Rwanda : une intoxication française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rwanda : une intoxication française

Message  Mathilde le Lun 8 Avr - 19:11

Rwanda : une intoxication française

Ce soir (8 avril), Canal +
diffuse une enquête sur l’attentat qui a coûté la vie au président rwandais Habyarimana. Pour la première fois le rôle de la France dans cet assassinat est clairement dénoncé. Dans la ligné des investigations du juge Trévidic qui avait remis en cause les travaux de son prédécesseur le juge Bruguière, l’enquête montre comment le missile qui a abattu l’avion présidentiel aurait pu être tiré par les FAR (Forces armées Rwandaise) et non par les rebelles du FPR (Front patriotique rwandais). A suivre dans "Spécial investigation" sur la chaîne cryptée à 22h50..
.

http://africa1.com/spip.php?article31479



Trous de mémoire, manipulations... Dans "Rwanda, une intoxication française", Catherine Lorsignol démonte l'instruction du juge Jean-Louis Bruguière.
De 1998 à 2007, le juge Jean-Louis Bruguière a privilégié la thèse d'une implication du Front patriotique rwandais (FPR, tutsi) dans l'attentat du 6 avril 1994 au mépris des nombreux indices qui auraient dû l'inciter à relever la signature des extrémistes hutus. L'enquête de Catherine Lorsignol recense les principales manipulations sur lesquelles reposait cette instruction à sens unique, s'interrogeant parallèlement sur le rôle de divers protagonistes français dont les noms apparaissent dans ce dossier de manière insistante.
Parmi eux, le commandant Grégoire de Saint-Quentin (aujourd'hui général), l'un des seuls militaires non rwandais à avoir inspecté à sa guise le site du crash immédiatement après l'attentat. Plusieurs témoins affirment qu'il y aurait récupéré des pièces à conviction de première importance, ce que Paris n'a jamais admis. Interrogé sur ce point par Catherine Lorsignol, le général Christian Quesnot, ancien chef d'état-major particulier du président français François Mitterrand, invoque un trou de mémoire : « Honnêtement, je ne m'en souviens pas. Je sais qu'il y a des gens qui se sont rendus sur le terrain mais je ne sais pas ce qu'ils ont trouvé. »
« Pourquoi une telle manipulation des autorités judiciaires françaises ? » s'interroge Bernard Maingain, avocat des sept Rwandais toujours mis en examen dans ce dossier. Pour Catherine Lorsignol, cette « intoxication française » a commencé dans l'heure qui a suivi l'attentat, bien avant l'enquête judiciaire instruite au pôle antiterroriste de Paris. « Je pense qu'il y a deux hypothèses, résume-t-elle. Soit il existe une complicité active française dans l'attentat. Soit la proximité de la France avec les auteurs de l'attentat et du génocide l'a incitée à aider à brouiller les pistes au bénéfice de ses alliés. »

________
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2725p028_034.xml11/france-justice-rwanda-fprgenocide-rwandais-le-documentaire-qui-accuse-le-juge-bruguiere.html

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rwanda : une intoxication française

Message  Mongo Elombe le Lun 8 Avr - 21:17

Ok les français responsables mais les macheteurs étaient bien rwandais.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum