Calendrier Electoral: Malu Malu pris la main dans le sac!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Calendrier Electoral: Malu Malu pris la main dans le sac!

Message  Mathilde le Lun 16 Juin - 14:23

RDC: l'abbé Apollinaire Malu Malu pris la main dans le sac! Le président de la CENI serait-il l'homme par qui le Congo connaîtra le grand saut dans l'inconnu?



Calendrier Electoral: Malu Malu pris la main dans le sac!

Il y a quelques années le Congo-Zaïre côtoyait la grandeur! La grandeur était même congolaise(zaïroise). Aujourd'hui, le seul pays en Afrique si pas dans le monde, à avoir une frontière commune avec neuf États différents, ne peut même plus prétendre jouer ne fut-ce que dans la cour des grands des pays africains tellement que tous les secteurs de la vie nationale ont été plombés au fil des années. La faute à ses propres fils au premier rang desquels ceux qui se disent être investis de la mission de représenter Dieu et de parler en son nom ici sur terre.
De ces zèlés hommes de Dieu, on ne voit, dans la majorité des cas, rien qui puisse donner crédit à leur appréhension et prétention. Les mêmes vices qu'ils ne cessent de dénoncer à longueur des journées dans leurs prêches et homélies se trouvent être ce qui les caractérisent au premier degré. Ainsi il n'est donc pas rare et étonnant de voir un diacre, un pasteur, un bishop ou Archibishop sapeur, arrogant, orgueilleux, tricheur, escroc, receleur, cupide, coureur des jupons, fétichiste, militant et propagandiste d'un parti politique, agent double,...Rien donc ne les distingue de ces citoyens qu'ils ont pour habitude de vilipender et de qualifier comme des vulgaires et pervers mondains adonnés aux choses du monde pire des serviteurs de Satan. Même les abbés et prêtres de l'église catholique romaine à qui le peuple reconnaissait une certaine probité morale et leur témoignait une certaine estime ne semblent plus être à l'aise dans leur peau. Ils se sont carrément décidés à descendre de leur hauteur et à se jeter dans l'arène pour faire comme Monsieur tout le monde. Ils ne se démarquent plus de ces loups aux peaux d'agneau qui polluent l'atmosphère sur l'ensemble du territoire national.

L'abbé Apollinaire Malu Malu, celui qui a la baraka de se voir de nouveau confier les rênes de la structure habilitée à organiser des élections libres, transparentes et démocratiques à tous les niveaux d'ici 2016, vient d'être pris en flagrant délit de collusion avec les forces obscures dans l'exercice de ses fonctions par la communauté internationale. Celle-là même qui, à n'en point douter, s'est activée pour son retour aux affaires après les gribouillis que venait de nous gratifier un autre serviteur de Dieu aussi sinistre au nom de Daniel Ngoy Mulunda. Ainsi, point n'est besoin de rappeler que le prélat a, depuis son apparition sur la scène publique, pour habitude de narguer une bonne partie de l'opinion nationale par sa désinvolture et son arrogance qui ne cadrent nullement avec son sacerdoce. Jamais il n'a fait montre d'une humilité et d'une volonté de se constituer en église au milieu du village. Il passe le plus claire de son temps à imposer des choix qui trahissent la connivence avec un camp donné. Pourtant dans sa posture tout comme en politique d'ailleurs, s'aligner sur une pensée unique constituerait une faute grave. Une telle attitude de la part de quelqu'un supposé être impartial et au-dessus de la mêlée ne pourrait qu'à la longue entraîner le pays dans un cul-de-sac indescriptible.

Déjà lors des élections de 2006, l'abbé Malu Malu par sa façon de conduire la barque CEI, était à deux pas d'entrer dans l'histoire comme étant le catalyseur et instigateur de la somalisation du pays. N'eut été l'intervention énergique de cette même communauté internationale sur qui on semble tirer à boulets rouges aujourd'hui, la République n'allait que s'affairer à constater les dégâts et à recoller les morceaux après le passage d'un tsunami qui commençait déjà à montrer son visage dans la ville province de Kinshasa.

Alors qu'on se disait que la leçon tirée des dernières joutes électorales de 2011 allait finalement astreindre la CENI à élaguer une fois pour toute, les compromissions, les calculs politiciens qui ont toujours brillé en son sein, voici que notre cher expert aux affaires électorales vient de rappeler au bon savoir de tous qu'en RDC, Satan n'aurait été aussi proche que des serviteurs de Dieu. On croyait notre abbé parvenu à maîtriser ses désirs pour être sage après les quelques années sabbatiques passées loin du tourbillon électoral hélas... les choses semblent indiquer le contraire. Le contraire jusqu'à mettre la puce dans l'oreille de la Communauté internationale pour se souvenir du rôle qui devrait être le sien dans ce processus qui engage l'une de sa composante.

Le calendrier présenté par Malu Malu, qualifié de provocation et de machiavélique par l'opposition et une bonne frange de la population, vient d'être officiellement recalé par la communauté internationale par la bouche de ses envoyés spéciaux dont le représentant du gouvernement américain dans la région des Grands lacs, Russ Feingold. L'envoyé de l'administration Obama ne s'est pas économisé pour rappeler à l'ordre la CENI et son président tout en mettant en gardant le pouvoir contre toute tentative de sabordement de l'actuelle constitution. Le constat est d'aucune complaisance : un calendrier électoral biaisé sur toute la ligne avec comme soubassement la volonté de plaire à un groupe et d'atteindre un objectif inavoué. Devant toutes ces élucubrations, la question est de savoir pourquoi et comment l'opposition s'est-elle laissée aller jusqu'à cautionner le retour de ce prélat qui s'est toujours illustré en labourant dans son champ? Se pliait-elle à un diktat des puissances étrangères? Que font ses représentants au sein de cette commission? Des interrogations qui ne trouveront pas preneurs quand on sait la qualité des gens qui composent cette opposition dite institutionnelle. On ne peut donc hésiter d'insinuer avec la main sur le coeur que si les choses n'arrivent pas à bouger positivement de la manière que l'on souhaite dans ce pays c'est en partie à cause de cette opposition. Une opposition qui ne sait pas ce qu'elle veut, et qui veut une chose et son contraire à la fois. Comment avaliser le come back de Malu Malu et initier quelques jours après une pétition appelant à son départ ? L'opposition ne serait-elle pas un panier à crabes?
A la communauté internationale de prendre ses responsabilités si elle ne veut pas apparaître comme complice dans les différents drames que ne cesse de connaître le pays.

L'abbé Malu Malu a troqué depuis belle lurette son habit de serviteur de Dieu pour celui de factotum à la solde d'une organisation donnée. Sur ces entrefaites, les congolais devraient commencer à s'appesantir longuement sur le comportement de chacun de leurs acteurs politiques et sociaux sur la scène nationale. Le pays est à la dérive et cela commence à faire trop. La déculottée subie dernièrement par nos compatriotes au Congo - Brazzaville ne serait que la suite logique de notre propre nonchalance. Ne faudrait-il donc pas chercher à administrer au pays un traitement de choc pour essayer de le tirer vers le haut, de le débarrasser des pétrins voire de la voie de la balkanisation que l'abbé Apollinaire Malu Malu semble le précipiter? Qu'à cela ne tienne, loin d'en appeler à un quelconque tribalisme, régionalisme ou séparatisme, nous pensons que chaque tribu, chaque ethnie, chaque province devrait, devant l'ampleur de cette déliquescence morale, sociale et économique que nous connaissons, s'atteler à s'occuper à discipliner les siens et à prononcer le cas échéant, un anathème contre eux si jamais ils s'avèrent être ceux par qui le pays est mis en coupe réglée. Cela étant, nos compatriotes Nande devraient se désolidariser de l'abbé Malu Malu car son action à la tête de la CENI va à contre-courant des valeurs reconnues aux peuples Nande. La triche dans le chef du controversé président de la Céni ne plus à démontrer. De même toute la province martyre du Nord-Kivu devrait se charger de lui. Laisser le pouvoir actuel oeuvrer comme bon lui semble par l'entremise de l'abbé président de la Céni ne serait qu'une faute grave à laquelle aucun congolais de bonne foi ne pourrait ni se permettre ni pardonner à la communauté internationale. On sait comment s'installe et fonctionne le pouvoir en Afrique, un effort de la communauté internationale allant dans le sens d'imposer l'observation de l'impartialité à la Céni et le respect de la constitution actuelle ne serait que salué par toutes les populations rd congolaises lassées par une misère qui ne fait que les tenailler du jour au jour.

Compte tenu des divers avatars des hommes de Dieu, le peuple devrait cesser de leur confier son destin pour ne pas se voir berner et abuser au moment où il s'y attend le moins. Peut - être qu'un laïc se tirera mieux de l'affaire que nos burlesques serviteurs de Dieu. L'abbé Apollinaire Malu Malu s'apprêtant à asseoir la tricherie chercherait-il à justifier l'adage selon lequel il n'y a pas deux sans trois? A deux reprises le pays a connu des fortes convulsions de suite 《des prouesses》 des hommes de Dieu, la troisième ne le conduirait- il pas dans l'inconnu? Dans l'inconnu du genre hécatombe voire balkanisation?


Monsieur l'abbé président, en africains que nous sommes, on ne vous demande pas grand-chose! Juste un petit rien à l'instar de ce que le cadavre d'un être humain demande à un palmier : une simple feuille de rameau pour faire signaler sa présence. De même, le peuple vous demande simplement de l'impartialité dans la conduite de la commission électorale indépendante. Quoi de plus normal que la communauté internationale vous exhorte dans cette voie, elle qui est toujours venue à la rescousse quand le pays s'embrase. La lucidité vous aurait-elle quitté à cause de la gloire terrestre et des intérêts personnels? Voyez-vous comment votre pays est dans les mauvais draps? Même le farfelu Capitaine Haddock dans les aventures de Tintin réussit à retrouver de la lucidité quand le danger se profile à l'horizon. Serez-vous donc incapable de nous proposer autres choses que des pitreries? En retrouvant la raison, vous contribuerez pour une fois au bien de votre peuple longtemps meurtri et aiderez le pays à faire un pas de géant. Abstenez-vous donc de lui parler en charabia car le pays est dans le gouffre. L'amour de la patrie devrait donc l'emporter sur tout au risque de voir le pays sombrer demain. A moins que vous ne soyiez l'un de ceux qui complotent contre la République dans sa forme actuelle pour ne pas s'y résoudre. Monsieur l'abbé, n'avez-vous pas choisi de porter la croix comme Christ votre maître pour le bonheur de son peuple, de votre peuple? Vos ouailles et concitoyens vous attendent à l'oeuvre. Un sursaut d'orgueil de votre part sera suffisant pour mettre le Congo sur les rails. Allez-y donc!

Jean D. Bambale/ Congo24.net

_________________



Mathilde
Modérateurs

Messages : 4959
Date d'inscription : 15/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calendrier Electoral: Malu Malu pris la main dans le sac!

Message  Sankara le Mar 17 Juin - 11:59

Je viens de lire ce texte de fond en comble et je ne vois pas dans quel sac la main de monsieur Malu Malu a t-il était pris bon peut être je n´ai rien compris si quelqu´un comprend mieux que moi je serai très content qu´il m´explique.

Sankara
Modérateurs

Messages : 321
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum