LA LIGUE DES JEUNES DE L’UDPS HAUSSE LE TON – DECLARATION POLITIQUE DU 21/11/2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA LIGUE DES JEUNES DE L’UDPS HAUSSE LE TON – DECLARATION POLITIQUE DU 21/11/2013

Message  Mathilde le Jeu 21 Nov - 16:32

LA LIGUE DES JEUNES DE L’UDPS HAUSSE LE TON – DECLARATION POLITIQUE DU 21/11/2013
par mpp le 21 novembre 2013

DECLARATION POLITIQUE DE LA LIGUE DES JEUNES DE L’UDPS
AU COURS DE LA MATINEE POLITIQUE AU SIEGE DE L’UDPS, SOUS L’HOULETTE DE LA PRESIDENCE DU PARTI,  A LA QUELLE SE SONT JOINTS LES JEUNES DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE
Nous, Jeunes engagés dans la dynamique de changement de la Ligue des Jeunes de l’Udps, tenons par la présente Déclaration politique à exprimer notre position sur quatre axes fondamentaux de l’actualité politique de la RDC :
1.           La nécessité de mettre fin à la guerre de baisse intensité qui frappe l’Est de la République Démocratique du Congo depuis presque 20 ans ;
2.           La situation politique générale de la RDC ;
3.           La question toujours irrésolue de la libération des prisonniers politiques de la RDC
4.           L’annonce du meeting du 28/11/2013.
Chers combattants, chers parlementaires- debout, 
Chers invités des organisations sœurs de la Jeunesse,
Chers invités de la presse,
Le temps de l’apathie, de la passivité est révolu, car nous devons dorénavant nous réapproprier de notre droit à la libre expression politique car sans l’exercice de ce droit, nous risquons d’hypothéquer  le futur si cher à notre Jeunesse.
Voilà pourquoi, le Ligue des Jeunes de l’Udps, dans un élan pragmatique qui vise à faire  d’elle le fer de lance du combat pour Démocratie et le Progrès social, nous prenons l’initiative de nous prononcer sur les faits marquants de la politiques actuelle de notre pays afin de programmer, dans les jours à venir , des actions visant la mobilisation de tous les combattants.
En effet, ni la répression politique, ni la volonté de museler la jeunesse de la part du pouvoir usurpateur qui contrôle actuellement le pouvoir à Kinshasa, ne pourront freiner notre élan visant le réveil de la jeunesse militante congolaise.
En ce qui concerne l’actualité politique du moment, nous tenons à saluer la partielle reprise du contrôle du territoire de l’Est de la RDC de la parte des Forces Armées de la RDC et de la Brigade d’Intervention des Nations Unies.
Néanmoins, nous exprimons notre inquiétude face à un processus de pacification qui demeure encore inachevé, à cause de la volonté de l’Exécutif Usurpateur Kabiliste de s’approprier d’une victoire militaire qui ne marquera pas la fin de la guerre, aussi longtemps que le processus de désarmement des multiples rebellions et groupes armé ne sera pas parachevé.
Voilà pourquoi, plutôt que se donner à des réjouissances prématurées, la Ligue des Jeunes de l’Udps exprime toutes ses inquiétudes par rapport à l’incapacité de l’Exécutif Kabiliste de profiter du  « momentum » militaire et politique pour tout faire afin de réaffirmer l’autorité de l’Etat sur l’EST de la RDC, en s’impliquant dans le plus bref délai dans la neutralisation militaire totale tant du mouvement rebelle dénommé M23 que des autres groupes armés qui sévissent particulièrement à l’EST de la RDC.
En privilégiant à tout prix la récupération politicienne afin de faire de la défaite armée du M23 un argument de campagne en faveur du pouvoir illégitime et impopulaire qui usurpe les institutions de la république depuis le « putch » administratif de novembre 2011, le régime Kabila risque d’ anéantir les efforts consentis par la communauté internationale, dans le contexte de l’Accord Cadre d’Addis- Abeba et sans lequel la victoire des Fardc n’aurait pas été possible.
En effet, la Ligue des Jeunes de l’Udps constate l’incapacité du pouvoir usurpateur à gouverner le pays, malgré le « baby – sitting » de la communauté internationale en matière de défense et de gouvernance.
Voilà pourquoi  les deux volets de l’Accord Cadre d’Addis- Abeba qui ont essayé de colmater les brèches de la gouvernance kabiliste, en lui imposant un programme militaire et politique, demeurent inappliqués à ce jour :
a.           la crise à l’Est persiste à cause de la non finalisation du processus de pacification, avec la neutralisation réelle du M23 ;
b.           le volet de politique intérieur visant un processus de réconciliation et de réformes internes est aussi à un point mort, à cause du double jeu de Joseph Kabila, dont la seule préoccupation politique est celle de s’accrocher et s’éterniser au pouvoir par tous les moyens.
Comme il fallait s’y attendre, les Concertations Nationales lancées à la place d’un vrai Dialogue National centré sur la question de la légitimation du pouvoir en RDC, ont abouti à un Forum complètement « téléguidé » par le pouvoir kabiliste, soucieux de profiter du conteste  politique pour crédibiliser son action et ses allégeances politiques plutôt que se soucier réellement des problèmes du pays.
En particulier, la Ligue des Jeunes relève les contradiction intrinsèques à ces concertations qui se sont caractérisées par leur manque d’inclusivité, l’autocensure par rapport aux vrais problèmes politiques de la RDC et surtout par leur caractère de «  catalogue de bonnes intentions », plus orienté à suggérer l’apparence d’une cohésion nationale inexistante plutôt qu’à donner des réponses sérieuses aux gravissimes problèmes de gouvernance qui frappent le paix en ce moment.
La suite, nous tous la connaissons :
Le pouvoir Kabila est tétanisé et incapable de donner application à ses propres décisions !
Après un énième discours « protocolaire » face à un parlement issu de la fraude électoral et un Sénat hors mandat, l’usurpateur de Kingakati ne sait pas quelles décisions assumer, ou mieux, il se contente du  « statu quo ».
Déconnecté totalement des soucis de la population congolaise et surtout de l’impérieuse nécessité pour le pays de se donner une politique réformiste et progressiste, Joseph Kabila abandonne les concertateurs et leur séminaire interinstitutionnel à leur propres incohérences…
En effet, les militants de la Ligue des Jeunes de l’Udps ont l’impression que le pays se trouve maintenant dans une situation d’impasse politique totale qui ne fait que confirmer notre conviction que le rôle de M. Kabila dans sa place illégitimement acquise,  est celui de rendre ce pays ingouvernable.
Obligé à gagner une guerre contre ses alliés rwandais et ougandais, guerre  qu’il ne voulait pas gagner, il abandonne le processus de paix à  mi-chemin, pour éterniser la guerre de baisse intensité qui détruit littéralement les populations de l’Est de la RDC.
Obligé, par l’Accord- Cadre, de souscrire à une politique de réconciliation nationale et  de relance du processus de démocratisation (qui ne sont pas  du tout les siennes),  M. Kabila rechigne, fait semblent, roule même ses alliés dans la farine jouant au « boulanger » avec tout le monde et abandonnant les congolais à leur triste sort, dans l’inertie la plus totale, décidant de rien décider…
Nous sommes la jeunesse de ce pays et nous refusons qu’on nous prive de notre futur à cause de manque de vision d’un individu dont le seul souci est celui de s’accrocher à un poste qu’il occupe illégitimement.
Nous l’avons dit dans le passé et nous le répétons : on ne volera pas notre élection !
On ne volera pas le futur à la jeunesse congolaise !
Nous sommes déterminés  à braver la répression politique pour revendiquer nos droits !
Ligue des Jeune, Viva !
Ligue des Jeunes, viva !
Une des incohérences majeures des fameuses concertations nationales est leur totale inapplication :
Il suffit d’évoquer la situation des prisonniers politiques de la RDC qui sont toujours en prison malgré la décision formelle adoptée par les « concertateurs » de les libérer.
Aucun processus de réconciliation nationale crédible ne peut avoir lieu sans la libération des prisonniers politiques : regardons ce qui se passe en Côte d’Ivoire, en Tunisie et même au Mali.
La libération des prisonniers politiques demeure un démarrage  incontournable de toute politique de réelle de normalisation politique.
Mais, en RDC, les slogans politiques – comme celui de la « cohésion nationale »- sont utilisé sur les affiches publicitaires à la gloire du « Raïs » alors que rien n’est fait pour libérer ceux qui se sont battus pour les droits de nous tous à la libre expression politique.
La ligue des jeunes de l’Udps exige la libération immédiate du vaillant combattant de la liberté qui est Eugène Diomi Ndongala, dont la seule faute est d’avoir bravé la dictature pour revendiquer le droit inaliénable des congolais à élire leurs dirigeants.
Diomi Ndongala est le symbole d’un combat cohérent, courageux et intelligent contre les antivaleurs qui règnent en RDC.
Nous exigeons sa libération immédiate et sans conditions !
Nous revendiquons la libération des militants de l’Udps, de la Démocratie Chrétienne et des autres partis dont les membres sont incarcérés à cause de leur militance politique : Stallone Katumba , Verdickt Kituntwa, M.me Kibungana, mais aussi et surtout de tous ceux que même les concertations de Kabila ont formellement reconnu comme prisonniers politiques : nous citons  Jacques Chalupa, Fernand Kuthino, Diomi Ndongala, Eric Kikunda, Firmin Yangambi , Nzagi et Palaka.
L’amateurisme, l’indolence et la passivité du régime usurpateur de la victoire de l’Udps et alliés aux dernières élections, nous a poussé à décider de commémorer la date du 28/11 avec un meeting populaire programmé pour le 28/11/2013 à la 10 rue de Limete, au cours duquel la Jeunesse dissidente de la RDC célèbrera la victoire aux élections présidentielle de notre leader, Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
A cet effet, nous convions les jeunes de tous les partis alliés à commémorer avec nous cette date historique, aussi en mémoire de tous les jeunes férocement abattus par le régime usurpateur, le lendemain de l’élection présidentielle et législative.
J’ai dit et je vous remercie,
Que vive la Ligue des Jeunes de l’Udps,
Que vive le Président Elu de la RDC, S.E. Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
Le Peuple d’Abord,
Fait à Kinshasa le 20/11/2013
Pour la Ligue des Jeunes de l’Udps,
Le Secrétaire National Chargé de la Communication,
Nixon  Lukusa
Le Président,
 Freddy Pindi
Les images vidéo seront publiées dans les heures qui suivent.

http://democratiechretienne.org/2013/11/21/la-ligue-des-jeunes-de-ludps-hausse-le-ton-declaration-politique-du-21112013/

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LIGUE DES JEUNES DE L’UDPS HAUSSE LE TON – DECLARATION POLITIQUE DU 21/11/2013

Message  Mathilde le Jeu 21 Nov - 16:35



LA LIGUE DES JEUNES DE L’UDPS HAUSSE LE TON – DECLARATION POLITIQUE DU 21/11/2013


http://wp.me/p18AQh-1Xc

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum