Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Lun 17 Juin - 10:47

SOS Racisme en Inde, le 15/06/2013 a 15heure 21 congolais et une Angolaise SOUZANNA COCA DOMINGOS ont été arrêté puis sauvagement battu par la police Indienne, dont 1 hospitalisé due a une torture exorbitante. Les vies de ces jeunes étudiants sont en danger, car ils sont sous une torture en ce moment.
La société indienne semble être face aux horreurs de viol – à l’exception des «viols qui ont eu lieu et de garder arrive aux femmes en quelque sorte pas considéré comme« filles de la nation « agressions brutales contre les Africains restent largement non déclarées dans la nation avec la presse plus prospère dans le fichier monde.
L’incident a eu lieu dans la cite de Jalandhar (Jalandhar City, Bus Stand)
Tout a commencé avec l’étudiant nommer EDDY KABENGELE lorsqu’il se dirigeait vers le bus stand pour prendre son bus au environ de 15heure, une voiture des indiens essaie de le tamponner, de ce fait les indiens descendus et Eddy leurs demanda pourquoi ils ont fait cela, ils se moquer de lui et sortir des battes de cricket, se sentant menacer EDDY prit fuite jusqu’a Dashmesh Nagar (a 500 mètres du bus stand) dans la maison de ces amis, AURRY et GOMMY, Comme dans la maison il n’y avait personne, Eddy se retrouve seul et sans choix, Il se fait battre lui même, par 7 Indiens, pendant une quinzaine de minute, par chance.
Une fille congolaise du nom de NAOMIE KABINDA passait son chemin et aperçue, qu’un noir se faisait battre, elle s’arrêta et appela son frère, DAMIEN MUPEPE qui arriva et repoussa les indiens dehors, Damien confirme avoir trouvé Eddy en sang et abattu, malgré la police qui était sur place SANS RIEN FAIRE, Damien confirme et reconnait bien le visage des ces officiers, La presse Indienne était présent ils ont pris des vidéos et des photos qu’ils refusent de nous montrer.
Damien appelle les congolais en urgence, 21 étudiants congolais arrivèrent y compris le président des congolais GIRESSE MBUYAMBA, Ils trouvèrent une foule des gens, mais la bagarre était déjà finit et la police faisait fuir Ces Indiens, six d’entre eux se sont échapper, un seul fut saisit avant d’être relâcher par la police, De ce fait les congolais se mirent en colère, criant et hurlant partout, essayent de s’expliquer avec la police.
Sous ce tiraillement nul ne sait comment, un camera man affirme avoir était bousculer et casser sa camera, nous ne connaissons pas l’auteur de cette acte. Sous la pression des indiens la police furent obliger de nous amené au poste de police le plus proche (Bus stand Jalandhar), Nous étions 21 étudiants dans les jeeps de la police poursuivit par une foule indienne, la police décida de nous déplacer encor cette fois-ci a DISTRICT 7.
Une fois arriver, les policier nous confisque nos téléphones portable et nous oblige a entrer dans les cellules de détention. Et en essayé de comprendre le pourquoi de cette acte, puisque nous étions allez pour trouvé une solution, ils retourner la situation contre nous, en contestant ils prirent leurs battons et commencer à nous battre comme des animaux, refusant toute violence, nous nous sommes rendus et nous entrâmes dans les cellules un haut placer nous accuse de lui avoir bousculé.
Moi seul réussit a m’échapper sous des coups des battons je me suis retrouver dehors, alertant ainsi les autres Compatriote du fait.
Nos frères ont confirmé d’avoir été tabassé, torturer dans la cellule a coup de battons, FRIDOLAIN MUKEBA a perdu connaissance durant la nuit mais ils l’on garder dans la cellule sans aucun traitement, aujourd’hui ils ont été embarqué pour la courts de Jalandhar (JURIDICIAL COURTS JALANDHAR)
Qui leurs transférera a la prison centrale de Shiarpur (le nom n’est pas sur) l’endroit se trouve a 2 heure de route de Jalandhar.
La police refuse de nous donner des précisions, nous ignorons le pourquoi. Voila ou nous en somme a l’heure actuel. Les détenus ont tous été vus cet après midi, ils sont tous en sang, je le dit et le confirme. La presse rédige des faits absolument accusatrice et fausse, absolument fausse.
Monsieur, nous fréquentons ici 2 universités dont LOVELY PROFESSIONAL UNIVERSITY(L.P.U) et PUNJAB TECHNICAL UNIVERSITY (P.T.U). Actuellement toutes les personnes qui ont été arrêtes ont été déplacé pour être incarcérer dans une prison a environ 2 heures de la ville ou nous habitons et les filles ont été aussi battu par les policiers alors qu’elles réclamaient a voir leurs frères, et il y avait aussi une angolaise dont le nom est SOUZANNA COCA DOMINGOS…
Source: The Association of African Students in India (AASI) News Rapport
CONTACT: 0091-9910782193
https://www.facebook.com/photo.php?v=380257468740838


Oh Seigneur why why pasi ya boye ?????Sad

_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Lun 17 Juin - 11:32

Loposo na biso pasi bipaï nionso quelle idée aussi d'aller en Inde Ambassadeur alobi nini?

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Muana Milano le Lun 17 Juin - 12:49

mongo,il ne faut pas dire:quel idée d'aller en Inde:!:Ils vont la bas pour étudier.Les universités en Inde sont parmis les meilleurs au monde,dans les domaines liés à la science.
Malheureusement,au fil du temps,on decouvre que ce pays a aussi ses demons.  
avatar
Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  King Show le Lun 17 Juin - 14:05

C est normal dans tout les pays du monde et même au Congo il y a des bons et des mauvais soki ozui libakala ya ko kutana na bato ya  mabe bon c´est la vie mais il faut pas généralisé que les Indiens sont des racistes.
Au Congo il y a aussi des Congolais qui maltraitent les étrangers.
avatar
King Show
Modérateurs

Messages : 584
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Lun 17 Juin - 17:00

NOUS DEVONS AU PLUS VITE CONTACTER LES AMBASSADES INDIENNES DE PARTOUT...que chacun publie les coordonnées de l'ambassade indienne de l'endroit où il se trouve afin que nous accentuons la pression,nous ne pouvons laisser nos frères se faire maltraiter ainsi. Nous ne pouvons compter que sur nous même vu que ce pseudo gouvernement est parfaitement incompétent et démissionnaire! A vos claviers,voici les coordonnées de l'ambassade indienne à Paris: 

Adresse : 15, rue Alfred Dehodencq
75016 Paris

Tél : 01.40.50.70.70

Fax : 01.40.50.09.96


Internet : http://www.ambinde.fr/


The embassy of India in Paris / L'ambassade de l'Inde à Paris - France
www.ambinde.fr
the embassy of India in Paris, France /L'ambassade de l'Inde à Paris, France



Merci maman YYMM flower

_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Lun 17 Juin - 18:52

Mathy ce sont des indiens bakokotela mba ndeko na bango c'est plutôt demander à notre ambassadeur ce qu'il compte faire? Est ce que asi akei kotala bango? E t le MENDE bavard avandi nye??

Moi cette race là namona mba oeuvres na bango na Mbandaka dans ma jeunesse, ils avaient des magasins aux centre ville racises, méchants et tout puissants dans un pays qui n'étaient pas le leur.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Lun 17 Juin - 20:34

Mongo Elombe a écrit:Mathy ce sont des indiens bakokotela mba ndeko na bango c'est plutôt demander à notre ambassadeur ce qu'il compte faire? Est ce que asi akei kotala bango? E t le MENDE bavard avandi nye??

Moi cette race là namona mba oeuvres na bango na Mbandaka dans ma jeunesse, ils avaient des magasins aux centre ville racises, méchants et tout puissants dans un pays qui n'étaient pas le leur.




Sis tu connais nos ambassades ainsi que nos zoba des ambassadeurs bazalaka ata na courage ya ko defendre ba Congolais te Evil or Very Mad Twisted Evil:twisted:On a commence par leurs Ambassades a l'etranger pour qu'ils demandent a leur gouvernement de liberer nos enfants. Ce n'est pas une bonne image pour leur pays...ngai moko nawuti kobenga eloko baloba ezali te.......Mad.kaka on a pris bonne note , to ko contacter mboka a biso pour savoir ce qui se passe....


_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Ramboché le Lun 17 Juin - 23:27

Vous pouvez criez téléphoner et cela ne servira absolument a rien le gouvernement Congolais est saisi de ce problème et va le régler par la voie diplomatique.
Patience

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Mar 18 Juin - 11:20

Rambotché okamwisaka nga désolé pour toi dans le monde entier quand on s'en prend à un de ses ressortissants, on réagit mais comme tu es de la kabilie tu n'en a rien à foutre c'est pour cela tu écris n'importe quoi.

Dans un pays normal le pays convoque et peut même renvoyer l'ambassadeur je lis que la RDC réagit attendons la suite tomiyebi entre les paroles et les actes il y a une différence?????????

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Mar 18 Juin - 11:30

Rambo vaut mieu congolais abundela ndeko na ye ton gouvernement ne fera rien tala et explique moi kokima tseee. Chinois abomi congolais esuki wapiiiiiii

«Joseph Kabila» baisse «le froc» devant la Chine

"Joseph Kabila"


Le rôle premier de tout Etat digne de ce nom est de garantir à ses citoyens la sécurité tant pour les personnes que pour les biens. Il va sans dire que la vie est le bien le plus précieux pour tout être humain. Qu’il soit Noir, Blanc ou Jaune, l’être humain ne cherche que deux choses essentielles : la paix et le bonheur. Le bonheur pour lui-même et les siens.

Le rôle protecteur de l’Etat ne s’arrête guère aux frontières de son espace territorial. C’est ainsi qu’en dehors de leur rôle de "représentation" et d’"observation", les missions diplomatiques sont chargées de protéger les ressortissants de l’Etat d’envoi dans le pays d’accueil. C’est un droit universel inscrit dans la Convention de Vienne de 1815 sur les relations diplomatiques.

Depuis la "libération" du 17 mai 1997, les nouveaux maîtres du "Congo libéré" ne cessent de "baisser le froc" face à l’arrogance de certains pays voisins dont le concours, au plan militaire, a été précieux pour le renversement du régime du président Mobutu Sese Seko. Osons citer ces pays : l’Angola, le Burundi, l’Ouganda et le Rwanda. L’instabilité qui continue à régner dans les deux provinces du Kivu ainsi que dans la Province Orientale en témoigne. Au Bas-Congo, l’Angola siphonne impunément les hydrocarbures dans l’espace maritime congolais.

Faute d’un leadership visionnaire et intransigeant sur l’indépendance et la fierté nationales, le "Grand Congo" est devenu une sorte d’"idiot du village Afrique centrale". Un idiot qui passe le temps à tendre la joue gauche après avoir été giflé sur la joue droite. Des bandes armées violent, tuent et pillent? Les autorités compétentes se taisent. Le chef de l’Etat en tête. L’ordre public est menacé par les maï maï ici et là? C’est la Monusco qui doit intervenir. Des Congolais sont expulsés d’Angola dans des conditions inhumaines? Les détenteurs du pouvoir d’Etat se taisent non seulement en français mais aussi dans les quatre langues nationales. Les médias d’Etat ne pipent pas un mot. Les citoyens du pays ne savent plus à quel saint se vouer. Ils n’ont plus de recours. L’Etat a démissionné!

Cette "démission" vient de prendre une dimension préoccupante.

Le lundi 10 juin dernier, un sous-officier congolais a été abattu, à bout portant, par son instructeur chinois. Cet acte, frisant autant le racisme que la barbarie primitive, s’est produit à la base militaire de Kamina, dans la province du Katanga. L’histoire se décline comme une mauvaise blague : le Congolais n’a pas pu retrouver l’écureuil que le Chinois élevait. Rien que ça?

En droit pénal, ce qui s’est passé à Kamina a un nom : homicide. Pire, il s’agit d’un crime commis en toute connaissance de cause. Autrement dit, le Chinois a violé sciemment les lois congolaises. D’où la nécessité de faire preuve de fermeté.

En vertu du principe de la territorialité de la loi - lequel impose que tous les crimes et délits commis sur le territoire d’un Etat relèvent de la compétence des cours et tribunaux du pays concerné -, les autorités judiciaires congolaises doivent ouvrir une enquête. Celle-ci doit aboutir par des poursuites judiciaires à charge de l’auteur du fait incriminé, conformément à la loi nationale. Toute démarche contraire est constitutive de trahison! La trahison à la cause nationale.

On apprenait avec stupeur et indignation, qu’au nom de la "raison d’Etat" ou plutôt de "tas de raisons", le magistrat suprême du "Congo libéré", en l’occurrence "Joseph Kabila", a instruit le très falot Alexandre Luba Ntambo afin de passer ce crime inqualifiable par "pertes et profits". Et ce au nom d’une prétendue "amitié congolo-chinoise".

Le samedi 15 juin, le ministre congolais de la Défense a reçu une délégation chinoise conduite par un certain général Wu Chang, lequel serait un "haut responsable" du ministère chinois de la Défense. "Vu sa gravité, indique une dépêche de l’ACP, la partie chinoise a promis de sévères sanctions contre l’auteur de cet incident malheureux conformément à la discipline militaire et aux lois de la Chine dans toutes leur rigueur". Incident malheureux? "La partie congolaise a constaté la bonne volonté du gouvernement chinois qui, aussitôt après avoir appris cet incident, a dépêché cette mission militaire de haut rang pour traiter de cette affaire", conclut la dépêche.

Au nom de ses intérêts et paralysé par sa couardise, devenue légendaire face aux autres nations, "Joseph Kabila" s’est déculotté devant la puissante Chine.

Question : Que se serait-il passé si un Congolais avait tué un Chinois en Chine? Le gouvernement chinois se serait-il contenté de "la bonne volonté" du gouvernement congolais? C’est quoi donc un chef de l’Etat qui reste les bras croisés "au balcon" pendant que "son" peuple se fait massacrer, au quotidien, par des voyous venus des pays voisins et d’ailleurs? N’est-il pas criminel, comme a pu dire Napoléon, qu’un individu ait l’ambition de diriger un Etat alors qu’il n’a ni la compétence encore moins les ressources morales et intellectuelles pour assumer une telle charge?

L’"arrangement" du genre que le ministre Luba a conclu avec la délégation chinoise trouve sa cause dans la concentration des trois pouvoirs d’Etat (Judiciaire, législatif et exécutif) entre les mains d’un seul homme qui se prend pour l’Etat incarné. Le Congo-Kinshasa est malade d’une justice inféodée au pouvoir politique et d’argent.

Jusqu’à quand le peuple congolais va-t-il courber l’échine devant un leadership aussi corrompu, minable qu’anti-national? Jusqu’à quand ce Peuple restera paralysé par la peur de mourir face à un tyranneau qui conduit le destin collectif vers un désastre?
Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2013



4 Réactions








Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Lylyane-2 le Mar 18 Juin - 14:04

Mongo Elombe a écrit:Rambo vaut mieu congolais abundela ndeko na ye ton gouvernement ne fera rien tala et explique moi kokima tseee. Chinois abomi congolais esuki wapiiiiiii

«Joseph Kabila» baisse «le froc» devant la Chine

"Joseph Kabila"


Le rôle premier de tout Etat digne de ce nom est de garantir à ses citoyens la sécurité tant pour les personnes que pour les biens. Il va sans dire que la vie est le bien le plus précieux pour tout être humain. Qu’il soit Noir, Blanc ou Jaune, l’être humain ne cherche que deux choses essentielles : la paix et le bonheur. Le bonheur pour lui-même et les siens.

Le rôle protecteur de l’Etat ne s’arrête guère aux frontières de son espace territorial. C’est ainsi qu’en dehors de leur rôle de "représentation" et d’"observation", les missions diplomatiques sont chargées de protéger les ressortissants de l’Etat d’envoi dans le pays d’accueil. C’est un droit universel inscrit dans la Convention de Vienne de 1815 sur les relations diplomatiques.

Depuis la "libération" du 17 mai 1997, les nouveaux maîtres du "Congo libéré" ne cessent de "baisser le froc" face à l’arrogance de certains pays voisins dont le concours, au plan militaire, a été précieux pour le renversement du régime du président Mobutu Sese Seko. Osons citer ces pays : l’Angola, le Burundi, l’Ouganda et le Rwanda. L’instabilité qui continue à régner dans les deux provinces du Kivu ainsi que dans la Province Orientale en témoigne. Au Bas-Congo, l’Angola siphonne impunément les hydrocarbures dans l’espace maritime congolais.

Faute d’un leadership visionnaire et intransigeant sur l’indépendance et la fierté nationales, le "Grand Congo" est devenu une sorte d’"idiot du village Afrique centrale". Un idiot qui passe le temps à tendre la joue gauche après avoir été giflé sur la joue droite. Des bandes armées violent, tuent et pillent? Les autorités compétentes se taisent. Le chef de l’Etat en tête. L’ordre public est menacé par les maï maï ici et là? C’est la Monusco qui doit intervenir. Des Congolais sont expulsés d’Angola dans des conditions inhumaines? Les détenteurs du pouvoir d’Etat se taisent non seulement en français mais aussi dans les quatre langues nationales. Les médias d’Etat ne pipent pas un mot. Les citoyens du pays ne savent plus à quel saint se vouer. Ils n’ont plus de recours. L’Etat a démissionné!

Cette "démission" vient de prendre une dimension préoccupante.

Le lundi 10 juin dernier, un sous-officier congolais a été abattu, à bout portant, par son instructeur chinois. Cet acte, frisant autant le racisme que la barbarie primitive, s’est produit à la base militaire de Kamina, dans la province du Katanga. L’histoire se décline comme une mauvaise blague : le Congolais n’a pas pu retrouver l’écureuil que le Chinois élevait. Rien que ça?

En droit pénal, ce qui s’est passé à Kamina a un nom : homicide. Pire, il s’agit d’un crime commis en toute connaissance de cause. Autrement dit, le Chinois a violé sciemment les lois congolaises. D’où la nécessité de faire preuve de fermeté.

En vertu du principe de la territorialité de la loi - lequel impose que tous les crimes et délits commis sur le territoire d’un Etat relèvent de la compétence des cours et tribunaux du pays concerné -, les autorités judiciaires congolaises doivent ouvrir une enquête. Celle-ci doit aboutir par des poursuites judiciaires à charge de l’auteur du fait incriminé, conformément à la loi nationale. Toute démarche contraire est constitutive de trahison! La trahison à la cause nationale.

On apprenait avec stupeur et indignation, qu’au nom de la "raison d’Etat" ou plutôt de "tas de raisons", le magistrat suprême du "Congo libéré", en l’occurrence "Joseph Kabila", a instruit le très falot Alexandre Luba Ntambo afin de passer ce crime inqualifiable par "pertes et profits". Et ce au nom d’une prétendue "amitié congolo-chinoise".

Le samedi 15 juin, le ministre congolais de la Défense a reçu une délégation chinoise conduite par un certain général Wu Chang, lequel serait un "haut responsable" du ministère chinois de la Défense. "Vu sa gravité, indique une dépêche de l’ACP, la partie chinoise a promis de sévères sanctions contre l’auteur de cet incident malheureux conformément à la discipline militaire et aux lois de la Chine dans toutes leur rigueur". Incident malheureux? "La partie congolaise a constaté la bonne volonté du gouvernement chinois qui, aussitôt après avoir appris cet incident, a dépêché cette mission militaire de haut rang pour traiter de cette affaire", conclut la dépêche.

Au nom de ses intérêts et paralysé par sa couardise, devenue légendaire face aux autres nations, "Joseph Kabila" s’est déculotté devant la puissante Chine.

Question : Que se serait-il passé si un Congolais avait tué un Chinois en Chine? Le gouvernement chinois se serait-il contenté de "la bonne volonté" du gouvernement congolais? C’est quoi donc un chef de l’Etat qui reste les bras croisés "au balcon" pendant que "son" peuple se fait massacrer, au quotidien, par des voyous venus des pays voisins et d’ailleurs? N’est-il pas criminel, comme a pu dire Napoléon, qu’un individu ait l’ambition de diriger un Etat alors qu’il n’a ni la compétence encore moins les ressources morales et intellectuelles pour assumer une telle charge?

L’"arrangement" du genre que le ministre Luba a conclu avec la délégation chinoise trouve sa cause dans la concentration des trois pouvoirs d’Etat (Judiciaire, législatif et exécutif) entre les mains d’un seul homme qui se prend pour l’Etat incarné. Le Congo-Kinshasa est malade d’une justice inféodée au pouvoir politique et d’argent.

Jusqu’à quand le peuple congolais va-t-il courber l’échine devant un leadership aussi corrompu, minable qu’anti-national? Jusqu’à quand ce Peuple restera paralysé par la peur de mourir face à un tyranneau qui conduit le destin collectif vers un désastre?
Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2013



4 Réactions


Quelle tristesse...et doublement, lorsqu'on constate qu'il y a encore des congolais qui soutiennent un tel gouverne-et-ment !!!pale





Lylyane-2
Modérateurs

Messages : 46
Date d'inscription : 05/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Ramboché le Mar 18 Juin - 15:49

  Mongo Elombe Aujourd'hui à 11:30
Rambo vaut mieu congolais abundela ndeko na ye ton gouvernement ne fera rien tala et explique moi kokima tseee. Chinois abomi congolais esuki wapiiiiiii

«Joseph Kabila» baisse «le froc» devant la Chine

Comme toujours, vous réagissez a la Congolaise l´affaire du Chinois est en justice renseignes toi et tu verras parce que si je te raconte l´histoire tu me croiras.
Le gouvernement ne peut pas réagir comme la rue que voulez vous ? que l´on se comporte comme les policiers Indiens ?

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Kebadeuxfois le Mar 18 Juin - 17:09

Rambo a qui la faute ? ou le gouvernement ne fait pas assez ou il ne communique pas ou ils  font tout faux.
Et pour finir c´est nous peuple qui les votons ils devraient faire ce nous on veux.

Kebadeuxfois
Modérateurs

Messages : 261
Date d'inscription : 10/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Mar 18 Juin - 18:58

De quel justice tu parles? La justice qui condamne rapidement les DIOMI et consort et laisse des NUMBI, les ministres véreux, les déshonorables et les 40 voleurs libres??
Oyokaka mpe mwa nsoni.........

Tu sais lire le français? Relis le texte mba chinois bayei koloba mba tika ndeko na bango au lieu même de dire que chinois asali mabe et est condamnable il me parle de justice ne m'énerve pas en plus il fait 35° ne surchauffe pas mes nerfs.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Mar 18 Juin - 19:42

Le gouvernement congolais exige la libération « immédiate » et « sans condition » des étudiants arrêtés en Inde





Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) exige la libération « immédiate » et « sans condition » des étudiants congolais arrêtés en Inde depuis samedi 15 juin. Le vice-ministre des Affaires Etrangères s’est ainsi exprimé dans une lettre de protestation qu’il a remise mardi 18 juin à l’ambassadeur indien à Kinshasa, Sem Manohar Ram. Les Congolais arrêtés sont accusés par la Police indienne d’avoir violé des indiennes et profané des dieux indiens. Une version contestée par la sœur de l’un des étudiants arrêtés.

« Le gouvernement congolais demande aussi le contrôle médical devant certifier l’état de santé de ces étudiants, la poursuite en justice de tous les auteurs desdites agressions, le dédommagement pur et simple au cas où nos enfants auraient perdu des biens, et les excuses officielles du gouvernement indien au gouvernement congolais », peut-on lire dans ce même document remis au diplomate indien, à l’issue d’une audience que le vice-ministre Célestin Tunda lui a accordée.
Le vice-ministre Célestin Tunda a indiqué que depuis que le gouvernement congolais a été informé « de cette malheureuse situation », l’ambassadeur de la RDC en Inde a aussi saisi le ministère indien des Affaires Etrangères, pour lui déposer « une note exhaustive de protestation ».
« Notre ambassadeur, mais cette fois-ci avec d’autres ambassadeurs africains, sont aussi allés voir le ministre indien des Affaires Etrangères pour réitérer les mêmes protestations », a précisé Célestin Tunda.
L’ambassadeur indien en RDC dit avoir pris bonne note et a promis de transmettre la note verbale de protestation à son gouvernement en général et à celui local de l’Etat du Pendjab, en particulier, où se sont déroulés les événements pour une solution rapide, a souligné le vice-ministre.
Par ailleurs, Célestin Tunda a reçu une délégation des parents des étudiants congolais arrêtés. Il leur a demandé de rester calme « étant donné que la situation est prise en main par l’autorité compétente ».
Voici les noms des étudiants arrêtés :
Bienfait Kazadi
Eddy Kabengele
Paulin Nduba
Christian Nduba
Fridolin Mukeba
John Kalamba
Audrey Kanku
Patrick Mbwete
Gustave Betofe
Péguy Lobo
Alain Mubembe
Daniel Maboso
Diego Bobo
Jenny Kokopa
Patou Pwela
Joël Vumi
Andy Loko
Mike Mayunga
Emilia Mayunga
Merveilles Lume
Manu Tshibuyi

http://radiookapi.net/actualite/2013/06/18/le-gouvernement-congolais-exige-la-liberation-immediate-sans-condition-des-etudiants-arretes-en-inde/





CE GOUVERNEMENT D'INCOMPETENTS VIENT ENFIN DE REAGIR...IL A FALLUT POUR CELA QU'ON MARTELE LE MESSAGE ENCORE ET ENCORE, VENEZ ENCORE NOUS DIRE QUE LA VOIX DE LA RESISTANCE N'EST PAS ENTENDUE HEIN? INGETAAAAA...mais nous nous continuons notre actions sans tenir compte de leur progression,ne comptons que sur nous DONC JUSQU'A LA LIBERATION TOTALE DE NOS COMPATRIOTES ET NOUS EXIGEONS DES EXCUSES OFFICIELLES DU GOUVERNEMENT INDIEN, LE BOYCOTT DES COMMERCES INDIENS PARTOUT DANS LE MONDE EST MAINTENU! YYMM




Sis tu as vu comme ils se sont precipites  pour agir ??:shock:Mpo na kati wana bana ya ba gouvernants bazali grrrrrrrrrrrr soki ezalaka kaka bana ya ba bolala tolingaki koyoka bango tein...bande des tricheurs et des voleurs . on attend la suite biso mpe tokolembe te bana il faut ba bima.

_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Mar 18 Juin - 19:56

Suite aux arrestations arbitraires,aux actes de racismes et de barbarie lancés contre des étudiants congolais et des membres de la communauté congolaise établis en Inde. 
Les patriotes congolais de France conseillent vivement à tous les africains et aux amis de l'Afrique soucieux des droits de l'homme et épris de justice, d'entamer des aujourd'hui le BOYCOTT DE TOUS LES COMMERCES INDIENS JUSQU'A LA LIBERATION TOTALE ET SANS CONDITIONS DE NOS FRERES ET AMIS CONGOLAIS INJUSTEMENT ARRÊTES APRES UN PASSAGE A TABAC EN REGLE PERPETRE PAR DES CITOYENS INDIENS AIDES PAR LA POLICE DE leur PAYS! 

VOUS TROUVEREZ SUR CETTE PAGE LES INFORMATIONS RELATIVES A L'ARRESTATION DE CES JEUNES CONGOLAIS,QUI N'ONT D'AUTRES TORTS QUE CEUX D'ÊTRE NOIRS ET ETRANGERS DANS UN PAYS DANS LEQUEL ILS SE SONT POURTANT INTEGRES ET OU ILS POURSUIVENT DES ETUDES SANS HISTOIRES!

Nous en appelons à la solidarité africaine et humaine,ces actes de barbarie d'un autre âge n'ont qu'assez duré,ceci est surtout le résultat de l'incompétence du gouvernement congolais,qui est non seulement incapable de défendre ses ressortissants à l'étranger et leur apporter le soutien et la protection nécessaire,mais qui plus est perpétue à leur égard des sévices,des tortures,des arrestations arbitraire,des viols,des assassinats sur le sol congolais...quand nous sommes la proie de la barbarie dans notre propre pays,comment espérer que ceux qui nous tuent puissent nous défendre? Alors nous ne pouvons compter que sur nous même,mobilisons nous pour faire entendre les voix de nos frères si injustement arrêtés et molestés en Inde!
NOUS COMPTONS SUR VOUS,MERCI D'AVANCE POUR VOTRE SOUTIEN ET QUE DIEU VOUS BENISSE.


Cordialement.

Youyou Muntu-Mosi.





Mad

_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Ramboché le Mar 18 Juin - 20:20

Finalement on ne comprendra jamais les Congolais le gouvernement fait son boulot on boude mawa quel peuple.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Mar 18 Juin - 21:48

Arrestation de Congolais au Pendjab, "l’enfer des Noirs africains"



L’arrestation de 21 étudiants congolais par la police du Jalandhar, une ville du nord-ouest de l’Inde, provoque depuis lundi l’indignation de la communauté noire-africaine de l’État du Pendjab. Sur place, les Congolais dénoncent un climat de racisme insupportable. 

Le groupe d’étudiants congolais a été interpellé, samedi 15 juin, à un arrêt de bus de Jalandhar, près de l’université Lovely Professional où ils étudient.
 
Les causes de ces interpellations restent floues : selon le représentant de la police de Jalandhar, les forces de l’ordre enquêtaient sur un vol de bagages survenu la veille à cet arrêt de bus et étaient en train de vérifier l’identité de ressortissants congolais. Ces derniers auraient refusé d’obtempérer, donné des coups et, selon le rapport, cassé la caméra d’un journaliste présent sur les lieux. Une version relayée par les médias indiens.
 
Dans un rapport transmis à l’ambassade du Congo à New Delhi, la Communauté congolaise d’Inde (CCI) évoque, quant-à-elle, des provocations racistes et des menaces d’un groupe d’Indiens envers un étudiant congolais. Ce dernier aurait ensuite appelé ses amis et une bagarre aurait éclaté. La police a alors interpellé les Indiens et les Congolais impliqués dans la bagarre. Pourtant, à l'issue de la garde à vue, aucun Indien n'a été retenu, contrairement aux Congolais.


Ils nous provoquent car ils savent que, quoi qu’il arrive, c’est le Noir qui sera interpellé"

Keita (pseudonyme) est étudiant en informatique à l’université Lovely Professional de Jahlandar. Il faisait partie des Congolais interpellés mais a réussi à s’enfuir du commissariat où les policiers les interrogeaient.
 

Le Congolais qui a été pris a parti par des Indiens, à l’origine de la bagarre, est un de mes amis. Alors qu’il retirait de l’argent, une voiture s’est dirigé vers lui et l’a "tamponné". Ces "tamponnages" en voiture sur des Noirs africains sont très fréquents dans le Pendjab, c’est une façon d’intimider et de provoquer pour pousser à la faute car ils savent que, quoi qu’il arrive, c’est le Noir qui sera interpellé.
 
Mon ami a alors demandé des explications, et les Indiens sont descendus de voiture avec des battes de cricket en lui disant qu’ils allaient lui faire la peau. C’est à ce moment qu’il nous a appelés, que nous l’avons rejoint pour le défendre et que ça a dégénéré. [Cette version n’a pu être vérifiée indépendamment par FRANCE 24, NDLR]
 
Lorsque les policiers nous ont arrêtés, ils n’ont pas été agressifs. Mais une fois dans le commissariat, ils ont été de plus en plus menaçant. J’ai réussi à m’enfuir en courant, en échappant à la vigilance de l’un d’entre eux. J’ai entendu à ce moment-là mes amis crier et aperçu de loin les policiers les frapper.
 
"On nous interpelle en faisant des bruits de singe"
 
Dans l’esprit des Indiens, et même des policiers, le Noir est suspect. Nous sommes régulièrement accusés d’être des dealers ou des alcooliques. Je ne peux pas aller chez le médecin sans que celui-ci ne demande si je prends de la drogue.
 
Il est fréquent que des Indiens nous interpellent en disant "kalou" ["nègre" en hindi, NDLR] en faisant des bruits de singe. N’importe quelle action quotidienne est plus compliquée pour nous. Lorsque l’on fait des démarches administratives, on tombe souvent sur des gens qui nous parlent en hindi et se moquent de nous. D’autres nous disent que l’Inde est déjà surpeuplé et qu’on n’a rien à faire ici.

Keita India

"On a l’impression que pour eux, le Noir est maudit des dieux"

Christophe Okito est président de l’Association des étudiants Africains en Inde.
 

Les Africains viennent en Inde parce que les visas étudiants sont facile à avoir notamment dans le domaine de l’informatique et des technologies. Nous sommes entre 500 et 600 Noirs africains à Jalandhar dont une cinquantaine de Congolais. Le Pendjab est un État très religieux [60% des Pendjabis sont sikhs et l’État abrite le principal lieu saint du sikhisme, le Temple d’Or, NDLR], et de façon générale, les étrangers sont très mal perçus. Il y a une sorte de repli identitaire plus important qu’ailleurs en Inde.
 
On a vraiment l’impression que, pour eux, le Noir est maudit des dieux, qu’il est voué à être un esclave, alors que le Blanc est signe de réussite. Ici, l’intolérance et le racisme transforme le Pendjab en enfer des Noirs africains. C’est moins le cas à New Delhi, où la population est beaucoup plus multiculturelle.
 
Mais ce n’est pas la première fois qu’un Noir est pris à partie par des Indiens dans le Pendjab. En avril 2012, un jeune burundais avait été tabassé et est resté neuf mois dans le coma. Mais la situation est telle qu’on envisage en ce moment que les étudiants congolais qui ne sont pas en dernière année d’étude soient transférés dans des universités à New Delhi pour leur sécurité.
 
Cette nouvelle injustice a poussé tous les Noirs africains de Jalandhar à se réunir et nous planifions d’organiser prochainement des actions pour dénoncer ce que nous vivons.

http://observers.france24.com/fr/content/20130618-arrestation-congolais-pendjab-inde-jahlandor-congo


:pirate: :pirate:Yesssssssssss France 24 viens de relayer l'info, enfin flower:flower:un grand bravo a tous !! Eyokani.... !flower flower

_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Mar 18 Juin - 21:56


_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Mar 18 Juin - 22:31

Bravo maintenant qu'ils exigent la libération des étudiants.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Sankara le Mar 18 Juin - 23:02

Un gouvernement n´intervient pas bêtement il faut d´abord que le représentant du pays sur place s´acquiert de la situation rend compte, ensuite on convoque le représentant de l´Inde au Congo pour lui demander des explications ce n´est qu´après ce protocole  et si seulement si les choses sont claires que l´intervention gouvernementale peut  être faite et c´est le cas sur ce dossier mais nous le Congolais adepte du net pressé, nous oublions qu´il y a des impératifs diplomatique a respecter.
Comment par hasard ceux qu´on qualifie d´incompétence peuvent avancer les choses.

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mongo Elombe le Mar 18 Juin - 23:29

Dis certains congolais adepte du préssé tu nous prends pour des cons où quoi? vedire on ne sait rien HEIN.? vanda nye avec ton gouvernement de rigolo.

Pour une fois ils agissent kieee


Le gouvernement congolais exige la libération « immédiate » et « sans condition » des étudiants arrêtés en Inde



Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) exige la libération « immédiate » et « sans condition » des étudiants congolais arrêtés en Inde depuis samedi 15 juin. Le vice-ministre des Affaires Etrangères s’est ainsi exprimé dans une lettre de protestation qu’il a remise mardi 18 juin à l’ambassadeur indien à Kinshasa, Sem Manohar Ram. Les Congolais arrêtés sont accusés par la Police indienne d’avoir violé des indiennes et profané des dieux indiens. Une version contestée par la sœur de l’un des étudiants arrêtés.

« Le gouvernement congolais demande aussi le contrôle médical devant certifier l’état de santé de ces étudiants, la poursuite en justice de tous les auteurs desdites agressions, le dédommagement pur et simple au cas où nos enfants auraient perdu des biens, et les excuses officielles du gouvernement indien au gouvernement congolais », peut-on lire dans ce même document remis au diplomate indien, à l’issue d’une audience que le vice-ministre Célestin Tunda lui a accordée.

Le vice-ministre Célestin Tunda a indiqué que depuis que le gouvernement congolais a été informé « de cette malheureuse situation », l’ambassadeur de la RDC en Inde a aussi saisi le ministère indien des Affaires Etrangères, pour lui déposer « une note exhaustive de protestation ».

« Notre ambassadeur, mais cette fois-ci avec d’autres ambassadeurs africains, sont aussi allés voir le ministre indien des Affaires Etrangères pour réitérer les mêmes protestations », a précisé Célestin Tunda.

L’ambassadeur indien en RDC dit avoir pris bonne note et a promis de transmettre la note verbale de protestation à son gouvernement en général et à celui local de l’Etat du Pendjab, en particulier, où se sont déroulés les événements pour une solution rapide, a souligné le vice-ministre.

Par ailleurs, Célestin Tunda a reçu une délégation des parents des étudiants congolais arrêtés. Il leur a demandé de rester calme « étant donné que la situation est prise en main par l’autorité compétente ».

Voici les noms des étudiants arrêtés :
Bienfait Kazadi
Eddy Kabengele
Paulin Nduba
Christian Nduba
Fridolin Mukeba
John Kalamba
Audrey Kanku
Patrick Mbwete
Gustave Betofe
Péguy Lobo
Alain Mubembe
Daniel Maboso
Diego Bobo
Jenny Kokopa
Patou Pwela
Joël Vumi
Andy Loko
Mike Mayunga
Emilia Mayunga
Merveilles Lume
Manu Tshibuyi

Kinshasa, 18/06/2013 (Okapi / MCN, via mediacongo.net)




Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Muana Milano le Mer 19 Juin - 13:36

A propos de ces Indiens,ici en France,dans l'agglomeration où j'habites,ils sont entrain de mener des operations,pour recuperer tous les magasins de commerce des produits exotiques qu'exploitent les Congolais.
Deux Congolais ont déjà été victimes de ces Indiens.Leur technique,c'est de contacter les propriétaires de lieu,en leur disant qu'à la fin du contrat de bail,si vous me le cedez,j'accepterais une augmentation du loyer.
Du coup,petit à petit,les commercants Congolais perdent leurs commerces.Le comble dans tout ça,on continu d'aller en masse pour acheter des produits exotiques et faire des operations de tranferts d'argent auprès de ces conquistadors,alors que nos frères Congolais en sont victimes.
Je veux participer activement à ce mot d'ordre de boycott envers ces gens qui maltraitent nos frères et soeurs dans leur pays. 
avatar
Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Mer 19 Juin - 13:36

RDC : les commerces des Indiens et Pakistanais n’ont pas ouvert au centre d’affaires de Kinshasa







Les commerces appartenant aux ressortissants indiens et pakistanais n’ont pas ouvert ce mercredi 19 juin dans la matinée à Kinshasa. De nombreux jeunes ont pris d’assaut l’avenue du commerce et les rues commerciales alentours dans le centre d’affaires de Kinshasa pour protester contre l’arrestation de 21 étudiants congolais dans l’État du Pendjab en Inde.

Un dispositif policier était bien visible devant les commerces fermés. Les jeunes en colère se sont regroupés par dizaines devant les magasins. Ils discutaient entre eux exprimant leur colère face à l’arrestation samedi 15 juin de 21 étudiants congolais qui accusent la police indienne de les avoir violentés.
Aucune scène particulière de violence n’a été signalée sur l’avenue du commerce et ses alentours où les expatriés notamment des Libanais, Indiens et Pakistanais tiennent leurs commerces. Selon des témoins, quelques jeunes ont tenté de lancer des projectiles contre les magasins fermés, mais la police les en a rapidement dissuadés.
Mardi, le vice-ministre congolais des Affaires étrangères, Célestin Tunda a remis une note de protestation à l’ambassadeur indien en RDC. Dans cette note, Kinshasa exige la libération « immédiate et sans conditions » des étudiants incarcérés dans l’état du Pendjab au nord de l’Inde. Le même jour, l’ambassadeur congolais en Inde accompagné de ses pairs africains ont exprimé le même mécontentement aux autorités indiennes.
La RDC réclame aussi que les étudiants incarcérés soient soumis à des examens médicaux à la suite des allégations de violences policières et que les auteurs de ces dernières soient sanctionnées.
Les vingt et un étudiants congolais ont été arrêtés après une bagarre survenue après une dispute entre des Indiens qui roulaient dans une voiture et un étudiant congolais que ces derniers ont failli renverser.
Lire aussi sur radiookapi.net:

_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Mathilde le Mer 19 Juin - 13:42

Muana Milano a écrit:A propos de ces Indiens,ici en France,dans l'agglomeration où j'habites,ils sont entrain de mener des operations,pour recuperer tous les magasins de commerce des produits exotiques qu'exploitent les Congolais.
Deux Congolais ont déjà été victimes de ces Indiens.Leur technique,c'est de contacter les propriétaires de lieu,en leur disant qu'à la fin du contrat de bail,si vous me le cedez,j'accepterais une augmentation du loyer.
Du coup,petit à petit,les commercants Congolais perdent leurs commerces.Le comble dans tout ça,on continu d'aller en masse pour acheter des produits exotiques et faire des operations de tranferts d'argent auprès de ces conquistadors,alors que nos frères Congolais en sont victimes.
Je veux participer activement à ce mot d'ordre de boycott envers ces gens qui maltraitent nos frères et soeurs dans leur pays



_________________


avatar
Mathilde
Modérateurs

Messages : 4960
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal: Tous les détails sur les 21 étudiants congolais arrêtés et sauvagement battus par la police Indienne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum