Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Jeu 12 Sep - 16:49

Home» RDC» Echos des Provinces»
Les groupes armés contrôlent 70 % de l'Est de la RDC
12/09/2013 07:55:00KongoTimes!
Font size:
Mayi-Mayi

Les groupes armés étant exclus des Concertations nationales ouvertes à Kinshasa samedi 07 septembre 2013 pour restaure la « cohésion nationale », le Prince Willy Mishiki, représentant des Maï-Maï à Walikale (Nord-Kivu) et porte-parole des groupes armés Maï-Maï de toute la RD Congo, ne voit « pas comment on peut parler de paix sans impliquer les groupes armés » : « Nous ne voyons pas comment on peut parler de la paix à l'Est du Congo sans impliquer les acteurs principaux, les groupes armés, qui actuellement, contrôlent 70 % de l'Est de la RDC », a-t-il revendiqué dans un entretien à RFI mercredi 11 septembre. Il y a 11 groupes armés congolais et 6 groupes armés étrangers au Nord-Kivu.

Vendredi 23 août, le gouvernement congolais a annoncé que « les groupes armés en activités dans les provinces de l’Est de la République démocratique du Congo, y compris le M23, ne sont pas invités aux Concertations nationales ».

« Nous n’allons pas nous asseoir à la même table des Concertations nationales avec des gens qui tuent nos compatriotes dans l’Est du pays. Seuls ceux qui ont quitté les forces négatives pour réintégrer la vie civile peuvent y être acceptés s’ils en émettent le souhait », a expliqué le ministre des Médias Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement, dans un point de presse.

S’agissant précisément du M23, il a indiqué que « les pourparlers de Kampala sont suspendus à la note-synthèse du médiateur ougandais qui a reçu les deux drafts du gouvernement congolais et du M23 ». Il n’est donc « pas question du M23 aux Concertations nationales », a-t-il insisté.

Deux jours avant l’ouverture par le président Joseph Kabila des Concertations nationales au Palais du peuple, les 20 représentants des Maï-Maï se sont vu signifier l'annulation de leur inclusion, « sans aucune explication ».

« Nous pensons sincèrement que la démarche qui a motivé la convocation de ces concertations n'est pas une démarche pour ramener une paix durable. La crise actuelle semble profiter aux organisateurs de ces concertations, mais nous estimons qu'elles ne vont aboutir à rien... », a estimé Prince Mishiki.

« Prince Mishiki estime d'ailleurs que ce revirement révèle que les concertations sont avant tout politiques et ne visent en rien la réconciliation ou la paix », rapporte RFI.

« Ultimatum de 15 jours » aux groupes armés pour « désarmer »
A l’issue du dialogue social au sommet tenu le 9 novembre 2012 à Masisi-centre (Nord-Kivu) sous la médiation du gouverneur Julien Paluku à l’intention des délégués des couches sociales établies dans les localités de Kashuga et Kichanga (territoire de Masisi), un ultimatum de 15 jours avait été accordé aux groupes armés locaux encore actifs dans les six territoires de la province pour «désarmer ».

Ils avaient à « choisir entre l’intégration au sein des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et encore la démobilisation pour ainsi mettre un terme aux conflits en territoire de Masisi, en particulier, et sur toute l’étendue de la province en général ».

« Il s’agit d’une chance aux enfants égarés pour qu’ils intègrent la voie légale de défendre et servir le pays sous le drapeau et les tireurs de ficelle subiront la rigueur de la loi », avait expliqué le gouverneur de province. La hiérarchie militaire avait, pour sa part, prévenu que « les tireurs des ficelles seront arrêtés et traduits en justice ».

Le dialogue social, organisé sous le thème « Cessation urgente des hostilités, paix et retour des déplacés et réfugiés dans le territoire de Masisi », avait passé en revue « la cohabitation pacifique entre communautés, le rétablissement de la sécurité à court terme, la sécurité et la cessation des violences, les voies et moyens pour le retour des déplacés et réfugiés dans leurs milieux d’origine ».

Onze groupes armés congolais au Nord-Kivu:
1.Maï-Maï APCLS -Alliance des Patriotes pour un Congo libre et souverain, (Masisi, Walikale) du lieutenant général Janvier Buingo Karairi; 2.Maï-Maï-Forces de défense congolaises, ex-GUIDE (Walikale) du colonel Luanda Butsi ;.Maï-Maï-Kifuafua (Ufamandu) Sud-Kivu et (Ziralo) ; 4.Maï-Maï - Nduma Defense du Congo, du colonel Sheka Ntabo Ntaberi (Walikake) ; 5.Maï-Maï Simba (Lubero) du colonel Jean-Luc ; 6.Maï-Maï Shetani (Rutshuru, chefferie de Bwito) du colonel Shetani Muhima ; 7.Maï-Maï Jackson (Rutshuru et Lubero) du colonel Paluku Jackson ; 8.UPCP/FPC (Union des patriotes congolais pour la paix / Forces populaires congolaises, ex-Pareco) du général Kakule Sikuli Vasaka alias Lafontaine, (Lubero) ; 9.M23(Mouvement du 23 mars 2009) ; 10.Pareco-Natura (Masisi) ; 11.Maï-Maï Folc (Force œcuménique pour la libération du Congo) du colonel Bana Sultani Selly, alias « Kava wa Selly ».

Six groupes armés étrangers au Nord-Kivu :
1. FDLR(Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) du colonel Pacifique Ntawhunguka, alias « Omega» ; 2. FDLR/FOCA (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) à Walikake ; 3.FDLR–RASTA (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda-Rasta, (Walikake et Masisi) ; 4.FDLR-RUDI (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda-Rudi (Walikake, Masisi et Tshuru) ; 5.ADF-NALU (Ouganda) basé dans les montagnes de Beni (Ruwenzori) ; 6.FDA (Forces démocratiques alliées sous le contrôle de l’Ouganda, en coopération avec le groupe terroriste Al-Chabab en Afrique de l’Est (Beni).

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Lun 16 Sep - 13:27

Les rwandais amassent des troupes sur nos frontières et nous on attends quoi pour y amasser les nôtres en face: pendant ce temps kabila voyage dans des réunions ou on ne l'entends pas et le Congo attends je ne sais quoi de Kampala et la con  certation mawa.

En Afrique australe, le déploiement de troupes rwandaises à la frontière de la RDC inquiète

lun, 16/09/2013 - 10:02 -- armel
La SADC, la communauté de développement de l'Afrique Australe s’inquiète de la situation en République Démocratique du Congo. L’organe régional l’a fait savoir dans un communiqué à l’issue d’un sommet cette semaine en Namibie, auquel assistait le président congolais Joseph Kabila. Les pays d’Afrique d’australe disent être inquiets du déploiement des troupes rwandaises à la frontière avec la RDC. Ils expriment également leur espoir que le Rwanda n'envisage pas d'envahir la République Démocratique du Congo. La SADC «s'inquiète du déploiement des troupes rwandaises à la frontière et exprime son espoir que le Rwanda n'envisage pas d'envahir la RDC». Ce sont les mots utilisés par l’organisation régionale. Ils sont forts et traduisent la réelle inquiétude de la SADC qui craint qu’une déstabilisation du Congo ne se propage plus au sud. Dans son communiqué l’organisation appelle également les voisins de la RDC «à contribuer à la paix de la RDC», et se félicite de «la pression militaire exercée sur les rebelles du M23 et les autres forces négatives». Selon Jackie Cilliers, spécialiste de la SADC à l’Institut d’Etudes de Sécurité de Pretoria, c’est un communiqué relativement ferme. Jackie Cilliers souligne que, sur le dossier RDC, tous les pays de la SADC sont unis. Les pays de la région sont réellement inquiets qu’une déstabilisation du Congo ne s’entende plus au sud. Selon le directeur de l‘ISS, la région a beaucoup investi en RDC par l’envoi de troupes - l’Afrique du Sud et le Malawi contribuent à la brigade d’intervention actuellement déployée dans l’est de la RDC- , et par de la formation et de l’aide aux élections. Lors du dernier scrutin en RDC, des troupes sud-africaines avaient été envoyées en renfort pour distribuer du matériel électoral. Le directeur de l’ISS ajoute que les pays de la région et notamment l’Afrique du Sud sont de fervents partisans d’une solution africaine aux problèmes africains. Depuis des années Pretoria cherche à s’imposer comme faiseur de paix sur le continent.


RFI
Article externe:

Lien externe:
http://www.rfi.fr/afrique/20130915-afrique-australe-sadc-rwa...
URL source: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/en-afrique-australe-le-deploiement-de-troupes-rwandaises-la-frontiere-de-la-rdc-inquiete

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Pierre Remy le Lun 16 Sep - 13:55

Nous attendons qu´ils attaquent pour nous allions pleurer a la communauté internationale.
Comme d´habitude.

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Ramboché le Lun 16 Sep - 14:14

Rira bien rira le dernier Pierre Remy la mayonnaise est en train de réussir, en terme clair pour ceux qui ont la comprenette difficile nous sommes sur la bonne voie la stratégie de Kabila Kabange porte ses fruits d´ici peu vous allez applaudir.
C est pas toujours celui qui comme la guerre qui gagne et celui qui poste ces militaires aux frontières et déclare a tout bout de champs qu´il n a rien avoir avec le M23 commence a avoir peur car il sait et commence a comprendre que le temps de payer et arriver.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Mongo Elombe le Lun 16 Sep - 14:24

Ramboché a écrit:Rira bien rira le dernier Pierre Remy la mayonnaise est en train de réussir, en terme clair pour ceux qui ont la comprenette difficile nous sommes sur la bonne voie la stratégie de Kabila Kabange porte ses fruits d´ici peu vous allez applaudir.
C est pas toujours celui qui comme la guerre qui gagne et celui qui poste ces militaires aux frontières et déclare a tout bout de champs qu´il n a rien avoir avec le M23 commence a avoir peur car il sait et commence a comprendre que le temps de payer et arriver.
Heureusement que le ridicule ne te pas... Vous allez gagner quoi ? Il n'y a pas que le M23 donc botika mba distractions la situation vous arrange...Mais c'est le congolais qui n'est pas a la mangeoire qui souffre.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Ramboché le Lun 16 Sep - 14:34

Je pourrais te rétorquer la même chose tu sais ma belle, bientôt tu verras dans quel camps sera le ridicule pour arriver au paradis il faut des sacrifies on les a fait pour vous maintenant vous allez gouter au délices de la vie et que vous le vouliez ou pas tokelemba ba pardon na ba merci na bino.
Au service du Congo c est son seul devise et on souhaitera que après lui vous continue dans cet élan voir même faire plus.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre au Kivu : Général OLENGA refuse d’exécuter l’ordre de « Joseph KABILA »

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum