BRICS : un nouveau système en marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BRICS : un nouveau système en marche

Message  Rose lilas le Jeu 28 Mar - 18:08

Les pays sous-développés n’existent plus. Cette expression qui
désignait globalement les pays du Sud, a été discrètement mise au
rencart, emportant avec elle toutes les connotations qu’elle renfermait.
Dans les années 80, comme pour récompenser ces pays d’avoir
courageusement supporté leur ancienne dénomination et d’avoir résolument
choisi le chemin du libéralisme imposé par le FMI, on décida de leur
octroyer le terme « en voie de développement ». Leur situation n’avait
en rien changé, pour la plupart, mais leur nouveau nom entretenait un
certain espoir. Ils restaient toujours dans un tiers-monde déshérité et
mal délimité, mais avec une petite lueur d’espoir au bout.
Vingt à trente ans plus tard, au début du 21ème
siècle, la situation du monde était devenue beaucoup plus complexe. La
dislocation de l’URSS et l’émergence foudroyant de la Chine venaient
semer le trouble et brouiller les cartes. Les expressions
« sous-développé » et « en voie de développement » n’avaient de
signification que dans la mesure où elles étaient opposées au mot
« développé ». On pouvait ainsi, sans trop se casser la tête, diviser le
monde en deux : les pays développés d’un côté, tous ceux qui ne le sont
pas, de l’autre. Les pays développés, c’est l’occident. Après la chute
du Mur de Berlin, tous les anciens états de l’Europe de l’Est ont été
phagocytés dans le bloc de l’Ouest. Mais où classer la Fédération de
Russie et les anciens Etats de l’URSS ? Où pourrait-on placer la Chine
que l’on ne peut plus ne pas voir, même avec la meilleure volonté du
monde. Comme si cela ne suffisait pas, l’Amérique du Sud vient en
rajouter une couche avec un Brésil en plein essor. D’autres encore s’y
mettent : l’Inde, le Nigéria, l’Afrique du Sud, les pays arabes, etc. Il
faut trouver une désignation plus appropriée pour tous ces pays. On
parlera désormais de pays émergeants pour tous ces pays dont les
croissances feraient rêver n’importe quel ministre des finances
occidental (ou lui donnerait des cauchemars, c’est selon).

Une nouvelle étape semble se profiler à l’horizon. Certains de ces
pays émergeants ont eu la bonne idée de se regrouper, d’abord à quatre,
puis à cinq, pour tisser des relations économiques au sein d’un
ensemble : le BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud.
Progressivement les relations entre ces pays se sont renforcées et ont
débordé le cadre strictement économique. La situation géopolitique du
monde ne pouvait que les souder un peu plus, ne serait-ce que pour
coordonner leurs décisions dans les cas où leurs intérêts se
rejoignaient. Avec la crise, cette association de cinq pays représentant
40% de la population mondiale et dont le PIB total avoisine 30% du PIB
mondial, s’est avérée être un moyen efficace pour limiter les dégâts.

Un nouveau pas vient d’être franchi lors de leur 5ème
sommet qui s’est tenu à Durban les 26 et 27 Mars, par le renforcement de
leurs partenariats dans différents secteurs de développement et le
lancement d’une idée de banque mondiale complètement indépendante de
l’UE et des USA. En attendant cette banque mondiale bis, des mécanismes
de transfert (swap) de devises ont pu être mis en place entre les
banques centrales de certains des partenaires. Une manière de
s’affranchir des devises étrangères pour toutes les transactions entre
les signataires. Dans l’ensemble, tout est fait pour créer des
mécanismes internes au groupe qui leur permettront de booster leurs
économies et leurs investissements. L’Afrique du Sud semble, pour la
première fois, être vue concrètement comme une tête de pont pour une
participation conjointe des cinq au développement de l’Afrique dans son
ensemble, dans une approche plus globale. Il apparait également, à
travers les discours des uns et des autres, une volonté d’entente
commune au sein des organismes internationaux. Leur objectif affiché et
clairement exprimé est de remettre la légalité internationale au sein
des relations entre états, pour garantir la souveraineté des peuples.
Pour eux, la prospérité mondiale passe par des rapports d’égal à égal
entre les nations.

A Durban, c’est un bloc qui s’affirme. Ses membres répètent à l’envie
que leur bloc n’est dirigé contre personne et n’a aucune visée hostile.
C’est évident dans la mesure où leurs économies respectives sont
totalement imbriquées avec les autres économies du monde. Mais à y
regarder de plus près, les choses se présentent d’une tout autre
manière. En effet, s’émanciper de l’ordre économique mondial, c’est
s’émanciper de l’ordre occidental et donc l’affaiblir. Chercher à
instaurer des rapports d’égal à égal entre les états, c’est saper toutes
les bases hégémoniques de l’occident qui sont le fondement même de son
économie. Dans un cas comme dans l’autre, les objectifs du nouveau bloc
sont antagonistes des intérêts du bloc occidental. A terme, on risque
de voir s’installer une rivalité bloc contre bloc, comme au bon vieux
temps de l’URSS. C’est la nature même du bloc occidental qui le veut.
Jusqu’ici, l’Occident n’a pu fonctionner que sur la base de ses acquis
historiques caractérisée par l’hégémonie pour laquelle le dialogue
d’égal à égal n’a pas sa place. Nécessité fait loi, telle a toujours été
la règle, et personne ne s’y est jamais opposé. A moins d’un
bouleversement modifiant les rapports internationaux, cette vision du
monde ne risque pas de changer.

Si les pays du BRICS arrivent à leurs fins, ce sera le début d’une
nouvelle ère de bras de fer. D’un côté il y aura ceux pour lesquels
nécessité fait loi, et de l’autre les défenseurs de la loi
internationale et rien que la loi internationale.

Avic

Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Mongo Elombe le Ven 29 Mar - 10:26

Le sommet des BRICS s'achève sur des résultats concrets, le forum BRICS-Afrique s'engage à promouvoir le partenariat (PAPIER GENERAL)

Les leaders des cinq principales économies émergentes du monde ont conclu mercredi à Durban, en Afrique du Sud, la dernière séance de leur sommet visant à promouvoir leur partenariat pour le développement, l'intégration et l'industrialisation.

C'est la première fois que les pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) tiennent leur sommet sur le continent africain.


LA CHINE S'ENGAGE A RENFORCER LA COOPERATION AU SEIN DES BRICS

Dans un discours devant les représentants du groupe des BRICS, le président chinois Xi Jinping a appelé les différents acteurs à travailler main dans la main pour un développement commun, promettant que la Chine renforcerait sa coopération avec les autres membres.

La coopération au sein des BRICS apporte non seulement des bénéfices aux populations de ces cinq pays, mais elle contribue également à promouvoir la démocratie dans les relations internationales, a déclaré M. Xi.

Les pays des BRICS doivent gérer leurs propres affaires de manière efficace grâce à la croissance de leur économie et à l'amélioration du niveau de vie de la population, encourager tous les pays à renforcer la coordination des politiques macroéconomiques, à réformer les systèmes monétaire et financier internationaux, et à promouvoir la libéralisation et la facilitation des échanges et des investissements,a-t-il souligné.

Ils doivent également participer conjointement à la définition d'un programme de développement international et veiller à un développement mondial plus équilibré, a-t-il poursuivi.

Les pays des BRICS doivent travailler dur pour renforcer la coopération dans les domaines de l'économie et du commerce, des finances, des infrastructures, de la circulation des personnes, ainsi que dans d'autres domaines, selon M. Xi.

Le président chinois a également appelé à l'amélioration de la gouvernance économique mondiale et à mieux faire entendre la voix des pays des BRICS et leur représentation à l'échelle internationale, et a exhorté les pays des BRICS à faire avancer les objectifs tels que un marchés intégré, un réseau financier à plusieurs niveaux, une interconnexion terrestre, aérienne et maritime, et un échange culturel plus large.

RESULTATS TANGIBLES

Lors du sommet, les cinq pays des BRICS sont parvenus à de nombreux résultats concrets et ont convenu d'élargir leur future coopération vers davantage de secteurs, selon une déclaration publiée au terme de la réunion.

Le résultat le plus tangible est que les dirigeants des pays des BRICS ont décidé de créer une Banque de développement des BRICS afin de mobiliser les ressources pour les projets d'infrastructures et de développement durable au sein des BRICS, mais aussi dans d'autres pays émergents et en développement.

Les leaders des BRICS pensent que la banque est complémentaire aux efforts existants des institutions financières multilatérales et régionales destinés à favoriser la croissance et le développement du monde entier, ajoutant que la contribution initiale du capital à cette banque devait être suffisante pour lui permettre de durer.

Par ailleurs, les membres ont également convenu d'explorer la possibilité d'établir un filet de sécurité financier par le biais de la création d'un fonds de réserve monétaire ("Contingent Reserve Arrangement", ou CRA) entre les pays des BRICS.

Selon la conclusion des ministres des Finances des cinq pays, le CRA aura un impact positif, permettant aux pays des BRICS d'anticiper les pressions liées au manque de liquidités à court terme, mais aussi de fournir des soutiens mutuels et de renforcer la stabilité financière.

Dans la déclaration, les pays ont également exprimé leur aspiration commune à améliorer le système de gouvernance économique à l'échelle mondiale.

Les leaders ont promis de réformer le système financier international afin de le rendre plus représentatif et de refléter la "montée en puissance" des BRICS et d'autres pays en développement sur la scène internationale, avant d'ajouter que la sélection des dirigeants des institutions financières internationales devrait être ouverte, transparente et fondée sur le mérite.

De plus, les pays des BRICS vont explorer la possibilité de renforcer leur coopération entre leurs entreprises publiques et de promouvoir le dialogue entre les petites et moyennes entreprises.

Ils vont également considérer d'extension de leur coopération pour englober davantage de secteurs, dont la diplomatie publique, la lutte anti-corruption, le contrôle des drogues, les échanges entre les jeunes, le tourisme, l'énergie et les sports.

Egalement dans la déclaration, les leaders des pays des BRICS ont exprimé leurs points de vue sur une série de sujets internationaux brûlants, dont la paix au Moyen-Orient, la question nucléaire iranienne, et la situation en Syrie, au Mali, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Afghanistan.

PARTENARIAT DE COOPERATION ENTRE LES BRICS ET L'AFRIQUE

Mercredi, les leaders des pays des BRICS et une dizaine de dirigeants africains ont discuté, à l'issue du sommet, de leur coopération au premier Forum de dialogue entre les dirigeants des BRICS et des pays africains, sous le thème "Libérer le potentiel de l'Afrique : la coopération entre les BRICS et l'Afrique en matière d'infrastructures".

Prenant la parole au forum, le président chinois Xi Jinping a indiqué que ce dialogue entre les leaders des BRICS et des pays africains reflétait la volonté politique de part et d'autre de parvenir à l'égalité et l'inclusivité en recherchant le développement commun.

Le gouvernement chinois est prêt à former un partenariat de coopération pour les infrastructures transnationales et transrégionales, et à aider les pays africains dans la promotion des synergies et du recensement des ressources disponibles, un chantier qui englobe un travail de consultation, de planification, ainsi que des études de faisabilité et la conception du projet, a indiqué M. Xi.

Il a également promis d'aider l'Afrique à former chaque année 300 managers et techniciens spécialisés dans le domaine des infrastructures, et à encourager les entreprises et institutions financières chinoises à participer à la construction et à la gestion des infrastructures sur le continent.

Le gouvernement chinois s'est engagé à supprimer les tarifs douaniers pour 97% des produits d'exportation vers la Chine issus des pays les moins développés ayant des relations diplomatiques avec la Chine.

D'autres leaders des pays des BRICS ont indiqué que les membres des BRICS souhaitaient forger un partenariat de coopération avec l'Afrique et aider l'Afrique dans la construction de ses infrastructures.

Les leaders africains ont déclaré que l'Afrique devait renforcer ses infrastructures, promouvoir l'intégration et l'industrialisation, et élever sa compétitivité globale et sa capacité de développement durable.

Les pays africains sont disposés à établir avec les membres des BRICS un partenariat de coopération entre les économies émergentes et les pays en développement donnant la priorité au soutien mutuel, aux bénéfices réciproques et à des résultats gagnant-gagnant, ont indiqué les leaders africains. F


Agence de presse Xinhua 2013/03/28

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Initiative de ses pays pour leurs intérêts mais notre continent fait quoi exactement pour se tirer vers leurs hauts? Dans la logique si nos politicaillons étaient intelligeant on pourrait établir des partenariat entre nous dans tout.

Comment font les chinois pour être incontournable? Ils ont observés et se sont servis de leurs idées.


Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Muana Milano le Mar 2 Avr - 11:27


Le gros problème de ces pays du BRICS,c'est la redistribution des richesses,par rapport à l'ensemble de leur population.En terme de produit national brut,ces cinq pays ont énormement progressé,mais la situation sociale est toujours préoccupante,comparé aux pays de l'OCDE.
Autant la classe moyenne s'est constituée,mais les poches de pauvretés sont toujours criantes,comme en Inde où près de 500 millions des personnes vivent toujours dans la precarités.
Pareil pour l'Afrique du sud avec ses quartiers pauvres où la segregation continu de sevir,sans parler des Favelas du Brésil qui sont tristement connus dans le monde entier.
Pour ce qui est du reste de l'Afrique,les pays comme l'Angola et le Nigeria pourront integrer ce club,s'ils mettent un peu de l'ordre dans la gestion des revenus tirés des richesses de leur sous-sol.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  mapata le Mar 2 Avr - 15:36

Pour les pays qui vont intégrer ce groupe,je suis d´accord avec vous pour le Nigeria qui a aussi les même problèmes que les pays que vous avez cité quant a l´Angola, j´ai de doute car malgré les richesses, il y a un clan qui se partage les richesses et aussi les problèmes de gestions et politiques en sourdine.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Muana Milano le Ven 21 Juin - 11:53

Finalement,on nous aurez menti de ce miracle économique,à la Bresilienne?????

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Mongo Elombe le Ven 21 Juin - 14:56

Ca va se passer en France aussi na modèle ya mikolo oyo on touche au peuple mais bavandeli mba privilège na bango pour l'augmentation du ticket de bus mboka eza kopela donc bazalaki na bayation ya mabe.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Jules andré le Ven 21 Juin - 15:15

Muana Milano a écrit:Finalement,on nous aurez menti de ce miracle économique,à la Bresilienne?????
Non Muana Milano on ne nous a pas menti le Brésil est un miracle économique il faut et tout le monde le confirme le problème se situe sur la redistribution de la richesse au peuple
le pays fait des bénéfices mais comme dans tout système capitalisme ca crée des pauvres et si l´état ne met pas en place un système sociale comme chez les occidentaux on se retrouve dans ces conditions.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Muana Milano le Ven 21 Juin - 15:41

Jules andré a écrit:
Muana Milano a écrit:Finalement,on nous aurez menti de ce miracle économique,à la Bresilienne?????
Non Muana Milano on ne nous a pas menti le Brésil est un miracle économique il faut et tout le monde le confirme le problème se situe sur la redistribution de la richesse au peuple
le pays fait des bénéfices mais comme dans tout système capitalisme ca crée des pauvres et si l´état ne met pas en place un système sociale comme chez les occidentaux on se retrouve dans ces conditions.

Je sais tout ça.C'est ma façon à moi de tourner en derision l'info.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Jules andré le Ven 21 Juin - 16:01

Ok Muana Milano, je n´avais pas non plus l´intention de te faire la leçon on se complète simplement parfois.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Rose lilas le Ven 21 Juin - 18:49

Muana Milano a écrit:
Jules andré a écrit:
Muana Milano a écrit:Finalement,on nous aurez menti de ce miracle économique,à la Bresilienne?????
Non Muana Milano on ne nous a pas menti le Brésil est un miracle économique il faut et tout le monde le confirme le problème se situe sur la redistribution de la richesse au peuple
le pays fait des bénéfices mais comme dans tout système capitalisme ca crée des pauvres et si l´état ne met pas en place un système sociale comme chez les occidentaux on se retrouve dans ces conditions.

Je sais tout ça.C'est ma façon à moi de tourner en derision l'info.
Tres musclé comme réaction cher frère a votre place j´aurai simplement dit
" C est ma façon a moi de tourner en dérision l´info " sans dire "je sais tout ca "

Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BRICS : un nouveau système en marche

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum