Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Mar 5 Mar - 23:22

ames Robbins looks back at the life of Venezuelan President Hugo Chavez
Continue reading the main story
Related Stories

Venezuela President Hugo Chavez dies Live
Venezuela's President Hugo Chavez has died, his vice-president has announced.

Mr Chavez had not appeared in public since he returned to Venezuela last month after cancer treatment in Cuba.

An emotional Nicolas Maduro made the announcement on Tuesday evening, flanked by leading Venezuelan political and military leaders.

Earlier, he said the 58-year-old Venezuelan leader had a new, severe respiratory infection and had entered "his most difficult hours".

One of the most visible, vocal and controversial leaders in Latin America, the former army paratrooper won the presidency in 1998 and had most recently won another six-year presidential term in October 2012.

Continue reading the main story
Hugo Chavez

Born 28 July 1954 in Sabaneta, Barinas state, the son of schoolteachers
Graduated from military academy in 1975
Had four children
Keen baseball player
Last May, he said he had recovered from an unspecified cancer, after undergoing surgery and chemotherapy in 2011 and a further operation in February 2012.

However, in December 2012, he announced he needed further cancer surgery in Cuba, and named his Vice-President, Nicolas Maduro, as his preferred successor should the need arise.

Mr Chavez remained out of public view, finally returning to Venezuela in Februar


Dernière édition par Mathilde le Mar 5 Mar - 23:33, édité 1 fois

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Mar 5 Mar - 23:25





Sad Sad Sad

Par SIMON PELLET-RECHT







À la une du Point.fr


Par Raphaël Balenieri
Depuis quelques jours, l'issue ne faisait guère de doute. En dépit de communiqués "officiels" rassurants, le Venezuela s'était préparé à la mort de son héros. Les allers et retours de Hugo Chávez entre Caracas et La Havane ne trompaient plus personne. L'état de santé du Comandante était désespéré. Fin février, on apprenait que "son insuffisance respiratoire n'évoluait pas favorablement". Le 1er mars, le vice-président Nicolás Maduro estimait : "Notre président lutte pour sa vie." La semaine dernière, des rumeurs affirmaient qu'il était cliniquement mort. Qu'à cela ne tienne, les Vénézuéliens sont sous le choc. "Un mythe est mort", explique les larmes aux yeux Johan Novoa, un jeune commerçant coiffé d'une casquette Fidel Castro-Che Guevara-Hugo Chávez, tout en priant pour "rendre l'amour [qu'il a] reçu".

"Chávez coeur du peuple"


Il existait, et il existera sûrement encore longtemps, une connexion passionnelle entre Hugo Chávez et des millions de Vénézuéliens. Intitulé "Chávez, coeur du peuple", le dernier slogan de campagne du leader latino a tapé dans le mille. "C'est le premier président à s'être réellement préoccupé des pauvres", commente le journaliste révolutionnaire Miguel Ángel Pérez Pirela en évoquant les programmes sociaux impulsés par Chávez pendant ses 14 ans de pouvoir, qui ont permis de réduire drastiquement la pauvreté.

Carlos Vargas, militant du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), avance avec nostalgie une autre explication : "Chávez était un homme du peuple, il le connaissait et savait lui parler." Lui-même avait pris l'habitude d'affirmer : "Chávez, ce n'est pas moi, Chávez, c'est vous. Chávez est un peuple, un concept, le chavisme." Né en 1954 dans une famille très modeste des grandes plaines vénézuéliennes, deuxième d'une fratrie de six garçons, Hugo Chávez Frías a vécu une enfance difficile, "mais heureuse", selon ses propres mots. Il vendait des sucreries dans la rue pour aider sa famille et, comme des milliers d'autres jeunes, il s'amusait au base-ball en sortant de l'école. Au point d'avoir espéré devenir joueur professionnel. Cette légende dorée, Hugo Chávez l'a entretenue des années pendant son émission dominicale Aló Presidente, dans un style jugé "populiste" par l'opposition. Durant plusieurs heures, El Comandante exposait ses idées dans un langage simple ponctué de chansonnettes, de blagues et de petites histoires moralisatrices. "Chávez est un as de la communication directe, [c'est aussi] un affabulateur", concède l'écrivain Orlando Oramas León dans la préface des Cuentos del arañero (Contes du tisseur de toile), la compilation officielle des centaines de discours de Hugo Chávez.

El Comandante


Pour le grand public, le mythe de Hugo Chávez est né le 4 février 1992, le jour de son coup d'État manqué contre Carlos Andrés Pérez. En costume militaire, le commandant assume ses responsabilités en direct et engage ses compagnons à déposer les armes, leur expliquant que les objectifs poursuivis n'avaient pas été atteints, "pour l'instant". Le président Rafael Caldera élu en 1994 reconnaîtra que ce dernier lui avait "donné une excellente impression, comme à tout le monde. Ces quelques secondes qu'il a utilisées à la télévision montraient un homme équilibré, sensé."

Jeté en prison durant deux ans, Hugo Chávez continue d'éponger une soif de lecture qui ne l'a jamais quitté et peaufine son projet politique. C'est ici, loin des projecteurs, que sa popularité grandit. Progressivement, il fait naître le rêve d'une patrie nouvelle, "bolivarienne" du nom du "libérateur" historique du Venezuela face à la couronne espagnole, Simon Bolívar. C'est aussi pendant cette période qu'il prend goût au pouvoir. La professeur Herma Marksman, sa deuxième femme, explique l'avoir quitté à cette période pour cette même raison : "La popularité l'a changé, il est devenu une figure messianique."

Un démocrate aux manières de dictateur


Vingt ans plus tard, le Venezuela est couvert, des murs aux montagnes, du portrait de cet homme qui se croyait la réincarnation de Simon Bolívar. Le culte de la personnalité, mais aussi les atteintes aux droits de l'homme, les attaques répétées contre les médias d'opposition et la conception centralisée du pouvoir de Hugo Chávez en ont fait l'épouvantail de toute une partie des Vénézuéliens. Les deux dernières années de sa vie, El Comandante gouvernait essentiellement par décrets, laissant une très faible marge de manoeuvre à son gouvernement. "Sa gestion est devenue beaucoup plus autoritaire après le coup d'État dont il a souffert en 2002 et surtout à partir de sa seconde réélection, en 2006-2007, au moment de lancer le concept flou de socialisme du XXIe siècle", explique l'historienne Margarita Lopez Maia.

Surfant sur l'immense manne pétrolière, renationalisée en 2002 au prix d'un long conflit social, Hugo Chávez veut alors construire "un nouveau socialisme" basé sur "l'amour, la liberté et l'égalité". Il expérimente de nouvelles formes de production et relance la démocratie directe. À droite, dans un pays plus polarisé que jamais, les opposants hurlent au clientélisme et dénoncent les écueils de la révolution, principalement l'explosion de l'insécurité.

Bolivar et le "monde multipolaire"


Ce deuxième mandat, phase de radicalisation de la révolution socialiste, est aussi une période d'approfondissement du projet "bolivarien" de Chávez, celui d'unifier les peuples d'Amérique latine face à "l'empire américain". L'Alliance bolivarienne pour les Amériques, une alternative à la zone de libre-échange promue par les États-Unis, créée en 2006, est la première concrétisation du rêve de toute une vie. S'ensuit l'intégration à d'autres institutions régionales, comme le Marché commun du Sud (Mercosur), la Communauté d'États latino-américains et caraïbes (Celac) et la Banque du Sud. La perception d'un "monde multipolaire" de Hugo Chávez l'amène à développer de nombreux partenariats avec Cuba, la Chine et la Russie, mais aussi à soutenir des dirigeants critiqués par les démocraties occidentales, comme le Libyen Muammar Kadhafi et le Syrien Bachar el-Assad.

Son cancer, dont il est opéré une première fois en juin 2010, met un frein à ses ambitions de gouverner "jusqu'à 2021", date qu'il s'est donnée pour faire aboutir le projet socialiste. Il remet sa survie entre les mains des médecins cubains, mais aussi de Dieu. Lors de sa dernière apparition à la télévision, le 11 décembre 2012, le révolutionnaire embrasse de nouveau l'effigie du Christ. "Le semeur" désigne alors un successeur, son vice-président Nicolás Maduro, dans l'espoir de sauver la révolution. Converti en martyr par les uns, détesté et honni par les autres, Hugo Chávez a laissé une marque indélébile dans le paysage politique vénézuélien, américain et mondial. Les restes d'El Comandante vont désormais reposer aux côtés de son inspirateur, au mausolée Simon Bolívar.

http://www.lepoint.fr/monde/hugo-chavez-mort-de-la-legende-du-siecle-05-03-2013-1636416_24.php

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Mer 6 Mar - 0:08

ON M'A IMPOSE QUELQUES CHÂTIMENTS, JE PORTE EN MOI QUELQUES DOULEURS SUR LES ÉPAULES ET EN MON ÂME, MAIS PEU IMPORTE, CAR J'AIME MON PEUPLE ET JE CONTINUERAI A L'AIMER JUSQU’À LA FIN DE MES JOURS.
L'AMOUR SE PAIE AVEC L'AMOUR."


HUGO CHAVEZ



"Quand nous étions enfants. On nous disait que nous avions une mère-patrie, l’Espagne. Pourtant nous avons découvert plus tard qu’une de nos plus grandes mères patries était l’Afrique. Nous aimons l’Afrique et chaque jour nous sommes un peu plus au courant de nos racines africaines.
*******
Le racisme est très caractéristique de l’impérialisme et du capitalisme. La haine contre moi a beaucoup à voir avec le racisme. Parce que j’ai une grosse bouche et des cheveux crépus. Je suis si fier d’avoir cette bouche et ces cheveux, car ils sont africains."

HUGO CHAVEZ.



Triste jour Sad Sad paix à ton âme camarade Hugo.. Sad .A LUTA CONTINUA VITORIA E CERTA! R.I.P Sad Sad





Adieu Hugo, ami de l'Afrique ! Sad

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Mer 6 Mar - 0:52

ON PEUT TUER UN HOMME MAIS JAMAIS SES IDEES !! ET QUE LA TERRE TE SOIT LEGERE! Sad





A tous nos héros passé comme présent comme...à toi El Commandante RIP A LUTA CONTINUA VITORIA E CERTA!

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Muana Milano le Mer 6 Mar - 8:17



Camarade commandante,les Sionistes et les imperialistes ont eu raison de toi,mais tes idées te survivront. Sad Maintenant,c'est au peuple Venezuelien d'etre vigilant,pour que la richesse que Dieu leur a donné,ne retombe plus aux mains de ces gens là.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Mer 6 Mar - 9:07

Qu'il repose en paix, les médiamenteurs occidentaux l'ont fait passé pour un dictateur parcequ'il leurs disaient les vérités qu'ils ne veulent pas entendre.

Voici un qui me déçoit de plus en plus :

Le président Barack Obama a affirmé mardi que les Etats-Unis soutenaient les Vénézuéliens après la mort de leur dirigeant Hugo Chavez, et espéré des "relations constructives" avec le futur gouvernement du Venezuela dans un "nouveau chapitre" de son histoire.

"En ce moment difficile de la mort du président Hugo Chavez, les Etats-Unis renouvellent leur soutien aux Vénézuéliens et leur intérêt à développer des relations constructives avec le gouvernement vénézuélien", a déclaré M. Obama dans un communiqué.

"Au moment où le Venezuela entame un nouveau chapitre de son histoire, les Etats-Unis continuent à soutenir des politiques qui soutiennent les principes démocratiques, l'Etat de droit et le respect des droits de l'homme", a conclu
YAHOO.

http://pastoucheauvenezuela.com/Les-realisations-du-peuple-venezuelien-selon-la-251.html

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Mer 6 Mar - 9:55



Opinion de Djamelito/13/09/10

La vérité sur Hugo Chavez


Les manipulations et l’acharnement contre le Venezuela qu’on voit tous les jours dans la boîte à caca (la télévision) c’est-à-dire par les Médias-Mensonges-Manipulateurs-Collabos tiennent simplement au fait que ce pays dérange les «forces du mal» c'est-à-dire l'empire impérialiste et capitaliste…


Si le gouvernement qu’il dirige fait l’objet de tant d’attaques et d’acharnements c’est uniquement à cause de l’expérience remarquable qui s’y déroule, soutenue par une large majorité des vénézuéliens. Cette expérience dérange tous ceux qui veulent perpétuer la spoliation de l’Amérique du Sud. En d’autres termes, c’est l’engagement et la vison du gouvernement du président Hugo Chavez en vers son peuple et ceux du Sud, pour un autre monde possible qui sont ici ciblés. Les faits suivants en témoignent :


- L’éradication de l’analphabétisme (« Mission Robinson »), au bout de deux ans avec la méthode cubaine « Yo, si puédo ».


- Permettre aux adultes de poursuivre gratuitement leurs études : « Mission Ribas », pour le secondaire. « Mission Sucre », pour l’Université.


- Au plan de la santé-médecine, « l’opération Miracle » a permis à des milliers de vénézuéliens démunis de bénéficier gratuitement d’une opération de la cataracte, avec l’assistance de la coopération médicale cubaine.


- L’octroi d’une pension de retraite à toutes les personnes âgées de 60 ans, anciens salariés ou non, grâce aux ressources tirées du pétrole.

- (...)

S’agissant du Sud, L’Accord Bolivarienne des Amériques, la Banque du Sud (ALBA), Télé Sud, Pétro Caraïbes, le Sommet Afrique/Amérique Latine ainsi que le Festival Culturel avec les Peuples d’Afrique, sont autant de réalisations auxquelles le Venezuela a grandement contribué, dans le cadre de la coopération Sud-Sud. Ce qui constitue une rupture avec cette veille coopération de type néocoloniale, « Nord-Sud ».


Voila les raisons, les motivations profondes qui donnent des sueurs froides aux gourous de la haute finance internationale des places boursières de Wall Street, de la City de Londres, Bonn, Tokyo et autres. Mais il ne fait aucun doute que le peuple et le gouvernement du Venezuela, viendront à bout de tous leurs ennemis et de toutes les forces réactionnaires…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un dictateur comme dise les médiamenteurs internationnaux pendant que leurs pays se meurent...




Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Ousmane le Mer 6 Mar - 17:32

Si un dictateur est celui qui dirige son pays en avantageant son peuple en travaillant dans son intérêt alors il faudrait qu´on revoit la signification de ce mot.
Chavez a travaillé pour son peuple en faisant en sorte que le retombé du pétrole la richesse de son pays soit contrôler par le peuple et que ce dernier puisse en profiter, pour le faire il faut un homme courageux qui puisse dire non aux impérialistes d´ou ce dernier lui colle le nom de dictateur,comme tout humain il n´était pas parfait mais il aimait son peuple et a œuvrer a sa façon pour son bien être,dans un pays qui avant son avènement était contrôlé par les Américains et qui ont essayer a plusieurs reprise de lui mettre les bâtons dans les roues, je juge que son action a été positive et qu´il appartient a ceux qui vont prendre le pouvoir de suivre la voie qu´il a tracé et de mieux faire.
Qu´il repose en paix et que son esprit guide le Venezuela a continuer son chantier.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Mer 6 Mar - 17:56

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, a dénoncé mercredi les "commentaires haineux et vulgaires" après la mort du président vénézuélien Hugo Chavez, et rendu hommage à "l'idéal inépuisable" de la révolution qu'il incarnait à ses yeux.

Lors d'une conférence de presse, M. Mélenchon a également annoncé des rassemblements organisés par son parti dans plusieurs grandes villes en fin de journée, notamment à Paris à 18H30 au pied de la statue de Simon Bolivar, cours de la reine dans le VIIIe arrondissement.

"Ce jour est un jour de deuil pour nous et pour de très nombreux peuples et militants. Nous nous sentons liés de coeur", a déclaré M. Mélenchon, les yeux rougis et le teint pâle. Le président du Parti de Gauche a dénoncé les "commentaires haineux, vulgaires que nous voyons se multiplier dans les médias européens", au lendemain de la mort du président vénézuélien.

A l'Usine située aux Lilas (Seine-Saint-Denis), ancien QG de campagne de M. Mélenchon pour la présidentielle, les drapeaux vénézuéliens, français et du Front de Gauche étaient en berne. M. Mélenchon a appelé "à ce qu'on observe au moins 24 heures de trêve dans la haine anti-chaviste, anti-populaire, anti-pauvres, anti-révolutionnaires qui sévit sur les ondes dans toute l'Europe".

"Chavez a été la pointe avancée d'un processus large dans l'Amérique latine qui a ouvert un nouveau cycle pour notre siècle, celui de la victoire des révolutions citoyennes", a-t-il déclaré.

"Les Européens si prétentieux, arrogants, méprisants, l'infecte social-démocratie qui depuis 24 heures se répand en injure contre les figures progressistes d'Amérique latine feraient bien de se souvenir qu'au Venezuela contrairement à la France (...) on a fait reculer la pauvreté de manière spectaculaire, éradiqué ce qui est classé comme extrême pauvreté (...) l'analphabétisme a été éradiqué (...) on est parvenu à faire progresser de 70% la scolarisation des enfants. Voilà le bilan que nous portons fièrement à l'heure où l'image de Hugo Chavez va se retirer", a ajouté M. Mélenchon.

"Ce qu'est Chavez ne meurt jamais. C'est l'idéal inépuisable de l'espérance humaniste, de la révolution", a martelé le coprésident du Parti de Gauche, précisant "il n'a pas seulement fait progresser la condition humaine des Vénézuéliens, il a fait progresser d'une manière considérable la démocratie".

"J'ai honte pour nous tous en Europe du niveau lamentable des commentaires que j'ai vus. Comment pouvez-vous être aussi infâmes et aussi bas? Comment pouvez-vous être devenus à ce point aussi insensibles à ce que représente le progressisme latino-américain dans ces moments de l'histoire pour avoir pour tout commentaire des insultes (...) ?" a-t-il demandé.

"Les cendres de Chavez sont chaudes, sont brûlantes, et nous avons au coeur non seulement l'idée que nous continuons ce combat mais la haine intacte que nous avons contre les puissants et les puissances qui même à l'heure de la mort sont incapables du respect qu'ils manifestent pour tant d'autres qui le méritent moins", a encore déclaré M. Mélenchon.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les Européens si prétentieux, arrogants, méprisants, l'infecte social-démocratie qui depuis 24 heures se répand en injure contre les figures progressistes d'Amérique latine feraient bien de se souvenir qu'au Venezuela contrairement à la France (...) on a fait reculer la pauvreté de manière spectaculaire, éradiqué ce qui est classé comme extrême pauvreté (...) l'analphabétisme a été éradiqué (...) on est parvenu à faire progresser de 70% la scolarisation des enfants. Voilà le bilan que nous portons fièrement à l'heure où l'image de Hugo Chavez va se retirer", a ajouté M. Mélenchon.

MELENCHON OYEEEE il a tout dit à ses médiamenteurs..........












Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  kunta le Mer 6 Mar - 18:20

Tout ces insultes parce que Chavez a refusé que le pétrole de son pays nourrisse les Américains, d´ou dictateur et tout les noms d´oiseaux mais la solidarité de son peuple suffit car sí il était vraiment un dictateur, son peuple ne l´aurait pas pleurer comme il est entrain de le faire en ce moment.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Mer 6 Mar - 18:31


Les 7 péchés d’Hugo Chavez – Michel Collon


En tant que journaliste et essayiste, Michel Collon s’est aussi intéressé à la guerre du Golfe, à la guerre de Yougoslavie, à la Palestine, aux méfaits de l’impérialisme bushien. Analyste de la guerre médiatique, il s’est attelé tout particulièrement à dévoiler ce qu’il appelle les médiamensonges : la marée noire créée par Saddam Hussein (TF1); l’antisémitisme de Chavez (Libération); les soldats chinois déguisés en moines tibétains, sans parler des fameuses armes de destruction massive.

Mais revenons aux 7 péchés d’Hugo Chavez. Avec un titre pareil, je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer la liste des sept péchés en question :
■Premier péché : il leur apprend à lire
■Deuxième péché : chacun a droit à la santé
■Troisième péché : chacun peut manger à sa faim
■Quatrième péché : il change les règles entre les riches et les pauvres
■Cinquième péché : la démocratie, c’est plus qu’un bulletin de vote
■Sixième péché : il ne se soumet pas au pouvoir des médias
■Septième péché : l’homme qui tient tête aux États-Unis

))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

Contrairement à ce que pense certains de nos frères ont peut se débarrasser de l'emprise des occidentaux...........

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  kunta le Mer 6 Mar - 20:22

En effet rien n´est un impossible mais ca depend de la qualité des hommes qui dirigent le pays.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Jeu 7 Mar - 9:31

ADIOS COMANDANTE HUGO CHAVEZ!!!





Dernière édition par Mathilde le Jeu 7 Mar - 9:38, édité 1 fois

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Jeu 7 Mar - 9:34



Le terrorisme d'état a t'il trouvé une nouvelle arme pour éliminer les chefs d'états trop récalcitrants,tous ceux qui résistent à l'impérialisme? Oui avant on les assasinait de manière flagrante et bruyante (JFK,Allende,Lumumba etc...) maintenant on leur inocule des virus,des poisons (anthrax,cancer,Sida) ou que sais-je? Regardez cette carte de l'amérique du Sud et voyez comment tous ces leaders populaires,oeuvrant pour le bien de leur nation finissent. Tous ont eu des cancers ou sont morts de cancer,simple coïcidence d'après vous? Je ne sais pas mais c'est un peu trop gros non?
YYMM

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Jeu 7 Mar - 13:41

Cortège funèbre du Président Chavez (6 mars 2013),
Son peuple l'accompagnant de l'hôpital militaire vers l'Académie militaire pour recevoir les honneurs.
Viva El Comandante Chavez !!
Viva la Revolución Bolivariana !!
Viva !
!




_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Sam 9 Mar - 20:00



« Obama, tu es un imposteur tu fais pitié, va demander aux communautés noires de ton pays, ce que tu représentes pour eux : la plus grande frustration depuis je ne sais combien d’années.
Va demander Obama, va aux pauvres de ton pays pour savoir ce que tu es : une grande frustration.

Va demander aux gens en Afrique qui auraient pu croire en toi à cause de ta couleur de peau, ou parce que tes parents sont d’Afrique.

Tu es afro-descendant, mais tu es une honte pour tous ces gens.
Donc laisse-nous en paix Obama »

HUGO CHAVEZ

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Sam 9 Mar - 20:01

Jean-Luc Mélenchon rend un vibrant hommage à Hugo Chavez



Jean-Luc Mélenchon, le président du Front de gauche, a salué la mémoire du président du Venezuela Hugo Chavez, décédé mardi des suites d'un cancer.

Chavez, "une source d'inspiration"
Jean-Luc Mélenchon, qui avait effectué plusieurs voyages au Venezuela pour rencontrer Hugo Chavez, dont la dernière fois en juillet dernier, a rendu hommage au président vénézuelien, décédé mardi à 58 ans des suites d'un cancer.



http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/jean-luc-melenchon-rend-un-vibrant-hommage-a-hugo-chavez-7759164345

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mathilde le Lun 15 Avr - 18:36

VENEZUELA • L'après-Chávez a vraiment commencé

Nicolás Maduro, l'héritier désigné d'Hugo Chávez a remporté l'élection présidentielle de justesse, contre l'opposant Henrique Capriles. Une nouvelle ère s'ouvre dans le pays.




Le dauphin désigné par Hugo Chávez a gagné. Nicolás Maduro a été élu président du Venezuela dimanche 14 avril avec 50,66% des voix contre 49,07% des voix à son opposant Henrique Capriles. Celui-ci a contesté le résultat annoncé par la Commission nationale électorale.

"Des élections serrées", titre El Nacional, une victoire "à un cheveu", affirme Ultimas Noticias, tant la marge entre les deux candidats est plus étroite que ne l'annonçaient tous les sondages préélectoraux.

"Le vaincu, c'est vous", titre le quotidien El Universal reprenant une déclaration du candidat de l'opposition Henrique Capriles. Celui-ci refuse de reconnaître la victoire de Nicolas Maduro avant un nouveau décompte des voix. Il a affirmé avoir relevé "3 200 incidents" au cours de la journée électorale. "Bienvenue à l'audit. Nous n'avons pas peur. Que les urnes parlent et disent la vérité" lui a rétorqué le président élu.

La victoire a été célébrée "sans euphorie" sur le balcon du palais présidentiel de Miraflores, constate Ultimas Noticias. "Il n'y avait pas la foule habituelle qui se pressait pour rendre hommage au défunt président Chávez les fois précédentes", rapporte le quotidien vénézuélien proche des chavistes.

"Séduits par la droite perverse"

Pour El Nacional, "l'élection présidentielle s'est déroulée de manière tranquille et organisée avec un grand nombre d'électeurs et une discipline civique qui nous remplit de fierté". Le journal antichaviste pointe que "la majorité des incidents et des violations des normes électorales provenaient des bandes armées des pro-gouvernementaux".

Le président de l'Assemblée nationale Diosdado Cabello a pour sa part indiqué sur son compte Twitter que "les résultats devaient être analysés". Selon lui, il "est contradictoire que les couches les plus pauvres du peuple aient voté pour ses exploiteurs de toujours". Il a ajouté: "je remercie les partisans du président Chávez d'avoir accompli sa volonté mais je regrette que d'autres se soient laissés séduire par la droite perverse".

Le 7 octobre dernier, l'opposant Henrique Capriles avait perdu l'élection présidentielle de 11 points contre Hugo Chávez. Il a largement rattrapé son retard ce dimanche 14 avril, récupérant près de 800 000 voix.

http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2013/04/15/l-apres-chavez-a-vraiment-commence

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Lun 15 Avr - 20:53

Le petit Capriles gosse de riche n'ayant pas beaucoup vécu dans son pays pro américains akola et qu'il se promène dans le pays pour s'imprègner de son pays parceque lui vendra le pays aux multinationales et surtout aux américains.

CHAVEZ n'était pas un saint mais il avait l'amour de son pays.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Muana Milano le Mar 16 Avr - 16:47


Pourquoi Hyppolithe Kanambe ne serait pas fière de lui,en mettant dans sa biographie qu'il a été chauffeur de taxi dans sa jeunesse Exclamation Nicolas Maduro,le successeur d'Hugo Chavez le mentionne dans sa biographie,comme quoi il était chauffeur de bus,avant d'embrasser la carrière politique,en passant par le syndicalisme.
C'était aussi pareil,pour l'ancien president Bréslien Lula.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Mer 17 Avr - 15:37

Le Président de Bolivie, Evo Morales, a affirmé ce mercredi, que les USA cherchaient à fomenter un climat de violence au Vénézuela, afin de favoriser un coup d'Etat contre le nouvel homme fort du pays.


http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/venezuela-la-face-cachee-du-beau-134410

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Muana Milano le Mer 17 Avr - 16:01

L'un de ses ancetres avait échappé à la raffle en Pologne Exclamation La,on comprend tout.


Dernière édition par Muana Milano le Jeu 18 Avr - 8:03, édité 1 fois

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Sankara le Mer 17 Avr - 21:48

Mongo Elombe a écrit:Le Président de Bolivie, Evo Morales, a affirmé ce mercredi, que les USA cherchaient à fomenter un climat de violence au Vénézuela, afin de favoriser un coup d'Etat contre le nouvel homme fort du pays.


http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/venezuela-la-face-cachee-du-beau-134410

Trop facile d´accuser les USA alors que les élections prouvent que le Venezuela est partagé en deux vu les résultats des élections.

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Mer 17 Avr - 22:37

Sankara heure moko tanga mba info non officiels et pas les médiamenteurs instrumentalisés.
Genre les sites Agoravox, Atlantico, Alain jules, tout sauf sarkozy, médiapart (payant), Mariane, le gri gri international, Michel colon etc etc..........Pose toi la question pourquoi n'invite t'on jamais ses journalistes sur les chaines de télés???

Ils ont tous donné ce petit con de sioniste pro américain gagnant pourquoi?
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Venezuela : l’opposition et les USA tentent-ils un coup d’Etat ?
Michel Collon
16 avril 2013

Attendez-vous à être désinformés sur l’élection au Venezuela. Je suis en contact avec Caracas et bien sûr, j’entends une toute autre version…
1. Maduro a vraiment gagné. Comme tous les observateurs internationaux qui ont déjà surveillé les votes vénézuéliens, l’ancien président US Jimmy Carter a déclaré que le système électoral vénézuélien était le plus fiable au monde. Et l’article de mon ami Romain Migus, qui vit à Caracas, décrit avec précision le contrôle neutre des opérations électorales. Dans cette commission siègent des représentants de Capriles, et ils ont tous reconnu que le système était fiable.

2. Pourquoi un score si étroit ? Plusieurs facteurs sans doute : il n’est jamais bon d’annoncer trop tôt une victoire confortable, cela a sans doute démobilisé une partie des chavistes, croyant que la victoire est assurée. Mais il ne faut pas se leurrer : certains problèmes du pays traînent à trouver leur solution, il y a – et je peux en témoigner avec une expérience personnelle – un véritable sabotage de la bureaucratie et souvent un problème de corruption. Les gens faisaient confiance à Chavez pour quand même surmonter ces obstacles. Pour convaincre, Maduro devra engager rapidement une lutte très dure et prolongée contre la bureaucratie. En s’appuyant sur la base et le contrôle populaire.

3. Contester la victoire est un truc classique pour manipuler l’opinion et préparer la déstabilisation. Le livre de l’avocate Eva Golinger « Code Chavez – CIA contre Venezuela » expose de nombreux documents US : ils prouvent l’activité intense de la CIA au Venezuela avant et pendant le coup d’Etat militaire de 2002 (qui avait emprisonné Chavez, mais échoua suite à la résistance populaire massive). La CIA n’a évidemment pas cessé d’agir dans ce pays, comme dans tous les pays où des gouvernements résistent aux multinationales : des coups d’Etat ont aussi été préparés en Bolivie, en Equateur (échecs) et au Honduras (succès).

4. Les médias européens présentent Capriles comme « centre droit ». Son programme est en réalité d’extrême droite et sa famille est une des plus riches du pays. Leur passeport est peut-être vénézuélien, mais leur cœur est aux USA. (Voir son portrait)

5. Ce lundi, les milices de Capriles ont attaqué des sièges du parti chaviste, des centres de médecine sociale et la télévision publique, tuant plusieurs personnes. En fait, Capriles et les agents US avaient préparé des incidents violents pour créer un climat justifiant un nouveau coup d’Etat. Cette stratégie fut déjà appliquée dans divers pays.

6. Si vous craignez que tout ceci soit une « théorie du complot », écoutez John Perkins, qui a travaillé toute sa vie pour les services secrets US avant de les dénoncer dans le livre « Confessions d’un assassin financier ». Dans cette interview vidéo, il commente la façon dont la CIA a organisé des incidents violents pour préparer le coup d’Etat qui a renversé le premier ministre iranien en 1951 (le pétrole, déjà !). C’est à 02’ 47, mais toute l’interview est ultra importante. (voir ci-dessous)

7. Le fond du problème reste : à qui doivent servir les richesses naturelles ? Aux multinationales comme Exxon (45 milliards $ bénéfices annuels) ou à éradiquer la pauvreté ? L’Afrique, riche, crève de faim parce que les multinationales, la banque mondiale et le FMI y décident de tout. Dans le monde arabe, les Frères musulmans affronteront de plus en plus la colère populaire car leur programme économique très à droite se met à genoux devant les intérêts des Etats-Unis et le peuple reste donc dans la pauvreté. Par contre, l’Amérique latine est en train de se libérer depuis que Chavez a dit NonL’Amérique latine est en train de se libérer depuis que Chavez a dit Non.

8. La tentative de coup d’Etat réussira-t-elle au Venezuela ? Cela dépend de la résistance et du sang froid des Vénézuéliens, mais aussi de notre responsabilité pour faire circuler l’info contre les médiamensonges.
http://www.michelcollon.info/Venezuela-l-opposition-et-les-USA.html














17 avril 2013


Quand on voit la formidable bataille que Chavez a dû mener pour amener PDVSA ‘société nationale du pétrole) à verser des dividendes à l’ état vénézuelien( la bourgeoisie vénézuelienne se les accaparant habilement et ce jusqu’ en 2002 ) ….cette bataille l’ amenant à subir le coup d’ état mené par la bourgeoisie contre lui …..on a une petite idée du niveau de crapulerie qu’ il peut y avoir face à la révolution bolivarienne !
Soyons constamment à ses cotés!


















Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Mongo Elombe le Sam 20 Avr - 1:09



19/04/2013 16:56:37




1


Le Président Maduro à John Kerry : « Peu nous importe votre reconnaissance...»

« Va te faire voir ailleurs, John Kerry ! Hors d'ici ! L'interventionnisme, ça suffit ! » -Nicolas Maduro








TEXTE TAILLE







"Peu nous importe votre reconnaissance. L’interventionnisme, ça suffit !"

Le président de la République du Venezuela, Nicolás Maduro Moros, a critique aujourd’hui l’ingérence du gouvernement des Etats-Unis dans les affaires intérieures du Venezuela.

Le Président a eu une réunion avec les gouverneurs des états au cours de la quelle il a qualifié d’ "obscène" l’interventionnisme des Etats-Unis dans le processus politique que vit le pays, y compris les élections présidentielles du 14 Avril 2013..

Le Secrétaire d’Etat US, John Kerry, a exigé aujourd’hui que les votes au Venezuela soient recomptés et il a remis en question la légitimité de Maduro.

Maduro a souligné dans son refus des déclarations de John Kerry :

" Qu’est-ce qui vous prend de parler du Venezuela alors qu’il y a assez de problèmes économiques, sociaux et politiques qui écrasent le peuple des États-Unis ?"

"Regardez ailleurs qu’au Venezuela, John Kerry ! Hors d’ici ! L’interventionnisme, ça suffit !",

A propos du refus des États-Unis de reconnaître les résultats données par le Conseil National des Élections (CNE), il a dit :

"Qu’ils ne reconnaissent rien ! Peu nous importe leur reconnaissance ! Leur reconnaissance ne nous manque pas ! Nous avons décidé d’être libres et indépendants, avec ou sans vous !"

(...) Le chef de l’État a indiqué qu’avec les Présidents de la Région [Amérique Latine], il avait traité "un ensemble d’éléments devant aller vers un gouvernement par la rue et nous avons une idée assez claire de ce que sera la chronologie. Nous allons étoffer les ministères, la Santé et l’Éducation étant des priorités absolues."

Aporrea et Presse Présidentielle via WikiSt






Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum