RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Mer 30 Oct - 20:01

Drôle de gens ces représentants de M23:

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJA20131030161039/rdc-fardc-bertrand-bisimwa-m23-rdc-jean-paul-epenge-le-m23-a-quitte-bunagana-makenga-se-trouve-en-rdc.html
30/10/2013 à 16:37 Par Trésor Kibangula
Selon Epenge, le M23 a quitté Bunagana et "Sultani Makenga se trouve en RDC". © DR
Alors que le M23 s'est replié dans les montagnes à la frontière avec l'Ouganda et que ses cadres ont quitté Bunagana, le fief de la rébellion, pour Kampala, le porte-parole du mouvement en Europe, Jean-Paul Epenge, fait le point sur la situation. En exclusivité pour Jeune Afrique.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC | Jean-Paul Epenge : "Le M23 a quitté Bunagana, Makenga se trouve en RDC"

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  akim le Mer 30 Oct - 21:05

C est bien que par que nos forces armées ont récupéré nos territoires et par ce fait alléger la vie de nos compatriote qui ressemblait a un enfer avec cette occupation Rwandaise.
Mais de l´autre coté la situation reste la même.
Donc ne nous emballons pas restons vigilant la lutte continue le reste du travail est encore a faire et ce boulot appartient aux Congolais aux vrais fils du Congo.

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mongo Elombe le Mer 30 Oct - 23:27

En bref malgre les victoires on continue de négocier pourtant on est en position de force hum..
Hum..

Au cours d’une adressée à la télévision publique, ce mercredi 30 octobre, le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, a déclaré que les récentes victoires des Forces armées de la RDC (FARDC) contre les rebelles du M23 n’avait pas « pour conséquence de rendre caduque les options politiques et diplomatiques pour rétablir une paix durable ». Depuis la fin de la semaine passée, l’armée congolaise a fait subir aux rebelles une série de revers, reprenant le contrôle de plusieurs localités occupées par le mouvement rebelle depuis plus d’une année.
« Les options que dès le début j’avais annoncées comme réponse à la crise dans l’Est de notre pays demeurent d’actualité. Pour mémoire, notre action devait être menée sur les plans politiques, diplomatiques et militaires. C’est ce qui a été fait », a souligné le chef de l’Etat, rappelant l’action menée par l’armée congolaise ces dernières semaines:

« Après une longue série de harcèlements contre leurs positions et les agglomérations à forte concentration de populations, les FARDC ont reçu l’ordre de réagir. Elles ont ainsi libéré la plupart des entités du Nord-Kivu qui depuis dix-neuf mois se trouvaient sous le contrôle des ennemis de la paix. »

Hommage aux FARDC et aux casques bleus

Le chef de l’Etat a salué l’action des « forces armées qui au péril de leur vie se sont acquittées de leur serment de défendre la patrie ». Il a également rendu hommage aux « forces de défense et de sécurité tombées sur le champ d’honneur depuis le début de cette crise ».

Joseph Kabila a aussi salué l’action des casques bleus de la Monusco qui combattent aux côtés de l’armée congolaise au Nord-Kivu. Il a notamment rendu hommage aux trois soldats tanzaniens de la brigade d’intervention tués ces derniers mois au cours des combats contre les rebelles du M23.

« Par ma voix, la nation congolaise leur exprime sa reconnaissance. Je présente à leurs proches ainsi qu’aux gouvernements contributeurs des troupes de la Monusco les condoléances attristées des tous les Congolais », a indiqué le président congolais.

Le chef de l’Etat a invité les rebelles du M23 à déposer les armes. Faute de quoi, a-t-il prévenu, « nous n’aurons d’autre option que de les y contraindre par la force ».

Il a lancé le même appel à tous les groupes armés nationaux et étrangers actifs dans l’Est de la RDC :

« Le même appel est adressé aux autre groupes armés nationaux. Mettre fin à toutes les activités militaires rendrait les uns et les autres éligibles à la réinsertion à la vie nationale. Quant aux groups armés étrangers, FDLR, ADF/Nalu, LRA et FNL qui continuent de semer la désolation dans les provinces du Sud-Kivu et du Nord-Kivu, je les mets en demeure de déposer les armes et de mettre fin à toute exaction sur les populations congolaises. Faute de quoi, ils s’exposent à une opération de désarmement forcé aussi vigoureuse que celle en cours. »

Accord d’Addis-Abeba

Par ailleurs, Joseph Kabila a demandé aux pays voisins de la RDC d’appliquer « effectivement » l’accord d’Addis-Abeba et la résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations unies qui sont, selon lui, la voie royale pour la paix et la stabilité dans la région.

Cet accord a été signé le 24 février dernier dans la capitale éthiopienne par onze pays africains sous l’égide des Nations unies. Il vise la restauration de la paix dans l’Est de la RDC, en proie à l’insécurité depuis plus de deux décennies. Les pays signataires se sont notamment engagés à ne pas soutenir les groupes armés actifs dans cette partie de l’Afrique. Mais la RDC et les Nations unies accusent le Rwanda et l’Ouganda de soutenir la rébellion du M23, active dans la province du Nord-Kivu depuis mai 2012.

S’adressant aux Congolais, le chef de l’Etat leur a demandé de « saisir la situation au Nord-Kivu pour renforcer la cohésion nationale ».

« L’heure n’est pas à la chasse aux sorcières, a-t-il lancé, mais au rassemblement des Congolais dans toutes leurs diversités autour du seul objectif qui vaille : la grandeur et la dignité du Congo. »

Joseph Kabila a prononcé ce discours quelques heures après la reconquête de Bunagana, dernière grande cité du Nord-Kivu occupée par les rebelles du M23 depuis plus d’une année et reprise par les FARDC ce mercredi. Avant Bunagana, l’armée congolaise avait repris le contrôle de Kibumba, Kiwanja, Rutshuru et Rumangabo.

Vous pouvez aussi suivre la vidéo de l’allocution du chef de l’Etat.


Radio okapi

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Jeu 31 Oct - 10:16

Joachim Mbala
"Alleluiah! Mais en echange de quoi?"

Pendant que la majorité de Congolais applaudit les derniers exploits des FARDC sur les agresseurs tutsis du Rwanda, bien que tous ces exploits, il faut le dire, ont eté réalisés sans combats, je me demandais pendant que je m'étais connecte' sur le site d'internet et le compte twitter de M23 pour comprendre exactement ce qui se passait sur le terrain, s'il faut applaudir les FARDC sous le commandement de Yanambe Kabila Kabange.

J'ai des difficultés pour applaudir cette armée sous l'ordre du mercenaire Yanambe. Certes, Je ne doute pas sur la capacité de peu de Congolais qui sont encore dans les FARDC a' réaliser de tels exploits. J'ai des doutes sur son commandant en chef et les mains invisibles qui se cachent derrière cette guerre d'agression dont nous sommes victimes depuis plus de 15 ans et qui se cachent aujourd'hui derrière cet exploit des FARDC a' la manière de l'AFDL en Mai 1997. Rien n'a change'!

Si nos militaires pouvaient réaliser de tels exploits sans autres mains invisibles comme nous le voyons aujourd'hui, ils l'auraient du le faire en 2004 lors de la reprise de la ville de Bukavu par la Force Armée Congolaise sous le commandement du general vrai congolais, Mbunza Mabe, après un renforcement militaire et précipité de plus de 10 milles soldats envoyés par Kinshasa sous pression de la révolte de notre peuple, spécialement, les Etudiants de l'Unikin.

Jadis, je disais, après avoir repris la ville de Bukavu des mains de criminels tutsis rwandais sous le commandement du gendarme fait colonel, Mutebusi, il suffisait simplement a' Kabila et les généraux congolais de l'epoque, le genre de Liwanga et autres, de doubler cet effectif de renforcement et continuer la guerre vers le Nord Kivu ou' l'autre rwandais, Nkundabantware Mihigo, créateur du CNDP, l'actuel M23, régnait en roi. Si cela a eté entendu et fait, ce que les Congolais applaudissent aujourd'hui, aurait eté applaudi dix ans avant, et réalisé par la vraie force armée congolaise, et non par une armée dont les origines d'un grand nombre de ses élements et leurs ecoles de formations militaires ne sont ni connues, ni examinées.

Alors, devons nous applaudir cette mascarade de libération ou devons nous demander si on ne fait que re applaudir la répétition du 17 Mai 1997?

Ceux qui me lisent se rappelleront de ce que j'ai dit qu'il prendra aux FARDC, si vraiment engagées, une semaine pour mettre fin a' cette guerre. On l'a vu, c'a pris moins de sept jours pour renvoyer les mercenaires tutsis rwandais dans leur camp d'origine de formation militaire en Ouganda.

Pourquoi ont ils choisi l'Ouganda et non pas leur Rwanda natal?

Pourquoi ce qui aurait du se faire en 2004 pour libérer le Nord Kivu, se fait presque dix ans après?

Quel role jouent les créateurs des libérateurs, des rébellions, des pilleurs, des violeurs, des agresseurs et des tricheurs aux elections?

Quel role jouent les Anglais et les Américains dans cette mascarade de libération? Quelle carte jouent ils? N'est il pas l'exécution du plan Marshall dont tout le monde en fait son echos dans les grandes capitales occidentales?

Comme je le disais dernièrement, " l'occident a son agenda, et l'Occident n'exécute que son agenda!". Ce qui est grave avec le genre de criminels comme Kagame, Kaguta Museveni et Kanambe, est qu'ils croient connaitre et savoir tout. Mais ils oublient qu'ils ne font que exécuter le plan dont la conception et sa révision ne sont connues que par les laboratoires occultes de Londres et Washington.

Si pour réaliser sa version révisée, il faut éliminer ses premiers exécutants, l'occident n'hésite pas et n'hésitera pas. Voilà ce que nous avons vécu pendant ces six derniers jours. L'occident a révisé et revu son plan, et l'occident a chasse' ses mercenaires. En d'autres mots, La guerre a commence' par la volonte' de l'Occident, la guerre se termine par sa tactique pour voir ce qu'il y a a' ajuster.

Cependant, les questions que nous devons nous demander, nous Congolais avant d'applaudir sont, premièrement en echange de quoi l'occident a change' de coeur? Qu'est ce que l'occident a eu ou que veut l'occident avoir?

Deuxièmement, est ce que la guerre est finie?. Si la guerre est finie, pour quoi exigent ils au Congo de trouver une solution politique avec ces terroristes de M23 a' la place de les traduire tous en justice ou les transférer tous a' la cour Pénale Internationale? Pourquoi un grand nombre de ces mercenaires du M23 se sont repliés en Ouganda et non au Rwanda? Un rappel, tous les criminels tutsis qui dirigent le Rwanda depuis 1994 et qui créent des rébellions au Congo ont eté formés en Ouganda par les Anglais et les Américains pour des guerres que nous vivons dans cette région depuis 1994 et dont les conséquences sont incalculables en termes des morts, des dégats matériels, de pillage et de crimes sexuels. Seront ils amnistiés et pourquoi? Qui sont les autres criminels, les multinationales? Seront elles poursuivies pour leur role derrière ces crimes? Que faire de tous les infiltrés tutsis rwandais qui sont dans notre armée, nos services de renseignements et nos institutions?

Chers compatriotes Congolais, si tout ce que vous êtes entrain d'applaudir est vrai, voici ce qui aurait eté des signes:

1. Ruberwa et tous les autres infiltrés tutsis auraient fui le Congo pour une destination inconnue ou comme l'avait fait Kabarabe, pour le retour dans leur Rwanda natal.

2. Les frontières congolaises avec le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi devraient etre fermées, même pour dix ans afin de régler une fois pour tout son problème de sécurisation et de protection de notre peuple.

3. Le Rwanda et l'Ouganda auraient eté obligés de régler leurs conflits avec leurs vraies rébellions qui existent dans cette région et qui ont eté toutes poussées au Congo.

4. Les nouvelles familles rwandaises ramenées de force au Congo , seraient elles rentrées chez eux au Rwanda? Ont elles fui et sont toujours au Congo? Je ne sais pas. Mais a' suivre les déclarations du M23 et lire leur lettre de propagande internationale envoyée aux dirigeants des pays dits civilisés, le M23 réclame que cette région qu'il occupait contient 97% de nilotique ou tutsis.

J'ai eté vraiment curieux pendant que tout le monde applaudissait, de suivre ces mercenaires tutsis de près, et comme on avait suspendu nos comptes Facebook, ceux qui ont eté avec nous sur twitter suivaient ce que je postais.

C'est pourquoi j'en appelle a' tous les Congolais d'etre plus vigilants parce que l'occident a change' de carte mais le Congo est toujours occupe', et son avenir, toujours sombre.

L'occident a change' de carte, non pas parce que elle voulait changer de carte. L'occident a vu ce qui se développait parmi notre peuple en Occident, dans la diaspora tout comme au Kivu. L'Occident a vu venir le soulèvement populaire, comme toujours, l'occident a devance' les événements pour garder le contrôle du Congo.

Alors, pendant que l'Occident ajuste son oppression du peuple congolais, nous aussi devons ajuster notre combat pour pousser notre peuple au soulèvement populaire parce que jusqu'à la preuve du contraire, le Congo est toujours occupe', le Congo est toujours soumis.

Notre priorité doit etre, chasser tous les infiltrés tutsis qui occupent encore des postes au Congo et qui contrôlent notre armée, nos services de renseignements, nos institutions, notre portefeuille ou compagnies étatiques. Ils sont partout et n'ont pas quitte'.

Tant que le réfugié tutsi Ruberwa n'a pas encore pris la poudre d'escampette ou Bizima Karamuhetu et autres sont encore au Congo, le Congo est toujours occupe' et tout peut revenir.

En plus, tant que le tricheur Kabila sera au commandement de notre armée, le Congo est toujours sous les bottes de ses ennemis.

Enfin, la justice doit etre rendue aux Congolais! Le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda doivent etre tenus responsables du génocide de Congolais, de pillage de nos resources, et un tribunal pénal doit etre mis en place pour juger tous ces criminels remontant jusqu'à l'epoque de l'AFDL.
Je dis et je le répète, tant que le genre de Ruberwa, Bizimanana et autres sont encore au Congo, chers Congolais, ne chantent pas la victoire parce que tout peut revenir et tout n'a pas eté résolu.

N'aviez vous pas entendu Ruberwa dire que le Congo n'a pas le choix si ce n'est d'intégrer le M23? Et ce M23, n'est il pas le CNDP de Nkundabantware Mihigo qui fait parti des alliés de Kabila? Ce M23, n'est il pas le RCD de Ruberwa Maniwa? Sous quel nom étaient intégrés les militaires rwandais dans l'armée Congolaise, n'est ce pas sous le nom du RCD dont le chef était Ruberwa et qui fut Vice President charge' de la politique et la defense?

Tant que tous ces mercenaires sont encore au Congo, tout ce que font les Congolais c'est chanter la victoire avant que la guerre se termine.

Joachim Mbala


Ouf au moins,y en a qui parmi nous reflechissent comme des personnes averties et alertes,merci ndeko
!

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Jeu 31 Oct - 10:33


Roger Lumbala annonce un accord avec le gouvernement congolais, Bertrand Bisimwa à Kampala

Selon Roger Lumbala, chef adjoint de la délégation du M23, des discussions devaient avoir lieu dans l'après-midi. "Je crois que (...) demain ou après-demain, il y aura la signature d'(un)accord", a-t-il ajouté.
Le chef de la branche politique des rebelles, Bertrand Bisimwa a lui traversé la frontière ougandaise. "On lui a envoyé un hélicoptère pour le ramener à Kampala, et il est ici pour faciliter les négociations de paix", a indiqué le colonel ougandais Paddy Ankunda, porte-parole du ministre ougandais de la Défense Crispus Kiyonga.


Quelques centaines de combattants du Mouvement du 23-Mars seraient repliés, jeudi, dans les collines proches de Bunagana, dernière place forte et fief politique des rebelles que l'armée congolaise contrôle désormais.

Bunagaga, poumon économique et fief politique du Mouvement du 23-Mars, est aux mains de l'armée congolaise. Les FARDC en ont pris "totalement" le contrôle, mercredi 30 octobre vers 14h00 GMT [12h, heures locales], a affirmé Lambert Mende, porte-parole du gouvernement de Kinshasa.
 

Interrogé par Jeune Afrique, le porte-parole du mouvement en Europe, Jean-Paul Epenge, a déclaré que "les troupes du M23 ont quitté Bunagana avec armes et munitions mercredi à 11 heures [locale]".

Les rebelles se sont repliés dans les collines verdoyantes de Chanzu, Mbuzi et Runyonyi, à environ 2 000 mètres d'altitude. Selon divers témoignages, quelques centaines de combattants s'y regroupent depuis mardi et semblaient consolider leurs positions mercredi après-midi.

Selon le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée pour le Nord-Kivu, le commandement compte "établir l'attaque sur Chanzu" à partir de Rutshuru (80 km au nord de Goma), ville reprise dimanche à la rébellion et où se regroupaient des chars de combat.
En attendant l'assaut, les FARDC affinaient "toujours leur dispositif", d'après un officier de la Monusco qui fournit aux troupes gouvernementales un soutien en matière de renseignement, d'observation et de planification.

"Il y aura un accord"


Le chef de la branche politique des rebelles, Bertrand Bisimwa a lui traversé la frontière ougandaise. "On lui a envoyé un hélicoptère pour le ramener à Kampala, et il est ici pour faciliter les négociations de paix", a indiqué le colonel ougandais Paddy Ankunda, porte-parole du ministre ougandais de la Défense Crispus Kiyonga.

Ce dernier est le médiateur des pourparlers qui ont lieu dans la capitale ougandaise entre le M23 et Kinshasa. En dépit de la suspension de ces négociations le 21 octobre, les deux parties maintiennent à Kampala des délégations "techniques".

Selon Roger Lumbala, chef adjoint de la délégation du M23, des discussions devaient avoir lieu dans l'après-midi. "Je crois que (...) demain ou après-demain, il y aura la signature d'(un)accord", a-t-il ajouté.


À l'occasion d'une allocution télévisée à la nation, le président congolais Joseph Kabila a déclaré dans la soirée que "le succès de la contre-offensive" contre le M23 n'avait "pas pour conséquence de rendre caduques les options politiques et diplomatiques en vue de rétablir une paix durable"

Le chef de l'État a néanmoins appelé une nouvelle fois les rebelles à "se démobiliser volontairement" faute de quoi les autorités congolaises n'auront selon lui "d'autre option que de les y contraindre par la force".


Télé Tshangu - Jeune Afrique

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Dim 3 Nov - 19:08

Le piège ou futur bombe à retardement ? le mal demeure en RDCEvil or Very Mad Twisted Evil 


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

FARDC – De Victoire en Victoire, mais ‘’Joseph Kabila’’ plus Dangereux que le M23/RDF

Message  Laurabelle le Dim 3 Nov - 19:31

Dans le même cadre lisez ceci:




Forces Populaires et Politiques, l’Assaut Final !

Ces événements aussi marquants de l’histoire du Vaillant Peuple Congolais et sa Patrie, de hauts faits militaires, politiques et populaires ne peuvent pas nous laisser indifférents ; et c’est ici la raison pour laquelle, comme dans d’autres moments semblables et critiques, nos responsabilités de citoyens loyaux et exacts de ce pays, sont ici les plus rappelées et réactivées pour déclencher tous les mécanismes et moyens dont nous disposons pour mettre fin à cette guerre qui a été amenée sur notre territoire sacré par des hommes étrangers les plus terroristes et les plus sanguinaires que le monde n’ait connus et qui sont bien identifiés ; nous citons : Yoweri Museveni, Paul Kagame, Hypolite Kanambe, l’homme faux qui se trompe en s’appelant ‘’ Joseph Kabila ‘’.

Le dernier ci-haut cité, le sinistre, de faux noms ‘’Joseph Kabila’’ dont le père rwandais et la mère rwandaise bien connus, s’est même donné l’audace, après avoir tué Laurent Désiré Kabila, d’être insolemment et arrogamment à la tête de notre pays depuis 2001 jusqu’aujourd’hui en 2013 le rendant, d’une manière inacceptable, le plus misérable du monde sur tous les plans. Non ! C’est inacceptable ! En effet, ce monsieur que toutes les langues qualifient de vacuum, c’est-a-dire le vide dans tous les sens, même au niveau de la conscience (car il est excessivement plus dangereux que son armée rwandaise qu’il a baptisée M23 ) est en train de faire descendre le Congo-Kinshasa, selon tous les rapports visibles et invisibles, au niveau le plus bas qu’aucun pays au monde ne peut tolérer.

Les très Hauts faits des Vaillants Militaires Congolais réalisés dans la partie Est du pays en général et dans des localités de Kibumba, Kiwanja, Rumangabo, Bunagana, Rutshuru, en particulier méritent les vifs applaudissements de tout le Peuple. Ces Victoires extraordinaires des militaires qui se produisent sur terrain, devront inciter d’autres hauts faits civils et populaires sur tout le territoire congolais et à l’étranger pour neutraliser et faire arrêter celui qui se fait appeler ‘’ Joseph Kabila’’ et qui se trouve être exactement plus dangereux que le M23. Oui, les victoires sur les forces sanguinaires et terroristes de Yoweri Museveni et de Paul Kagame ne seront totales que lorsque toutes les masses populaires congolaises seront mobilisées pour expulser ce plus grand criminel rwandais envoyé en service terroriste au Congo par l’Ouganda et le Rwanda pour détruire le pays et son peuple.

Dans leurs efforts de restaurer la dignité de la personne humaine congolaise, nos Vaillants Militaires, témoins des atrocités inimaginables perpétrées sur nos populations depuis 1996, sont en ces moments, devenus les vrais défenseurs des Droits humains en protégeant les courageuses populations dévastées et sinistrées, en soignant des femmes, enfants et hommes blessés graves par des balles folles de ces incirconcis des Rwandais étourdis; en mission dévastatrice qui vient de détruire plus de 9 millions d’êtres humains Congolais pour rien. Des fosses communes qu’on est en train de découvrir sont des preuves suffisantes qui rappellent des atrocités inimaginables et insupportables que l’Ouganda avec Yoweri Museveni, le Rwanda avec Paul Kagame et leur exécutant, le ‘’tout-faux’’ ‘’ Joseph Kabila’’ placé à Kinshasa au Congo pour détruire le pays et son peuple par des méthodes et mécanismes plus que racistes qui consistent à massacrer les femmes, les enfants et les hommes ; après les avoir humiliés, violés et pillés leurs ressources naturelles; tout simplement parce que les Congolais, sur le plan racial, sont différents d’eux.

En effet, la VICTOIRE de la VRAIE Armée Congolaise, c’est la Victoire de Tout le Peuple Congolais. Cependant, pour que cette victoire soit totale et finale, il nous faudra y associer toutes les masses populaires, dans tout le pays et partout au monde pour chasser sans conditions ‘’Joseph Kabila’’ du pouvoir et de l’arrêter immédiatement pour avoir contribué directement et indirectement aux crimes et atrocités inimaginables dont le Congo Kinshasa et son peuple sont continuellement victimes. Des actes ignobles dont les auteurs sont des mouvements sanguinaires et terroristes bien connus ( AFDL, RCD, CNDP, M23 …) et des individus identifiés comme ‘’Joseph Kabila’’ et consort.

Pour réaliser la victoire finale, maintenant que nos Forces Armées gagnent magnifiquement les guerres contre le Rwanda et l’Ouganda, guerres et atrocités qui viennent de dévaster plus de 9 millions des femmes, enfants et hommes, nous Peuple Congolais, sans utopie, allons marcher jusqu’à Kigali ; avec femmes, hommes et enfants en tête devant les Vaillantes Forces Armées Congolaises et les Troupes Sud-Africaines, Malawites, Tanzaniennes de la Brigade d’intervention de 2098; pour aller poser à Paul Kagame une SEULE question : POURQUOI ? Et il nous faut mener la même action à Kampala pour la même et seule question à Yoweri Museveni : POURQUOI ? Ces fous ne sauront pas répondre.

Oui, encore une fois, les victoires de nos Vaillantes Forces Armées sur terrain, devront être protégées, complétées et accompagnées par celles des forces populaires et politiques générales suivantes :

· Les forces populaires vont retentir les sons des cloches partout au Congo Kinshasa, au même moment ; pour honorer la mémoire de nos 9 millions de Congolais décimés et aussi marquer la fin de ces aventures macabres sanguinaire qui endeuillent ce pays et son peuple.

· Les femmes, les enfants, et homme humiliés vont marcher pour exiger le depart de ce vacuum, de ‘’ Joseph Kabila’’, rwandais, de M23 installé par Paul Kagame au Congo.

· A la mémoire des 9 millions des Congolais (civils et militaires tués), nous encourageons les Forces Armées toujours Victorieuses, d’initier et opérer, sans plus tarder, des actions de libération totale du Congo Kinshasa, pour chasser ce bandit sanguinaire et raciste de ‘’Joseph Kabila’’, membre de M23.
http://www.lecongolais.cd/fardc-de-victoire-en-victoire-mais-joseph-kabila-plus-dangereux-que-le-m23rdf/



Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 4 Nov - 9:09



“J’ai juré de défendre mon pays contre la dynastie Kabiliste. Je suis a l’Est de notre pays et je donne ma vérité. Pas de plan de balkanisation. Il existe des rwandophones congolais: les uns dans le régime de Kabila, les autres dans l’opposition. Mais il y a réellement le pillage de nos minerais. Ce pillage est organisé par Joseph Kabila comme dans le Katanga. Les Fardc n’ont pas gagné les affrontements. Le M23 s’est retiré sur demande des USA et les USA ont exigé des négociations tout le monde l’a suivi. Mais Joseph Kabila veut transformer la victoire diplomatique aux exploits des FARDC. Le M23 n’a pas signé la capitulation, il a signé l’arrêt des hostilités. Les négociations continuent avec le gouvernement de Kinshasa. Si les mensonges de Joseph Kabila continuent le M23 reprendra ses agglomérations par des affrontements. A bon entendeur, salut.”
Auteur : Roger Lumbala

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Laurabelle le Lun 4 Nov - 14:41

Monsieur Lumbala les Congolais ne sont pas dupes ils comprennent la situation, reprendre les territoires par affrontement c est encore apporter la misère a notre population (tes frères)
Êtes vous sur d être dans le bon camps.

Laurabelle
Modérateurs

Messages : 224
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  kunta le Lun 4 Nov - 14:58

Comment comprendre que le M23 soit démantelé en 6 jours alors qu´il y a quelques mois c était un impossible,il faut que nous nous demandions comme est ce possible ?

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 4 Nov - 18:45

Une tres bonne analyse a lire...


Etudier les victoires des FARDC
« On croit mourir pour la patrie : on meurt pour les industries » A. France


Les FARDC semblent avoir remporté rapidement plusieurs victoires sur le M23. Mais pourquoi maintenant ? Il semble que leurs salaires et leur nourriture ont été améliorés. De Kinshasa, elles n'ont plus eu des ordres contradictoires. Mais pourquoi la RDC doit-elle absolument négocier avec cette milice rwandaise qualifiée par « la communauté internationale » de « force négative ». Il semble que selon la même « communauté internationale », la victoire militaire ne suffit pas. Mais pourquoi la victoire militaire a-t-elle suffit au Rwanda, en Irak, en Libye et au Mali ? En posant ces petites questions et en essayant d'user sérieusement de notre entendement, nous estimons les victoires de FARDC semblent être trop belles pour être réelles. Ce n'est qu'une hypothèse. Nous allons l'étayer tout au long de cet article.

Plusieurs d'entre nous sont contents d'apprendre que les FARDC soient en train d'en découdre avec le M23. Certains estiment que cette guerre doit être menée au cœur des pays l'ayant provoquée : le Rwanda et l'Ouganda.

Cette approche de la guerre de basse intensité imposée à la RDC par certains Etats profonds occidentaux et beaucoup plus particulièrement les Etats profonds (ou gouvernements parallèles) anglo-saxons travaillant en réseau avec les nègres de service africains nous paraît simpliste. Elle est fondée sur une lecture fantaisiste de notre histoire de trois dernières décennies. L'instrumentalisation de « nouveaux leaders de la renaissance africaine » que sont Museveni et Kagame (et leurs clans) par les anglo-saxons ne devraient pas en faire les acteurs majeurs de l'holocauste congolais. Non. Bien qu'ayant leur responsabilité historique et juridique dans « le génocide congolais », ces messieurs (et leurs clans) ne sont que des marionnettes des anglo-saxons et de certains patrons des multinationales décidés à avoir accès aux ressources du sol et du sous-sol congolais à n'importe quel prix. N'empêche que nous puissions rappeler que forts de leur rôle des « démocrates en développement », ces messieurs ont créé, avec l'appui de leurs parrains, plusieurs milices (AFDL, RCD, MLC, CNDP, M23, etc.) au sein desquelles les réseaux congolo-ougando-rwando-burundais ont été très efficaces dans l'entretien du « chaos organisé » en RDC.

Pourquoi ce chaos est-il organisé ? Pour une raison simple : pour que les ressources du sol et du sous-sol congolais soient exploitées à vil prix et les populations congolaises utilisées comme main-d'œuvre servile ou chassées des terres que les réseaux susmentionnés vendent aux multinationales comme carrés miniers quand ils ne les occupent pas eux-mêmes comme domaines privés. Pour dire les choses autrement, ces réseaux d'élite de prédation travaillent à l'imposition du modèle élitiste néolibéral dans la sous-région de l'Afrique centrale avec tout ce que cela implique comme conséquences. Et les deux conséquences les plus redoutables sont la guerre de tous contre tous et l'ensauvagement (ou plutôt la naissance de l'idéologie de la tolérance culturelle à la violence et au meurtre).

Ces réseaux qui se font et se défont au gré des caprices de leurs parrains et/ ou des alliances contre-nature qu'ils nouent entre eux ont fini par tout théâtraliser : la guerre, la mort, la politique, les relations diplomatiques, le vote au suffrage universelle, la démocratie, etc.

Présentement, nous assisterions à la théâtralisation de la guerre. Les Etats profonds anglo-saxons et « les cosmocrates » auraient intimé à leurs marionnettes l'ordre d'arrêter la guerre de basse intensité imposée à la RDC tout en leur demandant de maintenir ce pays dans son état de « non-Etat ». Les négociations ou les pourparlers avec la milice rwandaise du M23 pourrait servir à cela. Encore une fois, les institutions congolaises vont être infiltrées par une bonne partie de cette milice pour leur affaiblissement.

Il est curieux que plusieurs compatriotes ayant lu l'une des dernières interviews de l'envoyé spécial US (Russel Feingold) en Afrique centrale (à la RFI ) n'ait pas relevé le fait que ce monsieur tout en affirmant l'amitié existante entre son pays et le Rwanda soutient que le pays des mille collines, en tant qu'Etat souverain, ne peut pas négocier avec les rebelles des FDLR. Et que la RDC , elle, devait poursuivre les pourparlers de Kampala. Car, pour lui, la solution militaire est insuffisante. Il faut à la RDC une solution politique : négocier avec la milice rwandaise du M23 et arriver à un accord. Il est clair que dans l'entendement de ce monsieur, contrairement au Rwanda, la RDC n'est pas un pays souverain. Il est un pays sous tutelle des Etats profonds anglo-saxons. Ceux-ci lui dictent la ligne de conduite à tenir. (D'ailleurs, ils font la même chose avec le Rwanda même s'ils ne présentent de manière rhétorique comme un pays souverain.) En d'autres mots, l'Afrique centrale est une propriété anglo-saxonne aux mains de quelques « kapita médaillés ». Pour preuve, il a suffit que ce monsieur parle pour que tous ces « kapita médaillés » et leurs futurs substituts reprennent en chœur ses thèses : « Oui. Il n'y a pas de victoire militaire à cette guerre. Nous devons retourner aux pourparlers de Kampala. Nous devons aller aux élections en 2016. »

Mais est-il possible d'étudier le devenir de la guerre de basse intensité en RDC sans avoir une vue large sur ce qui se passe aujourd'hui à travers le monde ? La banqueroute des USA ou l'échec de leur politique martiale, par exemple ?

Il est un fait que les guerres ont appauvri les USA et « l'exceptionnalisme américain » paraît rétrograde dans un monde de plus en plus polycentré. Ils peuvent encore soutenir un « chaos organisé » mais pas une guerre de grande ampleur en Afrique centrale. Certaines opinions publiques américaines, britanniques et congolaises ne veulent plus de ce « génocide congolais » permanent. Aussi, l'Afrique du Sud, membre du Brics, comme certains alliés des USA se rapprochent de plus en plus de la RDC , un pays où la présence chinoise suscite des peurs et des appréhensions. Il n'est pas exclu que tous ces éléments militent en faveur d'un certain changement de stratégie.

De plus en plus, une certaine présence britannique en RDC donne à penser. Il est possible qu'un certain Etat profond britannique travaille au retour sur le devant de la scène politico-économique congolaise des Congolais(es) pur jus mais « pervertis ».

Bref, disons qu'il n'y avait pas de guerre entre la milice rwandaise du M23 (travaillant en réseau avec quelques congolais à et la RDC. Non. Cette milice participe d'une guerre d'agression et de basse intensité fomentée par les Etats profonds anglo-saxons au profit des multinationales. Le paysage international change. Les élites néolibérales anglo-saxonnes varient ou diversifient leurs stratégies. Les FARDC n'ont remporté aucune victoire. Il y a eu théâtralisation de la guerre. Nos populations tenues en marge de toutes les informations nécessaires à la compréhension de ce théâtre ont applaudi. Malheureusement, la RDC n'est pas encore sortie de l'auberge. Presque toutes ses terres ont été vendues comme carrés miniers. Son pétrole et son gaz ne lui appartiennent presque pas. Ses forêts sont détruites.

Les nouveaux prédateurs se sont distribué une bonne partie de terres non-vendues aux multinationales pour deux ou trois décennies. (A suivre)

Mbelu Babanya Kabudi
Dimanche, 03 Novembre 2013

http://apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1410-etudier-les-victoires-des-fardc.html?fb_comment_id=fbc_267638986694191_875621_267756446682445#f3bc1e4104

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Muana Milano le Mar 5 Nov - 10:01

Maintenant,on voit vraiment l'imposture dans sa splendeur.Comment le vuvuzeleur Mende peut il dire que les criminels du M23 doivent se mettre à la disposition des FARDC,pour le réintegrerExclamation 
Pourquoi ce n'était pas le cas,pour les combattants de Bundu Dia Kongo ou les EnyelesQuestion 

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ramboché le Mar 5 Nov - 16:34

Comparaison n est pas toujours raison le cas du M23 n est pas pas comparable Bundu Dia Kongo ou les Enyeles nous pourrons y revenir.
Le M23 est la rébellion la plus importante au Congo en finir est un grand coup portés a tous les forces négatives et fera réfléchir les autres, soyez patient chaque cas sera traité en temps.l

Ramboché
Modérateurs

Messages : 476
Date d'inscription : 17/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Ousmane le Mar 5 Nov - 16:52

Oui comparaison n´est pas raison mais sachez qu´on ne compare que ce qui se ressemble dans les deux cas c est une rébellion mais pourquoi pas avoir négocier avec les autres parce que leurs revendications majeures ne diffère pas celles de M23.
Celles que vous nommer injustement petite rébellion sont des vrais rebellions parce que Kabila les traites avec sérieux et cruauté parce qu´il craint pour son pouvoir alors que M23 ne sont que ces complices d´ou les pourparler pour amuser la galerie et réinsertion dans le FARDC pour qu´au moment ou ils jugeront opportun ca puisse recommencer.
Non nous sommes content que la population de l´est du 'Congo retrouve la paix mais pas n´importe comment l´armée doit être apolitique son but est de défendre l´intégrité territoriale et non les intérêts du président de la république.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Super Flick de Kingantaki le Jeu 7 Nov - 12:44


Super Flick de Kingantaki
Modérateurs

Messages : 765
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Plameverdi le Jeu 7 Nov - 13:19

On ne fait que récupérer les armes et munitions qu´ils nous on prit par complicité de nos dirigeants par fausse coordination.

Plameverdi
Modérateurs

Messages : 294
Date d'inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Jeu 7 Nov - 14:09

Révélations du spécialiste des grands Lacs Thierry Vircoulon sur les accords entre le M23-Gouvernement Kabila




Thierry Vircoulon sur RFI : «Que reste-t-il à négocier avec le M23 en RDC?»


Par Nicolas Brousse
En République démocratique du Congo, l'armée a enregistré un nouveau succès. Avec le soutien des casques bleus, les Forces armées de RDC (FARDC) ont pris le contrôle jeudi 31 octobre de Bunagana, une localité symbolique pour les militaires congolais qui en avaient été chassés par le M23. La ville était devenue la capitale économique des rebelles. C'était aussi leur dernier grand fief dans le nord-Kivu. Pour Thierry Vircoulon, directeur du projet Afrique centrale à l'International crisis group, même si le M23 a enregistré une défaite militaire, beaucoup de travail reste à faire dans le pays.

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Jeu 7 Nov - 22:22





L'ONG Human Rights Watch (HRW) souhaite que les leaders du M23, coupables des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité au Nord-Kivu, soient arrêtés et traduits en justice. Ida Sawyer, chercheuse au sein de cette organisation l'a dit mardi 5 novembre à Radio Okapi. Elle a également appelé les Forces armées de la RDC (FARDC) a éviter des actes des représailles pour favoriser le retour rapide de la paix dans le Nord-Kivu.
«Nous pensons que c'est très important que les Forces armées de la RDC et les autres services de sécurité congolais fassent des efforts clairs pour éviter des actes de représailles, ou les arrestations arbitraires et d'autres attaques contre les membres de l'ethnie Tutsi ou d'autres personnes qui sont suspectées d'être collaborateurs du M23», a déclaré Ida Sawyer.

Elle a par ailleurs invité le gouvernement congolais et la Monusco à s'engager dans la lutte contre les autres groupes armés qui s'illustrent par des exactions contre les populations civiles dans la partie Est de la RDC.
Pour la chercheuse, la victoire de l'armée congolaise sur la rébellion du M23 constitue une étape importante dans la recherche de la paix et la stabilité dans l'Est de la RDC mais elle reconnaît que beaucoup reste à faire.

Human Rights Watch s'était déjà opposé à toute amnistie en faveur des auteurs des violations des droits de l'homme, précisant que les auteurs de ces crimes se comptent aussi bien dans les groupes armés que dans les rangs des militaires gouvernementaux.

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Ven 8 Nov - 15:25

b]Ouganda : Sultani Makenga et les combattants du M23 ne seront pas remis à la RDC[/b]



Deux jours après avoir signalé une possible présence en Ouganda de Sultani Makenga, chef militaire du Mouvement du 23-Mars (M23), Kampala a déclaré vendredi que les combattants du M23, réfugiés sur son sol après la débâcle de leur rébellion dans l'est de la RDC, ne seront pas remis aux autorités de Kinshasa avant qu'un accord de paix ne fixe leur sort.

Pour Kampala, la décision est prise. Sultani Makenga, chef militaire du Mouvement du 23-Mars (M23) et certains de ses hommes, refugiés en Ouganda après leur défaite dans l'est de la RDC, ne seront pas remis aux autorités congolaises avant la signature d'un accord de paix entre Kinshasa et la branche politique du M23.

"Ils ne sont pas prisonniers. Ce sont des soldats fuyant la guerre, donc nous les accueillons et les aidons, parce que c'est de notre responsabilité, comme nous l'avons fait pour des soldats de l'armée de RDC plus tôt dans l'année", a déclaré le colonel Paddy Ankunda, porte-parole du ministère ougandais de la Défense et de l'armée ougandaise...

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Crise dans le Kivu | Ouganda : Sultani Makenga et les combattants du M23 ne seront pas remis à la RDC | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Pierre Remy le Ven 8 Nov - 16:52

Voila c est dans ce pays que se passait les pourparler pour la paix et voila qu´ils protègent les criminelles de guerre.

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Sam 9 Nov - 10:31

Le complot de Lambert Mende en complicité avec les autorités Ougandaises pour gonfler le nombre du M23 en effectif de 1700 hommes dévoilé par la presse internationale


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 11 Nov - 8:56

VICTOIRE FARDC CONTRE M23 les Images Que le Gouvernement ne montre Jamais


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Lun 11 Nov - 17:19

INFO : URGENCE POUR LA NATION►█████
Une centaine de militaires de l’armée rwandaise (RDF) ont établi leur position dans la localité Murambi, à environ 3 kilomètres au nord-est de l’aéroport international de Goma en territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu), ont indiqué dimanche 10 novembre des sources de la société civile du Nord-Kivu. Murambi est une localité frontalière au Rwanda. Dominique Bofondo, l’administrateur du territoire de Nyiragongo, confirme cette présence.

« Le gouverneur de province m’a demandé de partir là bas [à Murambi]. Je suis parti, j’ai moi-même vu un nombre important de troupes rwandaises. Ce qui m’a inquiété c’est qu’ils ont quitté [les soldats rwandais] la frontière et sont maintenant sur le sol congolais », affirme Dominique Bofondo.

Ces militaires rwandais se sont installés « là où les FARDC faisaient leur patrouille », précise ce chef local.

D’après lui, ces militaires rwandais ont profité du vide laissé par les FARDC qui étaient parties à Rutshuru combattre le M23 pour s’installer à Murambi.

Dominique Bofondo estime que le gouvernement congolais devrait « faire de cette question une urgence et ne pas la négliger au risque que cela ne coûte très cher ».

Les responsables du mécanisme conjoint de vérification des frontières de la Conférence internationale sur la région de grands lacs (CIRGL) n’ont pas encore réagi à cette allégation.

Lire aussi sur radiookapi.net:

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Esther Ko le Lun 11 Nov - 18:14

Le gouvernement devait déjà être au courant pourquoi n en parle t-il pas ?

Esther Ko
Modérateurs

Messages : 283
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Mathilde le Dim 17 Nov - 10:38

Michel Kabeya ya MLC apanzi Mpoke sur victoire ya FARDC et alobi na JB MPIANA atika concert..@VoiceOfCongo


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: LES FARC A 100 METRES DU RWANDA , UNE OFFENSIVE DIRIGÉE PAR LE COLONEL MAMADOU NDALA SUIVEZ

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum