MAMAN CONGO PLEURE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Mathilde le Sam 23 Mar - 0:32

MAMAN CONGO PLEURE.


Maman Congo pleure
Maman Congo a peur
Ses fils sont tués
Ses filles violées
Comment arrêter ce drame...
Qui fera cesser ses larmes?
Qui viole une femme
Viole une âme.
Mon paradis est devenu un enfer
Où les hommes ne savent plus que faire...
Pour arrêter cette violence
Pour briser ce silence
Maman Congo pleure
Maman Congo a peur.
D'un coeur,d'une voix
Juste pour une fois
Pour qu'elle ne devienne pas folle
Disons,crions, stop au viol!


Youyou Muntu-Mosi.




Mama Kongo,

Uache kulia, Mungu anakujibu,
Anajua uko pendeleza.
Mapendo ya Mungu kwa wewe inaeleza wivu ya watu wingi.
Tunaona mateso yako, lakini tutakuache!
Sisi, ba binti wako tuko pendeleza Kama wewe, mbona watu wingi wanatuteso!
Najua tutakurudi, tutakulipa machozi, tutafuraha kwa yo, tutakupa Uhuru!

Maman Kongo,

Cesses de pleurer, Dieu te connait,
Il sait que tu es belle et plaisante.
L'amour de Dieu pour toi explique la jalousie de beaucoup.
Nous voyons tes souffrances, nous ne t'abandonnerons jamais!
Nous,tes filles, sommes belles comme toi, c'est pourquoi on nous fait souffrir.
Je sais que nous te reviendrons, nous essuierons tes larmes, nous réjouirons avec toi, nous te rendrons la liberté!


Kasongo Laure-Mimosa

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Mongo Elombe le Jeu 4 Avr - 19:17

http://www.rue89.com/2010/11/07/viols-en-rdc-ils-cherchent-de-lor-dans-nos-vagins-174867

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

C est le lien de Mongo, je trouve que c est mieux de mettre tout le texte ici

Message  kunta le Jeu 4 Avr - 19:59

En République démocratique du Congo, « les viols massifs se
déroulent dans des villages près des zones minières, là où il y a une
forte concentration d’or. Souvent, les femmes cachent des petits colis
d’or dans leur vagin. Les groupes armés le savent », explique un chef
coutumier. Or ou pas, « ils kidnappent toutes les femmes du village à
partir de 13 ans »
, raconte Theresita. Rencontre avec ces femmes violées par des milices.

(De Goma, RD Congo) Jeannine, 25 ans, est allongée sur un matelas à même le sol dans une petite cabane délabrée des faubourgs de Goma.
Atteinte du sida, en phase finale, Jeannine agonise. Comme beaucoup de
jeunes filles dans cette région, elle a été victime de viol. Les viols
se produisant souvent les jours de marché, les familles de paysans
empêchent de plus en plus les jeunes filles de se déplacer pour se
rendre au marché mais aussi aller à l’école. Et détruisent ainsi la
structure sociale.

« On devait parfois enterrer une fille encore vivante »


Capturée par un groupe armée des FDLR
(Forces démocratiques de libération du Rwanda, basées dans l’est de la
République démocratique du Congo), elle a réussi à s’échapper.

L’interview sera longue et pénible, mais elle tient à témoigner :

<blockquote> « Ce sont les soldats des FDLR qui m’ont kidnappée.
J’étais commerçante près de Masisi, j’allais vendre la production de mon
papa au marché. Ils m’ont emmenée dans leur camp, là il y avait vingt
jeunes filles. Nous devions faire la cuisine, mais nous étions surtout
là pour leurs besoins sexuels.

Si une fille tentait de se débattre, elle était exécutée tout de
suite. Nous, les filles, on devait parfois l’enterrer même si elle était
encore vivante.

Aujourd’hui je suis en train de partir, je ne peux plus manger, je
souffre, mais surtout parce que je sais que ces barbares continuent de
violer des femmes et qu’on les laisse faire. »

</blockquote>
L’est de la République du Congo, précisément le Nord-Kivu, terre
riche en minerais (diamants, or, coltan...), échappe en partie au
contrôle du régime de Kinshasa dirigé depuis 2001 par Joseph Kabila. Dans cette zone de non-droit, la vie des femmes est précaire.

« Le viol renverse les liens sociaux et familiaux »







Jeannine (Valérie Dupont)


Pour comprendre cette situation alarmante, il faut remonter en 1994, quand le génocide au Rwanda, pays voisin de la RDC, déclenche l’exode d’environ 2 millions de réfugiés, principalement hutus.

Parmi eux se trouvent des extrémistes, membres des milices interahamwe, responsables de tueries contre les Tutsis et les opposants hutus modérés. Ils installent leurs bases dans le Congo oriental.

S’en suit la « première guerre mondiale africaine », à laquelle neuf
pays vont participer. Entre 1998 et 2002, environ 4 millions de
personnes seront tuées.

Le 1er octobre dernier, un rapport accablant de l’ONU de 600 pages consacré au conflit proclame « la nécessité de créer de nouveaux mécanismes pour briser le cercle de l’impunité ».

Aujourd’hui, le viol massif apparaît comme une nouvelle arme de
guerre. Selon l’Observatoire international de l’usage du viol comme
tactique de guerre (fondé par Caritas en 2005) :

<blockquote> « L’acte est organisé et programmé dans le but de
détruire non seulement la victime individuellement mais également les
communautés. Le viol renverse les liens sociaux et familiaux. Dispersant
les individus, il perturbe l’organisation même de la société. »

</blockquote>
Ces derniers mois, des villages entiers ont été pillés et les femmes y
vivant ont été violées. Les FDLR ne sont pas le seul groupe en armes à
sévir dans cette région. On y trouve aussi les Maï-Maï, craints par la population grâce à « l’eau magique dont ils s’aspergent qui les rend invincibles. »

Le responsable pour l’ONU de la force de maintien de la paix, Roger Meece, avoue son incapacité à gérer cette zone :

<blockquote> « Des groupes armés opèrent dans de nombreuses zones très vastes [...] et sont souvent mélangés à la population civile. »

</blockquote>
« J’ai été violée parfois plus de dix fois dans une même journée »


Theresita a vraisemblablement une quarantaine d’années. Son regard
porte les balafres de sa vie. Elle a été kidnappée à cinq reprises par
des groupes armés. Son témoignage est bouleversant ; certains passages,
tellement barbares, sont impossibles à relater :

<blockquote> « Que ce soit les FDLR ou les Maï-Maï, c’est toujours pareil. Ils kidnappent toutes les femmes du village à partir de 13 ans.

Arrivés dans la forêt, on nous regarde et celles qui pèsent moins de
50 kilos sont exécutées. D’autres ont moins de chance. Ils leur
tranchent les seins et les mangent, persuadés alors de bénéficier de
pouvoirs magiques. J’ai vu ces femmes agoniser et on ne pouvait rien
faire pour elles. C’était horrible...

</blockquote>
<blockquote> Nous vivions nues. On devait assouvir les besoins
sexuels de tous les soldats. J’ai été violée parfois plus de dix fois
dans une même journée. Ils cherchent de l’or dans nos vagins.

Mais je m’estime chanceuse, j’ai vu des femmes enceintes qu’ils ont enterrées vivantes pour que la terre soit fertile. »

</blockquote>
Le chef coutumier de Walikale, Willy Buhini, ministre honoraire de la
République du Congo, explique la phrase employée par Theresa, « ils
cherchent de l’or dans nos vagins » :

<blockquote>« Les viols massifs se déroulent dans des villages près
des zones minières, là où il y a une forte concentration d’or. Souvent,
les femmes cachent des petits colis d’or dans leur vagin. Les groupes
armés le savent, c’est une pratique fréquente dans la région. [...]

</blockquote>
<blockquote>Il manque une réelle volonté politique. C’est pourquoi
nous lançons un appel à la communauté internationale pour qu’elle puisse
nous aider à doter notre armée de moyens conséquents afin de protéger
notre population. »

</blockquote>

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  kunta le Jeu 4 Avr - 20:06

Quel horreur, il faut vraiment être inhumain pour faire des tels actes.
J´ai la nausée après cette lecture.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Mongo Elombe le Jeu 4 Avr - 23:17

Mama Congo n'a plus de larmes pour pleurer..........Trop triste et ça fait une dizaine d'années que ça dure de temps en temps la cominter fait semblant de réagir quand à MENDE et cie bilobela et rien...........Ekosila mokolo nini bampangi.

J'aime de temps en temps lire ce blog, il se trouve sur le site Rue 89.

http://blogs.rue89.com/rues-dafriques/2013/03/22/rdc-bosco-ntaganda-lun-de-ces-hommes-qui-detruisent-les-femmes-au-congo-229913

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Mathilde le Ven 5 Avr - 23:55

ETRE PRESIDENT DE LA RDC, C'EST FACILE ! Sad Sad

Je pensais qu’il fallait être un homme exceptionnellement intelligent et sage pour diriger un pays. Mais en RDC, la fonction du président est réservée aux cons, aux soûlards, aux traîtres, aux imposteurs, voire aux assassins.

J’ai été désigné président de la RDC par un jury chargé de placer un con à la tête de ce pays. Mes deux prédécesseurs étaient traitres, assassins et soulards, souvenez-vous !

J'avoue que si j'étais choisi, c'est parce que je suis con. Voilà ma revanche sur la vie.

Je réunissais deux qualités essentiellement requises pour la fonction :

D’abord, je devais être intellectuellement nul. Mon niveau d'étude très bas est la qualité requise pour signer de contrats miniers et divers contrat d’exploitations. Je les signe sans regarder !!!


Deuxième qualité est que je ne devais pas aimer le Congo. Une sorte de « Cons, devenez président, amoureux du Congo, abstenez-vous »
Il est pour moi impossible d’aimer un pays dont je n’ai pas la nationalité, dont j’ignore le peuple, dont je ne maîtrise ni la langue ni la culture et enfin avec lequel je ne sens aucune affinité. Ainsi, je peux brader ses richesses et tuer ses populations sans regret !

Malgré la confiance du jury, j’avais des craintes.

Je craignais beaucoup les intellectuels congolais, car j’ai toujours été complexé par ceux qui font des longues études.

Mais les membres du jury m’ont rassuré toute suite. Ils m’ont dit que les intellectuels congolais sont des prostitués. Il suffit en effet de quelques billets de banque pour qu’ils écrivent des bouquins affirmant que les serpents ont quartes pattes.

Je les vois chaque jour se bousculer pour devenir des membres de mon parti. Ils ne cessent de m’étonner par leur égoïsme et leur antipatriotisme.

Après des intellectuels, j’avais peur des pasteurs. Je croyais que les églises qui abondent en RDC font que les congolais abondent en justice. Rien de tout cela !

Chaque semaine, des pasteurs ne cessent de faire des prophéties sur moi. Malgré mes crimes, leur dieu ne leur dit que je suis l’homme qu’il a choisi pour le Congo.
Ce dieu ne leur dit jamais que je suis responsable de la mort des millions de congolais.
J’ai compris que ces pasteurs ne sont rien d’autres que des affamés en quête d’une vie meilleure. Ils endorment leur peuple et j’en profite !

Des généraux, des journalismes sont tous assoiffés d’argent. Le sort du peuple n’est pas leur affaire.

Quant au peuple lui-même, il est trop fanatique et aveugle. Je le nourris par des slogans du genre 5 chantiers, la modernité de la saleté…

Tout cela fait que je puisse dire, c’est facile d’être président en RDC.

A cette allure, j’ai la chance de réaliser le rêve de mobutistes qui sont avec moi : celui de rester 100 ans au pouvoir.


Noël Kuela

Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Buakisa le Sam 6 Avr - 0:28

Toseka kaka te il y a des verités nakati ya ba blagues oyo tosala makasi totika buzoba wana batika ko cataloguer biso boye.

Buakisa
Modérateurs

Messages : 332
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Mongo Elombe le Ven 19 Avr - 17:55

Les maï mai sont des êtres humains anglais na nga ya kelasi kie mais le peu que j'ai compris c'est que ses cons violent même des bébés...........


http://www.reuters.com/article/2013/04/17/us-war-rape-un-idUSBRE93G13U20130417

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAMAN CONGO PLEURE.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum