LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Mathilde le Dim 10 Fév - 17:48

LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.


Sad Sad

TERMINATOR ÉTAIT LE MINISTRE DE LA DÉFENSE ET CONSEILLER SPÉCIAL DE MOBUTU EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ...C'EST LUI QUI A LÂCHE SES CHIENS FOUS BUVEURS DE LAIT DES HIBOUX POUR TIRER SUR LE PEUPLE...ILS AVAIENT DES JEEPS NIVA...

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Esther Ko le Dim 10 Fév - 17:54

Triste épisode du Congo et ces gens qui sont morts ce jour la n´ont pas été encore vengé parce tout les résolutions prises par la CNS n´ont pas encore ete mises en pratiques.
Pitié pour nous les Congolais.

Esther Ko
Modérateurs

Messages : 283
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Mathilde le Ven 15 Fév - 19:30

BRAS DE FER LISANGA-KIMBUTA Les FAC-Opposition confirment la marche de demain


Les Forces acquises au changement, FAC-Opposition avaient informé via une correspondance le gouverneur de la ville André Kimbuta Yango, qu'elles organisent ce samedi 16 février une marche pacifique en mémoire des Congolais assassinés le 16 février 1992, pour avoir exigé la réouverture de la Conférence nationale souveraine. Malheureusement, Kimbuta n'a pas réservé une suite favorable aux FAC-Opposition, engageant ainsi un bras de fer entre lui et la plate-forme la plus active de l'opposition. Hier jeudi 14 février, le modérateur de cette organisation que le président de l'Assemblée nationale Aubin Minaku a reçu le mercredi 13 février dans le cadre des consultations politiques, Lisanga Bonganga a rassuré que la marche pacifique aura bel et bien lieu, étant donné que la réponse de Kimbuta est arrivée tardivement. «Nous devons marcher, parce que nous n'avons pas besoin d'autorisation. Cette pratique a été bannie. Dans un système démocratique, c'est l'information qui est la voie autorisée», a noté Lisanga. Avant de préciser que mourir n'est rien, mais vivre dans la privation des libertés et humiliations, c'est mourir tous les jours. Jean-Pierre Lisanga lance donc un vibrant appel à la mobilisation générale ce samedi 16 février pour honorer la mémoire des martyrs de la démocratie. Lesquels martyrs sont morts pour l'avènement de la démocratie aujourd'hui confisquée, selon les FAC par le pouvoir de Kabila, qui dirige la nation par défi et par procuration. Qu'il pleuve ou qu'il neige, la marche aura lieu, confirme Lisanga. Et d'insister par ailleurs que les FAC-Opposition déposeront demain leur mémo à Kabila.

JOHN TSHINGOMBE
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=42418%3Abras-de-fer-lisanga-kimbuta-les-fac-opposition-confirment-la-marche-de-demain-&catid=6%3Acongonews

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Jules andré le Ven 15 Fév - 19:58

Ils prétendent que nous sommes dans un système démocratique mais pourquoi ont -ils du mal a accordé la permission a des manifestation qui sont pourtant garanties par la constitution .

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Mathilde le Ven 15 Fév - 20:56


Edition : 2


LE MOBUTISME ETAIT LA PAUPERISATION , LA REPRESSION , LE MASSACRE, LES CRIMES POUR GARDER ET CONSERVER LE POUVOIR

POUR LE POUVOIR


Jean-Jacques NGANGWESHE


17ème ANNIVERSAIRE DU MASSACRE

DU 16 FEVRIER 1992





Le Mobutisme c'était la désolation et le Chao




Dans la mémoire collective des Congolais jadis (Zaïrois), le sang, les cris et les pleurs des innocents Enfants de Dieu, chrétiens et non chrétiens, croyants et non croyants, manifestants pacifistes, résonneront et bourdonneront dans les oreilles des Congolais à vie; parce que la répression fut disproportionnée par rapport aux manifestants sans arme, qui marchaient pacifiquement et qui avaient pour arme des livres saints comme la bible et des textes des prières.

L'organisation de la manifestation pacifique des Chrétiens était gérée par des prêtres Catholiques et quelques personnalités de la société civile. La revendication principale était, je préfère écrire ce que l'Archevêque de Kinshasa Laurent Mosengwo Pasinya à dit dans son homélie de ce matin, lundi 16 février 2009, 17 ans jour pour jour « la réclamation du processus démocratique., il demande aux Congolais de continuer à réclamer la vraie démocratie pour le bien être des Congolais».



Le 16 février 1992, dimanche matin avant de partir, les manifestants ont prié sous la conduite de l'Abbé Valentin Mwemba, Curé de la Paroisse Saint Joseph et de Vicaire Alpha Kimini et Modeste Ngemba; Les manifestants chantaient des louanges et des cantiques, mais en face d'eux des soldats armés jusqu'aux dents; les soldats du criminel dictateur Mobutu Sese Seko Kuku Ngendu Waza Banga, dirigé par le sanguinaire Nbganda Zambo Ko atumba, « terminator » de triste mémoire, Ministre de la défense de la junte qui donnera l'ordre de tirer des rafales d'armes de guerre automatique à bout portant dans la foule; c'était un carnage, un massacre, une boucherie comme celui de la marche réprimée des étudiants le 04 juin 1969. Des morts partout dans les différentes têtes des manifestations de 24 Communes de Kinshasa, et des quartiers comme celle de l'Abbé Iswa, Curé de la paroisse Saint Luc qui marchaient vers la jonction du point de la rencontre finale, l'Eglise Saint Joseph de Matonge, dans la Commune de Kalamu à 200 mètres du Rond point Victoire. Il est difficile de donner le chiffre exact des morts parce que la répression était organisée en deux escadrons : en premier ligne, il y avait des commandos qui tiraient sur les manifestants et en deuxième ligne ceux qui ramassaient des cadavres.



La vérité étant têtue et 17 ans après ces événements, une source militaire a révélé une estimation de 300 à 400 morts environ. Une vingtaine des corps entassés dans la paroisse Saint Joseph par le courage du Père Belge Léon de Saint Moulin avec les éléments de la croix rouge qui ramassaient les cadavres devant l'escadron de la mort, malheureusement, ils seront récupérés par des commandos dans l'enceinte de l'Eglise.



Un miracle se produira: Dieu va assister ses serviteurs, selon les témoins, une histoire incroyable mais vraie qui va se passer dans la colonne des manifestants qui est partie de la Paroisse Saint Gabriel de Yolo-sud. L'Abbé Lazare de la paroisse de Yolo à la tête de la marche dans la chaussée Kimuenza se verra rejoindre par plusieurs manifestants de la Société Civile et de l'UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), à la proche de l'intersection de l'avenue Kimuenza et l'avenue Kapela qui divise les deux quartiers Yolo-Sud et Yolo-Nord, soudain, des soldats vêtus d'uniformes que les Congolais n'avaient pas l'habitude de voir, des mercenaires étrangers venus des pays voisins et des soldats Ngbandi, payés par Mobutu pour tuer.



L'Abbé Lazare prendra la parole et dira à tout le monde de « ne pas insulter, ni jeter des pierres aux militaires parce qu'aujourd'hui Dieu sera avec nous », subitement, les militaires vont ouvrir le feu contre les manifestants en position accroupie pour prier Dieu.

Subitement des tirs de rafales sur les manifestants pacifiques, malgré des morts, ils vont continuer à marcher en chantant des louanges; selon les témoins je cite « la soutane de l'Abbé Lazare sera trouée par plusieurs impacts des balles sans qu'une seule touche le corps de l'Abbé Lazare; les militaires stupéfaits, étonnés, ils viendront l'arrêter sans une moindre égratignure sur lui». Beaucoup de prêtres seront interpellés parmi eux l'Abbé Mpundu te tant d'autres.



Pourquoi la marche ?



La marche des chrétiens était motivée par la souffrance et la famine qui avaient atteint des proportions démesurées; les familles mangeaient par vacation ou par délestage, en claire, bref à tour de rôle, les enfants mangeaient une fois par jour (à 15 heures) et attendaient le jour suivant « le lendemain », pendant que les adultes un jour sur deux. Ainsi, les gens disaient « mieux vaut être dirigé par un chien mais pas par Mobutu, nous souhaitons que Mobutu se retire en paix avec la fortune qu'il a volé au peuple, mais qu'il nous laisse diriger le pays». Donc la Conférence Nationale était une voie de sortie honorable pour lui et son régime. Sauf les 300 familles de l'oligarchie du pouvoir qui mangeaient à leur faim, les dinosaures de la nomenklatura du MPR (Mouvement populaire de la Révolution ). A la grande surprise de tout le monde, Mobutu ordonna la fermeture des travaux qui allaient insuffler un nouvel air de démocratisation du régime. Le Peuple croyait en la Conférence Nationale Souveraine comme l'ultime moyen de sortir du mobutisme et son régime. L'objectif de la manifestation était de demander (la réouverture de la Conférence Nationale et la continuité du processus démocratique).

J'exhorte à ce que le sang versé ce jour là reste gravé à jamais dans nos mémoires. Car le mobutisme, c'était le sang, la torture, la mort, la faim, la misère, la pauvreté, le massacre, la prison, la délation, l'inversion des valeurs.

Ainsi j'invite la population congolaise de ne jamais oublier et de ne jamais trahir, parce que la perfidie a tué et détruit les valeurs morales de base au sein du peuple Congolais,[/b]




LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS


http://fr.groups.yahoo.com/group/CongoVista/message/91819

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Mathilde le Sam 16 Fév - 10:30

Ce Dimanche là 16 Fevrier 1992 (Documentaire Sur le Massacre des Chretiens

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Nz6ijE2_3lc





Dernière édition par Mathilde le Dim 17 Fév - 9:54, édité 1 fois

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

RDC : commémoration de la 21e «Marche des chrétiens» sous haute surveillance Kinshasa commémore la 21e «Marche des chrétiens», les forces de l'ordre sont sur le qui-vive. Kinshasa commémore la 21e «Marche des chrétiens», les forces de l'ordre sont sur le

Message  Laurabelle le Sam 16 Fév - 18:31

Kinshasa commémore la 21e «Marche des chrétiens», les forces de l'ordre sont sur le qui-vive.


A Kinshasa, on commémore ce samedi 16 février la «Marche des chrétiens». Il s’agit d’une manifestation pour la démocratie qui avait été réprimée dans le sang sous Mobutu en 1992. L’année dernière, le 20ème anniversaire avait donné lieu à des incidents à Kinshasa. Cette année, les forces de l’ordre sont à nouveau sur le qui-vive.

Comme l’année dernière, aucune manifestation sur la voie publique n’est autorisée ce samedi dans la capitale congolaise. Les autorités locales invoquent des raisons de sécurité. L’année dernière, pour le 20ème anniversaire de la Marche des chrétiens, les rassemblements avaient été dispersés sans ménagement à coups de grenades lacrymogènes jusque dans les églises.

Cette fois l’Eglise catholique n’appelle pas à manifester dans la rue pour réclamer la « vérité des urnes » mais simplement à des messes, des prières. La plupart des partis d’opposition demandent à leurs membres à suivre les mots d’ordre de l’Eglise, y compris l’UDPS, l'Union pour la démocratie et le progrès social, d’Etienne Tshisekedi.

Seules, les Forces acquises au changement, un groupement d’opposition radicale, appellent leurs militants à braver l’interdiction qu’elles considèrent illégale. De fait, depuis les élections de 2011, les manifestations de rue n’ont plus été tolérées dans la capitale congolaise

http://minu.me/8amh

Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE 16 FÉVRIER 1992, MASSACRE DES CHRÉTIENS...RAPPELONS NOUS.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum