Pouvez comprendre ceci

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  mapata le Lun 24 Juin - 13:38

Voila une raison de plus pour que la CPI continue a traqué les Africains, cet homme est mêlé dans affaires mais il est en liberté et la justice de RDC ne fait rien.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Jeu 25 Juil - 14:15

http://fr.africatime.com/external?url=http://www.direct.cd/
100 commentaires mawa un salaire ou on ne peut même pas payer son loyer nsoni...

prime

Lire l article sur les salaires de professeurs je n arrive pas a copier.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  kunta le Jeu 25 Juil - 15:19

Augmentation de salaires pour les universitaires

Un article de Direct.cd Lisez la version originale ici: Augmentation de salaires pour les universitaires | Direct.cd
L’assistant de premier mandat à l’université touche 80 000 francs congolais (88 dollars américains) de salaire de base et 154 000 francs (171 dollars américains) de prime. Vingt-neuf délégués des syndicats des assistants et chefs de travaux ainsi que du personnel administratif venus de six provinces de la RDC ont été reçus jeudi 18 juillet par le Premier ministre. Il s’agit des déléguées de la Province Orientale, du Katanga, de l’Equateur, du Bandundu, du Bas-Congo et de Kinshasa.Pour le chef de travaux Paulin Mayembo, le Premier ministre a manifesté la volonté de répondre à leurs revendications. Néanmoins, souligné-t-il, l’augmentation des salaires ne sera pas payée tel que réclamé par les grévistes. « Il a été honnête avec nous. Il nous a dit qu’il est déterminé à améliorer les rémunérations du personnel scientifique et administratif. Mais dans le cadre de ce budget ici, il n’était pas en mesure de payer tel que nous l’avons souhaité », a déclaré Paulin Mayembo. Le personnel scientifique demandait que l’assistant de premier mandat obtienne la moitié du salaire d’un professeur. Le salaire de ce dernier varie entre 1600 à 1800 $US. Pour tenter de trouver un compromis entre les deux parties, Matata Ponyo a constitué une commission interministérielle. Celle-ci sera composée des experts de la Primature, du ministère de Budget, des Finances, de l’ESU et des grévistes. « Nous allons voir comment on peut lui faire de nouvelles propositions. En clair, il nous a dit de revoir le taux de pourcentage que nous lui avons proposé pour qu’il soit en mesure de le payer », a-t-il précisé, ajoutant que tout le personnel scientifique et administratif promu au grade supérieur sera payé conformément à son grade à partir de ce mois de juillet. Les assistants et chefs de travaux avaient d’abord décrété une grève de sept jours, du 1er au 7 juillet. Elle a ensuite été radicalisé. Ils réclament la révision de l’écart salarial entre eux et les professeurs, mais aussi la mécanisation de nouvelles unités. Ce mouvement a été suivi par le personnel administratif.

Un article de Direct.cd Lisez la version originale ici: Augmentation de salaires pour les universitaires | Direct.cd

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Mer 31 Juil - 17:47

Soki tolobi ooo

ALORS QUE L'ON S'ATTENDAIT A DES SANCTIONS A CAUSE DE SON SOUTIEN AVÈRE AU M23
L'Onu gratifie le Rwanda de 500 millions Usd d'aide
Kinshasa, le 31/07/2013

 La CIRGL à Luanda pour évaluer l'Accord-cadre

On s'attendait à des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu contre le Rwanda pour soutien désormais avéré aux rebelles congolais du M23, l'Onu fait le contraire. L'organisation mondiale vient de gratifier le Rwanda de la rondelette somme de 500 millions Usd, à décaisser rubis sur ongles.

    Cette somme qui constitue l'aide au développement est destinée à financer des projets de santé et éducation tout comme des infrastructures liées à la production agricole. Il ne s'agit pas d'un prêt bancaire à rembourser, mais bien d'une aide. Comment s'assurer que tous ces fonds dont le Rwanda est gratifiés de la part de la Communauté internationale ne sert à financer ses activités criminelles en RDC?

    A l'Onu de répondre. Ce qui est vrai et à ce jour indiscutablement établi, c’est que le Rwanda soutient le M23. Washington lui a demandé de mettre un terme à cet appui et de retirer ses troupes de la RDC. Partant, un pays classé dans une telle catégorie d'un Etat membre de l'Onu qui agresse un autre membre, il devient paradoxal d'envisager le moindre soutien financier de la Communauté internationale à ce pays.

    Ce serait vouloir une chose et son contraire. Les preuves de l'implication du Rwanda dans la déstabilisation de la RDC abondent, l'Onu en est consciente. Mais l'agresseur est encouragé avec des financements astronomiques. 500 millions Usd.

    Avec les 500 millions que vient de lui ajouter l'Onu sur les 800.000 des partenaires bilatéraux, la déstabilisation de la RDC a encore des beaux jours devant elle. Heureusement que les Congolais eux-mêmes sont en train de s'organiser pour y mettre un terme par eux-mêmes. Ils ont compris qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Surtout pas sur la Communauté internationale. Si tel n'était pas le cas, le M23 allait encore marcher sur Goma, la Brigade n'allait rien faire.

    La réorganisation des Fardc devient à cet effet la priorité des priorités. Les bidasses de Paul Kagame n'ont pas encore dit leur dernier mot et veillent toujours au grain.

LA CIRGL EN ANGOLA

    Les 11 dirigeants de la CIRGL se sont réunis hier en Angola pour évaluer l'Accord-cadre signé en février dernier. Evaluation? Ce qui est connu de tous, c'est que le Rwanda, qui a signé ce texte et qui a pris l'engagement de ne pas s'immiscer dans les affaires des voisins ni soutenir ni de près ni de loin un groupe rebelle, a continué à le faire. Kigali continue à financer le M23 pour déstabiliser la RDC.

    Il y a le dernier rapport des experts du panel des experts de l'Onu et celui de "Human rights watch" (HRW) qui l'attestent indiscutablement. Les Usa sont montés au créneau en demandant au Rwanda de se retirer de la RDC.

    L'évaluation de l'Accord-cadre passerait à côté de la plaque si elle ne dénonce pas cet état des choses. 6 mois après la signature de cet Accord, la paix n'est pas revenue à l'Est de la RDC. Le M23 s'est retrouvé surarmé comme jamais par le Rwanda.

    Si ces violations récurrentes de l'Accord-cadre par le Rwanda sont en train de passer au compte pertes et profits au niveau de l'Onu, on ne voit pas très bien ce que ferait la CIRGL. Il n'y a rien à attendre de cette organisation sous-région ale qui, comme on le sait, est sous l'emprise de ceux qui agressent la RDC par procuration.

    En plus, les plus influents de ses membres comme l'Ouganda et le Rwanda militent en sous-main pour la balkanisation de fait de la RDC et financent de ce fait certains groupes armés qui écument l'Est du pays. La CIRGL n'apportera jamais la paix à l'Est de la RDC. Elle n'en a pas la volonté politique.

    Pour preuve, c'est elle qui avait décidé de lever l'option politique en lançant les négociations  de Kampala sous la médiation du Président en exercice Museveni Kaguta, le chef d'Etat ougandais. Quel est le bilan 8 mois après? Les pourparlers sont toujours au point mort. Ils marquent le pas. Pas la moindre avancée.  Kandolo M.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Ramboché le Mer 31 Juil - 22:54

L´ONU est une organisation mondiale le Rwanda et la RDC en font parti l´ONU dénonce les problèmes et et apporte de l´aide aux pays concerner pour trouver de décanter les problèmes mais la grande partie des solutions doit être fait par les concernés les dirigeants de la RDC l´ont compris et s´attèlent a jouer le jeux.
Ceux des Congolais qui ont pris comme métier de jouer contre leur propre camps peuvent continuer le reste donc la majorité œuvrera pour que le pays s´en sorte.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Lun 12 Aoû - 23:02


12/08/2013-15:30Le port d'Alger en quête de diversification et de modernisation
RDC
Les Belges au Congo : prospères dynasties d'affaires
Lundi, 12 Août 2013 09:21 PAR CHRISTOPHE LE BEC, ENVOYÉ SPÉCIAL À BRUXELLES
Share on print | |
Mots clés:Bia,Biac,Damseaux,Forrest,Gécamines
George Forrest (à gauche), surnommé le vice-roi du Katanga, ici à Lubumbashi, le 24 octobre 2010. © Gwenn DubourthoumieuIls s'appellent Damseaux, Bia, Lippens... Enfants du plat pays, ils ont bâti de véritables empires en RD Congo. Transmis de père en fils, leurs groupes ont résisté aux convulsions de l'Histoire. Non sans mal.

Alors que, sur le trône de Belgique, la succession est assurée - le roi Philippe a prêté serment le 21 juillet -, en RD Congo, les dynasties belges du monde des affaires cherchent elles aussi à pérenniser leur pouvoir. Certaines ne sont plus à présenter aux Congolais. Ainsi les Forrest qui, en trois générations, ont construit Groupe Forrest International (GFI), un conglomérat qui détient des pans entiers de l'économie du Katanga (BTP, ciment, élevage, transport aérien) ; ou les Damseaux, qui ont bâti Orgaman, un empire agroalimentaire (plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires), à partir de Kinshasa et du Bandundu (ouest du pays). Quant aux Lippens, ils se sont imposés dans la filière sucre à partir de leurs activités congolaises. À ces noms s'ajoutent d'autres "lignées" belges, moins en vue, mais tout aussi bien implantées dans ce vaste pays d'Afrique centrale. C'est le cas des Bia, dont le groupe du même nom est spécialisé dans les services miniers ; des frères Hasson, actifs dans la distribution de produits de grande consommation à Kinshasa ; des Demaeght, qui oeuvrent dans l'agroalimentaire au Katanga ; ou des Levy, présents dans la banque.

Ils ont beau tous se connaître, ils ne se font pas de cadeaux.
Héritiers du passé colonial ou postcolonial, ces grands groupes familiaux installés en RD Congo ont survécu à bien des épreuves. "Ils ont traversé la "zaïrianisation" sous Mobutu [nationalisation du secteur privé] et les conflits des années 1990 et 2000 [pillages, prise du pouvoir par Laurent-Désiré Kabila, guerre régionale dans le Kivu...]. Mais ils sont restés, ils avaient trop à perdre : toutes leurs possessions se trouvaient dans le pays. Ceux - plus nombreux - qui sont partis l'ont fait parce qu'ils pouvaient se refaire une santé en Belgique ou ailleurs", analyse Michel Losembe, directeur général de la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (Biac).
Cliquez sur l'image.

Pour assurer leur pérennité, ces entreprises familiales ont tissé des liens étroits avec le pouvoir congolais. Surnommé le "vice-roi du Katanga", George Forrest avait l'oreille de Mobutu Sese Seko, le président du Zaïre. Et c'est à son groupe que ce dernier avait confié la réalisation de la piste de l'aéroport de Luano et de la base militaire de Kamina (Katanga), puis l'exploitation de la mine de cuivre de Kasombo. Ce qui n'a pas empêché Forrest de rebondir avec agilité lors de la transition politique, en 1997. Il a même été l'un des premiers à accueillir Laurent-Désiré Kabila (le père de Joseph, l'actuel président) à son entrée dans Lubumbashi. Toutefois, son groupe est moins bien en cour aujourd'hui et n'a pas été épargné par la révision des contrats miniers.

L'entreprise de William Damseaux a elle aussi souffert de la "zaïrianisation" des années 1970, et de la nomination désastreuse de proches du pouvoir à la direction d'Orgaman. Mais le patriarche a su reprendre les rênes après avoir gracieusement prêté ses camions frigorifiques lors des 20 ans du Mouvement populaire de la révolution [MPR], l'ancien parti unique, en 1988. Sous Laurent-Désiré Kabila, en 2000, il a été emprisonné parce qu'il n'avait pas respecté le blocage des prix des denrées alimentaires. Libéré, il s'est exilé en Belgique. Mais il est bientôt revenu en RD Congo, après l'avènement de Joseph Kabila, en janvier 2001.

Cliquez sur l'image.

Nouvelle vague

Après les conflits meurtriers des années 1990, une nouvelle vague d'entrepreneurs belges a pris la relève. "À l'époque, la Gécamines - héritière de l'Union minière du Haut-Katanga -, le Groupe agropastoral, ou la Compagnie financière européenne et d'outre-mer (Finoutremer), tous historiquement liés à la Belgique, ont vu leurs actifs sombrer, raconte Thierry Claeys Bouuaert, vice-président de la chambre de commerce Belgique-Luxembourg-Afrique-Caraïbes-Pacifique et dernier ­administrateur-directeur général de la Belgolaise. Certains Belges - attachés au Congo et prêts à prendre des risques - en ont profité pour réaliser des opérations fructueuses en rachetant des sociétés à des expatriés sur le départ, souvent avec l'appui d'établissements financiers du royaume (notamment Générale de banque, devenue Fortis)." Ce fut le cas de Philippe de Moerloose (né à Lubumbashi), qui, en 1995, a acquis le distributeur automobile VRP (à la famille belge Theumis). Ou de Vincent Bribosia, repreneur des chantiers navals de Chanic. George Forrest a lui aussi saisi l'occasion en se portant acquéreur des cimenteries de Finoutremer-Egecim, puis des actifs congolais de la Belgolaise auprès de la banque Fortis. Entre les deux générations d'hommes d'affaires, les points communs ne manquent pas : "Philippe de Moerloose, [distribution alimentaire, hôtellerie et industrie] a noué avec Joseph Kabila le même type de relations que George Forrest avec Mobutu. Il a accès au palais, et règle certains détails des séjours bruxellois de l'épouse du président", confie un familier du milieu belgo-congolais.

Lire aussi :

Qui est Malta David, troisième héritier de l'empire Forrest ?
RD Congo : la Gécamines confirme le rachat de Platmin
RD Congo : comment relancer la machine économique ?
Pour le belge Bia, le Katanga ne suffit pas
Lire aussi :

Si ces groupes bénéficient d'une telle longévité, c'est aussi parce que les passages de témoin d'une génération à l'autre sont bien préparés. "La transmission des groupes aux enfants est la meilleure solution pour qu'ils continuent d'exister. Pour les diriger, il faut être proche du fondateur, bien connaître la RD Congo et ses différents acteurs", explique Thierry Claeys Bouuaert. Et surtout, préserver la confidentialité des comptes et des accords. Ceux de GFI, par exemple, ne sont pas publics. Il faut se contenter des estimations d'un familier du groupe, qui évoque un chiffre d'affaires annuel de plus de 200 millions d'euros - hors activités bancaires et secteur aérien.

Ainsi, chez les Forrest, c'est Malta David, le petit-fils, qui a repris le flambeau : il est directeur général de GFI depuis 2011. "Il a été l'artisan du développement de notre filiale dans l'énergie, et dans l'agroalimentaire au Katanga", souligne Henry de Harenne, conseiller du groupe en Belgique. Chez les Damseaux, c'est Jean-Claude, lui aussi petit-fils du fondateur, qui assure la relève depuis sept ans. À la tête d'Orgaman, il a étendu la filière élevage - la plus importante d'Afrique centrale, avec 55 000 têtes de bétail. Et a lancé son groupe dans l'exploration minière dans l'est du pays.

Les sociétés belgo-congolaises se tournent de plus en plus vers les autres pays du contienent.
Influence

Pour dominer le marché congolais, ces entrepreneurs belges, qui se connaissent bien, se livrent une concurrence - commerciale ou d'influence - sans merci. "Philippe de Moerloose n'est pas notre ami", confie un collaborateur de GFI. "Chacun s'occupe de ses affaires. Je milite pour que les investisseurs viennent en RD Congo", précise l'intéressé, qui, dans le domaine de la sous-traitance minière, ne fait pas de cadeaux - ni à Bia, ni à Forrest.

Image

Bien que rivaux et se côtoyant peu, ils déploient souvent des stratégies proches. Même s'ils n'ont pas toujours d'attaches personnelles solides en Belgique (certaines familles ne sont belges que depuis peu : les Forrest sont d'origine néo-zélandaise, les Levy d'ascendance italienne et les Damseaux préfèrent Monaco), ils entretiennent de bonnes relations avec les milieux politiques du royaume. Pour eux, il s'agit de préserver leur réputation "au pays", où la plupart ont installé une holding - et où leurs activités ne sont pas toujours bien perçues. Ainsi, Philippe de Moerloose a embauché Geert Muylle, l'ancien conseiller politique d'Yves Leterme (ex-Premier ministre belge) pour assurer sa communication en Europe. De son côté, George Forrest a recruté Olivier Alsteens, ex-directeur de la communication externe des Premiers ministres belges (2002-2003) et ancien porte-parole de Louis Michel (ex-ministre des Affaires étrangères et ex-commissaire européen). Lequel, très écouté par Joseph Kabila, a d'ailleurs joué un rôle dans la relance des relations belgo-congolaises. Autre point commun : les sièges des Bia, Moerloose et Forrest sont installés dans la même ville, Wavre (à 20 km au sud de Bruxelles), dont le bourgmestre n'est autre que Charles Michel, fils de l'ancien commissaire européen.Cliquez sur l'image.

Désormais bien implantées en RD Congo, les sociétés belgo-congolaises se tournent de plus en plus vers les autres pays du continent, et au-delà. À tel point que certaines n'ont plus grand-chose de congolais. À l'instar de Finasucre (famille Lippens), dont la majorité des actifs se situe en Belgique, en Chine et en Australie, et qui ne détient plus que la Compagnie sucrière de Kwilu-Ngongo (Bas-Congo) en RD Congo. Les Bia, eux, se sont appuyés sur leur expertise en montage et entretien d'engins miniers au Katanga pour offrir leurs services dans vingt pays d'Afrique francophone. Quant à la Société de distribution africaine (SDA) de Philippe de Moerloose, elle est implantée dans vingt-sept États africains. Et même si Malta David Forrest ne cesse de rappeler son attachement au pays qui l'a vu naître, son groupe a choisi lui aussi de s'africaniser : il est déjà présent dans la construction et l'énergie au Congo et au Kenya.

Les échanges commerciaux n'ont plus la frite

Le volume des échanges entre Bruxelles et Kinshasa n´est rien comparé à la puissance des conglomérats belgo-congolais.

Malgré ses liens historiques avec le royaume, la RD Congo figure au bas des classements de l´Agence belge pour le commerce extérieur. Elle ne représente plus que 350 millions d´euros d´exportations et 284 millions d´euros d´importations, soit un microscopique 0,1 % des flux commerciaux de la Belgique en 2012. Et elle n´est désormais que son sixième partenaire commercial africain. En 2012, les Belges ont exporté davantage en Afrique du Sud (1,75 milliard d´euros), au Nigeria (1,49 milliard), au Togo, en Angola et au Sénégal qu´en RD Congo. "En dehors de quelques acharnés, comme Philippe de Moerloose, qui est un enfant du pays, les entrepreneurs belges se désintéressent quasi totalement de la RD Congo. Ils n´ont plus cette passion ! Ils se concentrent sur l´Europe. Les groupes chinois, israéliens et même français sont bien plus agressifs ici", regrette Michel Losembe, patron de la Banque internationale pour l´Afrique au Congo (Biac), qui a fait ses études à Bruxelles. Toutefois, la tendance s´inverse légèrement : depuis cinq ans, les exportations belges à destination de la RD Congo
Share on print
| |


Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Les Belges au Congo : prospères dynasties d'affaires
Follow us: @ja_eco on Twitter | jabusiness on Facebook

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Laurabelle le Mar 13 Aoû - 12:51

Rien d étonnant pour moi tant que la gouvernance en RDC laissera a désiré ces gens seront toujours la pour spoiler le Congo et les Congolais.

Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Jeu 15 Aoû - 9:44

Zacharie Bababaswe offre des bourses d’études aux étudiants
Député National oblige, l’honorable Zacharie Bababaswe est descendu sur le terrain dans sa circonscription de Lukunga pour s’enquérir de la situation qui prévaut dans un des quartiers de la commune qui lui a fait confiance lors des dernières élections législatives en l’élisant comme Député National.
En effet, ce quartier est resté sans électricité durant 5 mois de suite ! Toujours dans sa tournée, il est allé inscrire 5 étudiants à l’université chrétienne Cardinal Malula signant un protocole d’accord avec la direction par le biais du recteur de ladite université pour octroyer des bourses d’études à ces étudiants. Pour terminer, Honorable Zacharie Bababaswe a rendu visite à son collègue l’honorable Serge Kayembe qui organisera très bientôt un festival de musiques dans la commune de la Ngombe.
Nous tenons vraiment à féliciter ce geste social et patriotique de l’honorable Zacharie Bababaswe qui n’est laisse personne de bon coeur, indifférent.
Nous vous invitons à suivre ces images de la nouvelle émission de notre confrère et correspondant Carlos Kalala, intitulée : Descente sur le terrain
RDCongo Infos expert en exclusivité toujours clé boa !

----------------

Mathy vidéo eza mais nayebaka ko copier te eza na rdcongoinfo info donc babacon azalaka mpe ministre ya éducation nationale? Vraiment....

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Jeu 15 Aoû - 17:50

La guerre peut être belle et elle l’est pour certains, en RDC | Chaos en RDC | Rue89 Les blogs

Vue sur le quartier des espatriés de Goma (Joao Durbek)

(De Goma, République démocratique du Congo) Des rires tintent sur les verres de champagne, des bouches curieuses s’essaient au caviar, un doux soleil de Noël réchauffe les épaules nues, et lorsqu’un jet ski vient dessiner des points de suspension dans la conversation, on le regarde avec un mépris amusé ; trop plein de bonheur des sens pour le transformer en colère. Vous êtes bien à Goma, au cœur d’un conflit qui ne veut pas s’achever : la guerre la plus meurtrière depuis 1945.

Vita, quatre lettres qui pulsent en cœur, au rythme de la passion et des rires aigus pour les italophones ; un battement bien différent lorsqu’on parle Swahili. Dans l’est de la République Démocratique du Congo, Vita vibre erratiquement et avec angoisse au son des AK-47 et des 7.62mm MMG. En Swahili, Vita se traduit littéralement par guerre. Roberto Benini, ne se doutait sans doute de la pertinence sans frontières du nom de son film, « La Vie est belle » (La Vita e bella).

« Pour nous, soldats, tuer vient facilement »
Le Kiswahili est une langue dérivée du Bantu et influencée par l’arabe. Langue nationale en Tanzanie et au Kenya, elle est également largement parlée dans les pays environnants tel que le Burundi, l’Ouganda, le Rwanda et l’est de la République démocratique du Congo. La RDC qui a également fait du Swahili l’une de ses quatre langues officielles.

« En 1996, commença un conflit qui a, jusque-là, coûté la vie à plus de cinq millions de personnes. La guerre du Congo a forgé sa place au sein des grands cataclysmes de notre temps : les deux guerres mondiales, le Grand Bond en avant, les génocides rwandais et cambodgiens. Le nombre des morts est si élevé qu’il en devient absurde voire, au sens premier du terme, impensable. […]

A 30 ans, Papi Kamanzi s’est battu pour quatre groupes armés différents. […] En 1997, il a activement participé aux activités d’une “escouade de la mort” rwandaise à Goma. Papy pouvait tuer près d’une centaine de “dissidents” dans la même journée. Les vielles femmes et les jeunes enfants n’étaient pas épargnés ; en général il utilisait une corde pour écraser leur trachée et les étrangler.

J’étais obligé. Si je ne l’avais pas fait j’aurais été soupçonné. […] On ne peut pas vraiment expliquer ce genre de choses. Pour nous, soldats, tuer vient facilement. C’est devenu une part de nos vies. J’ai perdu cinq membres de ma famille pendant la guerre. Il faut que vous compreniez ça. Il faut que vous compreniez l’histoire de ma famille : comment nous avons été persécutés, puis favorisés par Mobutu ; comment on nous a refusé la citoyenneté puis rit au nez à l’école. Comment ils m’ont craché au visage. Alors vous pourrez me juger. »

Cette longue citation est notre traduction de l’ouvrage le mieux informé sur la guerre du Congo : « Dancing in the Glory of Monsters » (Danse à la gloire des monstres) de Jason Stearns (PublicAffairs, 2012).

Joie et luxe dans un lit d’horreur
Oui, la guerre peut être belle. Elle l’est pour certains en RDC. Si vous essayez de visualiser l’écheveau mortifère qui caractérise la région des Kivus, il vous faudra imaginer à la fois un centre équestre perché au sommet d’une colline d’un vert que l’on ne retrouve que dans les alpages suisses, et une tête qui flotte sur une rivière boueuse avec vingt mètres d’avance sur les membres du mort, les deux parties du corps de cet activiste des droits de l’homme reliées par un trait de sang.

D’un côté les enfants qui apprennent à faire du wakeboard sous un soleil curieux, de l’autre des jeunes déplacés à Kitchanga qui, danaïdes de la misère, tentent de dégager les excréments de leur campement construit dans l’urgence après la mise à sac de la ville. Dans un monde, des conseils sur les meilleurs plages de Zanzibar, dans l’autre, une fille de 18 mois qui se fait violer et d’autres que l’on pénètre avec des battons rêches.

Ces deux univers ne sont pas étrangers l’un à l’autre. Ils se connaissent, se côtoient et partagent des éclats de vie avec une sincère compassion pour les uns et une saine jalousie pour les autres. Dans l’ombre de la guerre et au creux de la main tendue fleurissent les plaisirs de la chaire et de décadentes bombances. Faut-il regretter que dans le lit de l’horreur et de la souffrance viennent s’allonger la joie et le luxe ?


Petit déjeuner dans l’un des plus beaux restaurants de Goma (Joao Durbek)

Les maisons avec piscine à débordement poussent à côté de plages noires sur lesquelles ont fait sécher, simultanément et à même le sol, de minuscules poissons sablonneux et les vêtements trop souvent lavés. Etrangers, nous vivons à Goma dans un confort parfois dérangeant, consciemment, nous y inventons des plaisirs douloureux… La guerre et la vie dansent. Vita et Vita dans un tango charnel ; difficile de les démêler, à Goma ils étaient Gordiens, ils sont devenus siamois.

About GitHub Gracecode.com

Dégoûtée tchurrrr

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Dim 18 Aoû - 11:37

Eza ndoto....

BUTEMBO : Le drapeau rwandais flotte dans le Sud du territoire de Lubero alerte le Kyahanda Yira

L’association culturelle Yira alerte la communauté tant locale, nationale qu’internationale autour de l’évasion de ses terres par des envahisseurs venant des pays étrangers.

Il s’agit notamment des rebelles ougandais ADF-NALU en territoire de Beni et des populations d’expression rwandaise au Sud du territoire de Lubero. Cette alarme a été lancée au cours de 6e conférence du Kyaghanda Yira qui s’est tenue en cité de Kyondo, à une trentaine de km de la ville de Butembo en territoire de Beni du 05 au 11 août 2013. Selon le représentant du Kyaghanda territoire de Lubero, ce peuple envahisseur a déjà ouvert à Luofu des écoles pour ses enfant dans lesquelles écoles, les enseignements sont dispensés en respect en Kinyarwanda et en anglais.

Les écoliers chantent l’hymne du Rwanda et y ont déjà fixé le drapeau de ce pays au détriment de la congolaise et du drapeau congolais, a fait savoir cette autorité du Kyaghanda. ‘’ Les enfants congolais n’ont pas accès à ces écoles’’, révèle-t-il. Jackson Kalondero, secrétaire exécutif du Kyaghanda Yira, ajoute quant à lui que plus de 300 villages sont déjà ravis des mains des autochtones. ‘’ Ces agresseurs de la RDC veulent occuper toutes les zones habitées par les Bayira’’, dénonce-t-il.

Le Président du Kyaghanda en territoire de Rutsuru vient renforcer cette thèse en déclarant que toutes les vérandas des Yira sont déjà démolis dans ce territoire. Seule la véranda d’Ishasha reste encore fonctionnelle. Le Kyahanda prend en témoin la communauté tant nationale qu’internationale par rapport à cette tension et chasse à l’homme qui sévissent dans cette partie de la province du Nord Kivu.

http://www.afriqueredaction.com/article-butembo-le-drame-de-la-partition-le-drapeau-rwandais-flotte-sur-le-sol-congolais-avec-la-complicite-119584853.html

Ce qui paraît inconcevable dans cette violation de l’intégrité territoriale de la RDC, la presse congolaise et surtout l’organe du gouvernement, la RTNC (télévision nationale) soit inaudible sur ces graves tentatives du morcellement de la Nation congolaise.

Il est à noter, selon toute vraisemblance, que les autorités de Kinshasa cache à la population ce complot ourdi par celui qu’on appelle Joseph KABILA et sa bande infiltrée au sein des toutes les institutions de la république.

Les congolais doivent demander à ce que toute la lumière soit faite sur ce qui se passe à Butembo en complicité avec ceux qui ont voulu le brassage de l’armée avec des éléments venus d’ailleurs, précisément du Rwanda et de l’Ouganda.

Cela étant dit, la trahison de Joseph KABILA est établie, et sa destitution devrait être demandée…

Article complété par Roger BONGOS

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Mar 20 Aoû - 19:30

M23 bongo mba oyo:

Plus de 600 congolais fuyant les affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles Mayi-Mayi se sont réfugiés à l'ouest du Burundi dans la commune de Buganda de la province Cibitoke depuis le samedi 17 août 2013 au lendemain du début de ces affrontements. Selon différentes sources contactées lundi par la rédaction de Xinhua par téléphone, ces réfugiés sont composés en grande majorité par des enfants et des femmes qui sont respectivement estimés à 311 et 131 et ont été installés au site de Cishemere où ils reçoivent de l'assistance de la Croix Rouge en vivres et en non vivres, selon Aloys Nsavyimana, le représentant de cette dernière à Cibitoke. Cette assistance en vivres de 1,8 kg de farine de maïs, de 2,6 kg de haricots, de 0,125 kg d'huile, de 0,250 kg de bouillie et de 0,025 kg de sel par personne et pour 5 jours est jugée par ces réfugiés d'extrêmement insuffisante et ils demandent qu'il y ait un autre bienfaiteur qui puisse leur venir en aide, surtout qu'ils manquent de couvertures. Les autorités et la Croix Rouge à Cibitoke risquent d'être débordées car jusqu'à ce lundi les camions de l'ONG IRC continuaient de ramasser d'autres réfugiés qui fuient vers les localités de Nyamitanga, Ndava, Gasenyi et Ruhagarika. La police nationale et l'administration à la base continuaient quant à elles ce lundi à identifier d'autres réfugiés qui se sont cachés dans les ménages de la commune de Buganda. Ces réfugiés ont indiqué fuir les affrontements entre les FARDC et les Mayi-Mayi dans les montagnes surplombant Rubirizi et Rwegero. - See more at: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/plus-de-600-congolais-fuient-les-affrontements-entre-les-fardc-et-les-mayi-mayi-pour-se#sthash.MaIR5vt6.dpuf

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Plameverdi le Mar 20 Aoû - 20:36

Pourquoi les FARDC combattent-ils les Mayi Mayi qui devaient en principe être leurs alliés.

Plameverdi
Modérateurs

Messages : 294
Date d'inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Mar 24 Sep - 10:50

Et les autres?

Actualités correspondant à president kenya sorti cpi

Attaque à Nairobi: la CPI autorise Ruto à rentrer au Kenya
Sudinfo.be ‎- il y a 16 heures
La Cour pénale internationale (CPI) a autorisé lundi le vice-président kényan William Ruto à s'absenter ... être excusé deux semaines, à sa sortie de la CPI lundi matin.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Ramboché le Mar 24 Sep - 17:55

Maman Mongo, bon je vais te dessiner la situation pour que tu comprennes c est un président en exercice, pendant son mandat on ne peut pas l´arrêter il est venu de son propre grès répondre a une invitation de la CPI, il se passe des événements tragique dans son pays la CPI lui ajourne les auditions et monsieur va faire son boulot ou est le problème.
Les autres que vous faites allusion sont des prisonniers lui n´est pas prisonnier.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Jeu 17 Oct - 19:14

http://m.civox.net/Report-annonce-du-proces-de-Kenyatta-Les-Occidentaux-prouvent-que-la-CPI-n-est-qu-un-jouet-entre-leurs-mains_a3806.html

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Hugues le Jeu 17 Oct - 20:05

Ne confondons pas tout si les Européens s amusent dans nos pays ils le font pas seul mais toujours avec la complicité de nos frères, les présidents Africains se réveillent et veulent quitter la CPI parce qu´ils savent qu´ils peuvent tous subir ce sort un jour.
Il y a de quoi se demander en signant ce texte avait-il compris de quoi il s agissait parce la majorité de ceux qui ont signé sont encore président, ils ne font aucun effort pour que la justice de leurs pays deviennent une justice libre et démocratique,ils influencent les décisions de justices prises dans leurs pays respectifs.
Même si la CPI est injuste je souhaite qu´on les pays Africains y reste et fasse des revendications a l intérieur de cette plate forme pour que ce dernier devient juste et équitable ainsi les dictateurs auront un lieu ou ils pourront rendre des comptes.
Ils font tout un sommet de l´organisation Africaine rien pour essayer d éviter qu´après leurs bêtises au pouvoir ils soient juger non nous restons dans la CPI jusqu´a ce que nos justices respectifs soient démocratiques et indépendants et nous jugerons nous même nos délinquants politiques.

Hugues
Modérateurs

Messages : 207
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Mar 25 Mar - 23:31

100 commentaires...tosambwa...

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140325182851/rwanda-transport-rdc-goma-reseaux-sociaux-twitter-rdc-la-location-de-bus-rwandais-pour-la-conference-des-mines-a-goma-fait-polemique.html

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Pierre Remy le Mar 25 Mar - 23:56

Il y a rien a comprendre sauf que cela renforce ce que nous disons toujours, nous sommes dirigés par des vauriens que nous mettent dans cette situation donc il y a pas a avoir honte faisons tout ce que nous pouvons pour dégager cette bande d´incapable.

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Jeu 27 Mar - 20:42

Et il y a un directeur pour ça????

Bandundu: un détenu meurt de sous-alimentation à la prison de Kenge
Publié le mars 27th, 2014
Suivant
Ret
Un détenu de la prison centrale de Kenge est décédé et dix autres sont soignés à l’hôpital général de la même cité depuis deux jours à cause de la sous-alimentation. Le président de la société civile de Kenge qui a livré cette information a déclaré jeudi 27 mars que les conditions de détention dans cette maison carcérale sont déplorables.

A en croire cette source, les détenus de cette prison mangent une fois la semaine et ne bénéficient d’aucun soin médical. Ils dorment également à même le sol.

Le directeur de la prison affirme, de son côté, que sa maison carcérale ne reçoit aucune ration et ne dispose d’aucune ressource pour la prise en charge des détenus.

La même source soutient que cette prison a été construite pour héberger moins de 30 prisonniers. Actuellement, on y compte une quarantaine de prisonniers.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Muana Milano le Ven 28 Mar - 8:20

Mongo Elombe a écrit:Et il y a un directeur pour ça????

Bandundu: un détenu meurt de sous-alimentation à la prison de Kenge
Publié le mars 27th, 2014
Suivant
Ret
Un détenu de la prison centrale de Kenge est décédé et dix autres sont soignés à l’hôpital général de la même cité depuis deux jours à cause de la sous-alimentation. Le président de la société civile de Kenge qui a livré cette information a déclaré jeudi 27 mars que les conditions de détention dans cette maison carcérale sont déplorables.

A en croire cette source, les détenus de cette prison mangent une fois la semaine et ne bénéficient d’aucun soin médical. Ils dorment également à même le sol.

Le directeur de la prison affirme, de son côté, que sa maison carcérale ne reçoit aucune ration et ne dispose d’aucune ressource pour la prise en charge des détenus.

La même source soutient que cette prison a été construite pour héberger moins de 30 prisonniers. Actuellement, on y compte  une quarantaine de prisonniers.

Ce seul cas,constitue normalement un crime contre l'humanité.On ne peut pas laisser mourir de faim une personne dont on a la charge,fut il un prisonnier.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Plameverdi le Ven 28 Mar - 15:08

C est vraiment irresponsable et criminelle de mettre les gens en prison quand on ne peut pas les alimenter,si tout ne tenait que de moi le gouverneur, le chef de la police et le procureur seront tenu de s´expliquer pour que les vrais coupable soient désignés.

Plameverdi
Modérateurs

Messages : 294
Date d'inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Dim 30 Mar - 15:17

Bordel na bordel on vends et revends comme on veut même les chinois.

http://7sur7.cd/index.php/8-infos/3266-la-nouvelle-cite-laurent-desire-kabila-de-la-snel-en-proces-devant-le-tgi-de-la-gombe

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Jules andré le Lun 31 Mar - 14:56

Quand on place une personne en prison, une personne en prison on lui prive de sa liberté de mouvement mais l´autorité qui l ´a placé en prison a le devoir de le nourrir et aussi de le soigner.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Mongo Elombe le Lun 7 Avr - 1:50

Saviez-vous que le patron Belge de flyCongo à Kinshasa Philippe de Moerloose aidé de 2 de ses lieutenants Dirk Cramers et Vano Kiboko, ex HBA (Hewa Bora Airways), ont volés des centaines de travailleurs en refusant de payer les derniers mois de salaire et les décomptes finaux ???
Mais ils ne sont pas qu’au Congo Kinshasa, ils sévissent également dans beaucoup d’autres pays d’Afrique et d’ailleurs. Soyez donc spécialement vigilants …
Nos dénonciations sont notre force, nos lecteurs sont nos témoins, nous ne sommes pas dupes !!!!
NOUS N’EN VOULONS PLLUUUSSSSS DES CES GENS …….
Aidez-nous en faisant suivre ce message, les peuples du Congo et d’ailleurs doivent savoir ... merci
Notre mail : flycongo.travailleurs@liver.fr Twitter : @flycongo
A LIRE ABSOLUMENT le concernant :
http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.270214.htm
http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.170214.htm
http://sankurunews2.blogspot.com/2008/10/le-president-joseph-kabila-et-sont-club.html
http://legraindesableqc.files.wordpress.com/2013/10/rdc-liste-fossoyeurs-et-predateurs.pdf
http://www.africaintelligence.fr/AMF/exploration-et-production/2011/12/07/philippe-de-moerloose-partenaire-des-miniers,95130961-ART
http://www.africaintelligence.fr/aif/channel/country/CONGO-KCette …
A SAVOIR (ce qui se lit sur Internet le concernant) :
1/ Philippe de Moerloose qui a créé une société de gardiennage Overseas Security Services (OSS) et protégeait les mines de diamants de Dan Gertler proche du Président de la RDC ! Cette société est responsable des atrocités contre les Congolais désespérés dans les concessions de diamant tenues par MIBA.

2/ Invité privilégié au mariage de Joseph Kabila, Philippe de Moerloose nie le connaître et d’être en affaires avec lui et son épouse !

3/ Son frère, Patrick de Moerloose qui vit à Lubumbashi au a été accusée du vol de coltan et de cuivre de la Gécamines, le géant exploitant miniers congolais. Des compagnies de De Moerloose sont censées être impliquées dans la contrebande illégale de diamant, du cuivre et de cobalt pour l’extérieur de la République Démocratique du Congo. Philippe De Moerloose est également impliqué dans la vente des armes vers l'Angola.

4/ Philippe De Moerloose opère également au Rwanda et Burundi, le mettant dans des relations d'affaires entre les deux côtés de la guerre au Congo/Kinshasa. Les véhicules de De Moerloose vendus au Rwanda et au Congo sont utilisés par les forces armées, et en 2002 Philippe De Moerloose a confirmé que le ministère rwandais de la défense a fait des achats directement à ses compagnies. Les bus, les camions militaires, les 4x4 Nissan offerts par le gouvernement aux parlementaires, les facturations des affrètements d’avions facturés 2 à 3 fois le prix normal au gouvernement de RDC, sont quelques exemples d’abus !

5/ Membre de l'élite de Kinshasa, de Moerloose a fourni jets et autres jouets présidentiels à Kabila avec sa société Demimpex-VRP.

6/ L’organisation des voyages de la première dame de RDC lorsqu’elle se rend en Belgique

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  akim le Lun 7 Avr - 18:37

Chers compatriotes tout ceci nous arrive parce que nous avons des dirigeants non compétents, pour ce faire gaspiller nos énergies a dénoncer ne sert a rien parce que des qu´ils seront partis nous découvrirons des scandales plus que ce que nous dénonçons présentement donc pour terminer avec cette histoire nous devons canaliser nos forces et énergies a faire dégager l´imposteur et ses acolytes qui nous embarquent dans cette débauche.

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pouvez comprendre ceci

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum