Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Super Flick de Kingantaki le Ven 19 Juil - 19:16

Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

« Repli…cessez le feu, c’est fini ! Nous ne sommes pas ici pour faire le jeu de l’ennemi. Désormais l’ami de notre ennemi sera considéré comme un ennemi », Général Olenga dans une parade militaire à Goma. Les Fardc continuent d’avance, les militaires refusent d’écouter tout ordre du repli ou cessez le feu venant de Kinshasa ou de la Monusco. Les officiers généraux sont en colère et révoltés, tout homme qui donnerait un ordre antipatriotique sera considéré comme un traitre.

Par ailleurs, nous apprenons des sources militaires que l’ordonnance des nominations et mise en retraite des officiers provoquent des tensions au sein des FARDC. En effet, la loi sur la reforme de l’armée votée au Parlement fixe l’âge de la retraite à 55 ans. L’application de cette loi risque d’envoyer 97% des officiers expérimentés congolais en retraité, seuls les généraux Rwandophones sont épargnés.

Le général Oleko, âgé de plus de 60 ans, qui était dans la commission, et qui a essayé de se soustraire de la mise en retraite serait aussi frappé. La RDC a besoin de tous ces fils pour défendre la Nation, cette loi taillée sur  mesure par les conseillés de J. Kabila n’a pas sa place. Dressons nos fronts, Le M23 est en perte de vitesse, il  manque des munitions.

Hier  Dans l’avant-midi, des hélicoptères des FARDC ont pilonné les positions du M23 dans les localités de Kibati et Kanyaruchinya appuyés par des tirs d’armes lourdes tirées à partir des véhicules blindés. Deux hélicoptères des FARDC ont lancé des roquettes sur les mêmes positions.

Selon des sources militaires occidentales, ce mouvement rebelle composé des mercenaires rwandais connaît des difficultés d’approvisionnements en munitions et a subi d’énormes pertes en hommes dès les premiers affrontements du lundi. Raison pour laquelle ses éléments n’ont pas réagi aux bombardements des FARDC.

http://afrique.kongotimes.info/rdc/armee-police/6130-guerre-kivu-general-olenga-refuse-executer-ordre-joseph-kabila.html

Super Flick de Kingantaki
Modérateurs

Messages : 765
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Mer 21 Aoû - 17:06

La population de la ville de Beni, à 350 km au Nord de Goma (Nord-Kivu), observe depuis deux jours des journées «ville-morte». Des sources concordantes indiquent que la ville de Beni ressemble depuis mardi à une ville fantôme où boutiques, magasins, banques, stations services et petits commerces sont fermés. La population de Beni répond ainsi à l’appel de la société civile locale qui appelle la Brigade d’intervention de la Monusco à traquer les rebelles du M23, des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), des ADF-Nalu et les miliciens Maï-Maï.Ces journées « ville-morte » visent aussi à pousser les Forces armées de la RDC (FARDC) à poursuivre les opérations militaires dans les zones de combats au Nord-Kivu.
Selon le président de la société civile de Beni, Gilbert Kambale, les groupes armés sont la cause principale de l’insécurité et de la souffrance des populations civiles dans les territoires de Rutshuru, Beni et Lubero.
Il a indiqué qu’après ces deux journées, d’autres «actions de plus grande envergure» vont se poursuivre jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications.
Vendredi dernier, les commandants de la Force de la Monusco et celui de la Brigade d’Intervention, en mission à Béni, avaient rencontré la société civile. Celle-ci avait exprimé sa satisfaction après avoir discuté avec les généraux Carlos Alberto da Cruz et Aloys Mwakibolwa. Mais elle dit attendre des actions concrètes.
Le conseil de sécurité de l’ONU a doté la brigade d’intervention d’un mandat offensif. Elle est appelée à neutraliser les groupes armés opérant dans l’est de la RDC dont le M23.
.........

Bana Kivu oyeee.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Ramboché le Mer 21 Aoû - 20:49

Manipulation, histoire faire dormir debout chers amis apprenez a vérifier vos lectures avant d´y croire parce qu´il y a certains sites composés par des aigris de la République qui se sont spécialisé dans la diversion, le mensonge et la calomnie pour distraire les Congolais.
C est pas parce qu´un article est publié sur un site internet qu´il faut la considéré comme vrai.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  mapata le Mer 21 Aoû - 21:07

C est facile de dire que c´est faux et toi qui connait tout, quelle est ta vérité ?

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Mer 21 Aoû - 22:52

Ramboché a écrit:Manipulation, histoire faire dormir debout chers amis apprenez a vérifier vos lectures avant d´y croire parce qu´il y a certains sites composés par des aigris de la République qui se sont spécialisé dans la diversion, le mensonge et la calomnie pour distraire les Congolais.
C est pas parce qu´un article est publié sur un site internet qu´il faut la considéré comme vrai.
Radio okapi, Africa n1 des menteurs heureusement que internet esilisi bino lokuta.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Ramboché le Mer 21 Aoû - 23:37

Repli…cessez le feu, c’est fini ! Nous ne sommes pas ici pour faire le jeu de l’ennemi. Désormais l’ami de notre ennemi sera considéré comme un ennemi », Général Olenga dans une parade militaire à Goma. Les Fardc continuent d’avance, les militaires refusent d’écouter tout ordre du repli ou cessez le feu venant de Kinshasa ou de la Monusco. Les officiers généraux sont en colère et révoltés, tout homme qui donnerait un ordre antipatriotique sera considéré comme un traitre.

Par ailleurs, nous apprenons des sources militaires que l’ordonnance des nominations et mise en retraite des officiers provoquent des tensions au sein des FARDC. En effet, la loi sur la reforme de l’armée votée au Parlement fixe l’âge de la retraite à 55 ans. L’application de cette loi risque d’envoyer 97% des officiers expérimentés congolais en retraité, seuls les généraux Rwandophones sont épargnés.


Le général Oleko, âgé de plus de 60 ans, qui était dans la commission, et qui a essayé de se soustraire de la mise en retraite serait aussi frappé. La RDC a besoin de tous ces fils pour défendre la Nation, cette loi taillée sur mesure par les conseillés de J. Kabila n’a pas sa place.

Dressons nos fronts, Le M23 est en perte de vitesse, il manque des munitions. Hier Dans l’avant-midi, des hélicoptères des FARDC ont pilonné les positions du M23 dans les localités de Kibati et Kanyaruchinya appuyés par des tirs d’armes lourdes tirées à partir des véhicules blindés. Deux hélicoptères des FARDC ont lancé des roquettes sur les mêmes positions.

Selon des sources militaires occidentales, ce mouvement rebelle composé des mercenaires rwandais connaît des difficultés d’approvisionnements en munitions et a subi d’énormes pertes en hommes dès les premiers affrontements du lundi. Raison pour laquelle ses éléments n’ont pas réagi aux bombardements des FARDC.

[Yves Kongolo]
Published By www.KongoTimes.info - © KongoTimes! - All Rights Reserved.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Jeu 22 Aoû - 12:27

Rambotche ton kabila a failli il doit démissionner il a tout faux comme garant de la nation.
Le pourparler avec le M23 ne donnera rien la fameuse brigade idem on l'a dit et redit.

Les jeunes de Goma quand ils veulent manifester on les bastonnent et on les emprisonnent omona wapi? Il descendra quand sur le terrain au lieu de se terrer à kingakati et ça parle de concertation a la con...


22 AOÛT 2013
RDC : nouveaux combats au nord de Goma
Des combattants rebelles du M23, à 15 km de Goma en RDC, le 3 juin 2013 ©AFP
Goma (RD Congo) (AFP)
Des affrontements opposaient jeudi matin le mouvement rebelle M23 et l’armée gouvernementale congolaise au nord de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de sources militaires dans cette ville, capitale de la province du Nord-Kivu.
Les combats, qui ont débuté mercredi soir, se déroulent à proximité des villages de Mutaho et Kibati, situés à une vingtaine de kilomètres de Goma, selon les mêmes sources.
Selon un officier des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), les troupes régulières ont été attaquées sur les positions qu’elle occupent depuis mi juillet à environ 20 kilomètres de la capitale régionale.L’officier, qui a préféré garder l’anonymat, n’a donné aucun bilan de ces tirs effectués selon lui "à l’arme lourde".
Le major Modeste Bahati, officier de renseignement du M23, interrogé par l’AFP, a confirmé ces combats et a accusé l’armée d’avoir voulu déloger le mouvement rebelle de ses positions autour de Kibati."Nos forces restent sur leurs positions", a-t-il dit sans donner non plus de bilan des affrontements.
Mi-juillet, après environ deux mois de trêve, les combats avaient repris entre l’armée et le M23.Au cours des premiers jours, le gouvernement avait annoncé la mort de 120 rebelles et de 10 soldats.Depuis, les affrontements ont repris épisodiquement sans être suivis de mouvements importants autour de l’axe Kibati-Mutaho.
Le M23 est actif depuis mai 2012 dans la province riche et instable du Nord-Kivu.Il est essentiellement composé de Tutsi congolais intégrés dans les FARDC à la faveur d’un accord de paix signé en 2009.Ils se sont mutinés en avril 2012, estimant que cet accord n’avait jamais été pleinement respecté.
Kinshasa et l’ONU ont accusé le Rwanda et l’Ouganda de soutenir le M23, ce que ces deux pays voisins de la RDC ont toujours démenti.
Tous droits de reproduction et de représentation






Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Sankara le Jeu 22 Aoû - 15:55

Mongo Elombe, on peut ne pas aimer Kabila mais apprécier les efforts que lui et ses pairs font pour qu´il y ait une paix au Kivu.
Pour toi toutes les solutions préconisées par la l´ONU et la communauté internationale sont d´ores vouées a l´échec alors je voudrais vous poser une questions, que tu le veuilles ou pas la personne qui a la manette du commandement en RDC pour le moment est Kabila et personne ne vous force a l´aimer, c est fait mais j´aimerai savoir pour vous quel est la chose que Kabila a fait de mieux depuis qu´il est au pouvoir.

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Jeu 22 Aoû - 17:52

S'enrichir.....

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Jeu 22 Aoû - 20:24

Sankara maintenant dis moi un président normal réagit comment:

http://democratiechretienne.org/2013/08/22/depuis-cet-apres-midi-6-obus-tombes-sur-goma/

GOMA, Il est 16h45 heure locale, des bombes tombent en désordre sur la ville et causent des dégâts au sein de la population: 1. le domicile de l’Honorable Kazungu au Quartier Murara,Avenue Uvira est touche à la toiture ,ici,pas de blessé.Quelques tôles détruites, 2. Dans les environs du dit domicile, à quelques parcelles de chez Docteur Kasereka,une maman vient de rendre l’ âme suite aux blessures graves. A part cette maman,il ya 2 blesses graves,… 3. à l’église des anglicans toujours dans le même quartier Murara,un enfant de ±7 ans vient aussi de rendre l’âme et un autre enfant grièvement blessé. 4. notre rédaction attend le bilan de la bombe qui est aussi tombée derrière l UNIGOM. C’est vraiment la panique au sein de la population a écrit:







Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Jeu 22 Aoû - 20:29

Instabilité :

Nord Kivu : La logique du "Talk and Fight"



Le "général" François Olenga, chef d’état major ai des Forces terrestres
Depuis mercredi 21 août, des affrontements à l’arme lourde opposent les FARDC aux combattants du M23 dans la localité de Kibati, située à une vingtaine de kilomètres de Goma. Selon des sources militaires, plusieurs rebelles auraient été faits prisonniers. Pendant ce temps, la «communauté internationale», exhortent les protagonistes à reprendre les pourparlers à Kampala.

Dans un communiqué daté du jeudi 22 août 2013, le chef du département Communication du M23, Amani Kabasha, annonce que les positions de ce mouvement sont attaquées, depuis mercredi 21 août à 19h45, par «la coalition» regroupant les Forces gouvernementales et des miliciens des FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda). Les combats se dérouleraient, selon cette source, sur l’axe Kanyarucinya-Kibati et Mwaro.

Selon ledit communiqué, l’armée gouvernementale aurait acheminé des «renforts» sur les autres axes notamment Rwindi-Mabenga et Tongo,
«dans le but de généraliser son offensive». Amani Kabasha de souligner que «cette reprise de l’offensive armée par les FARDC» viole non seulement les «récentes recommandations» du Conseil de sécurité des Nations-unies, mais aussi celles de la CIRGL (Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs) et de la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe) demandant aux protagonistes de reprendre les pourparlers entamés en décembre dernier à Kampala.

Le communiqué se conclut par la formule habituelle : «La Direction de notre Mouvement réaffirme son engagement pour la paix et restera respectueuse des efforts des Nations-unies, de la CIRGL et de la SADC pour le rétablissement d’une paix durable dans notre région par des voies pacifiques».

Des sources signalent que plusieurs combattants du M23 auraient été faits prisonniers dans la localité de Kibati. «Un petit arsenal a été récupéré par les forces loyalistes», indique une source militaire jointe au téléphone au chef-lieu de la province du Nord Kivu. Qui a attaqué le premier ? Le M23 impute la responsabilité aux FARDC et vice-versa. «Coïncidence ou pas, confie cette interlocutrice, depuis que le général François Olenga commande les Forces terrestres, le moral des troupes déployées sur le terrain a été boosté». Et d’ajouter : «Les gens ici n’ont nullement confiance en Joseph Kabila qui est perçu comme un complice de ceux qui tirent profit de l’instabilité à l’Est».

D’après des indiscrétions, «Joseph Kabila» serait surpris par la "bonne tenue" d’Olenga. Un Olenga – qui passait pour un général d’opérette - dont le «comportement» susciterait même l’«admiration» de certains milieux onusiens. Il semble que le courant passerait de moins en moins bien entre le «commandant suprême des FARDC et son officier». La population nord-kivutienne paraît décidée «à se prendre en charge». La société civile locale exerce une pression accrue sur la Monusco. Le message est apparemment reçu cinq sur cinq à Kinshasa.

Signe de temps. Au cours de la réunion du Conseil de ministres, ce jeudi 22 août, «le gouvernement a invité les populations du Nord et Sud-Kivu à exprimer librement leurs préoccupations par des moyens non violents». C’est en tous cas ce qu’a indiqué le porte-parole du gouvernement, le ministre des Médias, Lambert Mende Omalanga, dans son compte-rendu. Une chose paraît sûre : c’est un fossé de méfiance qui sépare désormais les populations de cette partie du pays et les gouvernants congolais en général et le sommet de l’Etat en particulier. Ces derniers sont accusés de ne rien faire pour éradiquer les bandes armées et rétablir la paix sociale. La Monusco en prend également pour son grade. Elle est suspectée de «passivité dans l’accomplissement de sa mission de neutralisation des forces négatives».

Dans son communiqué, le M23 demande aux dirigeants de la Sous-Région des Grands lacs "de condamner avec fermeté cette nouvelle initiative guerrière du gouvernement congolais" au motif qu’elle "risque de compromettre le processus de paix actuel". Et si le gouvernement de Kinshasa et le M23 se trouvaient simplement dans la logique dite du "talk and fight" chère au chef d’Etat ougandais Yoweri Museveni et son homologue rwandais et ancien protégé Paul Kagame? Et pourquoi pas "Joseph Kabila" qui est sorti du même moule? Qui se moque de qui?

B.A.W
© Congoindépendant 2003-2013



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Ven 23 Aoû - 8:40

::::mediacongo.net:::

"Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont aujourd'hui délibérément lancé une roquette, à travers la frontière, sur le territoire rwandais", affirme le ministère, dénonçant "un acte de provocation". Selon le communiqué publié jeudi soir, la roquette a atterri dans le village de Bugu situé à quelques kilomètres au nord de Gisenyi, ville frontalière, jumelle de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo).

Les affrontements ont repris mercredi soir au nord de Goma entre le mouvement rebelle du M23 et l'armée de RDC, a-t-on appris jeudi de sources militaire et administrative en République Démocratique du Congo. Les deux camps se rejettent mutuellement la responsabilité de la reprise des hostilités qui ont fait au moins trois blessés après que des obus sont tombés dans Goma jeudi après-midi.

Selon le communiqué du ministère rwandais de la Défense, le tir de roquette n'a pas fait de mort ni de blessé, mais des dégâts matériels dans le village de Bugu. "Les bombardements d'aujourd'hui sont complètement injustifiés et insensés", a déclaré le porte-parole de l'armée rwandaise, le général Joseph Nzabamwita.

Déjà le 15 juillet, l'armée rwandaise avait accusé les FARDC d'avoir "délibérément" bombardé deux villages rwandais frontaliers avec la RDC, depuis une zone en RDC "contrôlée par les FARDC (forces armées congolaises) et la Monusco" (Mission de l'ONU) alors que les combats faisaient rage entre l'armée congolaise et le M23.

Le Mouvement du 23 mars (M23) est actif depuis mai 2012 dans la province instable du Nord-Kivu. Kinshasa et l'ONU ont accusé le Rwanda et l'Ouganda de soutenir ce mouvement rebelle congolais, ce que les deux pays ont toujours démenti.

Eux communique en RDC la rtnc cache tout et raconte tout et n'importe quoi.

Botala différence entre la façon de réagir des rwandais et nous.
Nous ce sont les autres médias qui nous informent de ce qui se passe avant que radio okapi ne s'y mette ou ceux qui ont de la famille.

Au Rwanda la ministre monte au créneau et accuse....

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mathilde le Ven 23 Aoû - 17:46

La communauté Internationale prolonge le permis accordé aux Rwanda et au M23 de tuer en RDCEvil or Very Mad Twisted Evil 


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  mapata le Ven 23 Aoû - 19:58

Les autorités Congolaise n´ont des couilles que lorsqu´il faut faire taire les Congolais .
Si les Rwandais avec leurs complices les M23 bombardent et tuent les Congolais la première chose a faire et de riposter et après revenir aux négociation en mentant comme le font les Rwandais pourquoi pas les imiter.

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Ven 23 Aoû - 20:17

Le pire KABILA azua na courage ya kokoma kuna te Mr voyage mini libanda Awa tomonaka na makambo mosusu président akomi sur place ye moko asali mwa discours asali tour eza mawa et aujourd'hui la Monuc s'engage donc pendant 10 ans nazalaki mba spectateurs?

Kabila attends quoi pour convoquer et renvoyer l'ambassadeur du Rwanda et declarer la guerre?

Mawa plein...kele moyen te.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 0:03

Info ou intox tout est possible....


A qui profite le crime du bombardement de Goma hier dans l’après-midi ?

Julien Paluku Kahongya Gouverneur du Nord kivu

Pour répondre à cette question il faut :

avoir les données réelles du terrain au moment des faits. Lorsque les bombes sont tombées dans la ville, la MONUSCO venait de confirmer que les éléments du M23 se trouvaient déjà dans la zone de sécurité définie par elle autour de Goma; c’est-à-dire en position très avancée vers cette ville. Le M23, en position aussi confortable, ne pouvait gâcher son avantage en commettant la bévue de larguer des bombes sur une agglomération de près d’un million d’âmes.
Au même moment le porte-parole des FARDC, OLIVIER HAMULI affirmait que les bombes ne pouvaient pas provenir du M23 qui venait d’être repoussé à plus de 20 Km. Pour Olivier, les ennemis de la république qui ne veulent pas que les FARDC tirent avantage de leur position actuelle, seraient à la base de ce crime d’avoir tiré les bombes à Goma et à Gisenyi voisin.
analyser les déclarations successives du Gouverneur de Province Paluku Kahongya et du Maire de la ville Kubuya Ndoole, qui trahissent l’existence d’un briefing commun(émanant d’une même hiérarchie) qui consisterait à entraîner, par tous les moyens imaginables, la MONUSCO dans la danse : «la MONUSCO avait clairement dit et indiqué que si un obus tombait dans la zone de sécurité, elle allait directement entrer en jeu» disait Julien Paluku Kahongya à RFI hier soir ; «Une bombe est tombée sur une habitation d’un agent de la MONUSCO à Goma ; cela suffit normalement pour que la MONUSCO entre en action» : A enfoncer KUBUYA Ndoole sur radio Kivu one
identifier les projectiles qui sont tombées dans la ville de Goma. Selon les experts en la matière, les bombes tombées dans la ville de Goma et celle de Gisenyi (au Rwanda) à intervalle 7 minutes seulement, sont des bombes du mortier 107mm, que le M23 ne possède pas dans son arsenal militaire.


A chacun de tirer sa conclusion, pour ce qui concerne le bombardement de Goma et de Gisenyi hier dans l’après-midi. Qui avait interet que ces bombes tombent dans la ville de Goma



La rédaction/ soleildugraben.ch



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 1:37

Infos intox....

Congo DRC News
All about M23 Goma Kabila Bunagana Rumangabo /Today Informarmation
c’est aujourd’hui qu’on comprend que les FARDC n’avaient même pas pris une seule position du M23

DARIUS IRENDE MUSHOBEKWA LE DG DE LA DGM DANS LES ZONES SOUS CONTROLE DU M23

C’est reparti, les FARDC appuyés par les FDLR, sur ordre de Kabila ont attaqué toutes les positions du M23 à 7km de Goma à Kanyarucinya dans la localité de Kibati.

Observations: Kibumba et Kibati n’est jamais tombé entre les mains du gouvernement, si c’est le contraire donc le gouvernement avait dégarni toutes ses positions en faveur du M23 et on les taxerait des traîtres…

Réfléchissons: le mensonge est trop fort et la vérité n’a jamais été relevée, c’est aujourd’hui qu’on comprend que les FARDC n’avaient même pas pris une seule position du M23 lors des derniers affrontements…

Message à Kabila: Kampala n’est pas mort, allez dialoguer avec vos compatriotes, vous n’avez pas changé le mode de vie des FARDC et ils ne combattront pas pour vous comme d’habitude… Soyez conséquent.

Pour rappelle: Le M23 n’est pas le problème du Congo; Le probleme du Congo c’est kabila avec son incapacite de diriger. au Katanga, en Ituri, dans les Rwenzori, et dans la plaine de la Ruzizi dans le Sud Kivu ou le M23 n’existe pas, les gens sont tués et les autres sont forcés à quitter leurs domiciles…

Mr Kabila, ne détournez pas notre attention alors que vous n’ignorez pas que vous êtes le mal EN SOIT qui ronge la RDC. Contrairement à Nzangi Muhindo, Diomi Ndongala ,Tchalupa et Armand Matungulu, nous autres du M23 avons compris que c’est la lutte de l’armée qui tes fait fléchir et rien d’autre…

Acceptez de plier la deuxième jambe en tes focalisant sur le dialogue de Kampala car avec la guerre vous n’allez pas vous en sortir les Makenga boys sont déterminés à en découdre avec vous si vous choisissez la guerre au lieu du dialogue.

PAR DARIUS IRENGE MUSHOBEKWA



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 1:44

Congo DRC News
All about M23 Goma Kabila Bunagana Rumangabo /Today Informarmation
Guerre et bombardements autour de Goma

Ces Fardc aux fronts semble avoir passe plusieur jours sans quelque chose pour mettre dans leurs ventres

Les combats ont repris au Kivu, entre la coalition FARDC-FDLR-Maï-Maï – appuyée par la Monusco –, et le M23, ces mercredi 21 et jeudi 22 août 2013. Ce jeudi, les hélicoptères des FARDC se sont d’abord “exercés” sur les antennes d’une station de télécommunications, et auraient ensuite bombardé le territoire rwandais, sans faire de victimes, et la ville de Goma, où plusieurs civils sont morts.

Mercredi 21 août en fin de journée, les combats ont repris au Kivu, conformément à la volonté déclarée du gouvernement de Joseph Kabila d’en passer par la voie des armes plutôt que par la négociation. Les FARDC prétendent ne pas être à l’origine de cette reprise des combats, mais cela semble nettement contredit par le porte-parole de la Monusco, le lieutenant-colonel Basse, qui déclare lui “ne pas être en mesure de savoir quel camp a attaqué l’autre”, alors même qu’il se trouve sur la ligne de front aux côtés des FARDC…

Comme depuis plusieurs mois maintenant, la bataille s’est engagée dans le secteur de Mutaho, où les positions du M23 surplombent Goma, et d’où les FARDC ont prétendu à de multiples reprises les avoirs délogées. Ceci jusqu’à reprendre le combat dans la situation antérieure, confirmant de fait les dires du M23 qui affirmait avoir conservé ses position lorsqu’on prétendait les lui avoir enlevées.

Cette reprise des combats par la coalition des FARDC, FDLR et Maï Maï s’opère avec le soutien de la Monusco, qui s’est mise en état d’”alerte maximale”. La présence sur place du colonel Basse, et le fait que cette offensive coïncide avec la première visite au Kivu du nouveau représentant spécial pour la région du Secrétaire général de l’Onu, M Martin Kobler, montre au moins que les FARDC ne craignent pas d’afficher leur stratégie offensive pourtant audacieuse.

Les informations arrivent en ordre dispersé, mais on enregistre simultanément, une roquette tombée sur le territoire rwandais, et plusieurs sur la ville de Goma. Sans parler d’une station de télécommunication, Vidacom, dont les trois antennes ont été prise pour cible par les mercenaires qui pilotent les gros hélicoptères soviétiques de l’armée congolaise.

Le président du M23, Bertrand Bisimwa, explique sur Twitter que “les FARDC, en débandade au front, tirent des obus au Rwanda et dans la ville de Goma pour inviter dans la guerre le Rwanda et la MONUSCO”.

On relève déjà quatre morts dans la ville de Goma, trois enfants et une femme. Au Rwanda les dégâts n’ont été que matériel. Le Rwanda a invité la commission d’experts militaires régionaux chargés de surveiller la frontière à vérifier, comme en juillet dernier lorsque dans des circonstances semblables la même chose s’était produite, deux bombes tombant au Rwanda, là aussi sans faire de victimes, dans les marges d’une débandade des FARDC telle que plusieurs dizaines de ses hommes s’étaient réfugiés en territoire rwandais. La commission internationale avait alors attesté de ce que l’obus provenaient bien des FARDC.

[Source : l’Agence d’Information]

Lisez Aussi: c’est aujourd’hui qu’on comprend que les FARDC n’avaient même pas pris une seule position du M23

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mathilde le Sam 24 Aoû - 11:22

CONGO- DRC :Sorry to show You this. Massacre in Rumangabo by The Ciminal Joseph KabilaSad Sad 

http://congodrcnews.com/?p=2845

Âmes sensibles s'absteniraffraid Sad Sad 

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 13:09

http://www.benilubero.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3359:le-congolais-abandonne-aux-agresseurs-la-chefferie-des-watalinga-beninord-kivu&catid=1:dches&Itemid=98

Incroyable mais vrai ce que subisse nos compatriotes mawa plein.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 13:14

Info intox to tanga et analysons recoupons les infos.

Congo DRC News
All about M23 Goma Kabila Bunagana Rumangabo /Today Informarmation
Situation au front ce samedi
EN CE MOMENT, LES FARDC/FDLR EN DÉFAITES ET EN DÉBANDADE SUR TOUS LES FRONTS ET DANS LEUR FUITE VIENNENT DE LARGUER LES BOMBES DANS LA VILLE DE GOMA AU QUARTIER NDOSHO POUR DIABOLISER LE M23 . UNE FEMME TUTSIE VIENT D'ETRE ÉGORGÉE PAR LES FARDC/FDLR A GOMA TOUJOURS AU QUARTIER … Continue reading →
August 24, 2013Leave a reply

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 13:34

Congo DRC News
All about M23 Goma Kabila Bunagana Rumangabo /Today Informarmation
Bombardements De Goma: Le M23 Ecrit a Ban ki Moon de l’ ONU
Le Mouvement du 23 Mars demande aux Nations-Unies de diligenter une enquête pour faire la lumière sur les actes d'assassinat des compatriotes de Goma par le Gouvernement Congolais dans l'unique but d'engager dans les combats les forces onusiennes.

Bunagana, le 23 Aout, 2013

Réf : 0042/ Prés-M23/2013

Copie pour Information à:

- Son Excellence Monsieur le Président en Exercice de la CIRGL et Médiateur
du Dialogue entre le Gouvernement Congolais et le Mouvement du 23 Mars
à Kampala/Ouganda
- Leurs Excellences Messieurs les Chefs d'Etat des pays membres de la CIRGL;
- Son Excellence Madame Mary ROBINSON, Envoyée Spécial du Secrétaire
Général des Nations-Unies dans la Région des Grands-Lacs
à Nairobi/Kenya,
- Son Excellence Monsieur Russ FEINGOLD, émissaire des Etats-Unis
d'Amérique pour la région de Grands lacs;
- Son Excellence Martin KOBLER, Représentant Spécial du Secrétaire Général
des Nations-Unies en RDC
à Kinshasa/Gombe
- Les Chefs des Missions diplomatiques représentées en République
Démocratique du Congo
à Kinshasa/Gombe

Lettre Ouverte à Son Excellence Monsieur le
Secrétaire Général des Nations-Unies à New-York/USA
Objet: Assassinat dans la ville de Goma pour impliquer les Nations-Unies
dans les combats
Excellence Monsieur le Secrétaire Général,
Par la présente, nous voulons porter à votre
connaissance les actes d'assassinat que le Gouvernement Congolais conduit
contre les habitants de la ville de Goma dans l'unique intension de forcer la main
à la Brigade d'Intervention récemment créée par les Nations-Unies en
République Démocratique du Congo à entrer en action contre nos forces.

En effet, au cours de son initiative de guerre
entamée ce mercredi 21 juillet 2013 et qui est présentement en cours, l'armée
gouvernementale alliée aux Forces Démocratiques pour la Libération du
Rwanda, le gouvernement congolais a décidé de tirer au mortier des obus dans
la ville de Goma causant mort d'hommes et créant un climat de désolation parmi
les habitants de la ville. L'initiative meurtrière du gouvernement a été
concluante parce qu'immédiatement le Gouverneur du Nord-Kivu est passé sur
les médias pour revendiquer la contrepartie à la MONUSCO, ce qui fut fait à
travers le communiqué de Monsieur Martin KOBLER de ce jeudi 22 Aout 2013.
Le Gouvernement congolais n'attendait que cette décision qui lui permet de
forcer la révision de la position de la communauté internationale sur la crise
actuelle dans notre pays après l'échec de sa diplomatie militariste.
Outre ces assassinats, le Gouvernement congolais
brille par d'autres actes illégaux notamment ses hélicoptères de combat qu'il a
délibérément repeint en couleur blanche afin de les faire passer pour ceux des
Nations-Unies pendant les opérations contre nos forces. Cette initiative est très
dangereuse car elle est pourrait mettre en danger l'aviation des Nations-unies
face à nos canons, incident savamment planifié par le Gouvernement congolais
pour nous en imputer la responsabilité.
Excellence, Monsieur le Secrétaire Général;
Cette guerre qui nous est imposée par le
Gouvernement Congolais et nous en avons la preuve: elle a été précédée par
l'acheminement toute la semaine dernière sur les lignes de front des nouveaux
renforts en hommes et en matériel de guerre en provenance de Kisangani et de
Lubumbashi. Ensuite, en date du 20 Aout 2013, la veille du son offensive
militaire, une réunion de planification de la guerre a mis autour d'une même
table au Quartier Général du Commandement des opérations FARDC, le Général
MWAKIBOLWA, ses collaborateurs Tanzaniens, des officiers FARDC et ceux de
leurs alliés FDLR. Au sortir de cette réunion, ces officiers se sont rendus sur la
ligne de front en mission de reconnaissance, inspecter nos positions et celles des
FARDC. Et au soir du lendemain, le 21 Aout 2013, l'offensive décidée fut lancée

contre les postions tenues par notre armée sur l'axe KANYARUCINYA - KIBATI et
dans le secteur de MWARO à environ 18 km de la ville de Goma.
Excellence Monsieur le Secrétaire Général,
En dépit de l'avantage de nos forces sur
l'adversaire et en signe de respect à la déclaration des chefs d'Etat des pays
membres de la CIRGL du 24 novembre 2012, notre mouvement s'est abstenu
d'occuper les espaces abandonnés par l'armée gouvernementale et ses alliés
dans leur fuite étant donné que nous croyons, à l'instar de la communauté
internationale, en une solution négociée pour résoudre définitivement la
présente crise. Notre délégation demeure présente à Kampala pour ce faire, en
dépit des attitudes provocatrices de l'armée gouvernementale.
C'est pour cette raison, Excellence Monsieur le
Secrétaire Général, que nous vous demandons de diligenter une mission
d'enquête indépendante pour faire toute la lumière sur les événements de ces
jours dans cette partie du pays et tirer les responsabilités car nous avons la
ferme conviction que le Gouvernement congolais recourt à des méthodes
prohibées pour induire, une fois de plus, la communauté internationale toute
entière en erreur.
Excellence Monsieur le Secrétaire Général,
Vous remerciant pour l'intérêt que vous voudrez
bien accorder à notre requête, nous vous prions d’accepter l’assurance de notre
plus haute considération ainsi que l’admiration que nous portons envers vos
efforts pour le rétablissement d'une paix durable dans notre Pays en particulier
et dans la Région des Grands-Lacs, en général.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 14:15

Les Forces armées de la RDC ( FARDC) ont repris 2 à 3 localités en Ituri, dans la province Orientale, jadis occupées par la bande à Cobra Matata, au cours des opérations militaires menées depuis deux jours dans cette partie de la RDC, a indiqué vendredi le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, au cours d' un point de presse à Kinshasa. Pour le porte-parole du gouvernement, cette opération de désarmement forcé se poursuit normalement contre Cobra Mata, l'un des chefs de guerre de cette région, qui, depuis plusieurs mois, refuse et hésite à répondre à la main tendue des autorités militaires congolaises. "Le district de l'Ituri doit être totalement pacifié. C'est le serment que le président Kabila et le gouvernement ont fait. Et c' est ce que les Forces armes de la RDC (FARDC), sont en train d' accomplir", a-t-il souligné. Le ministre Mende a signalé qu'une autre offensive est en cours contre toutes les milices dans le Sud-Kivu. Au cours de cette opération, le groupe des Mai-Mai Yakutumba ont perdu plus de 45 de ses éléments et près de 70 d'entre eux ont été fait prisonniers. Il a appelé tous les groupes armés à déposer les armes et à se rendre aux forces gouvernementales pour leur réinsertion. - See more at: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-pres-de-3-localites-reprises-par-les-fardc-en-ituri#sthash.K1uLz7da.dpuf

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Sam 24 Aoû - 15:11

Vérité eza wapi:


Confusion dans la ville de Goma

Une bombe est tombée encore le matin du samedi 24 octobre sur la ville de Goma tuant une femme. Il s’en est suivi une marche de colère. Des habitants de ce chef lieu de la province du Nord Kivu ont circulé dans les rues avec le cercueil de la femme tuée. Vers la mi-journée, une foule en colère aurait incendié un véhicule de la Monusco et endommagé le site onusien de l’aéroport de Goma. Une manière de désapprouver les méthodes utilisées, jusque là, par cette mission pour résoudre la crise de l’Est de la RDC. Pendant ce temps, sur les lignes de fronts, chaque camp annonçait sa suprématie sur l’autre sans que l’on sente un véritable changement sur les différentes positions des uns comme des autres. Le statuquo demeure, chaque partie occupant toujours ses positions.
Le vendredi 23 août 2013, à Luanda en Angola, un sommet rassemblant le président angolais José Edouardo dos Santos, son homologue congolais Joseph Kabila et le dirigeant Sud-Africain Jacob Zuma, pour faire le point sur la situation n’a pas apporté des innovations qu’attendait une certaine opinion congolaise. Un accord de coopération militaire a été signé entre la RDC et l’Afrique du Sud. Cet accord définit la coopération entre les parties dans les domaines de la formation de forces armées et de la Police de la RDC. Dans le domaine économique, des questions relatives aux ports de Lobito en Angola, de Durban en Afrique du Sud, tout autant que le barrage d’Inga sont abordées dans cet accord. Pour le président Angola cette rencontre devrait permettre de vérifier le degré de mise en œuvre de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en RDC et dans la région, et de décider des mesures permanentes pour accélérer la résolution du conflit en RDC. C’est de la langue de bois tout simplement pour un peuple qui souffre de l’incapacité de ses dirigeants à lui procurer la paix et el bien-être.
Sur le plan médiatique, ce sont des accusations mutuelles sur la responsabilité quant à l’origine des bombes qui sont tombées sur Goma le jeudi 22 août 2013. Kinshasa accuse Kigali et le M23. Kigali s’en défend. Le M23 incrimine Kinshasa et ses alliés de FDLR. Une cacophonie totale.
Les deux camps se battent, chacun, pour avoir de son côté les faveurs de la communauté internationale. Kinshasa veut attirer la compassion de la Monusco en démontrant les barbaries dans la ville de Goma et ainsi la pousser à s’engager résolument dans la traque des milices. Le M23 fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire croire que Kinshasa et ses FDLR sont à la base du malheur qui vient de s’abattre sur Goma. Un jeu de ping-pong d’un cynisme accru.

Qui en sortira gagnant ?
Rendu prisonnier par l’opinion publique de l’Est du Congo, le Régime de Kinshasa a difficile à conclure des accords avec le M23. Hélas, les FARDC tardent à donner la solution militaire à cette crise. Il ne lui reste plus qu’en espoir : la contribution efficace de la Monusco dans la traque de M23. Préparée par la société civile, la population de Goma, consciente des problèmes d’ordre organisationnel des FARDC, attend de la Monusco son salut.
Pour sa part, le M23 ne peut pas s’hasarder à reprendre la ville de Goma sans s’attirer le courroux de toute la communauté. Le Rwanda, considéré comme soutien à cette insurrection ne pourra pas permettre une pareille aventure qui va achever de le discréditer auprès de la communauté internationale.
Du côté de la Monusco, très peu d’analystes voient cette force s’engager à combattre les milices sans une contribution efficace des FARDC. La formation d’une armée nationale Républicaine devient donc une nécessité. Malheureusement, ce n’est pas demain que cela pourra être possible.
Le président Kabila tente en vain de convaincre ses fidèles alliés pour qu’ils lui viennent en aide militairement. On l’a vu multiplier des visites dans plusieurs capitales africaines mais le dossier se traite loin du continent. Il semble que les choses soient d’avance ficelées et que le président congolais le sait déjà. Ce n’est donc pas les concertations nationales et encore moins les jérémiades des politiciens véreux qui changeront la situation. Et les alliés de Kabila le lui auraient fait comprendre gentiment.
Sans une négociation sous une forme ou une autre, il n'y aura pas d’issue et c’est le peuple qui paiera la facture.



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Dim 25 Aoû - 8:05

ROBINSON c'est qui? C'est le Congo? Le président du Congo? Il faut arrêter de donner de l'importance a ses traîtres il faut aussi se poser la question que fait le gouvernement exactement c'est louche.

Le porte parole congolais sur le front c'est qui? Tout ses généraux font quoi??

Voici le compte rendu des autres:




Les bombes de Goma, Front de Kanyarucinya et Progression du M23



Après deux jours de combats, la coalition FARDC/FDLR a dû se replier loin de la ligne du front. Encore ce matin, un obus est tombé sur Goma en tuant une femme. Sur les origines de ces frappes meurtrières les déclarations sont divergentes et le M23 fait appel au Secrétaire général de l’ONU pour une enquête internationale indépendante.

Les combats -qui avaient démarré le jeudi 22 à Kanyaruchinya entre les forces du M23 et celles de la coalition FARDC/FDLR- se sont intensifiés hier dans l’après midi sur le même axe. Les soldats du camp gouvernemental ont à nouveau essayé de forcer la ligne de front jusqu’à 20h00, lorsqu’ils ont été obligés de replier devant l’infanterie des insurgés. Celle-ci a poursuivi les loyalistes jusqu’au bourg de Munigi, à la périphérie de Goma, où sa progression s’est arrêtée. « Nous n’avons pas l’intention d’occuper l’espace au-delà de la ligne de front tracée en accord avec les pays de la Conférence international de la région des Grands Lacs (CIRGL) suite à notre évacuation de Goma en fin novembre dernier », a déclaré par téléphone à l’Agence d’information une source du département de la Communication du M23. Cette percée de l’Armée révolutionnaire congolaise (ARC) -l’aile militaire de la rébellion- à sud de ses positions a été par ailleurs confirmée par d’autres sources, proches de la dite ‘Société civile’ du Nord-Kivu.

Aujourd’hui, à 04h00 du matin, une autre offensive des gouvernementaux et des forces génocidaires leurs alliées sur le front de Mutaho s’est soldée par bun nouvel échec. Dans la fuite, et comme dans le cas précédent, les FARDC/FDLR en débandade ont commis nombreux pillages sur la population civile. A 07h49, un obus est tombé à Goma -le douzième en 48h- dans le quartier rwandophone de Ndosho, devant le portail de l’Eglise Saint Fransisco Xaverio en tuant une femme. Des épisodes de chasse aux Tutsi ont aussi été enregistrés dans la ville gomatracienne où l’un des membres de cette communauté a été décapité par des inconnus.
Nous nous réservons de fournir son identité dans une prochaine dépêche.
Quid de la présence de Brigade d’intervention (BI) dans ces derniers combats. Hier matin, le porte-parole de la Mission onusienne en RDC (MONUSCO), le très martial lieutenant-colonel Prospère Félix Basse avait affirmé à Radio Okapi : « La force de la Monusco a pris toutes les dispositions idoines en engageant les positions du M23 à l’artillerie par la Brigade d’intervention en soutien aux FARDC ». Citées par l’Agence France Presse (AFP), des ‘sources militaires occidentales’ auraient fait état de la présence d’artilleurs sud-africains de la BI dans les combats. Cependant, Siphiwe Dlamini, porte-parole militaire du contingent sud-africain en force à la BI, a affirmé à l’agence Reuters que les soldats de la RSA n’ont pas participé aux affrontements.

Les deux dernières journées ont été également occupées par une intense activité diplomatico-médiatique. Le 22, le ministère de la Défense de la république du Rwanda a accusé avec un communiqué les forces régulières de Kinshasa (FARDC) d’avoir « d’une manière délibérée » frappé le village de Bugu, situé en territoire rwandais. Lendemain, dans une conférence de presse à Kinshasa, Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement congolais, a accusé Kigali de crimes de guerre pour être à l’origine des bombes tombées à Goma le jeudi 22 août. En contradiction avec le lieutenant Basse qui, lui, avait accusé le M23 d’avoir tiré les obus. Dans le site Soleil du Graben, proche de la rébellion, on rend compte d’une expertise sur ces projectiles qui ont fait quatre victimes civiles. Il s’agirait de bombes lancées à partir d’un mortier de 107mm, qui n’est pas en dotation dans l’arsenal du M23 et qui est le même d’où est parti… l’obus atterri en territoire rwandais.

Du côté française, Vincent Floreani, porte–parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, a déclaré que son pays « condamne en particulier les attaques perpétrées par le M23 contre les populations civiles et les installations de la MONUSCO, qui constituent des ‘crimes de guerre’ ».

Dans une lettre adressée en soirée d’hier au Secrétaire général de l’ONU et aux chefs d’Etat de la CIRGL, Bertrand Bisimwa, président du M23, fait état, en relation au bombardement de Goma, d’ « actes d’assassinat que le Gouvernement Congolais conduit contre les habitants de la ville de Goma dans l’unique intention de forcer la main de la Brigade d’Intervention… à entrer en action contre nos forces ». Il a ensuite ajouté, sur twitter, que « Si le gouvernement congolais n’a rien à se reprocher dans le bombardement de la ville de Goma ce jeudi 22 août, il devrait relayer l’appel du M23 aux Nations Unis pour l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur ces assassinats de nos compatriotes ».

Dernière minute. Pendant que nous écrivons, confusion totale à Goma : les soldats défaits des FARDC/FDLR sont en ville, où les gens manifestent en cortèges (à Birere, à Ndosho…) dispersés par la police à l’aide de gaz lacrymogènes et de balles réelles.

Source: L’AGENCE D’INFORMATION
Lisez Aussi: .Bombardements A Katale et Kibumba: 16 personnes tuées dont des femmes et des enfants ainsi qu’une trentaine de blessés.


Share this post with your Friends






August 24,



Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum