com_content&view=article&id=20963

http://sangoyacongo.blogspot.co.uk/2013/10/pourparlers-de-kampala-francois-muamba.html

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Sam 5 Oct - 18:27

Bakendaka Kampala kosala nini? Vraiment ils aiment se faire enc.....

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Jeu 10 Oct - 14:48

En RDC, l’ONU s’inquiète de l’intensification des groupes rebelles

jeu, 10/10/2013 - 10:49 -- armel
Alors que les pourparlers de Kampala se poursuivent entre le gouvernement et le M23, la présence des rebelles dans l'est de la RDC s’intensifie. Lors de son passage au Congo, le week-end dernier, la délégation du Conseil de sécurité de l'ONU avait insisté sur l'importance de combattre tous les groupes armés. Il faut dire que les autres milices basées au Nord-Kivu ont très largement profité de la création du M23, en mai 2012. Pour commencer, il y a le constat : dans le Nord-Kivu, depuis mai 2012, plusieurs groupes armés ont étendu leur territoire. Les ADF-Nalu et leurs alliés maï-maï contrôlent les deux tiers du territoire de Béni. Les FDLR ont repris de nombreuses localités dans le Lubero. Le chef de guerre maï-maï, Sheka, a pignon sur rue à Pinga dans le territoire de Walikalé. Dans le Masisi voisin, ses troupes et celles d'autres groupes, l'APCLS, les Nyatura ou les Raïa Mutomboki s'affrontent continuellement pour le contrôle des terres. Repli de la Monusco sur Goma. Et parmi les facteurs qui expliquent cette expansion, il y a notamment le redéploiement des Forces armées de la République démocratique du Congo contre le M23 dans le Rutshuru. Ce qui a créé un appel d'air permettant aux autres groupes armés de s'installer dans les espaces laissés vacant par l'armée. Il y a aussi le changement de stratégie de la Monusco, après la prise du Goma en novembre 2012. Un électrochoc qui a renforcé la focalisation de l'ONU sur le M23 et son repli sur le chef-lieu du Nord-Kivu.

Si auparavant la Monusco cherchait à être présente partout avec de petits contingents qui se voulaient dissuasifs, il n’en est plus question aujourd’hui. Désormais, il s'agit de concentrer les troupes et de frapper les groupes armés, dit-on côté onusien, et notamment avec la fameuse nouvelle brigade d'intervention créée en mars 2013. Mais depuis, elle n'est intervenue que contre le M23

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Mar 15 Oct - 8:53

Entendue hier a la conférence de MENDE nasilisaki te c'a m'a énervée, Mathy soki oza na temps lukela biso yango.

MENDE reconnaît que c'est la RDC qui prends en charge les frais de la comédie qui se passe a Kampala chose qu'il avait nie les vidéos existent.

Certains M23 il a cité le nombre seront incorporés dans les FARDC mais il précise pas certains.....

On ne touche pas a la constitution mais les députes devraient penser comment les organiser au lieu de raconter n'importe quoi et KABILA restera tant qu'il n'y aura pas d'élection il va aller ou il est congolais vous voulez qu'il aille ou même après les élections il aura un rôle de jouer.

Radio Okapi pose la question pourquoi le M23 en vedette il réponds parceque le M23 est plus violent par rapport aux autres....

En bref et a ma façon ce que j'ai retenue comprenne qui comprendra.

Le Rwanda par ci par la mais eux des innocents.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mathilde le Sam 19 Oct - 10:23


Communiqué Officiel N°060/M23/2013
Nous annonçons à l'opinion tant nationale qu'internationale que sous la Médiation de Son Excellence YOWERI KAGUTA MUSEVENI, Président de la République de l'Ouganda, des grandes avancées sont entrain d'être obtenues à Kampala depuis la forte implication de la Communauté Internationale dans le dialogue entre le Gouvernement congolais et notre Mouvement le M23 à travers la présence remarquable de Madame Mary Robinson, envoyée Spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies dans la Région des Grands-Lacs, Russ Feingold, émissaire du Président des Etats-Unis d'Amérique dans la Région des Grands- Lacs, des délégués de l'Union Européenne et l'Union Africaine ainsi que Martin KOBLER, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies en RDC.
Au cours de la séance de ce vendredi 18 Octobre 2013, le Mouvement du 23 Mars a consenti des grandes concessions sur ses revendications politiques pour rendre possible la signature d'un Accord de paix à Kampala dans les heures qui suivent. Par cet acte, notre Mouvement tient à faire preuve de sa détermination à contribuer à l'avènement rapide d'une paix durable en République Démocratique du Congo.
Nous félicitons le soutien de notre Peuple et de la Communauté Internationale au règlement pacifique du conflit dans notre pays et restons convaincu que les signataires de l'accord à venir sauront gérer en bon père des familles leurs engagements.

Fait à Kampala, le 19 Octobre 2013 Le Président du Mouvement du 23 Mars
Bertrand BISIMWA



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Sam 19 Oct - 19:46

Tosuki wapi? Dépense inutile pour rien et ça nous le savions certains...



http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rd-congo-kampala-une-question-de-credibilite

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Esther Ko le Dim 20 Oct - 16:03

Si au moins on écoutais les Congolais de la diaspora ils auraient du anticiper en prenant des bonnes solutions.

Esther Ko
Modérateurs

Messages : 283
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mongo Elombe le Lun 21 Oct - 12:33

Tosuki wapiii qui ne savait pas que ça se terminerait comme ca??


http://www.rfi.fr/moyen-orient/20131021-rdc-pourparlers-kampala-suspension-chacun-fourbit-armes-m23-fardc-lumbala

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mathilde le Lun 21 Oct - 21:03

FLASH: EN DIRECT DE KAMPALA LE MINISTRE TSHIBANDA



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mathilde le Lun 21 Oct - 21:30

Kampala: À cause d’une altercation avec Roger Lumbala,tout est suspendus à Kampala (est-ce le début de la guerre?)


Les pourparlers de Kampala ont été suspendus, c’est ce qu’ont affirmé dimanche soir à RFI les délégations du M23 et du gouvernement à l’issue d’un long week-end de discussions. Du côté du M23, on dénonce la mauvaise foi de la délégation gouvernementale qui aurait quitté la pièce après une altercation avec Roger Lumbala, le vice-président de la délégation rebelle, empêchant la finalisation de l’accord. Du côté de Kinshasa, on condamne l’obstination du M23 sur les questions d’amnistie et de réintégration. Des avancées, mais toujours pas d’accord en vue donc. La semaine dernière avait pourtant été présentée comme cruciale, avec un investissement sans précédent de la communauté internationale. En vain. Sur le terrain, au Nord-Kivu, les bélligérants, eux, semblent se préparer à toutes éventualités.

C’est peut-être l’adage le plus populaire en ce moment au Nord-Kivu : qui veut la paix prépare la guerre. Alors que toutes les parties assurent de leurs bonnes intentions à Kampala, chacun mobilise ses troupes. L’armée congolaise renforce ses positions sur l’axe Goma-Kibumba. Ce week-end, la population avait vu passer quatre bataillons FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) en direction de la ligne de front, à la manière d’un défilé militaire.

Le M23, plus discret peut-être, renforce aussi ses positions sur l’axe Kibumba -Kiwanja. Là, on parle de véritables fortifications, de pièces d’artillerie enterrées dans le sol.

La tension monte de part et d’autre

Pour la deuxième fois, la Monusco a accusé le M23 d’avoir tiré sur l’un de ses hélicoptères ce week-end. Si la rébellion assure ne pas vouloir empêcher la mission de l’ONU de patrouiller sur son territoire, elle prévient : si la Monusco attaque ses positions ou soutient les FARDC, le M23 répliquera.

Or à Kiwanja, qui est l’un des verrous pour Goma, où se trouve et le M23 et la Monusco, on assiste à un renforcement des positions de part et d’autres. Le M23 avec des pièces d’artillerie lourde pointées vers une base onusienne. Et la Monusco, elle, y a dépêché ces derniers jours quelque 300 éléments de la nouvelle brigade d’intervention rapide appuyés par des chars.



http://emiradamo.com/2013/10/21/kampala-a-cause-dune-altercation-avec-roger-lumbalatout-est-suspendus-a-kampala-est-ce-le-debut-de-la-guerre/

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  akim le Lun 21 Oct - 22:31

Je me demande comment une poignée de rebelle peut tenir tête a un pays et a l´ONU on sait tous que que le M23 est soutenu par le Rwanda et pourquoi faire semblant de négocier avec le M23 alors qu´on sait de qui ils tirent leurs forces.

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  fleur de lys le Mar 22 Oct - 9:50

akim a écrit:Je me demande comment une poignée  de rebelle peut tenir tête a un pays et a l´ONU on sait tous que que le M23 est soutenu par le Rwanda et pourquoi faire semblant de négocier avec le M23 alors qu´on sait de qui ils tirent leurs forces.
Akim,

la reponse est simple, nous avons un imposteur a la tete du pays.

fleur de lys
Modérateurs

Messages : 176
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Pierre Remy le Mar 22 Oct - 16:05

Ma sœur c est bizarre nous le savons tous mais certains de nos frères servent cet imposteur et le défende avec tout les instruments qu´ils peuvent.
C est vraiment incompréhensible.

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Muana Milano le Mar 5 Nov - 11:47

Il n' y a qu'en RDC que l'on peut voir des choses comme ça.Alors que ce mouvement des criminels Tutsi vient d'etre défait militairement sur le sol de la RDC,ils continuent encore de faire des propositions de sorti de crise.
La logique voudrait qu'ils se rendent aux autorités pour etre jugé des crimes qu'ils ont commis depuis le début de leurs aventures entre l'AFDL,le RCD,le CNDP et le M23.
Mais vous verrez qu'ils finiront par obtenir l'amnistie,réintegrer l'armée,pour les soldats et devenir des dirigeants politiques dans différents organes de décision du pouvoir,alors qu'ils ne sont meme pas des Congolais.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Ramboché le Mar 5 Nov - 16:27

Vous interprétez mal ces accords le ministre des affaires étrangères a bien préciser que le sort des rebelles va être traiter par cas par cas ceux qui ont le sang des Congolais dans les mains ne seront pas réintégrés et sont passible des poursuites judiciaires.
On veut la paix il faut faire des concessions et ca s´appelle la paix des braves,

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Ousmane le Mar 5 Nov - 16:55

Poursuite judiciaires avec quel justice ? une justice a double vitesse qui détient Diomi Ndomgala injustement et comment pouvons nous faire confiance qu´elle poursuivra réellement les éléments du M23 qui selon moi on tous du sang des Congolais dans les mains.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Mathilde le Lun 11 Nov - 20:39

FLASH: SUIVEZ EN DIRECT DE KAMPALA LE SEC.PERMANENT ET NÉGOCIATEUR DU M23 AUX POURPARLERS



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE SOMMET DE KAMPALA = UNE PROMENADE ET UN LOISIR PLUTÔT QU'UNE SOLUTION AU PROBLÈME DE LA RDC

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum