Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Message  akim le Lun 9 Juin - 12:19



L’espace aérien congolais est mal géré au point qu’atterrir en RDC devient une partie à haut risque. L’alerte est de l’Organisation internationale de l’aviation civile(OACI). Korongo Airlines, une compagnie aérienne associée à Brussels Airlines, a déjà annoncé les couleurs en réduisant ses opérations en RDC. Il faut craindre que d’autres, notamment les grandes compagnies étrangères (Air France, Brussels Airlines, Turkish, Kenya Airways, Ethiopian… ) lui emboitent le pas.

L’accident raté de l’avion d’Air France, à l’atterrissage à l’aéroport international de N’Djili (Kinshasa), a ouvert la boite de Pandore, mettant à nu tous les dysfonctionnements dans la gestion des aéroports de la RDC. Et, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a trouvé l’occasion de ramener à la surface un vieux dossier ; celui lié à la fiabilité non seulement des aéroports de la RDC mais aussi de l’espace aérien congolais.

Selon le régulateur international de l’aviation civile, basé au Canada, l’espace aérien congolais est un trou noir où tout peut arriver.

En RDC, la sonnette d’alarme de l’OACI n’est pas passée inaperçue. Certaines compagnies aériennes, telles que Korongo Airlines où est également Brussels Airlines, a décidé de réduire au strict minimum son activité en RDC. Dans un communiqué transmis à la presse, Korongo dit se référer aux recommandations de l’OACI qui aurait, affirme la compagnie, recommandait la prudence à toutes les compagnies aériennes qui exploitent l’un ou l’autre des aéroports de la RDC. De ce point de vue, survoler le ciel congolais devient une partie à haut risque.

C’est depuis le lundi 2 juin 2014 que Korongo Airlines a suspendu l’ensemble de ses vols domestiques en RDC. Dans le communiqué publié le même jour, la compagnie a précisé que la ligne Johannesburg n’est pas concernée par cette mesure. Comme principale motivation à sa décision, Korongo a juste dit avoir obéi aux prescrits de l’OACI qui a décrété les équipements d’aide à la navigation des aéroports domestiques congolais comme non conformes.

Selon les experts, les aéroports congolais afficheraient une carence criante en ILS (Instruments landing systems) ou Système d’atterrissage aux instruments qui est un moyen de radio-navigation d’une grande précision.

D’ailleurs, dans son communiqué, Korongo en fait mention et explique qu’en 2003, l’OACI avait accordé un moratoire à la RDC pour récalibrer ses équipements de navigation aérienne. Ce qui n’a pas été fait, renseignent des sources proches de ce secteur.

Moins alarmiste, l’Administrateur délégué général de la Régie des voies aériennes, Abdallah Bilenge, cité par radio Okapi, a souligné plutôt qu’il n’était pas question de suspension de la RDC de l’OACI, contrairement aux rumeurs. « Pour preuve, tous les vols internationaux ont repris hier. Au moment où je vous parle, Kenya Airways est au sol à Lubumbashi, Turkish était là hier, et SN est parti ce matin ».

Selon Abdallah Bilenge, toujours cité par radio Okapi, la RVA devait seulement effectuer quelques réglages de ses équipements : « Nous sommes en programme avec l’OACI pour la calibration en vol des équipements d’aide qui existent. Les équipements installés aujourd’hui qui datent de 2004 sont réglés, calibrés au sol et l’OACI nous demande de coupler cette calibration du sol par une calibration aérienne. C’est ce qui est en train de se faire. Une feuille de route vient d’être tracée par le ministre des Transports pour ce faire ».
LE VER EST DANS LE FRUIT

Si la RVA tente de minimiser la situation – désastreuse – que présente l’OACI et qui aurait, dans une certaine mesure, motivé la décision de Korongo, l’on doit reconnaître que les aéroports et l’espace aérien congolais sont loin de répondre aux standards internationaux fixés par l’OACI.

A ce propos, nombre d’experts du secteur estiment que les accidents survenus sur l’espace aérien congolais auraient pu être évités si la RVA, gestionnaire des aéroports, était dotée d’équipements adéquats d’assistance à la navigation aérienne.

Dans ce lot, il faut prendre en compte le crash de l’avion CAA à Goma sur le marché de Birere, celui de l’avion d’Hewa Bora à Kisangani et bien d’autres encore. Tous ces accidents qui ont fait plus d’une centaine de morts s’expliquent, en partie, par une défaillance du régulateur aérien de la RDC, c’est-à-dire la RVA.

Pire, des sources concordantes rapportent que la RVA, qui gère en principe le secteur aérien congolais, ne dispose pas d’un radar. Une situation inimaginable sous d’autres cieux. Ce qui rend encore incertain le survol de l’espace aérien congolais. Sans compter l’inexistence dans les aéroports internationaux des ILS, pourtant indispensables à l’atterrissage sécurisé des aéronefs.

Alors directeur général de FlyCAA, Jean-Marc Pajot avait fait état de nombreux dysfonctionnements dans le secteur aérien congolais. Dans une entrevue accordée à radio Okapi, à la clôture des premières assises de l’aéronautique civile en RDC, il avait affirmé que le problème de la sécurité de la navigation aérienne en RDC concerne toutes les structures impliquées dans la chaine de sécurité et de contrôle. A cet effet, il a suggéré un audit de l’Aviation civile congolaise par l’OACI. Selon lui, la RDC ne répondrait qu’à 16% des recommandations de l’OACI. Aussi, préconisait-il une amélioration des services de la RVA, l’amélioration de la qualité des infrastructures ainsi que la sensibilisation des passagers au respect des normes de sécurité est nécessaire.

Peut-on attendre dès lors quelque chose de la RVA ? Dans l’état actuel de cette entreprise publique, transformée depuis un temps en société commerciale, ce n’est pas évident. Pourtant, ce n’est pas l’argent qui manque à cette entreprise. Outre des revenus qu’elle génère au quotidien dans la gestion des installations aéroportuaires, la RVA a bénéficié des financements additionnels, via le PPSA (159 560 000 Usd), le PTM (10 millions Usd), l’IDEF (jusqu’en février 2014, le go pass a déjà produit 89,5 millions Usd, soit 627 milliards de Fc) et Eximbank China (60 millions Usd).

Même si la RVA a prévu l’acquisition et l’installation du système de gestion et de surveillance de l’espace aérien de la RDC, depuis 2007, le gouvernement pense à une autre option. C’est notamment la séparation des activités de gestion du trafic aérien des activités d’exploitation aéroportuaires. Ce qui pousse à la création de deux entités distinctes. Parallèlement, le gouvernement privilégie la mise en œuvre des partenariats publics-privés (PPP) pour la modernisation de principaux aéroports et le transfert des aéroports secondaires et aérodromes aux Entités territoriales décentralisées. De cette manière, la RDC pense améliorer davantage la gestion non seulement de ses aéroports mais surtout de son espace aérien.

Compte tenu de l’urgence, le gouvernement doit parer au plus pressé pour remettre de l’ordre. Sinon, il faut craindre qu’un jour des compagnies aériennes qui desservent les escales de la RDC, particulièrement Kinshasa et Lubumbashi, décident de plier bagages. Par la seule faute de la RVA qui est incapable de remplir correctement sa mission.
- See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque.
http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/

akim
Modérateurs

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Message  Paquebot le Mar 10 Juin - 10:45

Stupéfiant alors qu´ils utilisent aussi le même aéroport pour voyager ?

Paquebot
Modérateurs

Messages : 240
Date d'inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Message  kunta le Ven 13 Juin - 17:28

En plus on leur prete de l´argent qu´ils détournent pour des fins personnels et mettent la vie des passagers du monde entier en danger mais c est quel pays ça et les deputains certainement complice ne pètent rien.

kunta
Modérateurs

Messages : 338
Date d'inscription : 18/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Message  Ousmane le Ven 13 Juin - 17:53

C est vraiment une honte, une copine Allemande a vu cette information et me l´a envoyé par mail moi qui lui proposait d´aller faire un tour en RDC.

Ousmane
Modérateurs

Messages : 449
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Message  Mongo Elombe le Sam 14 Juin - 12:37

Et ça fait payer des taxes et personne ne se soucie de savoir où va cette argent.

Biso mpe arrêtons de payer ceux qui voyage.

Mongo Elombe
Modérateurs

Messages : 2640
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 98
Localisation : eqouatele mambenga pili pili bibende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sonnette d’alarme de l’OACI – Atterrir en RDC devient une partie à haut risque - See more at: http://www.lecongolais.cd/sonnette-dalarme-de-loaci-atterrir-en-rdc-devient-une-partie-a-haut-risque/#sthash.zRFEHtJC.dpuf

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum