Incroyable mais vrai ! Un paralytique emporté par des voleurs dans un carton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Incroyable mais vrai ! Un paralytique emporté par des voleurs dans un carton

Message  Kebadeuxfois le Mar 23 Avr - 18:02


Matondo Simon alias Matos, paralytique de son état, domicilié au n° 15 de la rue Kitona, quartier Nkulu, dans la commune de Selembao, a été emporté dans un carton par des voleurs.

Le père de Matos venait d'acheter un grand nouveau téléviseur en couleur de marque Sharp. Les jeunes voleurs du quartier ont aperçu ce téléviseur au moment où le papa de Matos le faisait entrer dans la maison. Cette nouvelle acquisition a fait la joie de toute la famille.

Pour préserver jalousement son téléviseur des voleurs, le père de Matos a préféré le garder dans sa chambre à coucher après que toute la maisonnée ait pris sommeil. Toutefois, il abandonnait le carton au salon.

Matos qui passait la nuit au salon, à la merci des moustiques, a jugé opportun de s'introduire dans le carton pour y passer la nuit. Après s'y être introduit, il le fermait soigneusement. Question de se prévenir des moustiques.

Trois jours après l'achat du téléviseur, deux voleurs du quartier, réputés fumeurs de chanvre, sont entrés dans la maison des parents de Matos, après avoir cassé la fenêtre. C'était vers 4 heures du matin.

Vite, les deux mécréants, mieux, les délinquants primaires ont emporté le carton, sachant pertinemment bien qu'il contenait le nouveau téléviseur en couleur. Ils l'ont amené chez leur congénère, domicilié au quartier Lonzo, dans la commune de Ngaliema où devraient se dérouler la veille des transactions commerciales relatives à la vente du téléviseur, loin de toute indiscrétion. Fiers d'avoir réussi leur coup, d'ores et déjà, les jeunes gens ont programmé l'achat de nouveaux habits aussitôt après la vente de leur butin. Une prime était également prévue au commissionnaire.

Le jeune paralytique, âgé de 15 ans, qui ne savait rien de tout ce qui se passait, dormait paisiblement dans son carton.

A la traversée de la rivière Makelele pour atteindre le quartier Lonzo, les jeunes voleurs ont effectué un mouvement insolite qui a tiré le jeune Matos de son profond sommeil. Il a résolu de sortir du carton pour voir ceux qui ont dérangé son sommeil. Il a ouvert brusquement, plutôt méchamment le carton.

Les jeunes voleurs ont pris leurs jambes à leur cou. Ils ont cru avoir affaire à un revenant. C'est la débandade totale : le sauve qui peut. Ils ont abandonné le carton. Tous les espoirs fondés sur la vente du butin se sont évaporés.

Le paralytique Matos n'a rien compris de cette histoire insolite. Il n'a pas réalisé également comment il s'est retrouvé à côté de la rivière. Toutefois, il a vu devant lui deux jeunes gens détaler à toute vitesse.

Les femmes qui allaient chercher du pain à la boulangerie ont surpris le jeune Matos se démener comme un diable dans un bénitier pour sortir du carton. Leurs cris stridents ont alerté les hommes venus précipitamment à leur secours, croyant que les femmes étaient attaquées par des kuluna.

Les explications du jeune Matos ont convaincu l'assistance revenue entretemps sur le lieu. Elle a volé à son secours pour le ramener chez ses parents à l'adresse indiquée.

Pour une leçon, c'en a été une pour les deux jeunes voleurs. Ils ont compris que voler n'est pas bon.


Nsuami Nienga
Kinshasa, 22/04/2013 (L'Observateur, via mediacongo.net)

Kebadeuxfois
Modérateurs

Messages : 261
Date d'inscription : 10/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum