DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Mathilde le Mer 1 Mai - 22:51

DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Mathilde le Mer 1 Mai - 22:54

LES MEMBRES DE FAMILLE DE MARIE THERESE NLANDU ENLEVES A KINSHASA LA NUIT DU 01/05/2013


par mpp le 1 mai 2013

De Maître Marie – Thérèse NLANDU

Il est porté à la connaissance du public que cette nuit du 1er mai 2013 de 1 à 4 heure du matin, les membres de famille du couple Noël Mbala Nkondi et Marie-Thérèse Nlandu ont été enlevés, tous habitant la villa du couple ainsi que la sentinelle (tous les hommes de la maison en fait).

Il s’agit de :- Guy Nkoko, neveu du couple, marié et père de famille- Lesi Nsundi Luwawu, frère et beau-frère du couple, marié et père de famille- Makiesse Mbala, neveu du couple, célibataire- Grégoire Kabanda, gardien, marié et père de famille.


Les hommes en uniformes de police, fortement armés les ont arrêtés après les avoir battus parce qu’ils sont membres de la famille de Maître Maître Marie-Thérèse Nlandu. Ils sont arrivés, sans mandat d’arrêt, à bord de plusieurs véhicules, dont quatre(4) sont entrés dans la parcelle. L’un des véhicules porte la plaque L05. Selon les informations en notre possession, ils appartiendraient à l’ANR Kinshasa/Gombe et à la PIR.

La maison a été saccagée et pillée et sous la menace ils ont emporté tout l’argent du couple Nkoko contre la vie de celui-ci au moment de son enlèvement.

Nous craignons pour leur vie. Nous n’avons aucune indication sur les conditions et lieu de leur détention.

Voilà à quoi l’Etat congolais sous Kabila utilise sa force et ses moyens.

Aux leaders mondiaux, jusqu’à quand un régime de terreur sera soutenu. Autant Assad et son régime sont dénoncés et condamnés, autant les yeux sont fermés sur Joseph Kabila et son régime sur lesquels pèse la mort de plus de 5 millions de Congolais depuis l’invasion de 1996 contre la RDCongo(Congo – Kinshasa) à laquelle ils ont pris une part active. C’est un président qui tue son peuple pendant son règne, arrête arbitrairement tout en offrant la dernière place à son pays, soit consécutivement, 187ième l’an passé et 186ième en 2013 (PNUD).

Jusqu’à quand cette situation va perdurer ?

Il y a lieu de noter que les enlevés ne font pas de politique, ce sont des citoyens paisibles.

Me Marie-Thérèse Nlandu demande à Joseph Kabila de les libérer sans attendre.


Elle interpelle, tout en remerciant, le Président Obama, le Secrétaire Général de l’Onu Ban Ki Moon, le Président Hollande, le Premier Ministre Cameron, le Premier Ministre Elio di Rupio ainsi que les chefs d’Etat et des gouvernements des pays démocratiques de peser de leur poids pour sauver la vie de ces victimes de trop.

L’intervention de toute personne de bonne foi est attendue et appréciée.

Fait à Londres le 1er mai 2013

Maître Marie-Thérèse Nlandu

http://democratiechretienne.org/2013/05/01/les-membres-de-famille-de-marie-therese-nlandu-enleves-a-kinshasa-la-nuit-du-01052013/

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Muana Milano le Jeu 2 Mai - 9:15


Ces arrestations sont peut etre en rapport avec l'humiliation que les combattants avait fait subir à Olive Lembe lors des obsèques de son père adoptif Exclamation Comme Me Marie-Therèse Nlandu est un soutien actif des combattants.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Mongo Elombe le Jeu 2 Mai - 10:56

Akokanga et après?? Encore un autre coup d'état? Mawa mingi.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Mongo Elombe le Ven 10 Mai - 0:16


Relation des faits de l’enlèvement des membres de famille de Maître Marie-Thérèse Nlandu au domicile de celle-ci sis Kinshasa/Mont-Ngafula, Quartier Mama Yemo


L’avocate Marie-Thérèse Nlandu. Photo CIC



1. La nuit du 1er mai 2013 à 1 heure du matin, plusieurs véhicules de type 4x4 et camions transportant des militaires en uniformes de police et des agents en civil arrivent sur l’avenue qui abrite la villa du couple Noël Mbala Nkondi et Marie-Thérèse Nlandu (M/N). D’après nos sources, ce sont des agents de l’ANR (Agence Nationale des renseignements), de la PIR (Police d’Intervention Rapide) et de la Garde présidentielle de Joseph Kabila alias « bana mura ».
Ils sont plus de 200 aux dires des témoins, habitants du quartier.

Selon les mêmes sources, l’opération a été supervisée par Kalev, chef de l’ANR assisté d’un certain commandant Mido de la police.

2. Ces assaillants sautent de leurs véhicules dont l’un est immatriculé L05, plaque d’immatriculation de l’ANR. Le grand nombre fait une haie contre les murs et une soixantaine d’hommes en armes entrent au domicile du voisin de droite, la maison de la veuve Mapepe. Ils cassent les vitres, saccagent la maison, l’un d’eux exige de l’argent. Une des domiciliés, sous la menace des armes, remet 30 dollars US. L’assaillant déclare : «Nous allons à l’objectif maintenant». A bord de 4 véhicules 4x4, ils entrent brutalement au domicile du couple M/N en cassant le portail d’entrée, certains escaladent les murs et trouvent le gardien qu’ils frappent à la tête. Ce dernier émet des cris stridents pendant qu’il est frappé et qui réveillent d’autres voisins ainsi que ceux qui dormaient dans la maison du couple. Ils l et père de famille.

3. Makiesse Mbala, neveu du couple, entend les cris de détresse du gardien, sort de la maison pour s’enquérir de la situation. Il est aussitôt, saisi et frappé à la tête et aux bras. Il est blessé et ligoté par la suite.

Les assaillants entrent dans la maison et commencent aussitôt le saccage de celle-ci de fond en comble. Ils montent à l’étage où dort un autre neveu du couple, marié, père de famille.

Ils lui disent aussitôt : «Toi, tu es le neveu de Me Nlandu, ne te dérobe pas».
Il répondra : «oui, je le suis. Quel service vous a ordonné d’entrer dans une propriété privée sans mandat ?». Pas de réponse.

Parmi ceux qui l’interrogeaient, se trouvait en tenue civile, Kalev, chef de l’ANR.
Devant ses enfants mineurs et sa femme, tous terrorisés, l’un d’eux le menace : « Je vais tirer sur toi s’il n’ y a pas d’argent ». Son épouse, terrifiée, remettra 350 dollars US, toute l’économie qui était sur elle et gagnée à la sueur de son front. Ils trainent de force le neveu, Guy Nkoko, jusqu’à la chambre du couple M/N dont ils cassent la porte et saccagent tout l’intérieur. Ils éventrent des malles contenant des œuvres d’art et ustensiles de cuisine, propriété d’un oncle. Des dossiers d’avocats trouvés sur place, des valises et de l’argent, le tout emporté sans procès-verbal de saisie d’objets et sans mandat. Ils font de même dans le bureau de Me Nlandu, faisant face à sa chambre saccagée.

4. Dans l’entre-temps, d’autres militaires menacent la famille de Lezi Nsundi Luwawu, parent de Monsieur Noël Mbala, occupant une annexe à la maison. Ils les font sortir de l’annexe, les forcent à s’asseoir par terre, les canons des fusils pointés sur le nez de Lezi devant sa femme et de leurs enfants, terrorisés.

De la chambre de Makiesse Mbala, ils volent 150 dollars US, sa radio ainsi que son téléphone Blackberry.

Après trois heures de destruction méchante de biens de la maison et de la toiture, l’escadron de la mort s’est retiré à quatre heure du matin, amenant avec eux les quatre précités. Sans être informés au préalable du motif de leur enlèvement, ils ont été jetés dans les véhicules et conduits au cachot de l’ANR situé près de la banque nationale congolaise, dans la commune de la Gombe.
A l’ANR, on leur a dit que c’est pour raison d’enquête qu’ils étaient là, sans autres précisions.

Les membres de famille qui cherchèrent à les visiter, furent interdits de les voir. Les hommes de la famille furent dissuadés par les agents de s’approcher du cachot sous peine d’être arrêtés à leur tour.

5. Dans l’entretemps, de fortes pressions furent exercées à travers le monde pour la libération immédiate des personne enlevées. Ces pressions ont contraint l’ANR à les libérer, sans document judiciaire, le 6 mai 2013 à 14 heures. Toutefois et curieusement l’ANR a exigé la présence d’un membre de famille qui devait signer un document constatant qu’ils étaient en vie.

7. Conclusion

Il est difficile de savoir tout ce qu’ils ont emporté. Et Me Nlandu ainsi que son mari sont considérés comme ennemis du régime totalitaire de Joseph Kabila.

Il est clair que si ils étaient dans la maison, ils auraient tués ou gardés au secret.

Il y a lieu de rappeler que Me Nlandu a déjà été arbitrairement enlevée et arrêtée en 2006 aux faux motifs:

- de vouloir renverser le régime Kabila,

- d’avoir incendié la Cour Suprême de Justice,

- de posséder des armes de guerre prétendument saisies dans un véhicule imaginaire de Me Nlandu, alors que le seul véhicule saisi était la voiture taxi d’un des chauffeurs de Me Nlandu.

Elle a été acquittée avec ses sept collaborateurs le 30 avril 2007. Six ans après cet acquittement, la nuit du 30 avril au 1er mai 2013 des membres proches sont de nouveau enlevés.

Le terrorisme d’Etat semble désormais la seule voie ou méthode de gouvernance contre les paisibles citoyens. Jusqu’à quand ? Ce terrorisme s’est installé depuis 1996.

Ce qui vient d’arriver à Me Nlandu et son mari peut arriver à n’importe qui.

Il est à noter que la villa est pillée pour la deuxième fois. La première fois c’était en janvier 1999 par les forces de sécurité du régime de Laurent D. Kabila. Elles se sont installées dans la villa de 1999 à 2002. Ces indésirables ont été priés de déguerpir en juillet 2002 au retour d’exil de Me Nlandu. Mais l’action judiciaire menée devant la Cour d’ordre militaire (C.O.M) de l’époque contre cette violation de domicile, destruction méchante et pillage de la maison n’a pas aboutie. Elle ne pouvait aboutir étant donné l’instrumentalisation politique et la personnalisation de la justice autant militaire que civile. Toutefois une deuxième plainte sera déposée pour les faits susévoqués.

Il est clair que nous sommes en présence d’un pouvoir d’Etat qui détruit, qui agresse, qui enlève ; d’un pouvoir d’Etat qui utilise les ressources publiques pour persécuter le peuple ; d’un pouvoir d’Etat qui musèle l’opposition en s’attaquant à leur famille.

La R.D. Congo sous le régime de Joseph Kabila est une dictature sanguinaire. Il est plus que temps que tout régime totalitaire cesse au Congo.

Nous sommes informés que des réunions de sécurité ont eu lieu en vue d’adopter la stratégie de réduire au silence les opposants en s’attaquant à leurs membres de famille biologique et politique restés au Congo.

Joseph Kabila vient de réussir une chose : la terreur règne partout désormais, même chez les avocats, activistes de droits de l’homme ainsi que chez les journalistes. Ils ont désormais peur pour leur vie et pour leurs membres de famille.

Il est troublant de constater que les mêmes autorités congolaises qui enlèvent, torturent, extorquent, tuent à Kinshasa, négocient à l’Est avec des criminels avérés du M23, CNDP et du RCD. Il est aussi malheureux de constater l’absence totale de volonté politique de la part des autorités Congolaises d’utiliser les moyens d’Etat pour empêcher les viols des femmes et des petites filles à l’Est du Congo, déclaré capitale mondiale du viol.

Les fait décrits ci-dessus ne font que confirmer le climat général de terreur, d’intimidation et de violations massives de droits de l’homme que le régime Kabila impose au peuple congolais. Rien n’indique, malgré l’invitation à un nouveau dialogue inter-congolais, que l’oppression s’arrêtera avant l’échéance de l’élection présidentielle de 2016.

Or, selon la Constitution, Joseph Kabila ne peut plus briguer de mandat présidentiel. Mais rien n’est sûr. Les représentants dit «du peuple» modifièrent en 2011 en un tour de bras et à coup de quelques billets de dollars, les deux tours de l’élection présidentielle en un seul.

Pour terminer, nous exigeons la fin de viols de femmes par tous les moyens et petites filles d’une part, et d’autre part, la libération sans condition de tous les prisonniers politiques, notamment le député Eugène Diomi, Monsieur Gabriel Mokia, le pasteur Kutino, l’avocat des droits de l’Homme Maître Firmin Yangambi, Monsieur Eric Kikunda et l’étudiant Olangi.

Fait à Londres le 09 mai 2013

Marie-Thérèse Nlandu
Human Rights lawyer
Amnesty International Prisoner of Conscience 2006/7


© Congoindépendant 2003-2013
=======================================================

Bakenda na Kivu zut...










╕ Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2013 mkz@congoindependant.com Tél : +32 475 22 90 65. ╒
--------------------------------------------------------------------------------


Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Mathilde le Lun 13 Mai - 17:21

prison/LA LIBRE BELGIQUE DU 11/05/2013: QUATRE LIBERATIONS MAIS DIOMI RESTE EN PRISON ILLEGALEMENT


par mpp le 12 mai 2013





http://democratiechretienne.org/2013/05/12/la-libre-belgique-du-11052013-quatre-liberations-mais-diomi-reste-en-

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Mathilde le Lun 13 Mai - 17:22


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: DES MEMBRES DE LA FAMILLE DE Me NLANDU ARRETES A KIN

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum