Art congolais : au bal masqué des Songyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  morales le Jeu 24 Jan - 15:41

Les Songyes (ou Songes) sont un peuple de la province du Kasaï-Oriental, dans le centre de la RDC. Les Songyes (ou Songes) sont un peuple de la province du Kasaï-Oriental, dans le centre de la RDC. © DR

Le chercheur Julien Volper revient sur l'esthétique et la finalité des mystérieux masques des Songyes, un peuple du centre de la République démocratique du Congo.


Qui, enfants, les a vus en garde un souvenir empreint à la fois de terreur et de magie. Les fabuleux masques des Songyes (ou Songes), un peuple de la province du Kasaï-Oriental, dans le centre de la République démocratique du Congo, étaient sortis lors de différentes cérémonies. Détenus aujourd'hui principalement dans des collections privées ou des musées, en Europe ou aux États-Unis, ils ont emporté avec eux tout leur mystère.

Aussi Julien Volper s'est-il employé à interroger ces objets muets, dont l'histoire n'a pas retenu le nom de leurs créateurs, pour saisir leur esthétique, mais aussi leur finalité propre. Au-delà, il interroge également les influences exercées ou subies par les Songyes au contact des différents peuples qui les entourent (Lubas, Tetelas, etc.). Replacé dans son contexte socioculturel, même si les anciens ne sont plus là pour apporter leur précieux éclairage, l'art du kifwebe (terme générique utilisé par les chercheurs, peut-être abusivement, pour désigner le masque chez les Songyes), tout en symboles, livre une part de cette magie qui enchante en même temps qu'elle effraie.

Point de départ

Le mérite des concepteurs de ce travail est d'avoir réussi à interpréter des objets sur lesquels les données sont rares. Ils se sont essentiellement fondés sur un masque exposé au Seattle Art Museum, aux États-Unis. « Relancer l'étude de ces masques en gravitant autour de l'exemplaire de Seattle est particulièrement important à plusieurs égards : [...] il a conservé le plus d'éléments de son costume d'origine ; [...] il est particulièrement le plus remarquable, au point de vue plastique, des masques ronds à stries connus. [...] C'est le seul pour lequel nous possédons un document de terrain important : une photographie », indique l'auteur.

avatar
morales
Admin

Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Laurabelle le Ven 25 Jan - 15:12

Tres content mais c´est seulement une partie de notre richesse artistique si on pouvait passer chaque tribus du Congo vous vs rendrez compte a quel point que nous sommes riche artistiquement.

Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Ven 25 Jan - 15:21

Le
masque KIFWEBE des Luba et des SongyeTransition par le biais des masques, du monde des Luba au monde des
Songye.

Le masque féminin blanc Kifwebe des Songye et les masques Luba
présentent de troublantes similitudes.
Ces derniers se distinguent par une
petite bouche, une forme du visage plus adoucie et plus ronde...
Le masque Songye serait plus plat, plus large... mais les indices sont bien faibles pour
s'y reconnaître; sans ajouter la complexité des variantes régionales.
Devinez sur ces deux photographies? La première
représente un masque Luba; la deuxième, un masque Songye !

Quoi qu'il en
soit, tous les masques de type Kifwebe présentent un décor linéaire; alternance
de stries blanches et noires. Présence de rouge aussi.
Evocation des zèbres,
des guibs harnachés, des antilopes Bango?
En dépit de leurs similtudes, les
fonctions de ces masques sont différentes puisque pour les Luba, ils sont
attachés à des pratiques de guérison alors que le masque masculin Kifwebe Songye
fait la police et le masque féminin Songye sort à l'occasion de cérémonies
d'investiture ou de funérailles de dignitaires.
Seuls les masques ronds, monochromes sont aisément
attribués aux Luba.
Ici, la blancheur des lignes est associée à des
caractères positifs (pureté, bonté, lumière, lait maternel...).
La fonction
de ces masques Luba est bienfaisante; leur danse doit animer des esprits
protecteurs.
Les couleurs ont une symbolique, comme les formes, elles
indiquent le "sexe" du masque mais aussi
son potentiel magique.
Le noir est associé aux qualités occultes du
masque.
Les stries noires seraient destinées à dissimuler les aspects
malveillants du masque aux non-initiés.
Le rouge est associé au sang, à la
chair, au feu mais aussi au courage, à la vigueur, à la connaissance
Le
blanc, toujours à une forme de bienveillance.
Ce dernier masque est un masque
masculin Songye (plus facilement reconnaissable par l'existence d'une crête).










res
avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  zikombe le Ven 25 Jan - 23:33

Morales atumboli soeur ya Moto na likambo ya ba masque sika bokomona bilongi na zabolo nyonso ya Congo lol! lol! ya Mathy nga nalingi na mona ba masque ya Bayaka.

zikombe
Modérateurs

Messages : 391
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 0:00

zikombe a écrit:Morales atumboli soeur ya Moto na likambo ya ba masque sika bokomona bilongi na zabolo nyonso ya Congo lol! lol! ya Mathy nga nalingi na mona ba masque ya Bayaka.


Zik,

Voici pour toi
,


La tribu des Bayaka, qui
vit dans la région du Bandundu, est très célèbre pour ses statues et surtout
pour ses masques. La plus grande partie des masques appartient au groupe des
ndemba, qui sont liés aux rites de la circoncision.

A la sortie des camps d'initiation, les jeunes gens organisent des danses masquées qui fêtent leur
passage à la vie adulte. Les masques ont de petits visages polychromes en bois
léger, entourés d'une abondante collerette en fibres de raphia et surmontés d'un
édifice souvent complexe en tissus recouverts de résine; les tissus tendus sur
un assemblage de rotins et, eux aussi, polychromés avec beaucoup
d'imagination.
Il existe une certaine hiérarchie dans les masques; les plus
honorables sont surmontés des figurines de personnages ou d'animaux, réalisés,
eux aussi, en tissus polychromés.



















avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 0:20

arts premiers : masque yaka

Masque zairois (bois, pigments, fibres végétales diverses, fibres textiles)
Les masques chez les yaka sont liés aux rites d'initiation et de circoncision des garçons. Ce type de masque apparaît à la fin des fêtes d'initiation.

La représentation du nez est caractéristique







Masque d'initiation Yaka - Trois quarts





Dernière édition par Mathilde le Sam 26 Jan - 0:30, édité 1 fois
avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  zikombe le Sam 26 Jan - 0:24

Merci grande soeur ya Moto mais nakotala yango lobi na moyi mpo nazo risque nalota ba ndongola misu oyo otieli nga awa.

zikombe
Modérateurs

Messages : 391
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 0:26

zikombe a écrit:Merci grande soeur ya Moto mais nakotala yango lobi na moyi mpo nazo risque nalota ba ndongola misu oyo otieli nga awa.

Ah le peureux affraid affraid kieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee naseki grave Laughing Laughing
avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Jules andré le Sam 26 Jan - 16:48

Laughing Laughing Mathilde,il faut avouer que c´est effrayant et je me suis souvent demandé pourquoi nos ancêtres faisaient des masques qui peuvent inspirer la peur ne pouvaient pas faire des masques qui sont plus prés de la réalité ?
avatar
Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 16:56

Jules andré a écrit: Laughing Laughing Mathilde,il faut avouer que c´est effrayant et je me suis souvent demandé pourquoi nos ancêtres faisaient des masques qui peuvent inspirer la peur ne pouvaient pas faire des masques qui sont plus prés de la réalité ?

JuleS Andre,
C'est vrai que ca fait peur affraid affraid kie kie surtout les masques yaka et Tchokwe..... Laughing Laughing Moi perso je prefere ceux des Lubas et Songyes
Wink
avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 17:01



Masque luba.
Ht. 39cm.
Trésors d'Afrique. Musée de
Tervuren,
op. cit., p. 191.
Photographie R. Asselberghs.



Masque Tchokwé en bois, laiton (croix sur le front) et
cuivre (boucles d'oreille) AD



Dernière édition par Mathilde le Sam 26 Jan - 17:05, édité 2 fois
avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 17:02

Masque Kongo

Masque mbangu. Pende centraux. Bandundu, Zaïre. Bois ,
pigments, fibres.



QU'EST-CE QUE C'EST ?
Ce masque appartient à la catégorie des masques mbuya, dont les
différents types dépeignent tous des personnages particuliers. Celui-ci, appelé
mbangu, représente un homme ensorcelé, frappé par une série de maladies
ou de difformités que les sorciers lui ont infligées. Le visage montre les
marques de la paralysie du nerf facial. Notons malgré cette difformité les
caractéristiques distinctives du style katundu de cette région pende :
la ligne des sourcils en forme de «W» inversé, le nez triangulaire et le menton
pointu.
QUELLE EST L'ORIGINE DE CET OBJET
?

Le masque est originaire de la province de Bandundu, au sud du Zaïre, où
vivent les Pende centraux.
QUEL EST LE MESSAGE AU-DELÀ DE CE QUE
REPRÉSENTE L'OBJET ?

Le masque dépeint la soudaineté de l'attaque maléfique qui, comme un éclair,
peut survenir sans s'annoncer. Les spectateurs voient un des leurs frappé
d'impuissance et incapable de chasser le sort qui a été jeté sur lui.
QUEL EST L'USAGE DE CE MASQUE
?

Les masques mbuya sortaient jadis lors des cérémonies qui marquaient
la fin des rites de circoncision. Aujourd'hui, avec la disparition de ces rites,
ils jouent un rôle plus festif. Plusieurs d'entre eux, comme autant de
personnages de comédie, dansent tour à tour, mettant en scène sur le mode
parfois de la dérision, les différentes catégories sociales propres à la culture
pende : le chef, le justicier, le chasseur, la coquette du village, le devin,
l'ensorcelé, etc. Chacun possède un pas de danse spécifique et un rythme
distinct. Mbangu apparaît en bossu, frappé dans le dos par une flèche.
Le danseur masqué évolue en interaction avec le public qui se moque de lui mais
en même temps chante. Ces chants transmettent le message de se montrer tolérant
envers les victimes de la sorcellerie, car celle-ci peut s'attaquer à n'importe
qui.
avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  zikombe le Sam 26 Jan - 17:06

Mathilde a écrit:
zikombe a écrit:Merci grande soeur ya Moto mais nakotala yango lobi na moyi mpo nazo risque nalota ba ndongola misu oyo otieli nga awa.

Ah le peureux affraid affraid kieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee naseki grave Laughing Laughing

Soeur ya moto tika na butu air otindi ba images wana nameki kotala boye,esprit eboyi mpo namoni misu ya ba masque yango neti ezali kotala nga oyebi que nakanga Laptop, encore nazalaki nga moko na ndaku siko na continuaki kotala mais nalingaki na lala bien te nabeti whisky na bosani masolo yango.
Jules André azali na raison oyebi que ezali somo boule nini bazalaki nango mpe nakosala ba masque ya somo boye.

zikombe
Modérateurs

Messages : 391
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 17:10

Les petits masques
Pende, dont le nom est ikhoko sont aujourd'hui très recherchés pour la
beauté de la matière, la qualité de la patine et le raffinement des visages. La
plupart sont sculptés dans l'ivoire d'éléphant ou d'hippopotame, mais il en est
en bronze et en bois. Ils forment la partie centrale d'un collier de perles. Ce
sont des miniatures des grands masques de la tribu, surtout de ceux dits mbuya à pointes sur la coiffure et,
parfois, à longue barbe. Ils protègent contre les maladies. Ils peuvent aussi
servir d'insigne pour les hommes qui ont surmonté les épreuves de
l'initiation.




















avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 17:14


Masque de type gitenga premier
dans la hiérarchie des mingaanji. Utilisé dans le
rituel de la circoncision, l'investiture du chef, la construction de la case où
sont conservés les emblèmes d'autorité. Considéré comme le symbole du soleil,
source de vie et de régénération.
Pende -
Kwango Zaïre (R.D. du Congo)

avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mathilde le Sam 26 Jan - 17:18


Masque Lega en os - Congo - H. 14,8 cm (Adjugé 5
500)
Masque Lega en os - Congo - H. 13,5 cm (Adjugé 10
000)
Masque Legaen os - Congo - H. 13
cm







Masque Lega en ivoire - Congo - H. 13 cm (Adjugé 9
500)
Provenance: Jean-Pierre Lepage -
Bruxelles

Masque Lega en os - Congo - H. 15,6 cm (Adjugé 7
500)
Provenance: Jean-Pierre Lepage - Bruxelles




Tête bicéphale Legaen ivoire -
Congo - H. 14,2 cm (Adjugé 70 000)

avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Rose lilas le Dim 27 Jan - 13:42

Jules André je vais essayer de répondre a ta question
L'objectif premier de la sculpture africaine n'est pas, en effet, de représenter le monde visible mais de rendre sensibles des réalités d'ordre moral ou surnaturel, c'est un art abstrait par définition ; il ne cherche pas à faire naître la seule émotion esthétique, d'où son pouvoir de fascination.
Tous les objets auxquels le nom de « masque » doit être attribué peuvent se définir en deux mots : ils masquent. Cela signifie qu'ils cachent ou suppriment l'identité. » Ils masquent au propre et au figuré celui qui les porte afin de l'aider à personnifier une force errante, esprit ou dieu, en la charmant par sa propre image pour mieux la capter et la manœuvrer. La partie sculptée, la plus travaillée, que l'on montre dans les musées n'est qu'un élément du masque, qui consiste, en fait, en un costume complet, qui a un nom propre (il n'existe pratiquement pas de terme générique), et qui est exhibé au cours de cérémonies dont la musique et la danse sont parties intégrantes. Ces cérémonies sont aussi des spectacles, mises en scène des grands problèmes existentiels élaborés à travers des mythologies spécifiques : lutte entre le bien et le mal, mystère des origines, angoisse de la mort.
avatar
Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Mongo Elombe le Ven 31 Mai - 11:37


grandes collections mais une seule salle



http://www.libe.ma/Le-musee-de-Kinshasa-a-de-grandes-collections-mais-une-seule-salle_a38677.html



Avec des milliers de masques, de poteries et quelques souvenirs coloniaux, le musée national de la République démocratique du Congo (RDC) à Kinshasa tente de préserver ses collections et rêve d’un espace où exposer ses 45.000 pièces.
“Un musée représente la mémoire de la créativité et donc du progrès social”, dit avec emphase Joseph Ibongo, directeur et conservateur de l’Institut des musées nationaux, qui tente d’y attirer d’abord les étudiants et les enfants des écoles.
Cependant, installé au centre de Kinshasa - sur la colline Ngaliema, où les premiers colonisateurs sont arrivés - le musée national est limité: une seule salle de quelques centaines de mètres carrés et des vitrines didactiques permettent de retracer l’histoire des principales ethnies de RDC.

Au milieu du musée trônent deux fauteuils utilisés par Mobutu Sese Seko, l’ancien président qui dirigea la RDC d’une main de fer de 1965 à 1997: l’un d’eux est doré, l’autre est couvert de peau de léopard, une “étoffe” chère au dictateur.

Dans un vaste hangar près du musée, le tiers des collections est entreposé. Les poteries voisinent avec les nattes, les pagaies, les houes, les sièges, les canons des premiers arrivants portugais ou un buste de la reine Astrid, récupéré dans une clinique, qui a régné sur la Belgique en 1934 et 1935, morte jeune dans un accident de voiture.

Les pièces sont toutes accompagnées d’une notice explicative qui les rattache à l’une des 450 ethnies qui composent la RDC, et précise l’usage qu’elles en faisaient. “L’art traditionnel est un art fonctionnel qui est utilitaire”, justifie Jean Pierre Dikaka, en charge des visites.

“Nous devons répondre aux églises du réveil (églises protestantes, de plus en plus nombreuses en RDC et en Afrique) qui considèrent que tout cela relève de la sorcellerie”, ajoute-il.

Le conservateur ne sait même pas le budget qui lui est théoriquement alloué. “De toute façon, il n’est pas exécuté”, dit-il, reconnaissant avoir perçu pour le trimestre en cours 9 millions de francs congolais (10.000 USD environ) pour payer l’électricité et les réparations indispensables.

La Corée du Sud a promis de construire un autre musée, selon Joseph Ibongo. L’espace est déjà choisi près du Palais du peuple, siège du parlement congolais, et une mission est attendue de Séoul en juin prochain. Aucun plan n’a encore été dessiné, mais sa surface fait déjà rêver: 10.000 mètres carrés.

En attendant, derrière le musée, une statue en bronze de Morton Stanley, l’aventurier britannique qui a pris possession du Congo pour le roi belge Léopold, est couchée sur le sol. Jetée à terre pendant des pillages du début des années 90, elle a les pieds arrachés.

Une mission britannique a estimé à 90.000 USD sa remise en état, souligne Joseph Ibongo. Mais le vestige risque de rester mutilé. Selon le conservateur, une campagne de presse en Grande-Bretagne a interdit d’aller plus loin pour commémorer le souvenir d’un colonisateur.

Certaines pièces pillées ont été rendues à la RDC en 1980 par le Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren, en Belgique. Mais le musée national congolais - 54.000 élèves ont visité le musée et 8.634 depuis le début de l’année - peine à retrouver de nombreux vestiges.

En 2012, son directeur s’est rendu à Vienne (Autriche) pour récupérer, avec l’aide de l’organisation internationale de police Interpol, une harpe Azande et une statue de la reine Mbala qu’un passionné leur avait signalés dans un catalogue de vente. En Allemagne, en revanche, un galeriste réclame 5.000 euros pour rendre un masque Tshokwe. Là encore, c’est un passionné qui a fait le rapprochement entre une publicité et le catalogue du musée. Mais les fonds n’ont pas encore été trouvés.




Vendredi 31 mai 2013.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  moose le Ven 1 Nov - 14:27



Bonjour,

Je suis a la recherche de plus d'info sur les masques Luba. Surtout savoir faire la difference entre masculin et feminin et peut-etre quelques exemples des masques avec leur utillisation precis, dans quel ceremonie ou pour quel occasion.

Merci
avatar
moose
Modérateurs

Messages : 1
Date d'inscription : 01/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Ousmane le Ven 1 Nov - 15:07

Vous en cherche dans quel but achat ou comment je crois que vous devez précisez.
Merci
avatar
Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  morales le Lun 11 Nov - 18:40

Ousmane ne croyez vous pas avoir été un peu brutale dans la formulation de votre demande et ceci a fait partir notre monsieur ?
avatar
morales
Admin

Messages : 104
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  mapata le Mer 13 Nov - 19:14

Lol Ousmane tu fais fuir les gens ici mais bon pour dire vrai je vois et comprend ton intention mais Morales a raison tu as brutalement formulé ta demande.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art congolais : au bal masqué des Songyes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum