Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mathilde le Mar 18 Fév - 20:15

Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »



http://www.voiceofcongo.net/martin-fayulu-et-sauvons-la-rdc-lance-la-petition-malumalu-degage

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mongo Elombe le Mar 18 Fév - 21:10

RDC mawa et certains cautionnent cet escroc.

Pétition dans la rue : Un coup monté et manqué contre Malumalu !
Le 18/02/2014

*La pétition des amis de ‘‘Sauvons la RDC’’ exigeant la démission de l’Abbé Malumalu est tout simplement populiste et n’a aucune chance d’aboutir. Telle est la réaction d’une certaine opinion politique qui estime que cette démarche n’a d’autre soubassement que de discréditer le processus électoral en gestation. Attaquant, point par point, cette pétition, les contradicteurs de Fayulu et consorts constatent que les pétitionnaires reconnaissent que Malumalu ‘‘propose’’ l’élection des députés provinciaux au suffrage indirect en totale contradiction avec l’article 197 de la Constitution. Mais, comment peut-on parler de la violation de la Constitution alors qu’il s’agit de quelques propositions ? Comment peut-on parler de la violation de la Constitution lorsqu’il a été question de désigner quelques intérimaires, pour faire face aux défis qui se présentent ? S’interroge-t-on, estimant que le Congo étant à la recherche de voies et moyens pouvant l’aider à consolider sa démocratie, le bon sens recommande plutôt de se démarquer par des contre-propositions constructives que de viser les têtes qui ne peuvent ou ne pas plaire. ‘‘Que l’initiative vienne d’un Député qui, en principe, connait le mécanisme de la désignation des membres de la CENI étonne’’, s’est inquiété un cadre d’une formation politique de la place, sous le sceau de l’anonymat.

Au moment où des nombreux partis politiques continuent à signer le Code de Bonne Conduite et le Protocole d’Accord instituant le Comité de liaison entre les partis politiques et la Centrale Electorale, voilà qu’une pétition est tombée hier, lundi 17 février 2014, comme un cheveu dans la soupe du processus électoral encore en gestation en République Démocratique du Congo.

Initiée par de MM. Martin Fayulu, Christopher Ngoyi et Koloso Sumaili, dans le cadre d’une structure dénommée ‘‘Sauvons le Congo’’, cette pétition exige, sans autre forme de procès, la démission immédiate de M. l’Abbé-Président de la CENI, Apollinaire Muholongu Malumalu, de la présidence de la Centrale Electorale. Ceci pour, disent-ils, violation de la Constitution, des lois de la République et du Code de conduite de l’Agent Public de l’Etat.

A cet effet, quatre griefs sont mis à charge du Président de la CENI.

La réaction dans la classe politique n’a pas tardé. La pétition de Fayulu et consorts, jugée superficielle, est attaquée, point par point.

Dans le premier point, notent les contradicteurs de Fayulu et compagnies, les pétitionnaires reconnaissent que Malumalu ‘‘propose’’ l’élection des députés provinciaux au suffrage indirect en totale contradiction avec l’article 197 de la Constitution. Comment peut-on empêcher à une institution de la trempe de la CENI de faire des propositions, au regard des impératifs de moyens et de temps auxquels elle fait face ? S’interroge-t-on du côté des pourfendeurs des pétitionnaires. Encore que, ajoutent-ils, cette proposition est faite au parlement auquel appartient Fayulu qui peut, dans le cadre de ses prérogatives, rejeter ladite proposition.

Et dire que Malumalu tient ‘‘obstinément’’ à organiser les élections urbaines, municipales et locales avant les provinciales et sénatoriales, c’est tout simplement fermer les yeux sur les différentes propositions faites par la CENI dans la feuille de route présentée, le jeudi 30 janvier dernier devant la Représentation nationale.

Du fichier électoral, nul n’est sans savoir que le Président de la CENI a annoncé dernièrement aux élus qu’un montant de 9,5 millions de dollars avait été disponibilisé, pour le lancement des opérations de fiabilisation du fichier électoral et de stabilisation de la cartographie électorale. Parler de l’audit de ce fichier, sans au préalable le mettre à jour, c’est mettre la charrue avant le bœuf.

Du recrutement du personnel de la CENI sans appel à candidature, les contradicteurs de Fayulu et Consorts ne sont pas du tout surpris. Ils estiment que le jeudi 30 janvier, alors que le Président de la CENI s’époumonait devant les Honorables Députés pour expliquer qu’il s’agissait d’une désignation provisoire, question de faire face aux multiples défis qui se présentaient au nouveau bureau, juste après sa mise en place, Fayulu et tous les députés de l’Opposition avaient choisi de quitter la salle de Congrès. Les absents, rappelle-t-on, ont toujours tort.

De ce qui précède, les pourfendeurs de la pétition notent qu’il s’agit là d’une démarche populiste, qui n’a aucune chance d’aboutir. Elle tend plutôt à jeter le discrédit sur un processus électoral qui n’est qu’au départ et qui exige, en fait, la collaboration de tout le monde : partis politiques, Gouvernement, société civile, communauté internationale. Encore que la CENI, dans le cadre de l’implication de tous, dans un processus consensuel, a eu également à échanger avec les confessions religieuses, les autorités traditionnelles, le parlement et autres partenaires intéressés à la consolidation de la démocratie en RD. Congo.

Revoici les hypothèses de la CENI

Première : Elections municipales et locales aux suffrages direct (2015) ; élections aux suffrages indirects des députés provinciaux, des sénateurs, des gouverneurs et vice-gouverneurs ; des conseillers urbains, des chefs de secteur et des bourgmestres par les conseillers des communes, des chefferies et des secteurs (2015) ; élections des maires et maires adjoints des villes par les conseillers urbains (2015) et, enfin, élections aux suffrages universels directs des députés nationaux et du Président de la République.

Deuxième : Elections municipales et locales aux suffrages directes (2015) ; élections aux suffrages indirects, des conseillers urbains, des chefs de secteur et des bourgmestres par les conseillers des communes, des chefferies et des secteurs (2015) ; élections des maires adjoints des villes par les conseillers urbains (2015) ; élections aux suffrages universels directes des députés provinciaux, des députés nationaux et du Président de la République (2016) et, enfin, élections aux suffrages indirects des sénateurs et gouverneurs et vice-gouverneurs (2017).

Il faut dire que pour la CENI, notent ceux qui attaquent la pétition des amis de ‘‘Sauvons la RDC’’, le souci, en ce qui concerne les locales, c’est de faire justice aux électeurs qui n’ont jamais choisis leur dirigeant de proximité dans une perspective de démocratie et de gouvernance locale. Il est aussi question de mettre fin à un double arriéré électoral (2006-2011) ; de respecter les engagements du Gouvernement congolais dans le cadre de l’Accord Global d’Addis-Abeba, la loi électorale et la Constitution ; contribuer à la stabilité du pays et à la consolidation de la paix, mais également mettre fin au dysfonctionnement institutionnel et à la crise de légitimité dans les entités locales, territoriales et urbaines de base.

Ce qui est surprenant, constate-t-on, les Députés, face à toutes les hypothèses, n’ont rien apporté, si ce n’est de redemander à Malumalu, de réfléchir à nouveau, mais de tout faire pour éviter la révision de la Constitution.

Comme qui dirait, la critique est aisée, mais l’art n’est pas facile.

La Pros.


Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  mapata le Mer 19 Fév - 12:56

J aimerai bien que ce sango dégage mais est ce faisable ?

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mongo Elombe le Mer 19 Fév - 14:49

Mapata c'est nous congolais qui acceptons ce genre de personnage...Le pire aza na mba supporters.

Lui même n'a aucun remords tout ce qui l'intéressé les honneurs, le pognon.

Je ne perdrai pas mon temps à parler de la cominter.


Eza mawa on a pas encore signer la pétition certains la minimisent déjà... Donc ils sont inamovibles.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Esther Ko le Mer 19 Fév - 15:21

Maman Mongo personne parmi les Congolais accepte ce monstre d´abbé, tous le monde sait ce qu´il vient faire ou ce qu´il tente de faire, mais nous Congolais ne sommes pas constant dans nos revendications au début tout le monde était contre mais monsieur s´installe ou tout semblable normale, mais nous savons tous le rôle que ce monstre a joué en 2006.
Moi je crois que c est trop tard de le faire partir bien que ça soit mon vœux, il nous reste qu´une chose que les membres de l´opposition se mettent ensemble pour bien contrôler les élections ce n´est qu´avec une structure de l´opposition entière que nous y parviendront.

Esther Ko
Modérateurs

Messages : 283
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mongo Elombe le Mer 19 Fév - 15:34

Le Phare titre « Pétition contre Malumalu : la police tente de bloquer ‘Sauvons la RDC’ …»



Comme annoncé le lundi 17 février par les FAC (Forces Acquises au Changement) de Martin Fayulu, la CVD (Coalition pour le Vrai Dialogue) de Vital Kamerhe et la Société Civile, la pétition lancée contre l’Abbé Apollinaire Malumalu, président de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), a récolté ses premières signatures hier mardi 19 février à la Place de Kintambo/Magasins. Selon les statistiques livrées par les animateurs de « Sauvons la RDC », plus de 600 personnes ont signé le document exigeant la démission du précité. L’opération s’est déroulée, a-t-on appris, du matin jusqu’autour de 12 heures 15, moment prévu pour sa clôture.
A en croire Martin Fayulu, le lancement de leur pétition au niveau de la capitale a connu plusieurs moments de perturbation. Des éléments de la police se sont en effet présentés une première fois autour de 11 heures pour demander aux organisateurs de se retirer de tous le coins de la place commerciale de Kintambo qu’ils quadrillaient, en quête d’adhérents à leur démarche. Après que les meneurs du mouvement « Sauvons la RDC » leur ont exhibé la lettre d’information adressée au Gouverneur de la Ville de Kinshasa, avec accusé de réception et ampliation au ministère de l’Intérieur et à la Monusco, ils sont repartis.
Mais, ce n’était que partie remise. Car, ils sont revenus quelques minutes après, pour les sommer d’évacuer, en dépit de la lettre envoyée à l’Hôtel de Ville. Compte tenu du refus des ténors de « Sauvons la RDC » de quitter Kintambo/Magasins, les policiers se sont mis à distribuer coups de matraques à la ronde, provoquant du coup un embouteillage monstre pendant plus d’une heure.Afin de bloquer le mouvement, ils ont saisi tous les documents contenant les signatures des pétitionnaires et leurs sympathisants ainsi que leurs mégaphones, calicots, téléphones, stylos, etc. Martin Fayulu, Jean Bosco Puna et compagnie continuant à protester, il leur a été demandé de s’adresser à l’ex-Demiap pour la récupération des effets saisis. Une fois dans ce site des « services » et après une longue et franche explication, les matériels de sensibilisation ont été restitués, sans les documents signés de la pétition.
Les organisateurs de « Sauvons la RDC » pensent avoir réussi la première manche et suscité un grand engouement auprès du public. La prochaine étape est prévue ce mercredi matin, au niveau du Marché Bayaka, dans la commune de Ngiri-Ngiri. On rappelle que cette pétition est lancée en vue d’obliger le président de la CENI à rendre le tablier, car soupçonné de ne pas être en mesure d’organiser, dans l’indépendance et la transparence, les élections locales, municipales, urbaines, législatives provinciales et nationales ainsi que la présidentielle programmées entre 2014 et 2016.
En réplique à cette démarche, l’entourage de ce prêtre catholique accuse les tenants de «Sauvons la RDC» de lui faire un procès d’intention et d’aller trop vite en besogne. A leur avis, l’abbé Apollinaire Malumalu a soumis à la tribune de l’Assemblée nationale des hypothèses de travail en rapport avec le « suffrage universel direct » ou le « suffrage indirect » pour le vote des députés provinciaux. C’est au regard de l’option finale à dégager que devrait s’imposer ou non la révision de la Constitution, en ses articles réglementant l’élection des députés provinciaux. Pendant que la pétition contre le président de la CENI court, le débat reste ouvert au sujet du futur mode d’élection à appliquer aux députés provinciaux.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mongo Elombe le Mer 19 Mar - 21:53

FAYULU oyééeeee, une pétition de plus.....

Eux aussi congolais alamuki :

7sur7 | Le Plus grand site d'info en RDCongo

Katanga : pétition contre tout changement de la Constitution


Publié le mercredi 19 mars 2014 09:32


La Société civile de Likasi a initié une pétition contre tout changement ou modification de la constitution en RDC. Le porte-parole de la coordination du cadre de concertation de cette structure, Paul Kisimba, l’a annoncé lundi 17 mars à l’issue d’une réunion avec ses équipes. Cette pétition s’oppose aussi à l’élection des députés provinciaux au suffrage indirect. «Cette pétition demande à la population de dire non au changement de notre constitution. Et même de ses articles. Nous ne voulons pas que ça puisse subir une certaine révision.
Surtout l’article 167 en rapport avec les élections provinciales, qui parle des élections au suffrage indirect», a-t-il expliqué. La pétition de la Société civile s’oppose aussi à l’initiative de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), dans sa feuille de route, de procéder aux élections provinciales par suffrage indirect, a affirmé Paul Kisimba.
«Nous voulons que les élections, à la base, se tiennent réellement parce que c’est ce qui doit impulser le développement. Voila pourquoi nous lançons maintenant cette pétition afin que toute la population de Likasi, territoire de Kambove, signe afin qu’on ne puisse pas toucher à notre constitution», a-t-il ajouté.
Plusieurs médias, dont certains internationaux, relaient depuis lundi 17 mars une information selon laquelle la Majorité au pouvoir réfléchirait aux moyens de maintenir au pouvoir l’actuel chef de l’Etat, Joseph Kabila, à l’expiration de son second mandat en 2016.

Intervenant sur les ondes de Radio Okapi, le secrétaire national du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), Claude Mashala, a annoncé avoir initié une pétition pour changer la constitution de la RDC.
Ce haut cadre du parti présidentiel estime qu’il faut ouvrir la voie à plusieurs mandats au chef de l’Etat, Joseph Kabila, afin de lui permettre d’achever son programme de gouvernance dénommé « révolution de la modernité ».
Claude Mashala, qui se définit comme un «Kabiliste de l’aile dure et pure», a en outre prévenu que l’organisation de la prochaine élection présidentielle, attendu en 2016, est techniquement impossible.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mathilde le Ven 21 Mar - 17:34

Tokomi wapi na Martin Fayulu, analyse sur l' actualité politique, SAUVONS LA RDC


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Mathilde le Ven 21 Mar - 19:11

CHAUDES REACTIONS DES CONGOLAIS A LA CONFERENCE DE L'ABBE MALU MALU A WASHINGTON


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Fayulu et Sauvons la RDC lance la pétition « Malumalu dégage »

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum