RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Sam 16 Mar - 15:23

RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -Courrier International



publié il y a 2 heures, 20 minutes, | Denière mise à jour le 16 mars, 2013 à 12:58 | sous Lu sur le web, Lu sur le web. Mots clés:
Les événements se sont accélérés dans le conflit qui oppose les deux factions rivales du M23. Son ancien président, Jean-Marie Runiga, a été arrêté au Rwanda. Bosco Ntaganda serait toujours en fuite dans le parc des Virunga avec une trentaine d’hommes.
Dans la guerre intestine qui fait rage entre les courants de la rébellion M23, les partisans de Sultani Makenga ont pris l’ascendant sur le général Bosco Ntaganda. Les pro-Makenga contrôlent désormais de la localité de Kibumba (à 30 km de Goma), obligeant les proches de Ntaganda à fuir vers le Rwanda voisin.
Selon les informations dont Afrikarabia disposent ce samedi matin, l’ancien responsable politique du M23 destitué par Sultani Makenga, Jean-Marie Runiga, a été arrêté au Rwanda. Baudouin Ngaruye, un proche de Ntaganda et de Runiga a été “désarmé” à la frontière rwandaise. Il aurait affirmé n’avoir “aucun lien avec Ntangada”, recherché par la Cour pénal internationale (CPI).
Le Lieutenant-colonel Muhire a également été arrêté à Gisenyi, au Rwanda. Concernant, Bosco Ntaganda, peu d’informations fiables sont actuellement disponibles. L’attaque de Kibumba par les troupes de Makenga, l’a obligé à fuir dans le parc des Virunga, avec 200 de ses hommes.

http://radiookapi.net/lu-sur-le-web/2013/03/16/rdc-runiga-arrete-ntaganda-en-fuite-courrier-international/


Runiga arrêté au Rwanda ? Quelle comédie , où est Nkunda ? pfffffffff Evil or Very Mad Twisted Evil


Dernière édition par Mathilde le Sam 16 Mar - 21:40, édité 1 fois

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Plameverdi le Sam 16 Mar - 17:58

Ntanganda en fuite parce que ses frères Rwandais veulent l´arrêter et pourquoi pas faire parler Ntanganda maintenant alors qu´il est devenu fugitif, se sentant en danger il pourra nous révéler les rôles de chacun dans le business qu´on lui a confier.

Plameverdi
Modérateurs

Messages : 294
Date d'inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Lun 18 Mar - 18:59

L’officier congolais recherché par la CPI, est arrivé à l’ambassade américaine à Kigali.

http://www.lesoir.be/210085/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2013-03-18/bosco-ntaganda-s-est-refugie-l-ambassade-americaine-kigali




Pour rappel, Bosco Ntaganda est visé par un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale, accusé de nombreux crimes de guerre. Ayant guerroyé dans l’Ituri où il commandait les forces de Thomas Lubanga (aujourd’hui détenu à la Haye) il rallia ensuite le général tutsi congolais Laurent Nkunda qu’il remplaça, en 2009, à la tête du CNDP (Conseil national pour la défense du peule) et il devint le chef militaire le plus important du Kivu. Début 2012, des négociations étaient en cours entre Kigali et Kinshasa pour lui retirer ses fonctions, le faire comparaître devant la justice congolaise et lui éviter la publicité de la justice internationale. Ces négociations ayant échoué après la disparition du député Katumba Mwanke, très influent auprès du président Kabila, la guerre reprit au Kivu, avec les conséquences que l’on sait…

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Lun 18 Mar - 19:00

Le rebelle Ntaganda, recherché par la CPI, à l'ambassade américaine de Kigali

Le général rebelle de République démocratique du Congo (RDC), Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, se trouvait lundi à l'ambassade américaine à Kigali, a affirmé la ministre rwandaise des Affaires étrangères.

"Nous venons d'apprendre que le général Bosco Ntaganda s'était présenté à l'ambassade américaine à Kigali tôt ce (lundi) matin", a indiqué Louise Mushikiwabo dans un communiqué officiel.

http://www.africatime.com/rdc/index.asp

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  kunta le Lun 18 Mar - 20:15

Comment a t-il pu arriver jusqu’à cet ambassade sans les services de sécurités Rwandaise lui tombent dessus, bon mais si il se réfugie a l´ambassade, on peut supposer que ca ne va pas avec Kagame parce d´habitude ce dernier lui aurait proposé protection donc prison dorée.
Attendons voir l´évolution parce ce monsieur a la Haye c´est le déballage sans pardon.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Lun 18 Mar - 20:35

Le général rebelle Ntaganda a demandé son transfert devant la CPI
AFP

Mis en ligne le 18/03/2013

Bosco Ntaganda fait l'objet depuis 2006 de deux mandats d'arrêts de la CPI pour des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre.
Le général rebelle de République démocratique du Congo (RDC), Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, se trouvait lundi à l'ambassade américaine au Rwanda, après avoir fui l'est de la RDC, ont annoncé Kigali et Washington.

Le Département d'Etat a confirmé lundi soir à Washington que M. Ntaganda était arrivé dans la matinée à la représentation américaine dans la capitale rwandaise et "avait demandé son transfert à la CPI à la Haye".

"Nous venons d'apprendre que le général Bosco Ntaganda s'était présenté à l'ambassade américaine à Kigali tôt ce (lundi) matin", avait auparavant fait savoir la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, dans un communiqué officiel. "Le gouvernement du Rwanda est en train de rechercher de plus amples détails sur cette situation en constante évolution", avait indiqué simplement le ministère dans ce texte.

Qui est Bosco Ntaganda ?

Bosco Ntaganda, chef d'état-major de la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) est devenu général dans l'armée de RDC, après un accord de paix signé le 23 mars 2009 avec Kinshasa.

Il a de nouveau fait défection au printemps 2012 et est depuis accusé par de nombreux experts de jouer un rôle de premier plan au sein de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), lancée en mai 2012 dans l'est congolais et formée en grande partie d'ex-membres du CNDP dénonçant la non-application de l'accord de paix.

Le M23, qui a toujours réfuté l'implication de Bosco Ntaganda au sein du mouvement, s'est scindée fin février en deux factions rivales qui se sont affrontées dans l'est de la RDC.

Kinshasa avait affirmé dimanche que Bosco Ntaganda avait franchi la frontière entre l'est de la RDC et le Rwanda, dans la foulée de centaines de combattants de la faction qu'il est accusé de diriger, mise en déroute.

Accusé de crimes de guerre et contre l'humanité

Bosco Ntaganda fait l'objet depuis 2006 de deux mandats d'arrêts de la CPI pour des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre, notamment l'enrôlement d'enfants-soldats et des viols, commis dans les régions de l'Ituri (nord-est de la RDC) et du Kivu (est) au début des années 2000. Réputé sans pitié, il est surnommé "Terminator".

Ni le Rwanda, ni les Etats-Unis ne sont signataires du Statut de Rome, traité fondateur de la CPI. En conséquence, aucun de ces deux pays n'ont obligation de transférer Bosco Ntaganda à la CPI, basée à La Haye (Pays-Bas).

"La CPI cherche à confirmer auprès des autorités compétentes l'information selon laquelle Bosco Ntaganda se trouverait à l'ambassade américaine à Kigali", avait indiqué lundi soir à La Haye Fadi el-Abdallah, porte-parole de la CPI, interrogé par l'AFP.

"Si cette information est confirmée, la Cour prendra les dispositions nécessaires en vue du transfert de M. Ntaganda à La Haye", avait ajouté M. El-Abdallah. "Rien n'empêche un Etat qui n'est pas partie au Statut de Rome de coopérer avec la Cour sur une base volontaire", avait-il souligné.

Kigali a récemment été accusé par des experts de l'ONU, malgré ses dénégations, de soutenir le M23. Le Rwanda comme 10 autres pays de la région, a paraphé fin février un accord-cadre régional destiné à ramener la paix dans l'est RDC, dont les signataires s'engagent à ne pas accueillir d'individus recherchés par la justice internationale.

Mi-novembre 2012, le M23 avait occupé une dizaine de jours la ville de Goma, capitale de la province riche et instable du Nord-Kivu, avant d'accepter une médiation diplomatique régionale dirigée par l'Ouganda, qui a jusqu'ici peu progressé et dont la reprise était prévue d'ici une semaine, selon Kampala.

En novembre, la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, avait estimé que Bosco Ntaganda était l'un des "principaux instigateurs de l’instabilité qui prévaut sur l'ensemble de la région des Grands Lacs" et qu'il fallait l'arrêter "impérativement".

http://www.lalibre.be/actu/international/article/804030/le-general-rebelle-ntaganda-a-demande-son-transfert-devant-la-cpi.html

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Lun 18 Mar - 22:27


Le général Rwandais Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), s'est rendu à l'ambassade des États-Unis à Kigali ce lundi, selon le gouvernement rwandais. Washington a confirmé l'information.

« Nous avons appris aujourd'hui que Bosco Ntaganda s'est présenté à l'ambassade des États-Unis [à Kigali] tôt ce matin », a affirmé Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères dans un communiqué, lundi 18 mars.
Le département d'État américain a confirmé en fin d'après-midi que Bosco Ntaganda s'était rendu à leur ambassade à Kigali. D'après sa porte-parole Victoria Nuland, Ntaganda a demandé à être transféré à la Cour pénale internationale (CPI). Washington serait en train d'examiner sa demande.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI depuis août 2006, ce chef rebelle congolais, surnommé « Terminator », était obsédé par le risque d'une arrestation. Ancien numéro deux de la rébellion majoritairement rwandophone du Congrès national de la défense du peuple (CNDP), Bosco Ntaganda avait succédé en janvier 2009 à Laurent Nkunda à la tête du mouvement, après l'arrestation de ce dernier par le Rwanda. Le gouvernement américain a confirmé que Ntaganda était à l'intérieur de l'ambassade américaine de Kigali et a même précisé que celui-ci avait demandé à être transféré à la CPI, aux Pays-Bas.
Influence
Réintégré dans les Forces armées de RDC (FARDC) à la faveur des accords du 23 mars 2009 avec Kinshasa et promu général dans la foulée, il a vécu trois ans durant à visage découvert, dans l'est du pays. Mais en mai 2012, craignant une arrestation, il avait pris le maquis dans le Nord-Kivu.
D'autres officiers congolais, principalement rwandophones, avaient déserté quasi-simultanément pour former une nouvelle rébellion, le Mouvement du 23 mars (M23), réclamant la pleine application des accords de 2009. Dirigé militairement par Sultani Makenga, le M23 a toujours nié que Bosco Ntaganda en faisait partie. Mais celui-ci exerçait, au minimum, une influence au sein du mouvement par l'intermédiaire d'officiers qui lui étaient proches ainsi que du président du M23 lui-même, Jean Marie-Runiga.
En novembre 2012, la rébellion avait pris la ville de Goma, la capitale de la région du Nord-Kivu, pourtant défendue par la Mission des Nations-Unies en RDC (Monusco), avant de se retirer au bout de quelques semaines. Malgré ce succès, les tensions entre pro-Makenga et pro-Ntaganda au sein du M23 étaient devenues de plus en plus insoutenables ces dernières semaines, Bosco Ntaganda craignant notamment d'être arrêté par la faction de Makenga.
Incertitudes
Le mouvement avait finalement éclaté le 28 février, avec la défection de Jean-Marie Runiga et des officiers proche de Bosco Ntaganda. Après deux semaines d'affrontements entre les deux factions du M23, le dernier carré de fidèles de Bosco Ntaganda avait été défait le 15 mars. Jean-Marie Runiga et quelque 600 soldats s'étaient réfugiés au Rwanda le lendemain. Les détails du chemin emprunté par Bosco Ntaganda pour arriver jusqu'à à l'ambassade des États-Unis à Kigali est pour l'instant inconnu. Tout comme son avenir proche.
Les États-Unis avaient récemment inclus Bosco Ntaganda dans leur programme « Rewards for justice », qui promet une récompense pour toute information permettant la capture de criminels de guerre en fuite. Le Rwanda, qui n'est pas signataire du Traité instituant la CPI, s'était toutefois engagé, dans l'Accord cadre sur les Grands Lacs signé à Addis-Abeba, le 24 février, à « ne pas héberger, ni fournir une protection de quelque nature que ce soit aux personnes accusées de crimes de guerre ».



Source :Jeuneafrique.com



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Ramboché le Mar 19 Mar - 0:08

Voila le fruit du travail en silence du rais, la ruse paye aussi.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Muana Milano le Mar 19 Mar - 10:24


Sous quelle nationalité,il va se presenter à la CPI Question

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mongo Elombe le Mar 19 Mar - 10:30

Ramboché a écrit:Voila le fruit du travail en silence du rais, la ruse paye aussi.

Tu es comme MENDE........ quand c'est fini on vient se vanter kieee ton Raïs c'est un problème qu'il ne maitrise pas puisqu'il est complice abandaki koluka nde aboma ye pour qu'il se taise.....Le MENDE qui est content et qui dit qu'il savait..........Pourquoi ne pas avoir demandé au Rwandais de le livrer au CONGO et qu'on le juge POURQUOI????

http://www.rfi.fr/aef_player_popup/rfi_play



RDC : Bosco Ntaganda se trouve à l'ambassade des Etats-Unis à Kigali




Le général Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale.
© CPI


Par RFI

La ministre rwandaise des Affaires étrangères a reconnu ce lundi 18 mars 2013 que le général congolais Bosco Ntaganda s’était rendu à l’ambassade des Etats-Unis. Jusque-là, Louise Mushikiwabo s'était refusée à tout commentaire, alors que Kinshasa avait accusé Kigali ce week-end d'avoir accueilli sur son sol ce chef rebelle, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre au Congo.




Voilà donc Bosco Ntaganda à l'intérieur de l'ambassade des Etats-Unis à Kigali. C'est d'abord par Twitter que la ministre rwandaise l'a annoncé avec ce message : « Nous avons appris que Bosco Ntaganda est entré au Rwanda et qu'il s'est rendu à l'ambassade des Etats-Unis. » « Rendu » étant ici entendu dans le sens de reddition.

Il n'y a pas plus d'information dans le communiqué qui a été publié par la suite sur le site du gouvernement, sauf qu'il s'y serait rendu de lui-même, ce lundi matin. Il s’est passé 48 heures depuis l'entrée des troupes du M23 au Rwanda.

Tout le week-end, les réponses des autorités rwandaises étaient évasives sur la présence de Bosco Ntaganda sur leur territoire. Samedi, elles avaient toutefois reconnu que plus de 700 combattants du M23 tendance Runiga, réputé proche du général Bosco Ntaganda, avaient franchi la frontière. Un voyage de presse avait même été organisé. Interrogés sur la présence ou non à leur côté du général Ntaganda, ces rebelles avaient démenti et juré ne pas savoir où il se trouvait.

A Kinshasa, on se félicite de voir que l'ex-chef rebelle s'est rendu à l'ambassade américaine. « C'est une bonne chose car ça marque la fin de l'impunité pour les seigneurs de guerre au Kivu », confiait hier soir à RFI Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement congolais qui espère que le Rwanda coopère.















Lambert Mende


Porte-parole du gouvernement congolais



Ce qui nous intéresse, c'est que Ntaganda est bel et bien sur la route de la Cour pénale internationale.



Écouter (00:55)

















19/03/2013 par Marie-Pierre Olphand



Quelle attitude pour Washington ?

Que va-t-il advenir du général rebelle ? Bosco Ntaganda est recherché par la CPI pour des crimes de guerre présumés commis en Ituri. Washington n'a pas ratifié le statut de Rome qui institue la Cour. Rien n'oblige donc les Etats-Unis à transférer Bosco Ntaganda à La Haye. La porte-parole du département d’Etat américain, Victoria Nuland, a toutefois précisé que Washington avait pris contact avec la Cour internationale et le gouvernement rwandais afin de faciliter cette demande.

La diplomate affirme qu'à sa connaissance, aucune négociation n'a eu lieu avant la reddition de l'ex-chef rebelle et qu'elle ignore pourquoi il a choisi précisément l'ambassade des Etats-Unis. Si Washington n'a jamais ratifié les statuts de la Cour pénale internationale, le Congrès a adopté le 3 janvier dernier une loi qui étend le programme Rewards for Justice (Récompenses pour la Justice) aux personnes poursuivies par la CPI. Toute information menant à la capture de Bosco Ntaganda, mais aussi de Joseph Kony, était donc désormais susceptible de rapporter 5 millions de dollars.







Bosco Ntaganda, une vie de grand écart





Jusqu’au début 2012, cela jetait un froid lorsqu’on parlait de Bosco Ntaganda avec un officiel congolais. Personne ne pouvait ignorer que ce général était à la fois le grand chef de l’armée dans l’est et le criminel de guerre recherché par la CPI. Ce grand écart a duré quelques années, temps que Bosco Ntaganda a mis à profit pour s’enrichir considérablement.

Tout le monde se souvient de l’affaire de l’avion chargé d’or qu’il a confisqué à Goma en 2011. On lui attribue toutes sortes de trafics et même des braquages de banques. A seulement 40 ans, celui que ses amis ont surnommé « Terminator » n’a aucune formation ni diplôme, mais une vraie expérience de la violence.

Il a fait ses armes au sein du Front patriotique rwandais. Ensuite on le retrouve dans l’Ituri aux côtés de Thomas Lubanga, devenu par la suite le premier homme condamné par la Cour pénale internationale. Bosco est poursuivi pour les horreurs commises dans cette région.

Ensuite, il a rejoint le CNDP de Laurent Nkunda, avant de le trahir au profit de Kinshasa. Le fait qu’il se soit jeté dans les bras des Américains montre qu’il était vraiment aux abois. Avec eux il risque gros, mais il sait qu’il aura la vie sauve.



























Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Jules andré le Mar 19 Mar - 11:48

Tout le monde sait que Bosco Ntanganda est un sujet Rwandais infiltré au Congo précisément dans le Sud Kivu pour faire le travail que le poste de Mongo Elombe décrit ci-haut,si les Américains acceptent de le livrer a la CPI il devra s´exprimer sur sa nationalité et aussi sur les crimes qu´il a commit sur le territoire Congolais et sur ce fait il devra se déterminer sur sa nationalité.
Mais vu l´importance des informations que B. Ntangana détient je soupçonne que le fait qu´il se soit réfugié a l´ambassade Américaine n´est un fruit du hasard.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mongo Elombe le Mar 19 Mar - 14:27

Le Rwanda a indiqué mardi ne pas avoir à se mêler d'un éventuel transfert devant la Cour pénale internationale (CPI) du rebelle de République démocratique du Congo (RDC) Bosco Ntaganda, réfugié depuis lundi dans l'ambassade américaine à Kigali.

Cette affaire est entre les Etats-Unis qui détiennent le suspect, la RDC - pays de nationalité du suspect - et la CPI qui recherche le suspect, a déclaré la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, à l'AFP. Le Rwanda n'a donc aucune décision à prendre ici, a-t-elle ajouté.

Le département d'Etat américain a confirmé lundi soir que Bosco Ntaganda, sous le coup de deux mandats d'arrêt de la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l'Humanité en RDC, s'était présenté dans la matinée à son ambassade à Kigali et avait demandé son transfert à La Haye.

Ni les Etats-Unis ni le Rwanda ne sont signataires du traité fondateur de la CPI. Ils ne sont donc pas tenus de lui livrer un suspect. Lundi, le département d'Etat a cependant affirmé que Washington avait pris contact avec la CPI et Kigali pour faciliter la demande de transfert.

Bosco Ntaganda était chef d'état-major de la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) jusqu'à un accord de paix signé le 23 mars 2009 avec Kinshasa qui avait conduit à l'intégration de nombreux miliciens dans l'armée de RDC. Lui-même avait obtenu le grade de général.

Il était depuis retourné dans le maquis et était soupçonné d'avoir fomenté la création d'une mutinerie, dite du M23, début 2012.

Les mutins du M23 sont pour l'essentiel des Tutsi, ex-membres du CNDP qui avaient bénéficié de la vague d'intégration à l'armée de RDC après la signature de l'accord de 2009. Ils se sont de nouveau rebellé il y a environ un an dans la riche province minière du Nord-Kivu, située dans l'est de la RDC et voisine du Rwanda, estimant que les termes de cet accord n'avaient jamais été pleinement respectés.

Réputé sans pitié, surnommé Terminator, Bosco Ntaganda fait l'objet de deux mandats d'arrêts de la CPI, accusé notamment de l'enrôlement d'enfants-soldats et de viols dans les régions de l'Ituri (nord-est de la RDC) et du Kivu (est).

Mardi, la CPI a salué sa reddition, et indiqué chercher à obtenir son transfert à La Haye pour le juger.

Le Rwanda est accusé par la RDC et l'ONU de soutenir le M23. Kigali s'en défend. Mais depuis plusieurs années, la nature des relations entre Bosco Ntaganda et Kigali font elles aussi l'objet de nombreuses spéculations.

Le week-end dernier, Kinshasa a encore accusé le Rwanda d'avoir laissé passer Bosco Ntaganda sur son territoire, en même temps que quelque 600 hommes d'une faction défaite du M23. Kigali a de nouveau démenti.

Lundi, le porte-parole du gouvernement de RDC, Lambert Mende, est revenu à la charge, affirmant que le suspect de la CPI avait même été conduit jusqu'au portail de l'ambassade par l'armée rwandaise.



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  mapata le Mar 19 Mar - 14:45

Faire de la nationalité de Bosco Ntangana un debat est egal ne pas avoir un regard sur le rétroviseur, souvenez vous de James Kabarebe qui a un moment de sa vie a été chef d´état major de l´armée Congolaise.
Aujourd’hui ou nous discutons il occupe si pas le poste similaire dans l´armée Rwandaise mais un poste dans cette armée donc vous devez comprendre que le pays est sous occupation d´autant plus que la nationalité de celui qui se dit être le président de la RDC reste douteuse.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Pierre Remy le Mar 19 Mar - 14:52

Tout fait d accord avec toi Mapata,mais concernant le refuge de Bosco a l´ambassade des États Unis, je le sentiment qu´il a été planifié par le Américains et les Rwandais et j´irai même jusqu’à soupçonner que Kabila était de mèche, parce ce dernier est aussi concerné par les probables révélations que pourrait faire Bosco une fois devant les enquêteurs.
C´est une histoire a suivre ............

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Mar 19 Mar - 15:20

Confusion dans le camp des ennemis du Peuple Congolais. Ntaganda ménace déjà d'éventrer le boa sur la complicité personnelle de Kanambe dans les crimes de guerre qui lui sont reprochés. "Vérité des urnes, TSHISEKEDI Président"

2013 année de la libération,depuis l'ambassade des états-unis Bosco Ntangana avoue qu'il est Rwandais et non congolais kie kie kie ca commence a viendre !! Lool Laughing Ekoyebana kanambwa abimela wapi suka na theatre

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  zikombe le Mar 19 Mar - 18:15

Sœur ya moto kosepela avant te mpo batu wana ba politque bazali batu ya ba jeu,biso tovandi bango bayebi ba risque nini bazali ko courrir soki Bosco Ntanganda afungoli banga donc na minute oyo bazali ko coopérer grave to prier kaka ba détourner situation na avantage na bango te mpo bazali pret ya koteka n´importe quoi mpo batikala na pouvoir.

zikombe
Modérateurs

Messages : 391
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Mer 20 Mar - 13:25

zikombe a écrit:Sœur ya moto kosepela avant te mpo batu wana ba politque bazali batu ya ba jeu,biso tovandi bango bayebi ba risque nini bazali ko courrir soki Bosco Ntanganda afungoli banga donc na minute oyo bazali ko coopérer grave to prier kaka ba détourner situation na avantage na bango te mpo bazali pret ya koteka n´importe quoi mpo batikala na pouvoir.

Leki ya moto,,

Nasepeli te mpo toyebi bato wana ....
.
Evil or Very Mad Mad

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Mer 20 Mar - 13:25

Rwanda : NTAGANDA charge « KABILA » à l’ambassade des USA à Kigali


Hermétiquement surveillé à l’ambassade des Etats-Unis à Kigali, Bosco Tanganda en route pour la CPI, charge Joseph Kabila. selon une indiscrétion du NSA, l’homme aurait expliqué toute l’architecture de la plus grande maffia organisée par J. Kabila et ses amis dans la région des grands lacs. Plus de 13 Chefs d’Etats sont cités, plusieurs firmes internationales également.

Bosco Ntaganda est l'araignée tissant sa toile de violence et de mise à sac au Nord-Kivu, dans l'est du Congo. Ce Terminator organise des enlèvements, passe des matières premières en contrebande au Rwanda et est activement impliqué dans la déforestation du Parc des Virunga. Et bien que Ntaganda soit recherché par la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité, il coulait des jours paisibles à Goma, à quelques mètres à peine de la frontière rwandaise. Une situation qui s'explique par le fait que Bosco Ntaganda sert, en réalité, les intérêts du Président congolais Kabila ainsi que ceux de son homologue rwandais, Paul Kagame. Le mariage de raison conclu fin 2009 entre Kabila et Kagame repose sur une seule personne : Bosco Ntaganda.



http://afrique.kongotimes.info/afrique/afrique_centrale/rwanda/5618-rwanda-ntaganda-charge-kabila-ambassade-usa-kigali-joseph-bosco.html

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mongo Elombe le Mer 20 Mar - 13:44





Le "général" Bosco Ntaganda. Photo d’archives

Délogé le 15 mars dernier de sa «planque» quelque part dans la province congolaise du Nord Kivu par les hommes du duo Bisimwa-Makenga, le «général» fugitif Bosco Ntaganda a réapparu, comme par enchantement, lundi 18 mars, à l’ambassade des Etats-Unis à Kigali. L’homme qui était en cavale depuis avril 2012 pour échapper aux mandats d’arrêt lancés – en 2006 et 2012 - à son encontre par la CPI (Cour pénale internationale) «demande» maintenant son extradition à La Haye. C’est la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo qui a donné l’information…sur Twitter. Manipulation ?


Twitter

«Nous avons appris aujourd’hui que Bosco Ntaganda est entré au Rwanda et s’est rendu à l’ambassade américaine à Kigali», annonçait lundi 18 mars le chef de la diplomatie rwandaise sur son compte «Twitter». La nouvelle a été aussitôt confirmée par Victoria Nuland, porte-parole du département d’Etat américain. Celle-ci a parlé d’une «demande spécifique» formulée par «Bosco» d’être transféré à La Haye. Etrange. L’homme s’y opposait depuis 2006. Le Rwanda de Paul Kagame et le Congo démocratique de «Joseph Kabila» semblaient le protéger. Depuis l’éclatement de la mutinerie des éléments FARDC étiquetés CNDP, en avril 2012, Kinshasa et Kigali ne semblent plus regarder dans la même direction.

Rares sont les observateurs qui croient sérieusement à la version des faits relatée par la ministre Louise Mushikiwabo. A tort ou à raison, les dirigeants rwandais ont, à plusieurs occasions, démontré leur maîtrise de l’art de la manipulation de l’information. Bref, l’art de la désinformation. Qui pourrait croire franchement qu’après avoir franchi la frontière entre le Congo et Rwanda, Ntaganda est entré dans le territoire rwandais sans rencontrer un membre des forces de sécurité. Il a poursuivi son bonhomme de chemin jusqu’à l’ambassade américaine dans la capitale rwandaise. C’est trop beau pour être vrai dans ce pays qui passe pour un des "meilleurs" Etats policiers du continent. Questions : Quel «deal», l’officier fugitif a pu passer avec les dirigeants rwandais avant sa "reddition"? Quelle est la contrepartie qui lui a été offerte ? En «livrant» Ntaganda, les dirigeants rwandais tentent-ils de desserrer l’étau diplomatique d’une communauté internationale qui les accuse de soutenir la déstabilisation dans la partie orientale du Congo ? Pourquoi Ntaganda a-t-il jeté son dévolu sur la mission diplomatique américaine dont le pays n’est pas signataire du Statut de Rome créant la CPI? Y a-t-il eu des tractations entre Kigali et Washington ?

Enfants soldats

Ancien bras droit de l’ex-chef milicien de l’Ituri, Thomas Lubanga, Ntaganda est poursuivi par la CPI pour «crimes contre l’humanité et crimes de guerre» commis, entre 2002 et 2003, au Congo-Kinshasa. On ne dit pas assez que «Thomas» et
«Bosco» sont des purs produits de l’occupation de la partie orientale du Congo par les armées ougandaise et rwandaise. Et ce, après la rupture de la
«coopération militaire» décidée par LD Kabila avec l’Ouganda et le Rwanda qui l’avaient porté au pouvoir un certain 17 mai 1997. Les deux pays avaient mis sur pieds une nouvelle « rébellion congolaise » dénommée RCD (Rassemblement congolais pour la démocratie).

Dans le District de l’Ituri (Province Orientale), Lubanga et Ntaganda ont été, dès juillet 2001, tour à tour, au service des Ougandais et des Rwandais. Les deux chefs miliciens ont été initiés au recrutement des enfants soldats, les fameux
«Kadogo». C’est grâce à des officiers ougandais que Lubanga a pu mettre sur pieds sa milice dénommée «UPC» (Union des patriotes congolaises). Les officiers de Museveni vont attiser la haine entre les Hema (apparentés aux Tutsi hima) et les Lendu (agriculteurs). Après avoir servi les Ougandais, Lubanga et Ntaganda avaient changé d’alliance en se mettre au service de la "rébellion" pro-rwandaise du RCD-Goma. L’enjeu ici n’était rien d’autre que l’occupation du terrain pour se ruer sur les diamants et les mines d’or de l’Ituri.

Après les travaux du dialogue inter-congolais, fin 2002, qui a donné naissance au gouvernement de transition dit «1+4», Lubanga et Ntaganda ont amorcé un rapprochement avec «Joseph Kabila». En «récompense», l’ancien chef milicien devait être intégré dans le haut commandement des Forces armées de la RD Congo. "Bosco" attendait dans l’Ituri. Patatras ! En février 2005, neuf Casques bleus du Bangladesh sont tués en Ituri. Qui les a abattu ? Pourquoi ? Les meurtres sont imputés aux miliciens de l’UPC. Lubanga est accusé d’en être le commanditaire. A la demande du Conseil de sécurité des Nations unies, le chef milicien est arrêté dans un grand hôtel à Kinshasa où il attendait sa nomination à un poste. Le 19 mars 2005, il est transféré en catimini à La Haye à bord d’un avion militaire français. "Bosco" a, pour sa part, rejoint le maquis du CNDP dans le Nord Kivu.

Lubanga embastillé aux Pays-Bas, il restait «Bosco». Celui-ci a bénéficié pendant longtemps de la «bienveillance» - connivence ? - de «Joseph Kabila». Le locataire du Palais de la Nation clamait à qui voulait l’entendre sa volonté de "faire passer la paix avant la justice". Pour lui, le transfert de Ntaganda à La Haye pouvait menacer la paix et la sécurité dans la province du Nord Kivu. En janvier 2009, Laurent Nkunda est évincé de la direction du CNDP. Il y est remplacé par «Bosco» qui, bien que sujet rwandais, est promu au grade de général-major des FARDC dans le cadre du «mixage» des combattants du CNDP.

« Curieux business »
En avril 2012, la CPI lançait un nouveau mandat d’arrêt, après celui de 2006, contre Ntaganda. C’est la perplexité tant à Kinshasa qu’à Kigali. Dans une interview accordée au magazine parisien «Jeune Afrique» (voir n°2682 du 3-9 juin 2012), la ministre rwandaise des Affaires étrangères «tance» la justice internationale. Elle fait remarquer que «Bosco Ntaganda n’est pas recherché par le Congo, mais par la Cour pénale internationale». Il n’empêche. Le malaise est là ! Faut-il continuer à protéger «Bosco» ? A Kinshasa, Lambert Mende Omalanga, porte-parole de son état, qui «porte» plus la «parole» de «Joseph Kabila» que celle du gouvernement - dont les réunions du conseil des ministres sont rarissimes - soutient que le fugitif sera jugé par les cours et tribunaux congolais. Vraiment ?

Fin septembre 2012, ulcéré manifestement par le «double langage» du «raïs», le ministre rwandais de la Défense, le général James Kabarebe, fait une sortie médiatique surprenante. Dans un entretien au quotidien bruxellois «Le Soir», daté du 30 septembre dernier, il décrit «Joseph Kabila» en une sorte de parrain maffieux qui se livrerait à de «curieux business» avec «Bosco». Une allusion claire notamment à l’affaire du jet Gulftream américain qui a atterri le 3 février 2011 à Goma avec à son bord quatre passagers qui venaient d’acheter 480 kilogrammes d’or. Valeur marchande : plus de 20 millions de dollars (14,1 millions d’euros). Le vendeur de cette cargaison n’était autre que Ntaganda. Celui-ci aurait empoché 6,8 millions $ US (4,8 millions d’euros) en cash. Il semble que l’ex-lieutenant de Lubanga avait «des mines personnelles en Ituri». Selon des indiscrétions, Ntaganda «travaillait» avec la fratrie «Kabila».

Une affaire dérangeante

Dans cette interview, «James» a dit sa part de vérité sur la crise née au Nord Kivu. «Au lendemain des élections (Ndlr : 28 novembre 2011), racontait-il, le président Kabila a été mis sous pression par la communauté internationale qui exigeait l’arrestation du général Bosco Ntaganda». Et d’ajouter que Kinshasa dépêcha, début février dernier, une délégation à Kigali. Objectif : faire savoir aux interlocuteurs rwandais que «Joseph» souhaitait l’arrestation de Ntaganda «mais sans le déférer devant la Cour pénale internationale». Au mois de mars 2012, le patron de l’ANR (Agence nationale de renseignements), Kalev Mutond, aurait confié à Kabarebe que le numéro un Congolais «était déterminé à protéger Bosco Ntaganda, à ne pas le transférer à la CPI mais le faire traduire devant une juridiction congolaise». Quelques semaines plus tard, «Joseph Kabila» se rend à Goma et annonce qu’il fallait «à tout prix» appréhender Ntaganda. «Ce message, fera observer Kabarebe, était le contraire de ce que j’avais entendu la veille, où on me disait que Bosco pouvait rester dans sa ferme».

Dans un article mis en ligne le samedi 16 mars dernier, notre journal annonçait que Bosco Ntaganda a été délogé de sa cachette par des forces fidèles au duo Makenga-Bisimwa. Et qu’il aurait fui en direction du Parc deVirunga accompagné d’une trentaine de combattants chargés d’assurer sa garde. Comment a-t-il pu atteindre Kigali et surtout l’ambassade US à l’insu des autorités rwandaises? Mystère.

L’heure est aux questionnements. Quelle décision pourra prendre l’Administration Obama ? Va-t-elle livrer Ntaganda à la CPI au risque de gêner aux entournures non seulement «Joseph Kabila» mais aussi les potentats rwandais et ougandais et pourquoi pas certains lobbies anglo-saxons? L’Administration Obama va-t-elle invoquer la "neutralité" en refilant la «patate chaude» à un Etat signataire du Statut de Rome? Une chose paraît sûre : au-delà des apparences, l’affaire Ntaganda dérange. Elle pourrait éclabousser plus d’un…

Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2013






6 Réactions





Simon Kibentele [kiteri@yahoo.fr] 19/03/2013 15:34:28
--------------------------------------------------------------------------------

Cette redition a des countours flous! Kigali et Washington n’ont jamais ratifies le traite de Rome! Est-ce que Bosco est beaucoup plus criminel que Nkundabatware et alias "Sultani Makenga?" Ne sont-ils pas tous des tueurs des Congolais? Bof! C’est du vrai theatre.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Du théatre comme l'écrit le frère congolais tolamuka c'est à nous de libérer notre pays de tout ses malfaisants.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mongo Elombe le Mer 20 Mar - 14:59

http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/19/01003-20130319ARTFIG00658-rd-congo-la-reddition-de-terminator.php

Bakoliana..............

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mathilde le Mer 20 Mar - 16:04


Transfert du criminel Rwandais Bosco Ntanganda :cafouillage entre le Rwanda les USA et la CPI





Le transfert de Bosco Ntaganda ne sera pas aisé au regard de tout ce qui se mijote autour de sa nationalité. Pour Kigali et son président Paul Kagame, le dossier Ntaganda relève désormais de la compétence des Etats-Unis, de la RDC et de la CPI.

Pendant ce temps, la RDC n'a formulé aucune demande d'extradition de cet ex-général des FARDC malgré les multiples griefs portés contre lui. Congolais ou Rwandais ? La nationalité de Bosco Ntaganda fera avancer ou traîner son transfèrement à la CPI !

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a été intransigeante sur le sujet, prétextant que l'affaire Ntaganda relève désormais de la compétence des Etats-Unis qui l'a arrêté, de la RDC dont il serait, selon elle, originaire et de la CPI qui le recherche. N'est-ce pas une belle manière pour le président rwandais, Paul Kagame, de se dédouaner des forfaits commis dans l'Est de la RD Congo, après avoir longtemps couvert des crimes odieux commis par Ntaganda sur le sol congolais, sous sa bénédiction.

Kigali nie désormais tout lien avec Ntaganda. C'est du jamais-vu. Pour autant que le mandat d'arrêt de la CPI qui court contre Ntaganda le présente comme un sujet rwandais. Plusieurs sources le confirment et le présentent comme originaire du Rwanda, né en 1973 des parents rwandais dans la localité de Ruhengeri....

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Mongo Elombe le Mer 20 Mar - 16:17

http://africa1.com/spip.php?article30925

Ecouter l'arroguance du rwandais...................


L’est de la RDC sous l’empire des groupes armés

Alors que le mouvement rebelle M23 continue de sévir au Nord-Kivu, le Sud-Kivu subit les attaques des rebelles du FDLR, du FNL et des milices Maï-Maï… L’Est de la RDC est devenu, en quinze ans, une vaste zone de non droit, et les populations, face aux complicités nationales et régionales et à la démission de la communauté internationale, semblent abandonnées à leur condition de victimes de la plus grande catastrophe humanitaire de la planète. Dans ce Grand Débat, exploration de l’enfer de l’Est de la RDC, royaume des groupes armés…

Invité :

Monseigneur François-Xavier Maroy Rusengo, Archevêque de Bukavu

Débatteur polémiste :

Jean-Claude Tchicaya, Consultant sur les questions éducatives



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  akim le Mer 20 Mar - 16:44

On peut croire tout contrôler, il arrive un jour que des griefs que vous croyez contrôler vous échappent en voici un cas d´espèce.
Les états majors Congolais et Rwandais sont sur le qui vive ne pouvant rien tenter contre l´Ambassade des États Unis,ils jouent pattes blanches en en faisant bonne mine alors que les experts de chaque coté sont en en train d´étudier comment contrer tout ce que Bosco Ntanganda pourra dévoiler.

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Muana Milano le Mer 20 Mar - 16:49

Apakataki bangu na Rwanda,croyant qu'il sera à l'abri,sans savoir que son mentor avait déjà signé son arret de mort,pour se preserver.Voilà que maintenant,il se retrouve menotté entre deux agents de sécurité de l'ambassade US à Kigali.
Toute cette fortune qu'il avait accumulé avec le sang des Congolais ne lui serviront plus à rien,puisqu'il finira surement sa vie en prison.Si j'ai un conseil à lui donner:il ne faut pas qu'il accepte de payer,tout seul,pour tous les crimes commis à l'Est de la RDC.Que chacun assume sa part de responsabilité.
Au fait,il est où maintenant l'honorable deputé Roger Lumbala Question


Dernière édition par Muana Milano le Jeu 21 Mar - 8:01, édité 1 fois

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  kunta le Mer 20 Mar - 17:03

Muana Milano, moi aussi je me posais cette question, vu la mayonnaise qui fait vague au sein du M23 ou serait Roger Lumbala quel est sa position maintenant ?
Ntanganda connaissant la façon que ses amis traitent les éléments qu´ils n ont plus besoin a surpris ces protecteurs Kagame et Kabila en allant en adoptant la solution qu´eux s´attendaient pas de lui, ils croyaient que Bosco allait se cacher et former une rébellion qu´ils allaient avec le temps venir a bout alors que ce dernier très malin qu´eux opter pour se livrer a la CPI.
Au lieu d´être abattu par ses ex chefs et amis comme un chien il a préféré se livrer pour les faire chier.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum