Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Jeu 2 Mai - 19:46

DES POLITIQUES CONGOLAIS AU GOULAG DE LA RÉPUBLIQUE NORD CORÉENNE DE KINGAKATI OU REGNE HYPPOLITE KANAMBE ALIAS KABILA...
Ce qui se passe dans mon pays ( RDC ) Evil or Very Mad Twisted Evil Mad oh mon fiston......
Crying or Very sad Crying or Very sad



Dernière édition par Mathilde le Jeu 2 Mai - 21:15, édité 1 fois

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Jeu 2 Mai - 21:11

RDC: Face à l'usurpation, l' imposture et l'occupation: Eric Kikunda, Eugène Diomi Ndongala, Pierre-Jacques Chalupa et Gabriel Mokia, votre combat est noble !
Par Freddy Mulongo, jeudi 2 mai 2013 à 18:40 :: radio :: #3546 :: rss

Ils sont prisonniers personnels de celui qui se prénomme "Joseph Kabila" qui a pris en otage toutes les institutions de la République démocratique du Congo. Sans légitimité, Joseph Kabila arrête à tour de bras, croyant semer la terreur au sein des Congolais qui contestent son pouvoir illégitime, son régime d'occupation, d'imposture et d'occupation. Plusieurs de nos compatriotes sont dans les goulag joséphistes pour des raisons alambiquées, des fausses preuves fabriquées. Tout celui qui conteste l'imposture au Congo est bon pour la prison. En Afrique , on a vu des pouvoirs dits puissants qui se sont effondrés comme un château de carte. Le régime des Mammouths Joséphistes sera balayé comme l'a été la dictature des Dinosaures Mobutistes !
RDC: Face à l'usurpation, l' imposture et l'occupation: Eric Kikunda, Eugène Diomi Ndongala, Pierre-Jacques Chalupa et Gabriel Mokia, votre combat est noble !


http://reveil-fm.com/index.php/2013/05/02/3546-rdc-face-a-l-usurpation-et-imposture-eric-kikunda-eugene-diomi-ndongala-chalupa-et-gabriel-mokia-votre-combat-est-noble

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Jeu 2 Mai - 21:14

Kunta,
J'ai deja ouvert un sujet avec la meme photo please ....Je suis obligee d'effacer le tiens, desolee !

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  kunta le Jeu 2 Mai - 22:19

Je prie de m´excuser, j´ai commis la bêtise de ne pas vérifier avant de poste.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Ven 3 Mai - 8:40

kunta a écrit:Je prie de m´excuser, j´ai commis la bêtise de ne pas vérifier avant de poste.

Kunta ce n'est pas grave, merci ! Cool

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mongo Elombe le Ven 3 Mai - 9:38

Kokamwua on emprisonne facillement pour des motifs farfelus elekelaka nga. Le kabila veut terrorriser tout le monde comme ça il fera ce qu'il voudra AKOSI..........

MAKEBA na Winnie MANDELA et consorts se sont battus pendant plusieurs années tiii bakoma na suka donc balemba te.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Ousmane le Ven 3 Mai - 21:23

Mpaka Mongo kokamua lisusu te mpo abatela ebonga akomi ko créer ba faux coup d´état, kokanga n´importe comment ezali ba signe ya suka na ye epayi olobi démocratie et de l´autre coté ozali kokanga batu sans appliqué ba lois ya démocratie.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mongo Elombe le Lun 3 Juin - 16:42

Affaires Diomi et Chalupa : l'UIP dépêche son comité des droits de l'homme à Kinshasa


Le Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'UIP doit se rendre en République démocratique du Congo pour y enquêter sur des cas présumés d'atteintes aux droits de l'homme impliquant 34 parlementaires et anciens parlementaires.
Le Comité, qui doit rencontrer des dirigeants et des responsables publics de haut rang, à la faveur de cette mission du 10 au 14 juin, se dit vivement préoccupé par les poursuites visant Pierre-Jacques Chalupa et s'interroge sur les raisons de l'emprisonnement de cet ancien parlementaire âgé de 64 ans, de surcroit chef d'un parti d'opposition.

Chalupa, qui doit recevoir de toute urgence un traitement médical, a été condamné à quatre ans de prison en octobre 2012 pour " falsification de documents visant à obtenir la nationalité congolaise " alors même qu'il a déjà été élu député à deux reprises et a vécu toute sa vie dans le pays.

Le Comité s'efforcera en outre d'obtenir l'accès au dossier judiciaire du parlementaire d'opposition, le député Eugène Diomi Ndongala, afin de vérifier les éléments motivant les poursuites à son encontre. La femme de ce parlementaire a entamé il y a semaine une grève de la faim pour protester contre la mise en détention de son mari depuis le 9 avril 2013.

En outre, la délégation abordera d'autres cas. Le Comité de l'UIP appellera également à une réforme électorale et à des réparations pour les 30 parlementaires qu'il estime révoqués arbitrairement en 2012.



Godé Kalonji Mukendi
Kinshasa, 3/06/2013 (La Tempête des Tropiques, via mediacongo.net)
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bonne nouvelle mais on aurait pù expliquer ce que c'est l'uip.







Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Sankara le Lun 3 Juin - 17:03

J´ai toujours été pour le respect des institutions mais les arrestations arbitraires ne font rabaisser notre démocratie les institutions compétentes devront veiller que les voies et moyens de faire justice soient respecter.

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Ramboché le Lun 3 Juin - 17:23

Grand compatriote Sankara d´accord que certains et toi y compris jugez que le processus adopté par la justice Congolais pour ecrouer Diomi n´est orthodoxe mais moi je vous repondrez comment procède t-on dans les démocrates quand on arrête un repris de justice assigné a ne pas quitter le pays ?
Voila la vérité il est en prison parce qu´il a tenté de quitter le pays, comment fait-on dans d´autres pays ?
Il est en prison et tout le monde sait ou il est n´a t-on pas évolué ? attendons calmement son jugement vous allez être surpris.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mongo Elombe le Lun 3 Juin - 18:06

Selon Rambotché DIOMI alingaki akima donc au lieu batia ye en résidence surveillée comme le dit le jugement bakotisi ye Makala.

Donc alingaki akima mpe atika mwasi na bana kokamwa, je ne le connais pas mais il n'a pas une tête à fuir donc okosi.

Ton RAIS aza na chance congolais aza violent te mais tic tac tic tac eloko nionso eza na temps na yango............Lui sa force avoir des armes et nous la malchance d'avoir des militaires sans cervelles tic tac tic tac....

Rambo ata me ko okomi" je vous repondrez comment procède t-on dans les démocraties " Dans quelle démocratie?? En kabilie le mot démocratie n'existe pas? Evil or Very Mad Mad

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  kunta le Lun 3 Juin - 20:29

Ramboché n´amuse pas la galerie il a été enlevé chez lui c´est le terme qu´il faut parce que ceux qui sont venu le chercher n´avaient un mandat en bonne et due forme de la justice et cette fois ils ont fait un effort pour le placer en dans une prison officielle.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Lun 3 Juin - 22:14

Alerte!!! Diomi Ndongala menacé d'élimination physique par empoisonnement spécialité de Kabila



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mongo Elombe le Ven 26 Juil - 11:37


Lambert Mende : « Diomi n’est pas le prisonnier personnel de Kabila »
Kinshasa, le 25/07/2013

Depuis sa cellule de détention à la Prison centrale de Makala, ex Centre Pénitencier de Rééducation de Kinshasa (CPRK), l’opposant congolais, Eugène Diomi Ndogala, a réussi à s’entretenir avec rfi, où il a affirmé être le prisonnier personnel du Président Kabila. C’est à ce titre, a-t-il dit, qu’il est détenu comme un prisonnier politique.
Faux, rétorque le Porte-parole du Gouvernement, qui spécifie que Diomi Ndongala est accusé de viol sur mineures et de complot contre l’autorité de l’Etat.
Pour le Ministre Lambert Mende, qui rejette toutes ces déclarations en bloc, Eugène Diomi n’est pas le prisonnier du régime : « puisqu’il a pu appeler rfi. Ce geste-là, en lui-même, est un démenti du statut qu’il prétend qu’on lui a offert. Il est plutôt accusé de viol sur mineures et de complot contre l’autorité de l’Etat». Toutefois, Lambert Mende Omalanga reconnait que le président de la Démocratie Chrétienne (DC) a effectivement des ennuis de santé, mais, il a déjà été présenté aux médecins, a-t-il indiqué.
D’ailleurs, son procès s’est ouvert, il y a quelques jours, soit le 8 juillet dernier, à la Cour Suprême de Justice. Pour cette première journée, il n’y avait presque rien, car, l’accusé Diomi ne s’était pas présenté à la Cour Suprême de Justice. Il n’aurait pas, semble-t-il, reçu l’invitation de la Cour depuis sa cellule, à Makala, pour venir se présenter. A la deuxième audience du lundi 22 juillet, les avocats du prévenu ont fait remarquer aux juges que l’exploit introductif d’instance est irrégulier à l’égard de leur client. D’après ces avocats, cet exploit qui saisit la Cour viole les dispositions de l’article 54 du Code pénal dans son alinéa 2. Convaincus, les juges de la CSJ ont renvoyé la prochaine audience au 26 août 2013, le temps de régulariser le dossier. Ici, le ministère public a insisté que le prévenu Diomi soit présent pour comparaître personnellement. Car, selon lui, en matière pénale, la célérité est de rigueur.
Pour rappel, Eugène Diomi Ndongala a été arrêté le 8 avril par la Police, pour son implication dans un complot contre l’autorité de l’Etat. Mais, bien avant, soit le 26 juin 2012, Diomi était poursuivi par le Procureur Général de la République, pour ‘‘avoir violé deux jeunes filles d’une même famille’’.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Ramboché le Ven 26 Juil - 20:08

Mathilde a écrit:Alerte!!! Diomi Ndongala menacé d'élimination physique par empoisonnement spécialité de Kabila




N´importe quoi, s´il en était ainsi il serait déjà mort, ne prenez pas les Congolais pour des gosses.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Sam 27 Juil - 11:15

SIGNEZ LA PETITION

Adressée à : - Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU 2
   

- Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU: Qu'ils obtiennent la libération de Monsieur Eugène Diomi Ndongala,
Philippe Pasteur Kabongo-Mbaya

Pétition de

Philippe Pasteur Kabongo-Mbaya  


Châtenay-Malabry, France


Merci d'avoir signé la pétition "- Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU: Qu'ils obtiennent la libération de Monsieur Eugène Diomi Ndongala, "

Démultipliez votre impact

Faites que votre signature en entraîne des dizaines d'autres: partagez cette pétition et demandez à vos amis de signer.


--------------------------------------------------------------------------------

Eugène Diomi Ndongala est né à Sona Bata (Bas- Congo) le 25/12/1962, fils de Gaston Diomi Ndongala (un des pères de l’Indépendance du Congo-Kinshasa et fondateur du Mouvement National Congolais avec Patrice Lumumba) et Elisabeth Dikiadi.
Il a effectué ses études primaires à Matadi et secondaires au Séminaire de Kimvula.
Il a effectué ses études universitaires à Pérouse (Italie) en Histoire et à Rome (Italie) en Sciences Politiques.
Terminés ses études, il participe à la Conférence Nationale Souveraine dans un groupe de jeunes ressortissants de la diaspora congolaise dénommé «Forces Acquises au Changement ». Il est désigné Ministre de la Jeunesse et Sport au sein de la Conférence Nationale, à l’âge de 30 ans.
Au début des années 80 fonde la Démocratie Chrétienne Congolaises, DC en sigle, parti humaniste d’inspiration chrétienne.
Il est désigné Député pendant la transition au Haut Conseil de la République, Parlement de Transition.
Dans deux gouvernements d’Union Nationale il sera Vice-Ministre de l’Economie et des Finances.
A l’entrée de l’Afdl (Alliance de forces démocratiques pour la libération du Congo), il fonde le Front pour la Survie de la Démocratie, FSD en sigle, qui réunit un groupe de politiciens qui s’opposent à l’interdiction des activités politiques ordonnée unilatéralement par Laurent Désiré Kabila, les successeurs de Mobutu.
Il publie en 1998 le « Manifeste de la libre pensée politique du FSD » dans lequel il revendique la liberté d’expression et la nécessité, pour le nouveau régime, de mettre en place des institutions politiques qui reflètent une véritable Démocratie pluraliste et représentative plutôt que les Comités de Pouvoir Populaire, CPP en sigle, d’inspiration Libyenne et chinoise que Laurent Désiré Kabila soutient comme seules institutions légales du pays.
A cause de sa volonté de rejeter l’interdiction des activités politiques du régime liberticide de Laurent Désiré Kabila, il est arrêté par les services de sécurité plusieurs fois – dés 1997 jusqu’en 2001 presque tous les trois mois. Pour deux fois il est enlevé et détenu au secret par les services de sécurité de l’époque, en décembre 1997 et encore en mai 1999.
L’Union Interparlementaire (UIP) et Amnesty International, lancèrent deux appels en sa faveur aux deux occasions.
Le régime philo-marxiste de Laurent Désiré Kabila lui reprochait, entre autre, la proposition d’un Forum de pacification et reconstruction de la RDC et la revendication d’un Constitution garantissant les droits civils et politiques des congolais (à l’époque la RDC évoluant sans Constitution Légale).
Le Forum de pacification et reconstruction se matérialisera dans le Dialogue Inter-congolais, où il participa en tant que chef de délégation du FSD-Démocratie Chrétienne, dans les rangs de l’opposition politique pacifique non armée.
Il est désigné Ministre des Mines dans le gouvernement issu du Dialogue Inter-congolais, dans le quota réservé à l’opposition politique pacifique et non armée.
Il fut candidat Président de la République en 2006 et son parti, la Démocratie Chrétienne et alliés, présentèrent le plus grand nombre de candidats aux élections législatives et provinciales, bien avant tous les autres partis politiques.
Désigné par cooptation par les autorités traditionnelle du Bas-Congo « député Provinciale », ne pourra pas siéger malgré la Cour Suprême de Justice ait reconnu la validité de sa désignation au nom des autorités traditionnelles du Bas-Congo.
En 2010, renonce à sa candidature à l’élection présidentielle en faveur d’Etienne Tshisekedi, le leader historique de l’opposition politique pacifique en RDC.
Depuis 2010, il organisa différentes manifestation politiques pacifiques afin de revendiquer la transparence du fichier électoral, pour la tenue d’élections démocratiques et crédibles
Elu massivement en 2011 Député National dans les rangs de la Démocratie Chrétienne, dans la circonscription de la ville de Kinshasa, pour protester contre la fraude électorale massive ayant caractérisée les élections tant législatives que présidentielles, ( tout en validant son mandat en tant que député élu) , il décida de respecter le mot d’ordre du Président Etienne Tshisekedi du boycott de l’Assemblée Nationale, revendiquant, au même temps, un Dialogue Politique qui traite de la crise de légitimité qui continue à miner la crédibilité des institutions politiques en RDC.
En Avril 2012, en alliance avec l’Udps d’Etienne Tshisekedi, il lance la plateforme Politique « Majorité Présidentielle Populaire », MPP en sigle, une plateforme politique réunissant 60 partis et organisations de la société civile.
La veille de la manifestation de signature de la Charte Constitutive de la MPP, le 26/06/2013, le régime Kabila lance un montage visant à l’éliminer physiquement, au siège de la Démocratie Chrétienne.
Echappé au montage, il sera enlevé le lendemain et détenu au secret pendant trois.
Pendant sa détention au secret, le régime Kabila lança une véritable campagne de dénigrement personnel l’accusant sans preuves d’un délit de mœurs afin de salir son honorabilité et entacher sa popularité
Libéré à la veille de la tenue du Sommet de la Francophonie à Kinshasa, à titre de décrispation politique, il sera opéré le 18/10/2013 à cause des séquelles physiques de sa détention au secret.
Après sa convalescence, il reprendra en janvier 2013 ses activités politiques.
Il sera encore enlevé la nuit du 08/04/2013 et depuis détenu à la Prison CPRK de Kinshasa, où il demeure malgré deux ordonnances de la Cour Suprême aient ordonné son assignation en résidence, un député National ne pouvant pas, selon la loi congolais, être détenu en prison en détention préventive.
Le 11/04/2013, le Ministre des affaires Intérieures apparait à la télévision nationale pour présenter 13 individus dont 1 membre de la DC et 2 de la MPP enlevés et détenus au secret depuis le 18/01/2013, les indexant comme les membres d’une conspiration appelée par lui-même « Imperium » qui aurait dû attenter à la vie de Joseph Kabila à travers les armes suivantes : 1 machette ; des bouteilles en plastique présentées comme des « Molotov », des mousses de matelas ; des téléphones portables de marque Motorola.
Malgré le caractère risible de la présentation, le Ministre de l’Intérieur accuse publiquement et sans preuves le député Diomi Ndongala de l’organisation de cette « conspiration » invraisemblable.
Depuis, le Député National Eugène Diomi Ndongala est soumis à un régime carcéral très dur, à la limite de la torture alors qu’il est détenu illégalement en prison, à cause de ses opinions politiques.
Son mandat sera invalidé par le régime Kabila prétendument à causes de ses absences dues à son arrestation et son emprisonnement illégal. L’union Interparlementaire à durement condamné cette décision politique inique et aberrant ainsi que le harcèlement politico-judiciaires dont il est victime le "député du peuple".
Tombé gravement malade, le régime Kabila lui refuse l’assistance médicale adéquate.
Assigné en résidence par 3 ordonnances répétitives de la Cour Suprême de Justice, il est illégalement détenu à cause de la simple volonté du PGR Flory Kabange Numbi qui refuse de donner application aux décisions de la Cour Suprême.
Le 23/07/2013 l’honorable Diomi Ndongala donne une interview à Radio France Internationale dans laquelle il condamne la répression politique du régime en place en RDC; sa volonté d’exercer coute que coute son droit à la libre expression provoque l’ouverture d’un troisième dossier pénal à sa charge, alors qu’il est illégalement détenu…
Devant être immédiatement hospitalisé, le régime Kabila décide de le faire soigner dans un "camp militaire" où il refuse d’être acheminé sachant le risque qu’il court dans ce lieu de détention extra-judiciaire.
A cause du manque d’assistance médicale urgente, le Président de la Démocratie Chrétienne risque de succomber aux graves pathologies dont il souffre, cela étant manifestement le dessein inavouable du régime Kabila pour se débarrasser du fer de lance de l’opposition politique en RDC à travers un harcèlement politique violent et de longue date.

La déclaration ci-dessus correspond aux informations et renseignements que notre organisation a obtenus concernant l’intéressé.
Vu l’urgence de la situation médicale de Monsieur Eugène Diomi Ndongala ;
Constatant que la Cour suprême de la RDC avait statué sur le cas de ce dernier et décidé qu’il soit libéré de la prison et suivi médicalement à son domicile ;
Conscients des méthodes d’élimination et d’intimidation auxquelles le pouvoir de Kinshasa recourt contre les opposants et les dirigeants de la société civiles qu’il considère comme gênants ;
Convaincus que ces pratiques ne peuvent contribuer ni à la stabilité du pays ni à l’édification d’une véritable démocratie en République Démocratique du Congo
Nous en appelons urgemment aux autorités gouvernementales et inter-gouvernementales impliquées dans la crise au Congo-Kinshasa.
Nous demandons aux congolais et congolaises, conscients de la gravité de la situation présente, de bien vouloir soutenir, par leur signature, cette démarche.
Sauvons Eugène Diomi Ndongala !

C’est la raison d’être de cette pétition.

Pasteur Philippe KABONGO-MBAYA,
Président
Réseau International des Amis du Prophète Jonas
(Fraternité des pasteurs démocrates, socialistes et altermondialistes en Afrique)

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/monsieur-ban-ki-moon-secr%C3%A9taire-g%C3%A9n%C3%A9ral-de-l-onu-qu-ils-obtiennent-la-lib%C3%A9ration-de-monsieur-eug%C3%A8ne-diomi-ndongala?utm_campaign=friend_inviter_chat&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition&utm_term=permissions_dialog_true#

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Ramboché le Sam 27 Juil - 16:10

Que va une pétition contre la justice d´un pays, si vous croyez que monsieur Diomi est innocent et si vous voulez l´aider vous feriez mieux de lui engager des avocats pour bien le défendre et ainsi l´acquitter, voila ce qu´il faut faire.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Sam 27 Juil - 17:19

SIGNEZ LA PETITION

Adressée à : - Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU 2
   

- Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU: Qu'ils obtiennent la libération de Monsieur Eugène Diomi Ndongala,
Philippe Pasteur Kabongo-Mbaya

Pétition de

Philippe Pasteur Kabongo-Mbaya  


Châtenay-Malabry, France


Merci d'avoir signé la pétition "- Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU: Qu'ils obtiennent la libération de Monsieur Eugène Diomi Ndongala, "

Démultipliez votre impact

Faites que votre signature en entraîne des dizaines d'autres: partagez cette pétition et demandez à vos amis de signer.


--------------------------------------------------------------------------------

Eugène Diomi Ndongala est né à Sona Bata (Bas- Congo) le 25/12/1962, fils de Gaston Diomi Ndongala (un des pères de l’Indépendance du Congo-Kinshasa et fondateur du Mouvement National Congolais avec Patrice Lumumba) et Elisabeth Dikiadi.
Il a effectué ses études primaires à Matadi et secondaires au Séminaire de Kimvula.
Il a effectué ses études universitaires à Pérouse (Italie) en Histoire et à Rome (Italie) en Sciences Politiques.
Terminés ses études, il participe à la Conférence Nationale Souveraine dans un groupe de jeunes ressortissants de la diaspora congolaise dénommé «Forces Acquises au Changement ». Il est désigné Ministre de la Jeunesse et Sport au sein de la Conférence Nationale, à l’âge de 30 ans.
Au début des années 80 fonde la Démocratie Chrétienne Congolaises, DC en sigle, parti humaniste d’inspiration chrétienne.
Il est désigné Député pendant la transition au Haut Conseil de la République, Parlement de Transition.
Dans deux gouvernements d’Union Nationale il sera Vice-Ministre de l’Economie et des Finances.
A l’entrée de l’Afdl (Alliance de forces démocratiques pour la libération du Congo), il fonde le Front pour la Survie de la Démocratie, FSD en sigle, qui réunit un groupe de politiciens qui s’opposent à l’interdiction des activités politiques ordonnée unilatéralement par Laurent Désiré Kabila, les successeurs de Mobutu.
Il publie en 1998 le « Manifeste de la libre pensée politique du FSD » dans lequel il revendique la liberté d’expression et la nécessité, pour le nouveau régime, de mettre en place des institutions politiques qui reflètent une véritable Démocratie pluraliste et représentative plutôt que les Comités de Pouvoir Populaire, CPP en sigle, d’inspiration Libyenne et chinoise que Laurent Désiré Kabila soutient comme seules institutions légales du pays.
A cause de sa volonté de rejeter l’interdiction des activités politiques du régime liberticide de Laurent Désiré Kabila, il est arrêté par les services de sécurité plusieurs fois – dés 1997 jusqu’en 2001 presque tous les trois mois. Pour deux fois il est enlevé et détenu au secret par les services de sécurité de l’époque, en décembre 1997 et encore en mai 1999.
L’Union Interparlementaire (UIP) et Amnesty International, lancèrent deux appels en sa faveur aux deux occasions.
Le régime philo-marxiste de Laurent Désiré Kabila lui reprochait, entre autre, la proposition d’un Forum de pacification et reconstruction de la RDC et la revendication d’un Constitution garantissant les droits civils et politiques des congolais (à l’époque la RDC évoluant sans Constitution Légale).
Le Forum de pacification et reconstruction se matérialisera dans le Dialogue Inter-congolais, où il participa en tant que chef de délégation du FSD-Démocratie Chrétienne, dans les rangs de l’opposition politique pacifique non armée.
Il est désigné Ministre des Mines dans le gouvernement issu du Dialogue Inter-congolais, dans le quota réservé à l’opposition politique pacifique et non armée.
Il fut candidat Président de la République en 2006 et son parti, la Démocratie Chrétienne et alliés, présentèrent le plus grand nombre de candidats aux élections législatives et provinciales, bien avant tous les autres partis politiques.
Désigné par cooptation par les autorités traditionnelle du Bas-Congo « député Provinciale », ne pourra pas siéger malgré la Cour Suprême de Justice ait reconnu la validité de sa désignation au nom des autorités traditionnelles du Bas-Congo.
En 2010, renonce à sa candidature à l’élection présidentielle en faveur d’Etienne Tshisekedi, le leader historique de l’opposition politique pacifique en RDC.
Depuis 2010, il organisa différentes manifestation politiques pacifiques afin de revendiquer la transparence du fichier électoral, pour la tenue d’élections démocratiques et crédibles
Elu massivement en 2011 Député National dans les rangs de la Démocratie Chrétienne, dans la circonscription de la ville de Kinshasa, pour protester contre la fraude électorale massive ayant caractérisée les élections tant législatives que présidentielles, ( tout en validant son mandat en tant que député élu) , il décida de respecter le mot d’ordre du Président Etienne Tshisekedi du boycott de l’Assemblée Nationale, revendiquant, au même temps, un Dialogue Politique qui traite de la crise de légitimité qui continue à miner la crédibilité des institutions politiques en RDC.
En Avril 2012, en alliance avec l’Udps d’Etienne Tshisekedi, il lance la plateforme Politique « Majorité Présidentielle Populaire », MPP en sigle, une plateforme politique réunissant 60 partis et organisations de la société civile.
La veille de la manifestation de signature de la Charte Constitutive de la MPP, le 26/06/2013, le régime Kabila lance un montage visant à l’éliminer physiquement, au siège de la Démocratie Chrétienne.
Echappé au montage, il sera enlevé le lendemain et détenu au secret pendant trois.
Pendant sa détention au secret, le régime Kabila lança une véritable campagne de dénigrement personnel l’accusant sans preuves d’un délit de mœurs afin de salir son honorabilité et entacher sa popularité
Libéré à la veille de la tenue du Sommet de la Francophonie à Kinshasa, à titre de décrispation politique, il sera opéré le 18/10/2013 à cause des séquelles physiques de sa détention au secret.
Après sa convalescence, il reprendra en janvier 2013 ses activités politiques.
Il sera encore enlevé la nuit du 08/04/2013 et depuis détenu à la Prison CPRK de Kinshasa, où il demeure malgré deux ordonnances de la Cour Suprême aient ordonné son assignation en résidence, un député National ne pouvant pas, selon la loi congolais, être détenu en prison en détention préventive.
Le 11/04/2013, le Ministre des affaires Intérieures apparait à la télévision nationale pour présenter 13 individus dont 1 membre de la DC et 2 de la MPP enlevés et détenus au secret depuis le 18/01/2013, les indexant comme les membres d’une conspiration appelée par lui-même « Imperium » qui aurait dû attenter à la vie de Joseph Kabila à travers les armes suivantes : 1 machette ; des bouteilles en plastique présentées comme des « Molotov », des mousses de matelas ; des téléphones portables de marque Motorola.
Malgré le caractère risible de la présentation, le Ministre de l’Intérieur accuse publiquement et sans preuves le député Diomi Ndongala de l’organisation de cette « conspiration » invraisemblable.
Depuis, le Député National Eugène Diomi Ndongala est soumis à un régime carcéral très dur, à la limite de la torture alors qu’il est détenu illégalement en prison, à cause de ses opinions politiques.
Son mandat sera invalidé par le régime Kabila prétendument à causes de ses absences dues à son arrestation et son emprisonnement illégal. L’union Interparlementaire à durement condamné cette décision politique inique et aberrant ainsi que le harcèlement politico-judiciaires dont il est victime le "député du peuple".
Tombé gravement malade, le régime Kabila lui refuse l’assistance médicale adéquate.
Assigné en résidence par 3 ordonnances répétitives de la Cour Suprême de Justice, il est illégalement détenu à cause de la simple volonté du PGR Flory Kabange Numbi qui refuse de donner application aux décisions de la Cour Suprême.
Le 23/07/2013 l’honorable Diomi Ndongala donne une interview à Radio France Internationale dans laquelle il condamne la répression politique du régime en place en RDC; sa volonté d’exercer coute que coute son droit à la libre expression provoque l’ouverture d’un troisième dossier pénal à sa charge, alors qu’il est illégalement détenu…
Devant être immédiatement hospitalisé, le régime Kabila décide de le faire soigner dans un "camp militaire" où il refuse d’être acheminé sachant le risque qu’il court dans ce lieu de détention extra-judiciaire.
A cause du manque d’assistance médicale urgente, le Président de la Démocratie Chrétienne risque de succomber aux graves pathologies dont il souffre, cela étant manifestement le dessein inavouable du régime Kabila pour se débarrasser du fer de lance de l’opposition politique en RDC à travers un harcèlement politique violent et de longue date.

La déclaration ci-dessus correspond aux informations et renseignements que notre organisation a obtenus concernant l’intéressé.
Vu l’urgence de la situation médicale de Monsieur Eugène Diomi Ndongala ;
Constatant que la Cour suprême de la RDC avait statué sur le cas de ce dernier et décidé qu’il soit libéré de la prison et suivi médicalement à son domicile ;
Conscients des méthodes d’élimination et d’intimidation auxquelles le pouvoir de Kinshasa recourt contre les opposants et les dirigeants de la société civiles qu’il considère comme gênants ;
Convaincus que ces pratiques ne peuvent contribuer ni à la stabilité du pays ni à l’édification d’une véritable démocratie en République Démocratique du Congo
Nous en appelons urgemment aux autorités gouvernementales et inter-gouvernementales impliquées dans la crise au Congo-Kinshasa.
Nous demandons aux congolais et congolaises, conscients de la gravité de la situation présente, de bien vouloir soutenir, par leur signature, cette démarche.
Sauvons Eugène Diomi Ndongala !

C’est la raison d’être de cette pétition.

Pasteur Philippe KABONGO-MBAYA,
Président
Réseau International des Amis du Prophète Jonas
(Fraternité des pasteurs démocrates, socialistes et altermondialistes en Afrique)

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/monsieur-ban-ki-moon-secr%C3%A9taire-g%C3%A9n%C3%A9ral-de-l-onu-qu-ils-obtiennent-la-lib%C3%A9ration-de-monsieur-eug%C3%A8ne-diomi-ndongala?utm_campaign=friend_inviter_chat&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition&utm_term=permissions_dialog_true#[/quote]

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  mapata le Dim 28 Juil - 22:14

C est que je déplore dans ce genre d´injustice a l´extérieur du pays on dénonce cette injustice, on fait des pétitions etc... mais sur place a Kin monsieur Diomi qui a un parti et des militants et aussi affilié a l´opposition on ne lève pas ni la voix ni les pieds pour faire des manifestations qui feront comprendre au pouvoir de Kanambe qu´ils ont tout faux.
Comment comprendre qu´alors tout monde sait que l´histoire du viol n´était qu´un vulgaire montage le ministre a la communication le fameux Tshaku national nie tout en bloque en se servant de la télévision nationale pour mentir a l´opinion national tant qu´internationale.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mongo Elombe le Lun 29 Juil - 9:16

Kaka ndenge omoni ses sympathisants attende quoi pour dire ASSEZ???

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Muana Milano le Lun 29 Juil - 10:47


Les sympathisants de la DC,il y en a plein qui sont aussi à Makala et plein d'autres qui sont tombés sous les balles de la soldatesque de Kanambe,lors des élections de novembre 2011.Ils n'ont pas eux la chance comme nous autres d'etre en occident et d'avoir la liberté d'expression.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  mapata le Lun 29 Juil - 13:37

Muana Milano ce que vous dites est vraie mais pour que le gouvernement cesse de faire ses actes injustes comme ce que subit monsieur Diomi les Congolais du Congo doivent s´insurger contre ces genres de décision, oui nous sommes a l´extérieur du pays dans des pays démocrates ou on nous permet de manifester et de dire ce nous voulons mais,pour y arriver ces pays ont aussi payer leur liberté par le sang donc que certains partisans de monsieur Diomi soient en prison ou mort il en reste un grand nombre en liberté et quand on les additionnent aux partisans des autres partis de l´opposition ca fait un beau monde, ils doivent contester cette façon injuste de traiter les opposants s´ils le font demain ca sera le tour de leurs chefs.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Muana Milano le Lun 29 Juil - 15:09

mapata,je suis d'accord avec vous,pour dire qu'il ne faut pas baisser les bras,parceque d'autres sont en prison,voir morts.Sauf qu'il faut reconnaitre que s'il y a une chose dont le Congolais n'aime pas,c'est la mort.
Voyez ce qui se passe en Egypte,malgrès les morts,les Islamistes continuent de revendiquer la victoire dont ils se sont fait volés par les militaires.
Cela malheureusement n'est pas dans notre culture et nos énnemis les savent.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Mathilde le Mer 31 Juil - 9:55

VOC- La visite des organisations de défense des droits de l'homme a DIOMI NDONGALA a Makala


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  mapata le Mer 31 Juil - 23:18

Je suis satisfait de cette démarche mais les opposants d devrait aller faire du sitting devant la prison pour pousser le gouvernement a laisser monsieur Diomi s´occuper de sa santé.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une photo de Diomi et cie a la prison de Makala

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum