chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Esther Ko le Sam 22 Fév - 19:17

Quand un peuple veux il arrive toujours a ses fins, après une journée ou le sang Ukanien a coulé on s achemine vers la solution.
Ils ont compris que pour manger une omelette il faut cassé l oeuf et ils l ont fait dans la douleur et avec beaucoup de courage les voilà récompenser.
Allons continuer a parler pour rien dire et faire ou allons nous prendre en charge comme ces courageux d Ukraine.

Esther Ko
Modérateurs

Messages : 283
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mongo Elombe le Sam 22 Fév - 19:38

Les ukrainiens mauvais exemple les USA et consort contre la Russie... Et eux certains pas tout le pays.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mongo Elombe le Sam 22 Fév - 20:44

Esther le congolais n'est pas prêt il a peur et je comprends nos militaires sans cervelle tire à bout portant.


Les heurts violents entre la police et les manifestants hier 19 février à Kiev marquent une escalade de la campagne de l'opposition pro-occidentale pour faire tomber le président ukrainien Viktor Yanukovitch.

L'opposition, soutenue par les gouvernements des États-Unis et de l'Allemagne, cherche à installer un régime d'extrême-droite déterminé à intégrer l'Ukraine dans l'Union européenne et à appliquer ses exigences de mesures d'austérité.

Des combats de rue sanglants ont éclaté quand les manifestants de l'opposition se sont dirigés vers le Parlement, demandant qu'il vote une loi prévue pour réduire les pouvoirs de Yanukovitch. Quand le vote leur a été défavorable, les partisans de l'opposition ont attaqué le siège du Parti des régions au pouvoir. Des heurts ont éclaté entre la police et les manifestants et se sont propagés dans toute la ville.

Ces troubles sont les plus sanglants depuis que les manifestations pro-UE ont commencé il y a trois mois. Les derniers reportages indiquent qu'au moins 19 personnes ont été tuées, parmi la police et les manifestants. Des centaines, peut-être des milliers, de personnes ont été blessées, dont 200 au moins sérieusement.

Les manifestants de l'opposition, dont beaucoup sont affiliés au parti néo-fasciste Svoboda et à d'autres groupes d'extrême-droite, semblaient lourdement armés. L'une des organisations fascisantes impliquées, Secteur droit, appelait tous ceux qui ont des armes à les amener sur la Place de l'Indépendance et à engager le combat avec les autorités.

Les scènes filmées par les médias montrent des manifestants anti-gouvernement, dont certains portaient des casques arborant des symboles fascistes, tirant avec des fusils et de petites armes sur la police, et lançant des cocktails Molotov. Durant l'assaut du siège du Parti des régions, ils ont tué au moins un employé de bureau. Plusieurs gendarmes auraient été faits « prisonniers » avant que les forces du gouvernements ne reprennent le contrôle du bâtiment.

Les dirigeants de l'opposition ont appelé les partisans à continuer le combat. Vitali Klitschko, chef du parti UDAR (Coup de poing), qui a des liens étroits avec l'Etat allemand, a dit de manière démagogique aux manifestants : « Nous ne partirons pas d'ici. C'est un îlot de liberté, nous le défendrons. » Des heurts violents ont continué tout au long de la nuit et tôt le mercredi matin, paralysant la ville.

Les scènes sanglantes à Kiev sont le résultat direct de la campagne menée par les États-Unis et l'Allemagne pour faire tomber Yanukovitch après qu'il a rejeté des propositions pour établir des liens plus étroits avec l'UE et signé un accord avec la Russie acceptant une aide financière. Dans leurs efforts pour retirer l'Ukraine de l'orbite de Moscou et isoler la Russie, Washington et Berlin travaillent ouvertement avec les partis d'extrême-droite.

Victoria Nuland, haute responsable du ministère des Affaires étrangères, a rendu visite à plusieurs reprises aux dirigeants de l'opposition en Ukraine, dont le chef du parti Svoboda, Oleh Tyahnbok. La fuite d'appels téléphoniques entre Nuland et l'ambassadeur américain en Ukraine, Geoffrey Pratt, a révélé l'étendue de la gestion minutieuse par Washington des dirigeants de l'opposition afin d'installer un nouveau régime fantoche. (lire : L'opération américaine de changement de régime révélée par la divulgation d'un appel téléphonique).

Les manifestations et la violence à Kiev font suite à une réunion à Berlin lundi dans laquelle les dirigeants de l'opposition Klitschko et Arseniy Yatsenyuk ont demandé à des hauts responsables allemands, dont la Chancelière Angela Merkel, de leur accorder un soutien plus grand, et notamment de pousser à des sanctions contre le gouvernement ukrainien.

Lundi également, la Russie a accepté d'acheter 2 milliards de dollars d'obligations ukrainiennes, donnant au régime de Yanukovitch une bouffée d'air frais probablement mal accueillie par les cercles de l'opposition, ainsi que par Berlin et Washington.

Dans la foulée des heurts à Kiev, les États-Unis, l'Allemagne, et l'UE ont immédiatement accusé Yanukovitch et fait monter d'un cran la pression pour son départ. Le ministre des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier a déclaré : « Quiconque est responsable de décisions risquant d'entraîner de nouveaux bains de sang dans le centre de Kiev et ailleurs en Ukraine devrait s'attendre à ce que l'Europe reconsidère les réserves qu'elle a pu avoir antérieurement quant à l'imposition de sanctions individuelles. »

D'après une déclaration de la Maison Blanche, le vice-président Joe Biden a contacté le régime ukrainien pour exprimer les « graves inquiétudes » de Washington concernant la violence et « dire clairement que les États-Unis condamnent la violence de n'importe quel camp, mais que le gouvernement porte une responsabilité particulière pour calmer la situation. »

La réponse des États-Unis et de l'Allemagne signalent une intensification de la volonté impérialiste d'installer un régime fantoche à Kiev et de transformer l'Ukraine en un bastion pour de nouvelles provocations et intrigues visant à démembrer la Russie elle-même et à la réduire à une semi-colonie dépendante. La promotion de nationalistes ukrainiens de droite fait partie d'une stratégie plus large d'exploitation des nombreuses divisions ethniques, nationales et religieuses au sein de l'ex-Union soviétique pour s'assurer leur domination sur la région.

La subordination de l'Ukraine est l'une des ambitions géostratégiques de longue date de l'impérialisme allemand, qui remonte à la Première Guerre mondiale. La politique actuelle agressive de l'Allemagne à l'égard de l'Ukraine coïncide avec un renouveau du militarisme allemand. Lors de la récente Conférence sur la sécurité à Munich, de haut responsables allemands ont affirmé que le temps est venu pour Berlin d'abandonner les limites et restrictions d'après-guerre qui lui avaient été imposées concernant l'usage de la force militaire.

Depuis plus de vingt ans, soit depuis l'effondrement de l'Union soviétique en 1991, l''impérialisme américain poursuit sans relâche une stratégie consistant à affaiblir et isoler la Russie. Depuis les guerres en Yougoslavie de 1990, Washington encourage et soutient les prétendues révolutions colorées dans les anciennes républiques soviétiques. Il a envahi l'Afghanistan pour établir une base d'opération en Asie centrale et cherché, par des sanctions et des menaces militaires, à mener un changement de régime en Iran et en Syrie, meilleurs alliés de la Russie au Moyen-Orient.

La capacité de l'impérialisme à intervenir agressivement est la conséquence directe de la dissolution de l'URSS, de la restauration du capitalisme et de l'ouverture des anciennes républiques soviétiques au pillage des corporations transnationales mondiales. En s'opposant à l'intervention impérialiste actuelle en Ukraine, il ne faut accorder aucun soutien politique à Yanukovitch ou au président russe Vladimir Poutine, qui représentent des oligarques avides et corrompus, qui se sont enrichis aux dépens de la classe ouvrière.

L'unique force sociale capable de s'opposer aux intrigues impérialistes, aux menaces militaires et à la course à la guerre, est la classe ouvrière. Il faut commencer par rejeter toutes les formes de nationalisme et mener une lutte politique pour unifier les travailleurs d'Ukraine avec leurs frères et sœurs de classe à travers toute l'Europe, la Russie et internationalement. Cela exige une lutte commune pour abolir le système capitaliste en faillite et établir une économie mondiale planifiée qui réponde aux besoins sociaux urgents de tous.

Oliver Campbell et Peter Symonds

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Esther Ko le Sam 22 Fév - 23:18

Ma Mongo notre pays est sous occupation et nous voulons le libérer donc pour cela nous ne devons pas réinventer la roue, je crois que nous devons nous inspirer des révolutions des autres pays et l a d'adapter a nos propres réalités et libéré notre pays, nous devons vaincre notre peur et convaincre nos militaires qui du reste connaissent mieux que nous la situation pays sauf au ils ont le mauvais rôle celui d obéir aux ordres.
Les victimes, il y en aura toujours, maintenant que nous ne réagissons pas les Congolais meurent de maladies qui pouvaient être traités si nous étions bien gouverné ou de la faim parce que la richesse de notre pays est mal partagé, les Congolais tombent chaque jours de balle de ce théâtre orchestre a l est de notre pays et on en compte a ce jour de million alors pourquoi encore avoir peur de mourrir pour l intérêt du pays ?
La chose a fait que trop duré les filles et les filles de ce grand et beau pays Congo doivent se prendre en charge.

Esther Ko
Modérateurs

Messages : 283
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  kunta le Dim 23 Fév - 14:58

Esther KO tu as raison dans le fond c est le peuple Congolais qui doit se libérer chez nous on attend un messie qui va le faire a notre place.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mongo Elombe le Dim 23 Fév - 15:24

Nous sommes des peureux dans un pays normal avec tout ce qui se passe, il ya longtemps qu'on se serait pris en charge. Ça va venir j'espère.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mathilde le Dim 23 Fév - 16:40

Lu pour vous !!


"UKRAINE, VIVE LES ATLANTISTES"

LA POPULATION EN UKRAINE N'A PAS FAIT LE TRAVAIL POUR CHASSER SON "DICTATEUR", SOYONS SINCERES ET VRAIS, DISONS MERCI A L'OTAN.
JE REGRETTE BEAUCOUP QUE DES COMBATTANTS CONGOLAIS SE REFERENT A CETTE VICTOIRE DES "ATLANTISTES" EN UKRAINE, POUR REVEILER LE PEUPLE CONGOLAIS.

CE SERAIT BEAUCOUP PLUS SIMPLE POUR VOUS DE VOUS DONNER A LA PIEUVRE POUR SAUVER VOTRE PAYS, MAIS CE NE SERA QU'UNE TRANSPOSITION DE LA SOUFFRANCE, CAR ENTRE LE BUCHER ET L'ENFER IL Y A UNE DIFFERENCE QUI EST LE NIVEAU DE LA SOUFFRANCE.
LE TEMPS DES REVOLUTIONS MENEES ET COMMANDEES PAR LES PEUPLES EST ON DIRAIT REVOLU?
LES REPTILIENS CONTROLENT TOUT, ILS ENVOIENT MEME DES MERCENAIRES MANIFESTANTS POUR SE BATTRE CONTRE LE POUVOIR PENDANT DES MANIFESTATIONS QUI SONT CENSEES ETRE PACIFIQUES.

AUJOURD'HUI TOUTE REVOLUTION SE FAIT BIEN SUR EN COPULANT AVEC LE DIABLE QUE NOUS SOMMES SENSE COMBATTRE.
NOUS EN VOYONS DES MANIFESTANTS AVEC DES TENUES DE GUERRE, FAISANT FRONT AUX MILITAIRES DU POUVOIR DE MANIERE TRES ENGAGEE A TEL POINT QU'ON SE DEMANDE SI CE SONT DES MILITAIRES EN CIVIL.
JE VAIS FAIRE CE CONSTAT QUE CHE GUEVARRA AVAIT DEJA MIS EN LUMIERE A FIDEL CASTRO.
ALORS QUE CASTRO LUTTAIT POUR CHASSER BATISTA, GUEVARRA NE CESSAIT DE LUI DIRE, NOUS DEVONS COMBATTRE LES IMPERIALISTES, LES YANKEES, LA PIEUVRE; BATISTA N'ETANT QU'UNE TENTACULE.

JE PLAINS BEAUCOUP LE PEUPLE DE L'UKRAINE, AUTANT J'AI ETE ATTRISTE PAR LA "REVOLUTION" LIBYENNE, TUNISIENNE, EGYPTIENNE, SYRIENNE.
PEUPLE, OUVREZ LES YEUX ET REGARDEZ CORRECTEMENT. N'AYEZ PAS UNE LECTURE ERRONEE DE LA REALITE.
UNE REVOLUTION VRAIE EST LE FRUIT DE L'ENGAGEMENT TOTAL DU PEUPLE, ET NON DES ETRANGERS QUI VIENNENT DEFENDRE LEURS INTERETS, MAIS JAMAIS LE PEUPLE AUTOCHTONES.

BAO POLA BAO NDIMA TE!
IBOBO!
`"Z"

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Muana Milano le Lun 24 Fév - 8:27

Moi,je dirai qu'aucune révolution n'a déjà réussi,sans des appuis extérieurs.Les Ukrainiens ont eu l'appui des Occidentaux,pendant que Poutine soignait son image avec les JO d'hiver.


Dernière édition par Muana Milano le Lun 24 Fév - 12:45, édité 1 fois

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Jules andré le Lun 24 Fév - 12:40

Un soulèvement populaire est l´initiative d un peuple et c est le peuple concerné qui doit commencer les hostilités ou l´initiative des que le dictateur reagit en envoyant les escadrons de la mort contre la population alors interviennent les appuis extérieur.

Jules andré
Modérateurs

Messages : 401
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mathilde le Mer 19 Mar - 8:35

Jules andré Hier à 16:33

Poutine a le droit de sécurisé ces frontières mais le problème les habitants de la Crimée se leurrent ils seront pas traités comme les Russes dans un avenir proche.
Si le système occidentale a ses failles celui de la Russie a aussi les siens et pire que celui des occidentaux.



_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mathilde le Mer 19 Mar - 8:36

Loulangai Hier à 16:44

Moi a la place des habitants de la Crimée j aurai choisit le système occidental qui malgré ses insuffisance offre au moins une marge de liberté.
Ben bon ils sont fait leur choix et n auront qú´a s´en prendre a eux même quand ils ouvriront les yeux parce le but de Poutine n´est pas d ´organiser ou de moderniser cette partie de l ´Ukraine mais de l exploite pour défendre sa Russie.

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mathilde le Mer 19 Mar - 8:37

Mongo Elombe Aujourd'hui à 3:27

Crimée, ou l'hypocrisie occidentale :: L'ACTUALITÉ :: TOUT SAUF SARKOZY

Toute la diplomatie occidentale (États-Unis et valets européens) refuse d’accepter le verdict des urnes du referendum de Crimée, par lequel la majorité de ses habitants ont choisi de quitter l’ Ukraine pour réintégrer la Russie, le déclarant illégal parce que réalisé sans l’accord du gouvernement central ukrainien - contrairement à celui, donné en exemple, par lequel les Écossais se prononceront sur leur indépendance en septembre prochain, et réalisé, lui, avec l’accord de la Grande-Bretagne.


Mais l’ Occident a la mémoire très courte, et une interprétation à géographie variable du droit international.


Par le référendum des mois de septembre et octobre 1991, réalisé sans l'aval du gouvernement serbe, le Kosovars choisissaient l'indépendance.


On connaît la suite : entre le 24 mars 1999 et le 10 juin 1999, l’OTAN procèdait à des frappes aériennes sur la Serbie, dont les troupes étaient venues défendre cette partie de son territoire ; le 17 février 2008, le Parlement de la province serbe du Kosovo, jouissant déjà (comme la Crimée dans l’ Ukraine) d’un large régime d’autonomie, réuni en session extraordinaire, votait le texte présenté par le premier ministre Hashim Thaçi proclamant l'indépendance du Kosovo, malgré les protestations de la Serbie dont il faisait encore officiellement partie ; dans les quelques jours qui suivirent, les États-Unis, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni reconnaissent l'indépendance du Kosovo ( à noter que personne, à ce moment-là, ne s’est jamais préoccupé du sort des importantes minorités serbes vivant dans cette province autonome de Serbie).


Où était la différence, du point de vue du droit international , entre la Crimée et le Kosovo?


Si on fait appel à l’ Histoire, le comportement occidental n’y trouve guère davantage de justifications :


*tout comme l’Ukraine fut le berceau historique de la Russie, les Slaves n’étant chassés vers Moscou que par les invasions des Tatars mongols des XIIème et XIII ème siècles, le Kosovo fut le berceau historique de la Serbie ;


*la Crimée a été « donnée » à l'Ukraine en 1954, par décision unilatérale et solitaire de Khrouchtchev (lui-même Ukrainien) , sans consulter ses habitants, traités ainsi comme des esclaves d’autrefois, qu’on pouvait vendre ou offrir à sa guise, sans leur demander leur avis.


Gageons toutefois que le parallèle entre la Crimée et le Kosovo s’arrêtera là : il me semble peu probable que l’ OTAN procède à des frappes aériennes sur la Russie, si ses troupes continuaient à venir contrecarrer localement les positions diplomatiques occidentales : le « droit d’ingérence » n’a jamais été que le droit d’ingérence du fort sur le faible. Selon que vous serez puissant ou misérable...

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Muana Milano le Mer 19 Mar - 9:46

C'est étonnant ce que dise les gens qui croient que les habitants de Crimée ont fait l'erreur de rejoindre la mère patrie Exclamation Ils sont Russes de naissance,sauf que Kroutchvef à l'époque de l'URSS avait offert leur territoire à l'Ukraine.
Est ce qu'au jour d'aujourd'hui,les Russes ont encore quelque chose à envier aux occidentaux Question Prenez le métro un matin à Paris,en passant à des correspondances comme Chatelet,en voyant la misère des sans abris qui dorment à meme le sol,vous comprendrez que l'occident est en déclin.

Muana Milano
Modérateurs

Messages : 1321
Date d'inscription : 19/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mongo Elombe le Mer 19 Mar - 12:00

Bien dit Muana Milano. L'Europe est en déclin, la France sans l'Afrique eloko eyi te des bases militaires nous envahissent mais nous allons nous réveiller.

Instructif botanga :

http://www.elcorreo.eu.org/Du-Petrole-du-gaz-et-du-sang-Conjoncture-mondiale-2012

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Sankara le Mer 19 Mar - 15:39

Dans la jungle il faut être plus fort pour survivre et il y a pas de place pour les pleurnichards au lieu de perdre le temps a dénoncé ceux que tout le monde sait, unissons nous derrière nos gouvernants pour bâtir un Congo fort pour pouvoir tenir tête et mérité le respect de tout fauves.


Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Mongo Elombe le Mer 19 Mar - 20:02

http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/crimee-non-la-communaute-149518

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: chers compatriotes que l histoire que sont en train d écrire les Ukrainiens étaya biso

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum