AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  Sacitula le Lun 21 Avr - 19:21

AMNISTIE SELECTIVE EN RDC


Une première liste de 50 amnistiés vient d’être dévoilée. Parmi les bénéficiaires : des ex-M23, mais aussi des membres de l’ARP de Munene ou des fidèles d’Honoré Ngbanda. Une amnistie très politique en vue du prochain gouvernement de « cohésion nationale« .
Très attendue par la classe politique congolaise, la liste des premières amnisties a été publiée ce samedi par la ministre de la Justice, Wivine Matipa (la liste complète est téléchargeable ici). Une première liste restreinte à 50 noms, mais qui en dit déjà beaucoup sur les intentions du président Joseph Kabila, toujours en quête d’unité nationale. Parmi les premiers bénéficiaires, on retrouve sans surprise des ex-membres du M23 (15 noms sont inscrits sur la liste). Après sa défaite militaire de novembre 2013, la rébellion s’était une nouvelle fois déchirée entre partisans de la signature d’un accord et les « durs du mouvement« . On retrouve donc sur la liste des amnistiés, l’aile politique la plus compatible avec Kinshasa. Avec au premier rang : René Abandi, le chef de la délégation rebelle au dialogue de Kampala. Le « diplomate » du M23 a toujours maintenu le dialogue avec les autorités congolaises. On y trouve aussi Serge Kambasu Ngeve. En novembre 2013, le secrétaire permanent du M23 s’était opposé au président du mouvement, Bertrand Bisimwa. En cause, la terminologie du document à signer avec Kinshasa après la défaite du M23. Kambasu était prêt à signer les « conclusions » des pourparlers de Kampala avec le gouvernement congolais, alors que Bisimwa prônait la signature d’un « accord« . La nuance est subtile, mais derrière la sémantique, il fallait y voir les tensions qui régnaient alors entre les deux parrains de la rébellion : l’Ouganda et le Rwanda. Le « pragmatisme » d’Abandi et Kambasu a donc payé. Les deux « politiques » du M23 sont donc amnistiables.

Munene et « Terminator«

La liste des amnistiés ne s’arrête pas là. Elle contient également d’autres mouvements insurrectionnels. Parmi eux, les membres des attaques du 27 février 2011 à Kinshasa. Ce jour là, deux groupes d’une centaine d’hommes habillés en tenue civile et venant, selon une source de l’ONU, de Brazzaville, attaquent la résidence de Gombe du président Joseph Kabila. Le bilan est lourd : 19 morts. Egalement sur la liste, des membres de l’ARP du général Faustin Munene. Opposant politique, depuis Mobutu, jusqu’à Joseph Kabila, le général Munene avait  trouvé refuge en 2010 au Congo-Brazzaville voisin. Sur la liste, sont aussi nommés quelques miliciens Enyele, qui combattent Kinshasa dans la province de l’Equateur. Plus étonnant, sur la liste des amnisties se trouvent des proches d’Honoré Ngbanda, appelé « Terminator« , lorsqu’il dirigeait d’une main de fer les services de sécurité du maréchal Mobutu. Les hommes de Ngbanda sont peu actif en RDC. Mais Honoré Ngbanda, qui anime son mouvement d’opposition depuis l’Europe, bénéficie toujours d’un excellent réseau de renseignement au sein de l ‘ANR et de l’armée congolaise.

Des amnisties… et des arrières pensées politiques

Dans cette première liste « fourre-tout » des 50 premiers amnistiés, Kinshasa cherche avant tout à faire un premier geste politique en direction de différents mouvements d’opposition congolais. Pour le M23, les autorités congolaises ne souhaitent pas renouveler les erreurs du passé en amnistiant ou en intégrant les responsables militaires dans l’armée. Sultani Makenga, le chef militaire du M23 n’est donc pas « éligible » pour Kinshasa, tout comme la plupart des commandants rebelles, qui ont commis des crimes de guerre. En amnistiant quelques politiques du mouvement, Kinshasa espère « dissoudre » la rébellion en coupant le politique du militaire. Cela n’empêchera sans doute pas l’ex-M23 de se reformer sous un autre nom, mais cela permet de gagner un peu de temps.

Concernant, les autres mouvements insurrectionnels (Munene, Ngbanda), ceux-ci sont clairement plus « anecdotiques » et ne représentent pas un réel danger pour le régime de Joseph Kabila. Ce geste d’amnistie est donc purement symbolique et permet d’envoyer un signal positif à l’opposition politique et à la communauté internationale. L’objectif du président Kabila est avant tout de rassembler une nouvelle majorité autour de lui, en attendant la nomination d’un prochain gouvernement d’union nationale et « de large ouverture politique« . Derrière ces bonnes intentions, se cache un autre objectif, moins avouable du président Kabila : avoir la plus grande majorité possible pour changer la Constitution et pouvoir se représenter pour un troisième mandat en 2016.

Les oubliés de l’amnistie


Grands absents de cette première liste d’amnistie, les personnes condamnées pour l’assassinat du président Laurent-Désiré Kabila en 2001 (ils sont une trentaine). De nombreuses ONG avaient en effet demandé que l’amnistie s’applique pour ces accusés dont certains encourent la peine de mort. Autres oubliés : les prisonniers politiques, comme Eugène Diomi Ndongala ou le pasteur Fernando Kutino. Ces deux opposants s’estiment être " les détenus personnels de Joseph Kabila" .
(…)En attendant, d’autres personnes peuvent continuer à demander l’amnistie pour « faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques commis entre le 1er janvier 2006 et le 20 décembre 2013« . La ministre congolaise de la Justice, Wivine  a prévenu : « beaucoup plus pourront faire l’objet d’une amnistie mais ils doivent impérativement remplir un formulaire les engageant à ne plus commettre les faits amnistiés« . Les candidats, qui doivent tous être congolais, ont 6 mois pour envoyer le formulaire de demande. Cette première liste de 50 noms constitue donc une premier « ballon d’essai » pour Kinshasa, qui espère bien faire rentrer dans les rangs ses opposants les plus déterminés.

Christophe RIGAUD – Afrikarabia

RAPPORT DES "CONCERTATIONS NATIONALES"  avec la résolution demandant la libération des prisonniers politiques









Sacitula
Modérateurs

Messages : 11
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  Pierre Remy le Lun 21 Avr - 19:33

C est triste que monsieur Diomi ne soit pas concerné par cet amnistie,la cohésion nationale est vraiment affectée.

Pierre Remy
Modérateurs

Messages : 266
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  Mathilde le Mer 30 Avr - 16:32

RDC : qui sont les 100 nouveaux bénéficiaires de la loi d'amnistie ?


Kinshasa a rendu public mercredi une liste de 100 nouveaux amnistiés. On y trouve notamment des adeptes du mouvement politico-religieux Bundi dia Kongo, des ex-M23, des miliciens Kata Katanga et des proches de Diomi Ndongala.



http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140430134529/justice-rdc-bdk-opposition-congolaise-opposition-rdc-rdc-qui-sont-les-100-nouveaux-beneficiaires-de-la-loi-d-amnistie.html

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  Mathilde le Mer 30 Avr - 16:49

ON AMNISTIE SOUS LA DENOMINATION "LISTE IMPERIUM/DIOMI NDONGALA"MAIS #DIOMI NDONGALA LUI-MEME N EST PAS AMNISTIE #RDC pic.twitter.com/ylj37fJnZR


_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  mapata le Mer 30 Avr - 19:18

Quelqu´un peut me dire pourquoi cette liste est dénommée Imperium Diomi Ndongala ?

mapata
Modérateurs

Messages : 660
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  Mathilde le Ven 2 Mai - 18:56





Liste de 100 nouveaux prisonniers libérés: Honorable Nzangi Mohindo (99e position) - Une centaine de personnes sur une liste de 300 personnes en délicatesse avec la justice congolaise pour faits de guerre, faits insurrectionnels et infractions politiques éligibles au bénéfice de l’amnistie conformément à la loi du 11 février 2014 ont effectivement quitté mercredi les centres de détention ou leur statut d’exilés à l’étranger aux termes d’une série d’arrêtés pris par le ministre de la Justice et Droits humains, a annoncé au cours d’un point de presse le Porte parole du gouvernement, M. Lambert Mende Omalanga.Le ministre a tenu à rassurer l’opinion que les listes d’amnistiés continueront à être publiées durant les six prochains mois au fur et à mesure que les actes d’engagement des personnes éligibles parviendront à qui de droit. Il a invité les candidats au bénéfice de l’amnistie à ne pas se laisser manipuler « par ceux qui, contre évidence s’évertuent à répandre le pessimisme et l’inquiétude en faisant croire à une application limitée, trafiquée ou discriminatoire de la loi d’amnistie ».
« Pour Kabila et son gouvernement, a poursuivi M. Mende, l’intérêt supérieur de notre pays réside dans le retour au pays ou à une vie normale de toutes ses filles et ses fils aujourd’hui contraints à un exil humiliant ou emprisonnés pour des incriminations relatives aux faits de guerre, d’insurrection et politiques entre 2006 et 2013 »


DEUXIEME VAGUE DES PERSONNES BENEFICIAlRES DE LA LOI D’AMNISTIE DU 11 FEVRIER 2014


1. Attaques du 27 Février 2011 à Kinshasa.


01.  Colonel KOGANA KULE Constant
02.  Lieutenant-Colonel OKITO ASEKANKOY
03.  Major KESANGANA MAFU
04.  Major MBOLI DASEWA Roger
05.  Major ZITONGO BWASE
06.  Ex-Lieutenant WAZUNGU SAMBA Adam
07.  Adjudant ELOMBO EYOKA Placide
08.  1er Sergent-major BANGAMINA KOYANZA Mertens
09.  Monsieur EKOFO BOTAMBA Georges
10.  Monsieur MOGIDA LAMBO

2. Bundu dia Kongo

11.  Monsieur MANKISA MAYALA
12.  Monsieur BABUNDANA NZOLAMESO
13.  Monsieur NSIMBA NDENGO
14.  Monsieur NSIMBA DIAKESE
15.  Monsieur NSIAMUSU KINKELA
16.  Monsieur BWEMINIO Jonas
17.  Monsieur DIAMBU DIAMONA MESO
18.  Monsieur NSIAMPASI MADUDA
19.  Monsieur NLANDU MBUMBA

20.  Monsieur MAKIESE MARA


3. Ex-groupe armé M23

21.  Monsieur BALEKE RUGUDUKA Stanislas, ex-Chef de Département de l’Education Nationale du M23
22.  Monsieur MAENDELEO Justin, ex-Chef de Département charge des Finances du M23
23.  Monsieur AMISI BIKAMIRO Mwami Kadogo
24.  Monsieur MUSHI ARAMINA POLEPOLE
25.  Monsieur AMANI HABANAWEMA Innocent


4. Dossier MDC du Docteur KANKU MUKANDI Jean-Pierre, sujet belge
26.  Commissaire principal MANDIMA MONGOMBE



5. ARP / Faustin MUNENE

27.  Sous-Lieutenant LONKONO NGISA Raoul
28.  Adjudant Chef BELEVU TATY Matthieu
29.  Adjudant ABULE ODIKO Moise
30.  Adjudant BOAKA WENDA MESHA
31.  Adjudant KABEYA MBALA
32.  1er  Sergent-Major MAKAMBO KENI MBANZA Yves
33.  Monsieur MALALAKO NSANGALA
34.  Monsieur ILONDO NDJOLI



6.     GALCD de Honoré NGBANDA


35.  Capitaine AKAWA BODIABI Jean René
36.  Capitaine KUVASI MABUKA
37.  Lieutenant KISANGA YESSE BETUMBE
38.  Sous-Lieutenant AMBWA MAPASA Etienne
39.  Monsieur GBALA KOKAMBISA MOUSSA
40.  Monsieur YEMBELINE KOTANGBA
41.  Monsieur MANGILI ADIKWA Jules


7.       BAKATA KATANGA


42.  Monsieur BANZA KANYANTA
43.  Monsieur ILUNGA BAJIMA MPETA
44.  Monsieur KABALA NKONGA MULONGO
45.  Monsieur KABAMBA NGOY
46.  Monsieur KABELA MUKOMBA Freddy
47.  Monsieur LUSA LWALEZA Fabrice
48.  Monsieur MALOBA MONGA
49.  Monsieur MPANDE KIBOKO Valentin
50.  Monsieur MUMBA MWEWA
51.  Madame KAHIND DIUR Sarah
52.  Monsieur BAHATI KITELIWE
53.  Monsieur BANZA WA BONDO
54.  Monsieur KISHIMBA MWELWA KABOBO
55.  Monsieur BANZE KALOLO
56.  Monsieur BANZA NTALAJA
57.  Monsieur BONDO MUKALAY
58.  Monsieur MWAPE MUBUMBU Jean de Dieu
59.  Monsieur MWELA SESELWA
60.  Monsieur MWELWA KAUNGULU
61.  Monsieur MWEPU MUJINGA Robert
62.  Monsieur MWEPU MUKOBE
63.  Monsieur MWILAMBWE KIYOMBO
64.  Monsieur NDALAMBA YOMBA
65.  Monsieur KISOLOKELO Emile
66.  Monsieur NGOY MUKALAY Gabin



8 Dossier A7 de Roger LUMBALA/Col John TSHIBANGU


67.  Major ASIMWE MANIRAKIZA Alphonse
68.  Lieutenant MBUYI TSHIBWABWA
69.  Monsieur BEYA MULUMBA Alidor
70.  Monsieur KASONGO NDAWU Fortunat
71.  Monsieur LUMBALA MUNYANGAYI Norbert
72.  Monsieur MPOYI KABEYA John

73.  Monsieur MUTOMBO KABALA Fabien
9. Dossier LUKOLELA du « Colonel» BOSENCE


74.  Capitaine BALI BASUKULU Maximilien
75.  Capitaine BONKOTO BOKENGO Emile
76.  Lieutenant MBESSE MAYALA Paulin
77.  Sergent BOPUKU LONZOKA Donat
10. Dossier CONSUP de BITHO BASIRWA Serge



78.  Colonel BITHO BASIRWA Serge
79.  Lieutenant Colonel KALIMBIRO KIRIZA Armand
80.  Major BULIALUGO KASI Antoine
81.  Capitaine KASONGO MAHESHE Michael
82.  Monsieur AHADI BILUNGULIRA Aristote
83.  Monsieur KAZAROHO BASWIRA Robert
11. IMPERIUM de DIOMI NDONGALA

84.  Capitaine TSHIBANGU DIANDA Jean Faustin
85.  Sous-Lieutenant BAKATUFIKILA MUNDA Flavien
86.  Sous-Commissaire MWIMPA BOWA LUKUSA Jonas
87.  Agent de Police Principal ZOMO KOFIO Apocalypse
88.  Agent de Police 2CI MBIOLA MBIOLA Jean
89.  Madame KABUNGAMA KABANTU Marie Josée
90.  Monsieur IKUKU BOLIA MBALI
91.  Monsieur MITUNTWA NKOBA Verdict
92.  Monsieur KATUMBA MUMPOYI MADOUDOU
93.  Monsieur MOKAMBI MAKUMU Jean-Pierre
94.  Monsieur KABENGELE TSHIBANGILA Jeancy
12.  Dossier UFRC de BAGAYAMUKWE



95.  Monsieur BUHANDA MULEZI Dieudonné
96.  Monsieur NAMUNENE MUGANGUZI Joel
97.  Monsieur BAHALIMBWIRE Désiré
98.  Monsieur WATUNAKANZA BAHATI Jean Claude

13.  AUTRES

99.  Monsieur MUHINDO NZANGI BUTONDO
100. Monsieur OLANGI MAKENGE Benjamin.


http://voicedafrique.com/2014/05/01/kabila-libere-le-depute-muhindo-et-100-nouveaux-partisants-de-ngbanda-diomi-munene-lumbala/

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMNISTIE SELECTIVE EN RDC

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum