RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 28 Oct - 17:49

RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  kunta le Lun 28 Oct - 17:58

C est maintenant qu´il faudra tester la sincérité du Rwanda il devrait plutôt s attaquer a ces forces négatives qui menacent la paix sur les frontières de nos deux pays au lieu de souffler le chaud pour essayer d aider le M23.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Lun 28 Oct - 18:14

https://www.facebook.com/jeanguy.kikamba/posts/603012829760529

FARDC oye pas de pause.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 28 Oct - 18:42


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 28 Oct - 19:10

Après quatre jours de combats contre les rebelles du M23, l'armée congolaise a déclaré lundi avoir repris le contrôle de la base militaire de Rumangabo, à une quarantaine de kilomètres de Goma, dans le Nord-Kivu.
L'armée congolaise a affirmé, lundi 28 octobre, avoir repris le contrôle de la base militaire stratégique de Rumangabo, à une quarantaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, située dans l'est de la République démocratique du Congo.

"On a combattu, mais pas très longtemps : l'ennemi est démoralisé tant la puissance de feu des FARDC [armée gouvernementale] est grande", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée dans la province.
L'armée, soutenue par une mission de l'ONU, est aux prises depuis quatre jours avec les rebelles du M23.

Vendredi 25 octobre, de violents combats, les plus violents depuis fin août, ont notamment éclaté dans la région de Kibumba, postée sur un plateau à près de 1 800 mètres d'altitude. Cette localité verrouille la zone contrôlée par le M23 plus au nord.
La rébellion est active depuis mai 2012 au Nord-Kivu. Le 10 septembre dernier, après plusieurs mois d'arrêts, des pourparlers de paix avaient repris à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23, mais ils ont été suspendus dans la nuit du 20 au 21 octobre.



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Lun 28 Oct - 19:51

Soyez un peu reconnaissant pour remercie l architecte de cette réussite qui n´est que celui que vous avez choisit pour nous diriger j ai cité Joseph Kabila votre frère.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Lun 28 Oct - 20:45

Reconnaissez au moins les efforts du haut commandement de l´armée sans les efforts considerable du commandant en chef rien ne serait possible.
N ayez pas honte il est votre serviteur.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 28 Oct - 20:59


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 28 Oct - 21:06

Débat sur la guerre au Kivu:une journaliste Rwandaise soutien et défend le génocide commis par le M23 sur la population CongolaiseEvil or Very Mad Twisted Evil Mad Mad 



La manipulation de certains Rwandais pour faire croire que leurs frères du M23 ex CNDP, ex RCD et alliés jusqu'aujourd'hui de la majorité présidentielle de Kabila, ont pris les armes pour défendre leurs familles agressées par les méchant Congolais continue.

Voilà le modus opérandi du lobbying Tutsi, s'introduire partout et diffuser au monde des informations erronées pour s'accaparer du sol Congolais avec la complicité des Etats-Unis et de l'Europe. Aucun rapport à ce jour n'a fait état d'une quelconque attaque des populations Congolaises sur les Tutsi.
Depuis 15 ans qu'ils nous violent, tuent, pillent nos richesses avec la complicité de leur homme de paille Kabila, jamais les Congolais n'ont eu l'esprit de revanche. Aujourd'hui Kagame bénéficie du soutien de la communauté international dans sa basse besogne, mais quel que soit la durée de la nuit le soleil finit toujours par apparaitre. Les séquelles du génocide Hutu sur les tutsis a laisser beaucoup de séquelles dont celle de la mythomanie.

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Paquebot le Lun 28 Oct - 22:27

Les choses évoluent, on peut tromper mais pas toujours il n est plus sur la lune comme il y 2 ans il a aussi des problèmes maintenant, il a été démasqué on sait que celui le démon et même ceux qui le soutiennent commence a se dissocier lentement de lui.

Paquebot
Modérateurs

Messages : 240
Date d'inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Mar 29 Oct - 7:53

On négocie pas quand on n'est en position de force.

ONU / RDC
RDC: selon la Monusco, le M23 est «quasiment fini» militairement

REUTERS/Kenny Katombe

Après Kibumba, Kiwanja et Rutshuru-centre, l'armée congolaise continue sa progression dans l'est de la République démocratique du Congo. Lundi 28 octobre, les FARDC appuyés par la force de l'ONU, la Monusco, ont repris le camp militaire de Rumangabo. Une situation qui a amené le chef de la Monusco, Martin Kobler, à déclarer en visioconférence depuis Goma et devant le conseil de sécurité de l'Onu réuni en urgence à New York, que la rébellion du M23 est «quasiment finie en tant que force militaire». Pour le diplomate, le M23 doit donc à présent désarmer et revenir à la table des négociations.

Par RFI

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Le M23 est maintenant «quasiment militairement fini». C’est la conclusion du chef de la mission l’ONU en RDC. Martin Kobler affirme que presque toutes les positions du M23 ont été abandonnées et reprises par l’armée congolaise. Les forces de l’ONU -dit-il- ne sont intervenues que pour protéger la ville de Kiwanga. Le Conseil de sécurité a pris acte de ce développement qui marque peut-être un tournant dans la guerre des Kivus.

Les diplomates veulent maintenant pousser Kinshasa et les rebelles du M23 à retourner à Kampala pour négocier un accord. «Les gens veulent la paix, les gens veulent que la guerre finisse et c’est aussi maintenant je crois l’intérêt de tout le monde : communauté internationale et pays de la région, de mettre fin à ce groupe rebelle, a déclaré Martin Kobler au micro de RFI. C’est aussi notre tâche, notre mandat des Nations unies, de désarmer, d’aider, d’assister, de soutenir aussi le M23 s’il veut désarmer… de trouver avec eux une solution politique… Nous étions très préoccupés par la situation militaire : il faut rentrer à la table des négociations.»

→ à (re)lire : Russell Feingold: «Un effort militaire plus poussé en RDC risque de mettre en péril les pourparlers de Kampala»

L’ambassadeur rwandais de son côté ne partageait pas cet optimisme sur une reprise des négociations. Eugène-Richard Gasana a de nouveau protesté contre des tirs sur le territoire rwandais. Il dénonce également ce qu’il qualifie de «collusion» entre l’armée congolaise et le mouvement des FDLR. Le chef de la Monusco a répondu que les troupes de l’ONU sont déterminées à neutraliser tous les groupes armés, y compris les FDLR.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Mar 29 Oct - 8:38

Félix Antoine Tshisekedi

Les prouesses des Fardc!

Depuis quelques semaines, nous sommes agréablement surpris d'apprendre à travers divers médias, les reconquêtes de nos vaillants soldats, qui volent de succès en succès dans la bataille qui les oppose aux agresseurs du M23, soutenus par le Rwanda et l'Ouganda. Une certaine propagande kabilienne chercherait à engranger cet état de faits au bénéfice de leur favori l'imposteur Joseph Kabila. Que nenni!
Qui ne sait pas que ces mêmes Fardc ont déploré, jusqu'il y a peu, leur triste sort leur infligé par ce gouvernement d'imposture, qui les abandonnait au front, sans provisions, sans munitions et sans instructions précises au sujet de l'offensive à mener?
Qui ne se souvient pas qu'il y a peu encore, il était demandé à nos forces armées, d'opérer immédiatement un repli, lorsqu'elles réussissaient à mettre en echec leurs adversaires, par un ordre venu "d'en haut"?
Qui ne se rappelle pas du nom de ce chef d'État-major des forces terrestres qui vendait les armes et sûrement aussi les stratégies des Fardc à l'ennemi, et qui est resté impuni jusqu'à ce jour, vacant normalement à ses occupations de président d'un club phare de football congolais?
Et enfin, qui a oublié la mésaventure qu'a failli connaître un des valeureux fils du pays, le Commandant Ndala, que l'on a tenté de retirer du front alors qu'il mettait l'adversaire en difficulté, et qui aurait subi, à coup sûr, le sort de feu le Général Félix Mbuza Mabe n'eût été la mobilisation du peuple de Goma et les félicitations lui adressées par le Président élu de Rdc, M. Étienne Tshisekedi Wa Mulumba?
De ce qui précède, il serait totalement malsain, cynique et carnavalesque de chercher à se positionner comme l'instigateur de ce soudain regain de victoires et de bonne tenue de nos troupes.
Car, en réalité, tout ceci émane d'un "coup de sifflet" venu d'ailleurs et qui a consisté à marquer la fin de la «récréation». Ce coup de sifflet à eu des prémices très peu visibles par les non-initiés, mais qui ont été marqués par des faits non exhaustifs comme: la nomination de John Kerry au poste Secrétaire d'État américain en remplacement d'Hillary Clinton, le voyage d'Obama en Afrique du Sud et surtout en Tanzanie (cfr.ses déclarations), et enfin les déclarations du Président tanzanien Kikwete, au sujet de la situation dans la région des Grands Lacs, pour ne citer que ces faits.
Il est clair que depuis quelques temps, un virage à 180 degrés est en train de s'opérer au sein de la communauté internationale concernant la région des Grands Lacs. La Brigade d'intervention a été mise sur pied et la Monusco est réellement devenue une force de stabilisation. Car, par ses offensives aériennes, elle a réussi à affaiblir le front d'attaque du M23 pour permettre aux troupes des Fardc au sol de mieux pénétrer et détruire la résistance adverse. Et grâce à cette mobilisation tout azimut, il est impossible de continuer à priver notre armée de ses rations alimentaires, de ses munitions, bref de l'appui logistique auquel il avait droit depuis tout ce temps, pour gagner la guerre. Mais qui lui était sciemment confisqué pour le mener à l'échec.
C'est cela la véritable raison de cette soudaine vivacité des Fardc. Que l'on ne vienne pas nous chanter autre chose car nous n'y croirons pas! Comme nous n'avons pas cru à la victoire de Kabila en 2011. Ce pouvoir de l'imposture est en difficultés à cause du scénario fantaisiste de victime d'agressions diverses, qu'il nous a toujours servi, et qui est en train d'être démonter. La vérité c'est qu'il a toujours été complice d'une cabale orchestrée contre la RD Congo pour piller nos ressources naturelles et ce, au prix de millions de vies humaines.
Qu'on se le dise.

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Muana Milano le Mar 29 Oct - 8:59

Je mets ces victoires à la mémoire du géneral Mbuza Mabe,qui en 2003 aura du finir ce travail,s'il n'avait pas reçu l'ordre de stopper son offensive avec ses hommes de troupes.
On verra maintenant quelle sera l'attitude de l'imposteur Rwandais qui trone à la tete de notre pays.J'espères surtout que le géneral Olengha n'obeira pas à des ordres de retrait des positions qu'ils ont acquis contre les ennemis de la RDC.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Mar 29 Oct - 12:33

De quoi se mêle t'il? Pas de Kampala.

http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/russell-feingold-un-effort-militaire-plus-pousse-en-rdc-risque-de-mettre-en-peril-les

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Mar 29 Oct - 16:06

« Le président Kabila a remporté plusieurs succès militaires ces derniers jours, mais je l'encourage à faire preuve de retenue », déclare sur RFI l'envoyé spécial américain pour la région des Grands Lacs. Cette région, Russell Feingold la connaît bien. Pendant ses dix-huit années au Sénat, il a siégé à la sous-commission Afrique de la Chambre haute. Depuis le mois de juillet, cet homme de confiance de Barack Obama multiplie les tête-à-tête avec le Congolais Joseph Kabila et le Rwandais Paul Kagame. De passage à Paris, l'envoyé spécial de Washington répond sans tabou aux questions de RFI et aborde tous les problèmes, y compris celui de la démocratie à Kinshasa. RFI: Dans l’est du Congo, depuis vendredi, la guerre a repris à l’avantage des forces armées congolaises (FARDC). Pour résoudre le problème des rebelles du M23, la solution militaire ne serait-elle pas finalement la meilleure ? Russell Feingold: Non, ce n'est pas ma lecture des choses. La solution militaire ne répond pas aux problèmes posés par le M23 et par les quarante ou quarante-cinq autres groupes de la région. Ce qu’il nous faut, c’est un accord de paix négocié avec le M23. Le processus est en cours, dans le cadre des négociations de Kampala, il faut que ces pourparlers aboutissent bientôt, car cela pourrait mettre un terme aux affrontements, mais il faut y parvenir sans accorder d’amnistie à ceux qui ont commis des crimes graves. Donc selon moi, un effort militaire plus poussé risque de mettre en péril les pourparlers de Kampala, et par là même la possibilité de voir le M23 rendre les armes. Cela risque aussi de mettre en péril les initiatives pour la paix que soutiennent la communauté internationale et l’Union africaine. Donc oui, nous avons vu que les militaires congolais avaient remporté plusieurs succès ces derniers jours, mais nous pensons néanmoins qu’à l’heure actuelle, la retenue permettra de mieux servir le Congo et les peuples de la région.

Il y a quelques jours, vous avez rencontré le président Kabila à Kinshasa. Ne craignez-vous pas que, grisé par ses victoires, il tente de régler le problème par une grande offensive militaire ?

Je l’ai rencontré avant les derniers combats, et il n’a pas nié qu’il allait peut-être décider de la nécessité d’une initiative militaire, mais il ne m’a pas donné l’impression d’un homme qui n’était motivé que par la solution militaire. A Kampala, il a donné le feu vert à ses négociateurs pour décrocher un accord. J’ai pu voir les négociateurs congolais à l’œuvre durant cinq jours, et j’ai l’impression que le gouvernement congolais souhaite que le processus aboutisse, parce que l’option militaire n’est pas l’option qu’il préfère. Donc nous encourageons la RDC à faire montre de retenue dans la mesure du possible.

Tout récemment, vous avez aussi rencontré à Kigali le président Kagame. Si le M23 subit défaite sur défaite, ne craignez vous pas que l’armée rwandaise intervienne directement, sur le terrain, auprès du M23 ?

Ce serait une évolution très malheureuse. Le gouvernement rwandais et le président Kagame disent que le M23 n’est pas leur mouvement. Nous leur avons fait part de notre préoccupation. Nous leur avons dit que nous pensons que le M23 bénéficie de soutiens. Ils disent qu’ils sont en faveur du démantèlement du M23, c’est exactement ce que le président Kagame a dit à notre groupe d'envoyés spéciaux, et il me l’a aussi dit personnellement. Parce que c’est ce que prévoit l’accord cadre, et le Rwanda a signé cet accord cadre. En fait, lorsque les cinq envoyés spéciaux ont rencontré Paul Kagame il y a quelques jours, celui-ci a fait une déclaration forte dans laquelle il a demandé que l’accord soit finalisé le soir même. Ce n’est pas ce qui s’est produit, mais il ne fait aucun doute que l’accord réclame le démantèlement du M23, et non une implication dans une guerre qui vise à soutenir le M23. Et bien sûr nous n’encourageons pas cette dernière option qui, de plus, serait en contradiction avec les engagements du gouvernement rwandais.

Depuis un an, vous infligez des sanctions au Rwanda à cause de son aide aux rebelles du M23. Ces sanctions ont-elles un effet sur le terrain ? Le Rwanda a-t-il pris ses distances avec le M23 ?

Tout d’abord, les sanctions à ma connaissance visent surtout le M23, même si récemment les législateurs américains ont décidé de sanctions pour punir ceux qui encouragent le recrutement d’enfants soldats par le M23. C’est une affaire grave et par conséquent nous avons décidé de retirer une partie de notre aide militaire en raison des preuves dont nous disposons. J’ignore quel a été l’impact de ces sanctions. Mais je sais que les Etats-Unis n’ont pas d’autre choix que signifier que ce genre de pratique s’est bien produit. Je sais que le gouvernement a à cœur d’éviter le recrutement d’enfants soldats, nous nous sentons suffisamment à l’aise pour rappeler que ces pratiques ne peuvent pas être tolérées, même de façon indirecte. Avec le Rwanda, notre objectif est d’avoir une relation positive et continue. C’est un pays ami des Etats-Unis, nous sommes admiratifs devant les progrès enregistrés par ce pays, d’autant plus qu’il a dû traverser une énorme tragédie, il y a vingt ans à peine. Nos préoccupations quant au soutien vis-à-vis du M23 nuisent à une relation qui est par ailleurs excellente. Donc nous aimerions beaucoup travailler avec le Rwanda pour permettre aux pourparlers de Kampala d’aboutir, pour voir le M23 démantelé, et pour avoir une relation dans laquelle on n’aurait pas besoin de parler de sanctions ou de choses de ce type.

Le président Kagame affirme que la guerre ne cessera pas tant que les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) continueront de sévir dans la région avec le soutien, dit-il, des FARDC. Le président tanzanien Jakaya Kikwete propose une grande table ronde avec tout le monde, y compris les FDLR. Mais le Rwanda n’en veut absolument pas. Il dit qu’il ne peut pas discuter avec les forces du mal. Qu’en pensez-vous ?

Je comprends pourquoi le président Kagame est réticent à s’engager dans ce type de négociations, et je ne crois pas que des pourparlers entre une nation souveraine et un groupe armé, comme s’ils étaient deux parties égales, soit le meilleur moyen de résoudre ce type de problème. Les Etats-nations impliqués doivent être ceux qui prennent part aux négociations, ils doivent être à la même table, c'est-à-dire le Congo, le Rwanda et les autres pays qui sont affectés. Et au cours de ce processus, alors oui, la question des FDLR et les questions qui subsistent quant au M23 doivent être abordées, mais cela ne veut pas dire que ces groupes doivent avoir un siège à la table. Ce sont des groupes armés illégaux. Chacune de ces nations a signé un accord-cadre qui stipule que ces groupes ne doivent pas être tolérés, donc je pense qu’il y a une meilleure approche que celle qui consiste à organiser toute une série de négociations entre une nation souveraine et un groupe rebelle qui est considéré comme hostile.

Aux discussions de Kampala, le gouvernement congolais menace les chefs rebelles du M23 de poursuites judiciaires. Mais quand on négocie avec des gens en leur disant : « Dès que vous aurez signé un accord, j’essaierai de vous faire mettre en prison », est-ce qu’on ne torpille pas ces négociations ?

Le Congo a le droit de demander des comptes aux auteurs de crimes graves, et à ceux qui les ont ordonnés. On ne peut pas s’attendre à ce qu’il renonce à ce droit au motif qu’il a accepté d’entrer dans des négociations, ce n’est pas approprié. Il y a une différence avec l’amnistie accordée à ceux qui se sont rebellés, le gouvernement du Congo y est disposé, il a étudié la question d’une façon raisonnable. Mais le Congo, la communauté internationale, et très franchement les Etats-Unis ne peuvent pas soutenir un accord qui prévoit l’amnistie pour les auteurs de crimes graves. Il s’agit de ne pas répéter les erreurs du passé, et c’est ce que les Congolais disent à Kinshasa et dans le reste du pays. Accorder l’amnistie de façon répétée aux mêmes gens qui ont commis des crimes graves n’a aucun sens ! Il nous faut prendre un virage et arriver à un accord de paix raisonnable, qui garantisse la sécurité aux membres du M23 qui ont été démobilisés et désarmés, mais qui ne prévoit pas d’amnistie pour les auteurs de crimes graves.

Au Congo et au Rwanda, l’un des problèmes n’est-il pas l’absence de véritable démocratie et de respect des droits de l’homme ? Que pensez-vous de la détention de Victoire Ingabire dans une prison de Kigali et de celle de Diomi Ndongala dans une prison de Kinshasa ?

Je crois que les mécanismes démocratiques qui obligent à rendre des comptes renforcent ces pays en interne et permettent aussi à ces pays d’avoir de meilleures relations avec leurs voisins, parce que les populations peuvent manifester leur désir de paix. L’un des aspects les plus importants de mon rôle et de celui de Mary Robinson et des autres envoyés spéciaux est d’encourager le processus de réforme au Congo. Nous encourageons de façon pressante la tenue d’élections locales et provinciales au cours des deux prochaines années, nous souhaitons que la Ceni, l’agence qui est en charge de ces élections, reçoive un soutien financier transparent, nous avons hâte qu’une élection présidentielle plus crédible soit organisée en RDC en 2016, contrairement à ce que nous avons vu en 2011, alors que l’élection de 2006 s’était relativement bien passée. Et de la même manière, au Rwanda, d’autres pratiques démocratiques, qui accordent plus de place à l’expression de l’opposition et qui exigent du gouvernement qu’il rende des comptes, doivent aussi être encouragées.

Avez-vous soulevé le cas de Victoire Ingabire auprès du président Kagame et celui de Diomi Ndongala auprès du président Kabila ?

Personnellement, non. La plupart de ces sujets sont évoqués de façon bilatérale par nos ambassadeurs. Mon rôle est de traiter des cas qui relèvent des Grand Lacs, donc dans ces deux pays ce sont nos deux ambassadeurs qui traitent ce genre de choses.

Par Christophe Boisbouvier
- See more at: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/russell-feingold-un-effort-militaire-plus-pousse-en-rdc-risque-de-mettre-en-peril-les#sthash.TrVLNyDL.dpuf

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Mar 29 Oct - 16:11

Mongo Elombe ce monsieur se mêle de rien il donne son avis et il a le droit de le faire, maintenant vous féliciter le FARDC de remporter de victoire vous oubliez que militairement, une victoire arrive quand la stratégie prise par le commandement est bonne donc ayez du respect au commandant de cet armée qui est Joseph Kabila.
On le dit bien que c est pas un va en guerre mais un homme qui réfléchit beaucoup avant de prendre une décision.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  kunta le Mar 29 Oct - 16:35

Je suis heureux d´apprendre que nos soldats on repris nos territoires occupés par les rebelles car nos frères de ce secteur souffraient beaucoup, mais je me pose des questions.
Pourquoi maintenant les FARDC remportent de victoire ? pourquoi le M23 qui il y a quelques temps étaient plus équipes que notre armée ne le sont plus et paraisse désorganiser et quittent leurs positions et parfois sans combattre ?
Pourquoi tout ceci arrive maintenant quand nos yeux sont braqués vers le recensement la victoire de FARDC ne serait pas un argument pour Kabila de se maintenir au pouvoir ?
Nazali komituna je peux aussi avoir tord.


kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Rose lilas le Mar 29 Oct - 16:59

Je trouve que vous avez raison de vous poser ces questions parce que les soldats qui meurent au front sont des Congolais qui sacrifient leurs vie pour le bien être de la RDC donc il faut pas que ces victoires soit kidnappé a des fins politiques soyons toujours vigilant.

Rose lilas
Modérateurs

Messages : 327
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Mar 29 Oct - 21:09

Après Kibumba, Kiwanja et Rutshuru-centre, l'armée congolaise continue sa progression dans l'est de la République démocratique du Congo. Lundi 28 octobre, les FARDC appuyés par la force de l'ONU, la Monusco, ont repris le camp militaire de Rumangabo. Une situation qui a amené le chef de la Monusco, Martin Kobler, à déclarer en visioconférence depuis Goma et devant le conseil de sécurité de l'Onu réuni en urgence à New York, que la rébellion du M23 est «quasiment finie en tant que force militaire». Pour le diplomate, le M23 doit donc à présent désarmer et revenir à la table des négociations.
Russell Feingold: «Un effort militaire plus poussé en RDC risque de mettre en péril les pourparlers de Kampala»

« Le président Kabila a remporté plusieurs succès militaires ces derniers jours, mais je l'encourage à faire preuve de retenue », déclare sur RFI l'envoyé spécial américain pour la région des Grands Lacs. Cette région, Russell Feingold la connaît bien. Pendant ses dix-huit années au Sénat, il a siégé à la sous-commission Afrique de la Chambre haute. Depuis le mois de juillet, cet homme de confiance de Barack Obama multiplie les tête-à-tête avec Joseph Kabila et le Rwandais Paul Kagame.



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Mar 29 Oct - 21:13

Sur le terrain, se pose la difficile question de la sécurisation des villes qui sont désormais passées sous le contrôle de l'armée régulière. A Kiwanja, Siméon 25 ans se réjouit de l'arrivée des autorités congolaises dans sa ville : « Je peux féliciter ce que notre armée loyaliste vient de faire. On vient de nous libérer. Nous venons de sortir d'au moins treize mois de souffrance avec les rebelles du M23. Ils nous ont torturés, on fait des violences contre nos mamans, nos sœurs. Ils nous ont pillés. Il avait instauré un couvre-feu à partir de 18h. On ne savait plus comment faire. Nous avons maintenant de l'espoir, car nous venons de voir une unité des FARDC, ici, chez nous. Et on veut repousser les rebelles jusqu'à au moins 20 kilomètres de notre cité ».

Vingt-quatre heures après la prise de Kiwanja et Rutshuru-centre par les forces armées congolaises, tout reste à faire pour s'assurer que la sécurité soit maintenue dans ces deux villes qui ont vécu plus des mois durant sous le contrôle de la rébellion du M23. Il va surtout falloir éviter les représailles comme le craint le général Jean Bayo, commandant-adjoint de la force de la Monusco : « Nous allons coordonner nos actions avec les FARDC, de manière à avoir une présence qui va sécuriser les populations, les rassurer, éviter aussi toute possibilité d'exactions qui pourraient être commises, soit par des malfaiteurs, soit par de gens qui voudraient s'en prendre à ceux qui ont été vus comme étant en soutien du M23. En fait, les populations, en particulier de Kiwanja, nous disent qu'ils ont beaucoup souffert. Il y a eu des morts, il y a eu aussi des vols ou d'autres violations des droits humains qui ont été commises. Et il y a toujours eu un risque, on va dire, que les populations qui ont souffert s'en prennent à des gens qui sont vus comme étant des soutiens de ceux qui ont occupé un certain temps cette ville ».



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Mer 30 Oct - 7:04

http://radiookapi.net/actualite/2013/10/29/rdc-jacob-zuma-salue-laction-de-larmee-de-la-monusco-pour-ramener-la-paix/

Le RAIS de Rambotche on ne lui a pas appris qu'il faut félicite les militaires ou descendre sur le terrain? Ou faire un discours a la télévision ? MOBUTU descendait sur le terrain.


Mobutu, un vrai chef militaire.flv - YouTube
► 4:57► 4:57
www.youtube.com/w...
20 avr. 2010

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Mer 30 Oct - 15:57

Il voulait cette photo. Il la voulait parce qu’elle symbolise tout. Elle représente au mieux la posture du nouveau représentant du secrétaire général de l’ONU en RDC :Moins bureaucrate, homme de terrain (proche de la population) et surtout chef militaire. Il la voulait parce que la MONUSCO  (pas sa MONUSCO, d’ailleurs doublée de la brigade d’intervention) trainait depuis longtemps cette image de mastodonte au pied d’argile.
A Kinshasa, la population était dépitée de côtoyer ces « soldats » de la paix au Marché central et dans les boutiques chinoises. Dans les Kivu, plusieurs fois, les convois de la MONUSCO ont été lapidés. «  Jusqu’à maintenant, on avait ici des casques bleus qui ont eu une certaine cohabitation avec le M23. Je suis arrivé ici il y a deux mois et demi et le M23 était là dans ce bâtiment, c’est la cohabitation. C’est la fin de la cohabitation maintenant avec les groupes rebelles », lâche t-il sur un ton de général d’armée, sur les ondes de Radio Okapi, le 28 octobre 2013, pour marquer la différence avec ses prédécesseurs et affirmer davantage sa posture de chef militaire.

Le jeu (je) de la proximité et de la responsabilité

Cet ancien directeur général de la culture et de la communication au Ministère allemand des affaires étrangères et Ambassadeur en Iraq et en Égypte a déjà gouté aux « bienfaits » de la communication en période de guerre et/ou dans les zones « tendues ». Depuis son arrivée en RDC, il joue le jeu (ou je, c’est selon) de la proximité avec la population et de la responsabilité – sa responsabilité comme patron de la MONUSCO et la responsabilité de la communauté internationale.

Un pied au Kivu, un doigt sur twitter

Alors que la twitosphère congolaise s’interroge sur le contraste de l’image d’un Kabila fêtant la cohésion nationale retrouvée (sic) à Kinshasa et d’un Kobler s’arrogeant le bain des foules villages après village, le patron de la MONUSCO prend des plus en plus de l’espace (au figuré comme au propre).

Après les récents succès des FARDC sur le M23 appuyé par Kigali, c’est une fois de plus lui  qui déclare « presque » la fin de la guerre : « le M23 est quasiment fini en tant que force militaire» avant d’ajouter sur un ton ferme qu’ « Il faut maintenant rétablir l’autorité de l’Etat et le système judiciaires dans ces zones libérées », ce matin 29 octobre 2013. Conscient également des relations « difficiles » entre la coalition gouvernement- Monusco et la diaspora congolaise, Kobler a investi la twistosphère congolaise. Avec ses 1265 followers, il poste photos, informations, réactions, positions et répond aux questions même les plus improbables des twitos, pour la plupart « combattants ».  

Une fois de plus, il est étonnant de remarquer l’amateurisme avec lequel l’image du chef de l’Etat est gérée, surtout en cette période. Des millions dépensés pour les vacarmes à Kinshasa, des télévisions squattées matin et soir par des champions de la « visibilité », des boulevards jonchés par des Merci Kabila, alors qu’avec peu, ils peuvent faire plus. Ah j’avais oublié…toutes les occasions sont bonnes pour se remplir les poches, au nom de la cohésion nationale. Vous avez dit spindoctor?

Direct cd.







Patient LIGODI

Consultant en management des #médias| #Journaliste | #Entrepreneur | #Formateur | Expert en #communication institutionnelle

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Mer 30 Oct - 18:13

Mongo Elombe a écrit:http://radiookapi.net/actualite/2013/10/29/rdc-jacob-zuma-salue-laction-de-larmee-de-la-monusco-pour-ramener-la-paix/

Le RAIS de Rambotche on ne lui a pas appris qu'il faut félicite les militaires ou descendre sur le terrain? Ou faire un discours a la télévision ? MOBUTU descendait sur le terrain.


Mobutu, un vrai chef militaire.flv - YouTube
► 4:57► 4:57
www.youtube.com/w...
20 avr. 2010
Et que nous apporter cette méthode il gesticulait pour rien parlait pour amuser la galerie que nous apporter cette méthode sinon que tous les Congolais sont devenus des parleurs pour ne rien dire pas de concret,la bonne méthode est de parler moins et être efficace au bon moment.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Mer 30 Oct - 18:27

Kie heureusement que le ridicule n'a jamais tue personne a son époque les viols, pillages et morts de congolais impossible heure moko toute honte bue reconnaît le.


Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Mer 30 Oct - 18:40

C est vous qui devez avoir honte dire qu´a l époque de Mobutu le viol n existait pas il faut que vous sachiez que nous parlons Français ma chère si aviez dit que l époque de Mobutu le viol de masse n existait pas je vous croirai mais pendant que nous y sommes qui nous a laissé cet héritage les problèmes des Rwandais est arrivé quand lui était président et si les Rwandais se venge aujourd’hui ma sœur c est par rapport a ce lui votre Mobutu avait fait au Rwanda et ces nos filles, mères et femmes qui en compatissent un peu de Modestie mon amie.

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum